Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le Tour de l’actualité

1 – Quelle place pour les coureurs cyclistes sur les cyclosportives? C’est la question que pose l’ami ZBoy sur son blog. En guise de réponse, voici un lien à un article intitulé « De l’esprit cyclosport » que j’avais publié en septembre 2011, peu de temps après ma participation au Défi Vélo Mag, épreuve sur laquelle j’avais d’ailleurs cotoyé (et galéré) avec ZBoy.

Plusieurs mois après, mon idée n’a pas trop changé, mais j’ajouterais deux points:

a) Le développement du cyclosport au Canada et au Québec est évidemment en lien avec l’intérêt pécuniaire que représentent ces épreuves. Pratiquant souvent des tarifs élevés (entre 150 et 225$ pour participer au GranFondo Ottawa, 160$ pour le Gran Fondo Mont Sainte-Anne…), visant à rejoindre des centaines de cyclistes, faites le calcul vous-même… Pour autant, cela est-il condamnable? Je pense que non, car ces épreuves contribuent à développer le cyclisme de masse, donc la discipline, donc l’élite puisque l’élite est issu d’une pyramide. Et plus la pyramide est large à sa base, plus l’élite est de qualité à son sommet

b) Je pense plus que jamais qu’il faut abolir les classements et les podiums sur les cyclosportives. Trop d’accidents, et surtout trop de dopage sont présents sur les cyclosportives simplement parce que les concurrents ont voulu franchir la ligne parmi les premiers. Si le chronométrage est utile à une majorité voulant réaliser leur objectif de « personal best », à quoi rime vraiment le podium de la Marmotte, de l’Étape du Tour ou de la Haute Route, je vous le demande?

2 – Lancement du Grand Prix Cycliste de Gatineau aujourd’hui par une conférence de presse que j’ai malheureusement manqué dû à une charge de travail élevée. Ceci étant, c’est un beau programme qu’on nous annonce pour le long week-end du 17-18-19 et 20 mai prochain à Gatineau (le lundi, c’est la Fête de la reine).

Les élites féminines se retrouveront pour la course en ligne (samedi) et le chrono (lundi). Le vendredi, la Grande Visite Nocture, une balade de nuit et à vélo dans Gatineau, est de retour pour le grand public. Le samedi, l’épreuve FQSC pour coureurs juniors, séniors et Maîtres A est de retour comme l’est la cyclo du dimanche dans le magnifique Parc de la Gatineau. Je vous invite d’ailleurs à ne pas manquer cette cyclosportive, superbe, sur un parcours assez exigeant puisque ponctué de plusieurs montées difficiles.

3 – Légaliser le dopage? L’idée revient souvent chez certains: laissez-les donc se doper!

C’est évidemment une idée inacceptable, pour des raisons évidentes de santé publique. Une telle politique reviendrait à endosser des centaines de décès chaque année de coureurs qui auront poussé le bouchon (ou l’aiguille…) trop loin. Pour preuve, le récent témoignage de Jesus Manzano au procès Puerto fait froid dans le dos…

4 – « Pour un Futur radieux dans le cyclisme ». Le titre est risible, mais la démarche se veut sérieuse. L’UCI lance, avec son sous-traitant Deloitte, une vaste consultation auprès des coureurs, équipes, organisateurs, sponsors, institutions sportives, médias et fans, afin de recueillir leur opinion sur cinq thèmes précis: mondialisation du cyclisme, lutte contre le dopage, calendrier, coureurs cyclistes ainsi que gouvernance.

Pourquoi pas? C’est une idée intéressante que de consulter largement. Évidemment, j’entends participer personnellement à cet exercice.

Le problème de ce genre de truc, c’est habituellement après: que feront-ils des recommandations? Trop souvent, les personnes en position d’autorité ne mettent sur pied ce genre de consultation que pour se donner bonne conscience, et vont plutôt de l’avant avec leurs décisions, prises dans l’intérêt d’un petit groupe de clients, ou de personnes concernées.

5 – Quelqu’un peut-il le faire taire s’il vous plait? C’est devenu vraiment embarrassant. Comique d’ailleurs, ses déclarations à l’encontre de l’Agence Mondiale Antidopage surviennent le même jour où Jacques Rogge, président du CIO, demande à l’UCI et l’AMA de travailler ensemble…

6 – Non Yoann, les sanctions ne devraient pas être proportionnelles à la gravité du dopage, car la gravité du dopage n’est pas pertinente: il y a dopage ou pas, point final.

En fait, les sanctions devraient même être plus sévères, car la peur du gendarme est encore ce qui marche le mieux, jusque preuve du contraire.

Je crois que tu as voulu dire que les sanctions devraient être équitables. Et là, je suis tout à fait d’accord. Certains jouissent manifestement de traitements de faveur dus à leur rang, et c’est pour moi inacceptable.

7 – Les Six-jours, un volet si particulier du cyclisme!

8 – Des roues avec lesquelles il serait interdit de freiner, car la surface de freinage serait trop fragile pour cela? Ca paraît un peu fou, mais c’est pourtant ce qu’auraient testés certains coureurs BMC sur le récent chrono du Tour Med.

Partager

Précédent

L’année Sagan?

Suivant

Marco Pantani (1970-2004)

10 Commentaires

  1. BP

    Dans ton syllogisme étendus, tu postules que les cyclosportives élargissent la base de la pyramide. Au vu 1) des prix et 2) de leur inflation, je me pose la question d’une tendance à un cyclosport aristocratique de classe à niveau de revenu élevé. La Haute Route en est un exemple. Je ne crois pas que la pyramide s’élargit.
    C’est moins net, mais il me semble percevoir la qualité de l’élite, ce qu’on nomme élite, comme une finalité. Est-ce une finalité qui apporte du bien-être à beaucoup? Est-elle souhaitable? Je n’affirme pas que tu réponds à ces questions, je me permets de les poser.

    0
    0
  2. BP

    L’UCI doit faire son travail: interdire ces roues par une décision d’urgence. Au nom d’un principe: ne pas placer les coureurs (les équipes) devant le dilemme performance (donc compétitivité) contre sécurité.

    0
    0
  3. Dan Simard

    En 2004, Lightweight a concu une paire de roues à 660g 🙂 utilisée par certains coureurs dans le chrono de l’Alpe d’Huez http://www.roadcycling.com/news-results/look-lightweight-wheels/page/0/1#.URzowGcydPw

    0
    0
  4. Vincent C

    Laurent : « Condamnable? Je pense que non, car ces épreuves contribuent à développer le cyclisme de masse, donc la discipline, donc l‘élite puisque l‘élite est issu d’une pyramide.  »

    En quoi les cyclosportives développent l’élite? Je ne suis pas d’accord du tout.

    -C’est quoi la moyen d’âge des participants d’une cyclo?

    -Est-ce que l’argent ramassé dans les cyclo vont au développement du sport? Pantoute!

    -Depuis 2 ans maintenant, on a perdu Mtl-Qc au profit d’une cyclo, c’est supposé d’aider l’élite ça?

    -Rien ne dit que les gens qui proviennent de la masse vont faire le saut vers la compétition au contraire.

    -Le développement de l’élite passe par les catégories moins forte comme Senior 3, mais ici, on les dénigrent, ont les mets avec les juniors et cette année, on limite même les braquets comme des Pee-Wee.

    Je ne suis pasd ton raisonnement Laurent. Les cyclo n’aident en rien l’élite. Pourquoi tu penses que les coureurs font des cyclos? Pat absence de course cette fin de semaine là. Par absence de course de bon niveau. Par absence de difficulté et d’encadrement dans les courses. Par absence de longue course. La seule course « point-to-point » au Québec a été remplacer par une événement promotionnel pour LG sous-prétexte que ce n’est rentable et cher faire des courses.

    On a de la misère a assurer la sécurité des coureurs en course parce que personne ne collabore, autant la police que les municipalités, mais quand c’est un évènement cyclosportif ou de bienfaisance à Défi Pierre Lavoie, là y’a pas de problème!

    0
    0
  5. alain39

    Tour d’Oman avec une victoire de super Rodriguez. Y a pas à dire plus il vieillit meilleur il est.
    Contador qui fait 4 voilà le retour de nos amis espagnols au jour où Manzano explique par le menu le dopage lors du procès puerto.
    Un clin d’oeil de l’histoire de la saga dopage/Espagne.
    Et Wiggins dans tout ça. Il prend plus de 7mn alors que Froome prend le leadership. Etonnant ces SKY.
    Alors qu’il semble affuté Wiggo ne grimpe pas. Pire il se traine dans les derniers. Pourtant que ce soit lui Froome Contador, Nibali, Evans, Rodriguez ils n’ont que très peu de jours de course dans les pattes et lui revient d’un stage intensif et productif à Tenerife.
    On ne comprend rien.Pourtant avec le giro en objectif il devrait être plus avancé dans sa préparation que Froome, Evans, Nibali ou encore Contador.
    Ca ressemble à un séjour où il a donné beaucoup de sang et donc il est en phase de récupération.
    Ca doit puiser dans l’organisme car là il est à la ramasse alors que sur les photos il est plutôt maigre.
    Il est évident que les seringues sont encore en activité car un grand champion même en petite forme ne prend pas 7 mn sur une petite montée.
    Froome lui a pris les doses et il est devant et lâche ses adversaires. Mais le mieux de tous c’est Rodriguez qui a 32 ans a un meilleur jump qu’à 25 ans un peu comme Riis. Mais entre nous les contrôles en Oman ne semblent pas faire peur à nos cadors de la seringue qui occupent les avants postes.
    La saison commence mal et ça n’augure rien de bon tant au niveau de la luute contre le dopage que du risque de nouveaux scandales. Mais faute de nettoyage on ne pouvait espérer mieux. Tant que l’on parlera des anciennes stars et non du cyclisme actuel on ne pourra faire avancer les lignes. Je vais aller me jeter un petit coup d’EPO (Eau Pastis Olives) pour oublier cette triste actualité.

    0
    0
  6. Yann

    8- Roue à usage unique apparemment. Et la roue du gaspillage débile et inutile, elle, n’a toujours pas de frein.

    0
    0
  7. Les cyclosportives, il faut les comparer aux marathons de course a pied: les invites, les cracks sont devant et font leur course, dopes ou pas, et les no-name comme moi derriere , je suis souvent dans les derniers sas de depart, a cote de moi y’en a qui se la jouent , good for them,mais chacun prend son pied a sa facon…Le podium , j’y monterai bien, si je gagnais a la tombola d’apres course, sinon je passe la ligne souvent au moment ou les organisateurs songent a le demonter,ce podium…

    Les 6 jours: ca a un parfum retro, grande epoque ou les routiers allaient se frotter aux specialistes pour commencer la saison , une bonne partie de manivelles…Un sport -spectacle avant l’heure. Il y a quelque chose de magique dans la piste, les plus grands se devaient de participer a des 6 jours et, pour couronner leur carriere, battre le record de l’heure. Qui en aurait la possibilite maintenant?Meme Merckx en a bave a Mexico…Bref , je m’eloigne…melancolique..

    0
    0
  8. sylvain

    Superbe message de Jean-michel,deux parties pleines de réalisme et de vérité.

    0
    0
  9. Nelson

    Je vois plutôt le développement de cyclo comme une sorte de course pour cyclistes en forme et aussi bien nantis. Pas toutes les cyclos mais certaines exigent selon moi des frais d’inscription un peu trop onéreux. Je comprends que le service de police coûte cher et que l’on reçoit un chandail en prime sauf ça reste très cher et là je n’inclus pas la chambre d’hôtel si la cyclo est trop loin de la maison. L’an dernier sur la ligne de départ du Grand Fondo de Gatineau, je me souviens d’avoir fait la réflexion qu’il y avait de beaucoup d’argent dans tous les vélos sur la ligne de départ.

    Je doute que les cyclo aident le cyclisme de haut niveau. Je pense que cela favorise un cyclisme de masse en bonne forme physique mais pour des coureurs plus âgés. Je trouve les cyclos intéressantes parce que cela te donne l’occasion d’aller te comparer à d’autres cyclistes sans être obligé de se retrouver dans un tourne-en-rond de 2 km et d’être largué après 2 tours parce que tu n’as pas assez pratiqué tes intervalles à l’entraînement.

    0
    0
  10. Tour de France 2013, le grand départ corse :

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.