Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le Tour de l’actualité

1 – Affaire Papillon. Il faut lire le texte de Gilles Morneau concernant la gestion de l'image publique. Je dois avouer que ce texte m'a quelque peu déstabilisé tant les parallèles sont frappants. 

2 – Affaire Papillon bis. Je suis d'accord avec un commentaire d'un lecteur: il faut punir l'athlète certes, mais aussi et surtout ceux qui l'ont aidé à se doper, le cas échéant: entraineurs, soigneurs, directeurs sportifs, médecins. Il aurait été injuste, par exemple, que Geneviève Jeanson paie seule le prix de son usage d'EPO. Fort heureusement, plusieurs personnes directement impliquées en ont également payé le prix.

3 – Affaire Papillon toujours. Oui Jean-Seb, les coureurs Maîtres se dopent aussi. Pas tous bien sûr. Pas pour les mêmes raisons que les coureurs élite non plus, mais certains se dopent quand même. Trois coureurs parmi les meilleurs du Marathon des Dolomites cet été en Italie étaient positifs et il est désormais acquis que seul le nombre restreint de contrôles anti-dopage sur les cyclosportives limite le nombre de scandales… Le dopage est-il plus "acceptable" chez les Maîtres ? Bien sûr que non. L'effet est partout le même, ca fausse les compétitions. Mais les enjeux d'une course maître sont moins grands ; on ne se bat pas pour un contrat à l'échelon supérieur l'année d'après ou pour une sélection sur l'équipe nationale. Les enjeux sont encore moins grands sur les cyclosportives. On peut donc comprendre pourquoi le nombre de contrôles est moins élevé. C'est pas l'idéal, mais ca se justifie. 

4 – Tour de Lombardie. Victoire d'un coureur peu connu, le Suisse Olivier Zaugg chez Leopard. Ca s'est joué dans le final, dans la dernière ascension à 10km de l'arrivée. Avant, Nibali avait bien essayé, sans succès. Trop tôt probablement. Gilbert était présent dans le final, mais les jambes étaient fatiguées après une saison bien pleine. Zaugg s'impose solo, Daniel Martin et Joaquim Rodriguez complètent le podium.

5 – Pool de cyclisme: le classement final sera bientôt disponible.

6 – Geox, c'est terminé. Le sponsor a annoncé bien tardivement son retrait. Voilà donc une trentaine de coureurs de plus sur le marché des transferts, une situation qui n'aidera certainement pas ceux qui y sont déjà et qui doivent commencer à trouver le temps long si aucune équipe ne les a contacté.

À noter que le retrait de Geox s'est fait abruptement et que la société gestionnaire de l'équipe de Mauro Gianetti pourrait poursuivre le sponsor devant le TAS pour qu'il respecte son contrat, initialement prévu pour l'an 2012 aussi.

Chose certaine, c'est un autre coup dur pour le cyclisme après le retrait de HTC et la fusion bordélique de Leopard et RadioShack. Je commence à croire Philippe Gilbert davantage !

7 – Alejandro Valverde sera vraissemblablement de retour dans le peloton pro en 2012 chez Movistar. Rappelons qu'il a été suspendu deux ans dans les suites de l'Affaire Puerto de 2006.

8 – Oscar Freire a signé chez Katusha, tout comme Davide Rebellin. En attendant Fabian Cancellara ?

Erik Zabel se joint par ailleurs au staff d'encadrement de l'équipe. Il collaborait avec HTC cette année.

9 – Les deux Étapes du Tour 2012 sont connues: la première aura lieu dans les Alpes entre Albertville et La Toussuire, sur un "petit" 140 kms. La deuxième sera nettement plus musclée: Pau-Bagnères de Luchon, 197 kms avec quatre grands cols au programme de la journée, soit l'Aubisque, le Tourmalet, l'Aspin et le Peyresourde. Lessive garantie. 

Ces deux Étapes du Tour offrent donc un certain choix, comme en 2011, entre parcours plus accessible (le premier) et vrai gros défi. Si vous avez un choix à faire, prenez la deuxième étape: souvenirs mémorables garantis, et un vrai grand challenge. De quoi se motiver tout l'hiver !

10 – Mes félicitations et mes respects à Mike Nash, un coureur d'Ottawa, qui a battu récemment le record de l'heure dans la catégorie (la mienne!) des 40-44 ans. Il a couvert 45.95 kms dans l'heure, chapeau bien bas ! Voilà qui prouve une fois de plus que la région d'Ottawa-Gatineau regorge d'excellents coureurs cyclistes dont les plus connus sont Aaron Fillion, Mike Nash, Matteo Dal Cin, David Gadzi, Sue Schlatter, Doug Van Den Ham, Ron Amos, Maxime Levasseur, Osmond Bakker, Derrick St John, Warren McDonald et Érik Lyman. Pas reposant tout ce remuant joli monde!

Partager

Précédent

L’Affaire Papillon, le syndrome Pierre Foglia et des suggestions

Suivant

Les frères Schleck piégés !

10 Commentaires

  1. pierre lacoste

    Effectivement, aller courir le championnat de CLM Ontarien, voilà qui remet les idées en place…bonne leçon d’humilité!

    0
    0
  2. Martin

    #10… sans oublié Véronique Fortin (Championne Canadienne) et Evan McNeely (U23 sur les talons de Geoff Kabush en cyclocross et vélo de montagne).
    L’heure est définitevement à Mike!!!

    0
    0
  3. zboy

    Je pense que prendre l’initiative de « protéger la sécurité physique » des participants justifierait de tester au hasard un ou deux gars top 10 maîtres dans un championnat canadien ou à la coupe des amériques.

    Dans une optique de santé, tester un maître passerait très bien.

    Je sais pas trop ce que vous en pensez, mais juste le fait de savoir qu’il va y avoir un testing en ferait trembler certains…

    0
    0
  4. Vincent C

    JS : le problème n’est pas de prendre l’initiative de contrôler, c’est plutôt d’avoir les moyens de contrôler! Un contrôle anti-dopage ça coûte des sous! C’est un 250$ au minimum

    0
    0
  5. Andy Lamarre

    Un petit mot peut etre sur Stephane Lebeau, il a mérités 3 médailles d’or sur piste au championnat du monde vétéran en Angleterre.
    BRAVO STEPHANE.

    0
    0
  6. Ray Neuville

    250 $ pour un test anti-dopage Ouais! Combien ça coûte pour gérer une crise comme celle-là? Conseils d’une firme de relation publique. Téléphone ici, téléphone là. Rencontre un tel, lui paie la bouffe. Sort ton papier mais faut pas que ça fasse trop mal. 1,5 mois pour préparer la cérémonie. Il s’en est dépensé du temps. Le climat de suspicion maintenant présent. Faites le calcul et on s’en reparle.

    0
    0
  7. schwartz patrick

    Je rigole (jaune foncé comme les urines qui ont plein de toxines dont les interdites !), toujours les mêmes excuses,plates,hypocrites, pardon à l’entourage,à la famille cycliste, à Dieu, à sa mère et puis à la mienne tant qu’on y est!!! ce papillon devrait, comme les autres « dopés lourds » type EPO, être exclu tout simplement à vie. Les autres « dopés légers », y en a-t-il ?, type sirop qui soigne la toux et les jambes lourdes (comme celles de ma tante dans le Ventoux),3 ans mais trois saisons complètes, pas du sursis!mais une fois n’est pas coutume je me « re pète » et çà sent toujours aussi mauvais, à quoi bon, quand je vois Rebellin revenir encore plus fort à 40 balais, engagé par Katusha !!!, je vomis …Je croyais qu’avec l’âge,revenir à haut niveau dans un sport aussi dur que le vélo, c’était quasi impossible ? Et puis à Katusha, il leur a dit quoi ? « oui, je sais j’ai commis une erreur de débutant, c’est pas ma faute et je ferai plus, juré craché ,et bon pour le contrat, allez, on revoit tout à la baisse (à la baise?), c’est bon dix mille euros çà suffira !……..mais….,les produits compris?
    ps: c’est bizarre, j’ai l’impression que l’encre de mon
    stylo est très fluide et très performante….non!!!
    sur çà aussi, on m’aurait menti ?

    0
    0
  8. Zut

    Agreda vient d’y passer… Aux aveux…
    Et de deux !

    0
    0
  9. Mart.

    Ouin sa va bin, Rojas asteur. Déja en 2004 au contre-la-montre senior ils y en as qui se posaient des questions. Je ne pense pas qu’il va garder sa job chez Garneau bien longtemps.J’attend avec impatience les autres nom. À suivre

    0
    0
  10. Pv-Bike

    Pas vraiment approprié de siter Lyman comme étant un excellent coureur ?? http://veloptimum.net/courses/athletes/Lyman/P17nov99.htm

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.