Le Tour de l’actualité

1 – TDU. Victoire finale de Simon Gerrans, qui revient donc au premier plan après une année 2015 “galère”, souvent victime de chutes et de blessures.

L’histoire du TDU cette année revient toutefois à… Michael Woods d’Ottawa, qui a explosé au plus haut niveau sur sa… première course WorldTour à titre de membre régulier d’une équipe de ce niveau. Woods s’est brillamment illustré samedi dernier une fois de plus, terminant 3e au terme de l‘étape se terminant au sommet de Willunga Hill derrière Porte (le vainqueur) et Henao, des pros accomplis. Au général, il termine ex-equo en 4e place, soit au pied du podium. Pas surprenant que CyclingNews en parle dans les éléments à retenir de ce TDU!

Plus encore, voilà qui pose des questions sur le milieu pro, un milieu si fermé! Comment des équipes ont-elles pu bouder si longtemps un Mike Woods? Comment se fait-il que des équipes françaises soient passées à côté d’un Julian Alaphilippe ou encore d’un Warren Barguil? Je ne comprends pas comment se passe le dépistage de talents au plus haut niveau, et j’ai bien l’impression qu’une certaine forme d‘âgisme prévaut au plus haut niveau.

2 – Tour de San Luis. Ou quant un Quintana en cache un autre. Victoire finale de Dayer Quintana, le jeune frère de l’autre, une victoire forgée essentiellement en montagne. Nairo termine 3e, Majka 7e et Nibali à une “correcte” 14e place, pour sa rentrée.

J’ai essayé de suivre la course via les images diffusées sur YouTube, et j’ai été surpris de constater à quel point les diffuseurs argentins ont utilisé des images aériennes pour retransmettre la course. C’est pas compliqué, on voit rien!!

3 – Extraterrestre. S’il en existe un actuellement sur la planète vélo, c’est Mathieu Van Der Poel. Il s’est encore imposé ce week-end à Hoogerheide, dans son jardin chez lui et sur un parcours particulièrement exigeant puisque très boueux. L’aisance avec laquelle il a dominé tout le monde et ce, tôt dans la course en dit long à la fois sur ses habiletés techniques, mais également sur sa condition physique actuelle. À deux semaines des Mondiaux, qui d’autres?!

4 – Giant-Alpecin. La nouvelle triste du week-end, c’est cet accident qu’a subi une bonne partie de l‘équipe Giant-Alpecin alors à l’entrainement en Espagne. Une voiture circulant sur le mauvais côté de la route et conduite par une anglaise de 73 ans (qui sera poursuivie) a percuté le groupe de plein fouet, blessant sérieusement plusieurs coureurs dont John Degenkolb et Warren Barguil qui, du coup, devront faire leur rentrée plus tard. C’est un gros coup dur pour l‘équipe au complet. et on souhaite bien évidemment prompt rétablissement à tous, tout en positivant: le pire a été évité.

5 – Phil Liggett. Je ne suis plus capable quant à ce triste individu qui continue à se voir offrir des micros de par le monde afin d’animer les courses cyclistes professionnelles. Il continue à se dédouaner honteusement quant à ses liens avec Lance Armstrong, et continue à administrer des demi-vérités dans un seul but, préserver sa réputation. Vraiment, pu capable!!!

6 – Tour de France. La société suisse Tissot redevient le chronométreur officiel de l‘épreuve, prenant la relève de… Festina, à l’oeuvre depuis deux décennies. Pas mécontent, ça va changer un peu des mêmes têtes à claque qui défendaient l’image de la compagnie Festina.

7 – Michelin. Découvrez, grâce au site Matos Vélo, la nouvelle gamme de pneus Michelin route, appelée Power. Certains sont à moins de 200 grammes!

8 – Rapha. C’est lui.

9 Commentaires

  1. alain39
    Soumis le 25 janvier 2016 à 12:04 | Permalien

    Avec Giant on a évité le pire. La route est dangereuse et le fait de rouler en peloton de plus de 10 coureurs est un facteur aggravant. Difficile dans ces conditions d’éviter la voiture et ça devient un véritable jeu de quilles. Ils ont failli y laisser la vie.
    Je leur souhaite bon courage et bon rétablissement.
    Van der Poel est effectivement un OVNI. Il est revenu à son meilleur niveau et va être dur à battre.
    Ce qui est plus gênant est de constater que le cyclo-cross est devenu un sport confiné à 2 nations qui dominent ce sport depuis plus de 15 ans. On finit par s’interroger sur le niveau réel compte tenu de l’attrait limité. Il y a un vrai souci qui nuit à l’internationalisation de ce sport.
    Comme je le disais sur la route les cadors sont immédiatement devant et preuve est encore faite avec Quintana qui finit 3 du tour de San Luis gagné par son frère. Une fois encore les Colombiens ont trusté les podiums en montagne.
    Le jeune Quintana est prometteur et il faut attendre de le voir en Europe. Si il tient de son frère il devrait bien se comporter.
    Je suis certain que Froome fera de même tout comme Contador. Dès janvier les leaders sont affûtés et tous sortent des fameux camps d’entraînement basés en Espagne et ses îles paradisiaques. On ne connait pas exactement la teneur de ces camps mais on ne peut que constater que les gars arrivent immédiatement à un top niveau alors qu’ils sont à des mois de leurs objectifs. Il faudra m’expliquer quel est l’intérêt des gars à être aussi tôt en forme. Ce phénomène est relativement récent et totalement en rupture avec ce qui se pratiquait par le passé et ce même récemment. Arsmtrong, Indurain ne couraient pas en janvier et ne pointaient leur nez qu’en avril au plus tôt lorsqu’ils gagnaient le tdf.
    On comprend que l’hiver est devenu pour ces coureurs une période cruciale et je me demande quand ils récupèrent. Pour péter la forme en janvier il faut avoir commencé l’entraînement sérieusement début novembre. Or les mecs étaient encore devant à la vuelta.
    Pour finir sur une note d’humour parlons de Liggett qui me fait penser à Virenque. Il ne savait rien et personnellement Armstrong ne lui a pas fait de mal.
    Pathétique et quel manque de pudeur. Il se prend pour qui ce mec? Une star? Un indispensable? Il ferait mieux de fermer son claque merde et de se concentrer sur son job car personne ne lui demande de la ramener sur Arsmtrong.
    Il peut se défendre tout seul comme menteur et manipulateur pas besoin d’un amateur comme Liggett.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  2. thierry mtl
    Soumis le 25 janvier 2016 à 12:43 | Permalien

    Pour Liggett, c’est plutôt simple…
    Il est le principal commentateur cycliste à la télé anglo-saxonne (principalement les USA) depuis plus de 20 ans. Les victoires d’Armstrong ont propulsé la popularité du cyclisme et de leur retransmission télé dans des stratosphères incomparables aux États Unis et dans d’autres pays anglo-saxons. Les animateurs télé sont payés en fonction du nombre de spectateurs qui fait vendre plus cher les pub télés. Donc, l’augmentation de l’auditoire (surtout aux USA) a aussi fait augmenter sérieusement le salaire de Liggett.

    Bref, Armstrong a sérieusement enrichi Liggett.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  3. nicoD
    Soumis le 25 janvier 2016 à 7:59 | Permalien

    Pour Mike Woods, il est quand meme venu sur le tard au velo a pres de 25 ans si je ne me trompe pas. Inutile de chercher plus loin a mon humble avis. C’est magnifique ce qui lui arrive. Tant mieux pour lui on ne lui souhaite que du bon!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. David Maltais
    Soumis le 26 janvier 2016 à 1:03 | Permalien

    Les mondiaux de cyclocross sont ce week-end et non dans deux semaines.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. Dan Simard
    Soumis le 26 janvier 2016 à 2:16 | Permalien

    Mike #5 au classement UCI 🙂

    http://www.cyclingnews.com/news/gerrans-tops-worldtour-and-new-world-ranking-after-tour-down-under-victory/

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. Donjuandodu
    Soumis le 26 janvier 2016 à 5:10 | Permalien

    @ Alain 39 C’est peut-être le passeport biologique qui fait que les gars sont au top en début de saison. Les paramètres sanguins ne doivent pas trop varier sinon on suspecte le dopage.
    En maintenant un taux d’hématocrite élevé toute la saison avec des micro-doses, ils sont en forme de février à octobre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  7. alain39
    Soumis le 27 janvier 2016 à 4:35 | Permalien

    On ne peut apporter de preuve des conséquences du contrôle longitudinal sur les nouveaux comportements des cadors qui n’ont quasiment plus de période de forme. Au contraire tout au long de l’année ils sont à un très haut niveau tout en ciblant très finement les courses auxquelles ils participent. Le reste de la saison est occupé à des stages aux Canaries, Baléares et autres endroits exotiques et ce pour des raisons avouées qui sont climatiques et éventuellement topographiques.
    Certes lors du tdf ils sont encore un peu plus forts mais la différence avec le niveau maintenu tout le reste de l’année est assez faible. Regardez la vidéo de Porte au tour Down Under lors de la 5eme étape et vous verrez qu’il porte une accélération de 1,3 km. Comme d’habitude la course se joue aux watts purs et on voit que dès février Porte est déjà au dessus d’une grande partie du peloton. Or son objectif est le tdf. Cherchez l’erreur car pour avoir le bon ratio watts/poids il a dû effectuer un gros programme de travail qui normalement se paye plus tard dans la saison.
    Il est toutefois assez évident que l’obligation faite d’avoir le moins de variations possible dans les paramètres sanguins ne peut que limiter l’usage intensif de dopants. Les micro-doses et autres moyens pas encore divulgués sont venus contrer cette difficulté car simultanément on voit bien que les performances ne baissent pas beaucoup. Il y a eu le pic des années 90 avec des valeurs de puissance qui depuis n’ont jamais été égalées. A cette époque Indurain et les autres se soumettaient à des cures de dopage qui faisaient un usage massif d’EPO et autres hormones et ce sur une période assez courte. Avec Armtrong nous avons assisté à une baisse des performances de tout le peloton mais certains coureurs arrivaient à en limiter l’ampleur et ont dominé cette période. Ceci dit, la période de forme était alors plus concentrée et ces coureurs n’étaient pas présents toute l’année.
    Le Riis de 96 n’a eu qu’un pic de forme et le reste de l’année il n’a jamais dominé.
    On voit bien que les années 2010 sont différentes et que pour être en forme au tdf il faut être déjà très affûté en janvier. Nous savons tous que toute nouvelle stratégie a pour origine de nouvelles pratique et à ce stade on ne peut que considérer que les pratiques au sein du peloton ont changé et ça ne s’explique ni par la technique ni par la diététique ni par d’autres évolutions mises à notre connaissance. Donc on ne peut que suspecté que les causes étant inavouables elles ne peuvent d’^tre qu’illicites. Mais nous attendons la preuve.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  8. thierry mtl
    Soumis le 27 janvier 2016 à 11:37 | Permalien

    Les grandes variations de performance des années 90 et 2000 étaient toutefois plus irrationnelles et inexplicables que les faibles variations que nous constatons aujourd’hui. L’athlète non dopé ne présente pas une aussi grande variation de ses capacités physiques en quelques semaines ou même quelques jours.

    Riis montait son hématocrite à 60 % à l’époque. Évidemment, il s’est limité à une très courte période, sinon, la mort l’attendait. D’ailleurs, il aurait pu en crever sur le Tour 96.

    Cela dit, si le dopage paraît moins intense de nos jours, il n’est pas éradiqué pour autant.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  9. alain39
    Soumis le 27 janvier 2016 à 11:52 | Permalien

    Les faibles variations me semblent tout aussi irrationnelles car elles ne sont pas naturelles. Un coureur ne peut pas être tout au long de l’année très proche de son niveau optimal.
    Nous savons tous que généralement il y a des pics de forme. Il y a bien quelques champions pour déroger à cette règle mais ils sont rares et généralement on en trouvait 1 voir 2 par génération.
    Hinault qui dominait son époque n’était en forme toute l’année. Il avait 2 à 3 pics de forme.
    Dorénavant cette exception semble ce généraliser et on trouve tous les cadors très rapidement et très tôt en forme. Quand un phénomène se généralise il faut l’expliquer et aujourd’hui aucune explication n’a été donnée. Pour ma part j’attends mais je constate simplement qu’en janvier les top leaders des grands tours sont déjà très maigres et très performants. Mieux ils sont même plus affûtés que Sagan qui vise les classiques de début de saison.
    Etonnant non?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!