Le test Wiggins

Je ne sais pas vous, mais j’ai été intrigué par l’approche de Bradley Wiggins en vue du prochain Tour de France.

Ce dernier s’est en effet retiré, ces dernières semaines, sur l‘île espagnole de Ténérife, pour s’y entrainer et être loin des sollicitations. Au menu de Wiggins apparemment, un entrainement draconien, avec de multiples ascensions du volcan Teide qui culmine à un peu plus de 3 700 mètres d’altitude. Wiggins aurait observé une vie de moine, entre séances d’entrainement, massage et dodo. Tout cela en vue d‘être au top en juillet prochain et de décrocher une victoire sur le Tour de France.

C’est intéressant, car Wiggins, 4e du Tour en 2009, a prouvé qu’il pouvait jouer les premiers rôles sur l‘épreuve. Il se lance dimanche sur le Critérium du Dauphiné Libéré et cela nous donnera l’occasion de voir où le coureur anglais en est dans sa préparation.

Le Dauphiné-Libéré n’est par ailleurs pas très difficile cette année: pas de très grands cols. Il y aura certes l’ascension du Grand Colombier lors de la 5e étape ainsi que le chrono de 54 kms la veille pour se tester, mais pas de grandes étapes de montagne avec une succession de grands cols. C’est donc un parcours parfait pour Wiggins.

Ses principaux adversaires seront assurément Janez Brajkovic chez Astana, un ancien vainqueur de l‘épreuve, Cadel Evans, Samuel Sanchez, Denis Menchov, Jurgen Van Den Broeck et Jelle Vanendert, Andy Schleck, Jérome Coppel ainsi que Vicenzo Nibali.

À noter qu’on y verra aussi les Philippe Gilbert, Thor Hushovd, Alexandre Vinokourov, Tejay Van Garderen, Romain Sicard, Tony Martin, Edvald Boasson Hagen, Pierre Roland et Thomas Voeckler.

Bref, le plateau est extrêmement intéressant, mais l‘épreuve elle-même ne propose pas un parcours très difficile.

14 Commentaires

  1. Fore
    Soumis le 31 mai 2012 à 9:00 | Permalien

    A noter que la route ne va pas jusqu’au sommet du volcan à 3700m, mais s’arrête vers 2400m, après il faut prendre un téléphérique, puis marcher.
    Bref, rien de plus que dans les Alpes, qu’on ne me parle pas de stage en altitude, sauf qu’on est plus tranquile pour se « préparer » (les contrôleurs de l’UCI doivent payer l’avion) et que le gynécologue Fuentes n’est pas loin, ou ses confrères…
    Qui plus est, avec ses 35km à 6%, la route du Teide n’est pas un modèle de pente rugueuse, qui prépare à grimper le Grand Colombier !
    Ténériffe c’est merveilleux l’hiver quand on se gèle en Europe continentale, en mai il y fait le même temps qu’en France ou en Italie, je ne vois pas l’intérêt, à part de se planquer…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. thierry mtl
    Soumis le 31 mai 2012 à 9:14 | Permalien

    Wiggins est « aujourd’hui » le favori pour gagner le Tour. Il dit de toute façon qu’il mène toujours une vie de moine pour performer. Au moins, il s’illustre depuis plusieurs mois, ce qui en fait un coureur plus intéressant que certains autres prétendants.

    FORE intéressantes informations.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Stéphane Toupenet
    Soumis le 31 mai 2012 à 9:42 | Permalien

    Ca pour un moine c’est un moine, rarement j’ai vu coureur plus affûté.
    Pour être sec comme cela il doit faire le métier c’est certain.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. schwartz patrick
    Soumis le 31 mai 2012 à 9:51 | Permalien

    ok avec Fore

    quand les gars vont aussi loin pour s’entrainer, pour moi, méfiance, soi disant pour être au calme… Les
    routes sont aussi dangereuses à Ténérife et certains autochtones du coin aussi barbares qu’en France ou en Angleterre et comme tu l’as dit, 100% OK avec toi,les
    officiels ne vont pas tout le temps laisser autant de frais dans des contrôles coûteux; et puis c’est l’Espagne, non pas un paradis fiscal mais un paradis
    médical…Et la Longo n’est-elle pas partie aux « States » préparer les championnats de France l’année dernière? bizarre, on n’entend plus parler d’elle, encore une affaire « étouffée » pour raison d’état avant la parution de son prochain livre: « Ma vérité » …Il y en a encore du boulot dans la lutte antidopage !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. max
    Soumis le 31 mai 2012 à 11:27 | Permalien

    Des suspicions pourquoi pas, mais ils sont extrêmement nombreux à s’entraîner là-bas, ou même au sud de l’espagne. Dans ce cas là, tapons sur Wiggings, mais aussi sur Nibali, Van den Broek, etc.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. Fore
    Soumis le 31 mai 2012 à 12:04 | Permalien

    @Toupenet : pour être sec, il n’y a pas que le métier, mais aussi Aicar, insuline et autres molécules qui déstockent les graisses. Quand on ne peut plus augmenter les watts (car EPO et transfusions détectables), on diminue les kg, Armstrong nous a montré en 2009 comment s’affuter en 1 mois, Contador est spécialiste également. Essaie de faire pareil naturellement, tu y arriveras peut-être mais avec fatigue et baisse de performances car atteindre son poids de forme est un stress de privation pour l’organisme, en particulier pour brûler les graisses cachées (intestinale notamment).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  7. yannick
    Soumis le 31 mai 2012 à 4:06 | Permalien

    ah la bonne vielle preparation a l’espagnole
    pour les naifs ;paella ,tapas et soleil
    mais bon effectivement ce n’est pas le seul

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. louis
    Soumis le 1 juin 2012 à 12:08 | Permalien

    concernant la difficulté du dauphiné,avec le grand colombier certes un peu loin de l’arrivée et joux plane a 12 bornes de l’arrivée(2 cols que j’ai eu la « chance » de monter a vélo)si certains veulent faire la guerre y a de quoi..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  9. Mikael
    Soumis le 1 juin 2012 à 1:42 | Permalien

    Ce qu’il ne faut pas lire. Se « planquer » en Espagne, avec Adams et en le criant dans la presse. Loin des contrôleurs UCI… c’est sur, c’est l’autre bout du monde…

    Entre la France et sa météo incertaine et Ténérife et ses 25C toute l’année, le choix est rapidement fait, surtout pour un anglais.

    Pour le reste, pas besoin d’aller en Espagne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. Fore
    Soumis le 1 juin 2012 à 2:49 | Permalien

    @Mikael

    « la France et sa météo incertaine » pardonne moi mais à partir de mai on ne peut plus dire ça, il n’y a qu’à voir nos kilomètres hebdo enfin décoller au printemps. Ce qui est surtout incertain en France c’est que tu risques de voir l’AFLD débarquer (demande à L.Armstrong, en 99 il passe une seule journée en France et il lui tombent dessus, avec l’affaire de la douche que l’on connaît) et que pour les contrôleurs de l’UCI c’est beaucoup plus facile et moins coûteux d’arriver à l’improviste qu’à Ténériffe.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  11. Fore
    Soumis le 1 juin 2012 à 2:50 | Permalien

    Le « showergate » d’ARmstrong, en 2009, pas 99, désolé.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  12. Batrickp
    Soumis le 1 juin 2012 à 9:47 | Permalien

    J’ai eu la chance de rouler sur l’ile de Ténérife il y a une dizaine d’années, et aussi sur celle de la Palma. Sincèrement, je me suis dit: si j’étais pro, ce serait un superbe endroit pour me préparer. Climat, beauté, longueur et (si si) difficulté des montées (il y en a plusieurs), tranquilité des routes de montagne, et présence d’un très confortable hôtel Paradorès dans le champ de lave au pied du Teide à quelques 2200 m. Pour qui en a les moyens, tel un prétendant au tour, c’est à coup sûr vraiment bien.
    Plus riche, pour sûr que les Canaries me verraient plus souvent sur deux roues.
    Le dopage? Cette question se pose évidemment, et même que presque tous ceux qui suivent le vélo sont sûr d’avoir la réponse (et alors la question ne se pose plus!). Et d’ailleurs, le gars Wiggins irait se préparer en Corse, dans les Appenins ou autre bel endroit pour le vélo, on se poserait la question du dopage sous la forme « pourquoi donc pas en altitude? ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  13. Batrick P
    Soumis le 3 juin 2012 à 1:07 | Permalien

    Ca fonctionne?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  14. Batrick P
    Soumis le 4 juin 2012 à 1:29 | Permalien

    Rare, ça, qu’un gars qui tire un trio à bloc sur les dernières centaines de mètres avec le peloton au cul, les deux autres ne parviennent pas à le passer lors du lancer du sprint, et jusqu’à la ligne. Et le Jalabert de lâcher une onomatopée!
    Ce Cadel Evans, à côté de ses qualités de résistance et d’endurance, il m’a toujours étonné d’avoir en plus une force terrible. Un petit Bernard Hinault.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!