Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le point sur les coureurs québécois au plus haut niveau

À deux semaines du départ de la première course du calendrier WorldTour 2013, le Tour Down Under en Australie, il est utile de faire le point sur les coureurs québécois qui, cette saison, évolueront au plus haut niveau. Le retrait de l’équipe SpiderTech de Steve Bauer a en effet créé un certain mouvement durant l’intersaison.

Les valeurs sûres

Sans l’ombre d’un doute, Dominique Rollin et David Veilleux. Ils ont indiscutablement la meilleure expérience du niveau World Tour en ce moment.

Dominique Rollin (30 ans, Française des Jeux). Le renouvellement de son contrat en 2013 à la Française des Jeux est probablement la preuve que Marc Madiot aime les caractéristiques du coureur québécois: un solide rouleur, disposant de beaucoup de puissance de train, bon par mauvais temps, parfait pour les Classiques. En 2012, Rollin aura enchainé deux grands tours, Giro et Vuelta, ce qui aura très certainement augmenté sa « caisse ». Malgré ces points positifs, on reste quand même sur notre faim: passé pro en Europe en 2009 chez Garmin, Rollin tarde à donner au Québec et au Canada LA victoire qui l’élèverait au rang de Grand du cyclisme de notre pays. Je l’ai déjà écrit, je le répète, je demeure convaincu que Rollin a tout ce qu’il faut pour briller sur les Classiques du Nord au printemps. S’il doit assurément respecter les consignes d’équipe, espérons qu’il aura sa chance en 2013 et qu’on le retrouvera devant sur les épreuves phares des courses d’un jour. Pour briller sur les Classiques du printemps, la préparation en hiver (donc en ce moment…) est primordiale et espérons que Rollin consent aux sacrifices nécessaires. Allez Dominique, il faut retrouver ce goût de l’attaque qui impressionnait tant il y a quelques années!

David Veilleux (25 ans, Europcar). Lui aussi a la confiance de ses employeurs, et on les comprend. Le coureur de Cap Rouge affiche une progression très linéaire depuis son arrivée en sol européen, ce qui est notamment rassurant à l’égard du dopage. Vainqueur de la Mi-Août bretonne et des Trois Vallées Varésine l’an dernier, il a franchi une autre étape et 2013 devrait le voir débuter sur le Tour de France, sans pression. S’il poursuit ainsi, je suis convaincu que des victoires tomberont dans sa musette cette saison. À 25 ans, il est actuellement le plus bel espoir québécois en Europe, rien de moins.

Les jeunes qui montent

Ils sont trois selon moi: Guillaume Boivin, David Boily et Hugo Houle.

Guillaume Boivin (23 ans, Liquigas). Le sprinter québécois rejoint l’équipe italienne Liquigas cette saison, excusez un peu! La présence de Peter Sagan, lui aussi un sacré sprinter, devrait permettre à Guillaume de beaucoup apprendre, bien qu’on peut être inquiet sur son intégration au sein de l’équipe italienne dont la culture est probablement très éloignée de celle qu’il a connu jusqu’ici dans les équipes pro. Ses objectifs cette saison? Gagner la confiance de son équipe en respectant d’abord les consignes, puis en décrochant de belles places lors des emballages finaux de courses de moindre importance, les grands rendez-vous étant encore trop difficiles pour lui.

David Boily (22 ans, aucune équipe connue à ce jour). D’abord annoncé chez Liquigas comme Boivin après le retrait de son équipe SpiderTech, l’entente n’a pu être conclue si bien qu’à ce jour, on ignore encore la destination de ce grand espoir du cyclisme québécois, 2e du Tour de l’Avenir en 2011 (une sacrée référence!). Boily est assurément un grand talent naturel car en plus de bien grimper, il est également capable de rouler très vite contre la montre (il est l’actuel vice-champion canadien du chrono chez les moins de 23 ans). S’il se fait très tard désormais pour retrouver une équipe capable de poursuivre efficacement son développement dans l’élite, espérons que nous aurons une bonne nouvelle prochainement…

Hugo Houle (22 ans, AG2R-La Mondiale). Son arrivée dans l’équipe de Chambéry, situé à une heure à peine de l’aéroport de Lyon, est probablement le gage d’une intégration rapide et réussie. Cette intégration sera forcément perturbée, en ce début d’année, par le drame qu’Hugo vient de vivre avec la perte tragique de son frère juste avant Noël. Très puissant, capable de rouler très vite, Houle devrait pouvoir faire valoir ses capacités dans les chronos et sur les courses d’un jour. Lui aussi ne devrait pas avoir trop de pression pour livrer des résultats en cette première année en World Tour et on lui souhaite de rapidement se refaire un moral pour ne pas louper cette chance extraordinaire avec AG2R-La Mondiale.

Les coups de dés

Ce sont de solides coureurs québécois, mais qui ne donnent que peu de garanties selon moi quant à leur développement futur au niveau World Tour.

François Parisien (30 ans, Argos-Shimano). Ses excellentes prestations sur les GP de Québec et Montréal l’an dernier lui ont valu une place sur l’équipe canadienne des Mondiaux sur route, puis très certainement de se faire remarquer par Argos-Shimano. À 30 ans par contre, Parisien arrive en World Tour sans avoir de temps à perdre et devra trouver rapidement ses marques, une opération pas forcément simple quant on débarque au sein d’une équipe néerlandaise très cosmopolite comme unique coureur nord-américain. Ses meilleures chances de briller sont sur les courses d’un jour.

Antoine Duchesne (22 ans, Bontrager-LiveStrong). Duchesne s’est fait remarquer au plus haut niveau en remportant le Championnat canadien sur route chez les moins de 23 ans sur le difficile circuit de Lac Mégantic l’an dernier. Il a aussi terminé 18e de la Coppa Agostoni en Italie quelques semaines plus tard, preuve qu’il mérite sans aucun doute sa chance au plus haut niveau. Il sera dirigé chez Bontrager-LiveStrong par Axel Merckx, qui en connaît un rayon en matière de vélo… Ceci étant, il faudra voir comment il pourra s’adapter à ce nouveau régime en 2013.

Les retraités

La principale victime de l’arrêt de l’équipe SpiderTech se nomme probablement Martin Gilbert. Il a décidé de profiter de cette occasion pour faire de ses études en pharmacie une priorité en 2013, chose à laquelle il pensait de toute façon déjà en 2012. Rappelons que Gilbert a représenté une sacré pointure au Québec pendant des années avec non seulement de brillantes performances sur route, notamment aux Lachine et au GP de Charlevoix, mais aussi sur piste.

Au Québec

Dans les courses séniors 1-2, deux équipes continentales pro devraient se tirer la bourre toute la saison: Garneau-Quebecor et Ekoi-DeVinci.

Chez Garneau, on pourra entre autre compter sur les Simon Lambert-Lemay, Bruno Langlois, Pierrick Naud et Remi Roy-Pelletier. Ca va faire mal!

Chez Ekoi-DeVinci, les artistes se nommeront notamment Antoine Matteau, François Chabot, Jean-Samuel Deshaies et Yohan Patry.

Partager

Précédent

Bientôt des aveux de Lance Armstrong?

Suivant

Armstrong chez Oprah Winfrey le 17 janvier prochain

14 Commentaires

  1. Arnaud

    Salut

    MErci pour ce point qui renforce la montee en puissance du cyclisme au Quebec, au Canada et ce aussi au plus haut niveau 🙂

    NB: le Quebec peut se targuer d’avoir de multiples athletes parmi les meilleurs mondiaux en paracyclisme… n’etant jamais cites sur la Flamme Rouge je me permets de passer le message amicalement.

    Bonne annee 2013 a la Flamme Rouge et a ses lecteurs 🙂

    0
    0
  2. Pierre Deshaies

    Parmi les grands espoirs il manquerait un certain caractère pour bien réussir en Europe. À 30 ans Rollin a vu le train passer. Il excellait en Continental pro en Amérique du Nord mais une fois l’océan traversé, il devint secondaire. Les jeunes d’ici manquent d’expérience chez des équipes du Vieux continent. On participe à des courses là bas or, la symbiose avec cette culture de vélo manque toujours. Les Européens sont enseignés à souffrir et à respecter la hiérarchie. Ils sont suivis depuis leur jeune adolescence. Ici, les jeunes coureurs sont chefs de leur petit royaume. Ils ne connaissent rien ou peu du partage et du travail en équipe qui est essentiel aux Européens. Avec l’écroulement du projet Spidertech, où la culture d’ici était emportée en Europe, Les Houle, Boily et Boivin deviendront anecdotiques à leur tour. Si bien leur potentiel en est évident, leur personnalité prendra des années à se mouler à celle de leurs confrères européens. À mon avis, seul Veilleux fait preuve d’intégration et d’avenir.

    0
    0
  3. François parisien

    Merci Laurent de ton support !

    0
    0
  4. AL

    Salut Laurent,
    Rollin est arrivé en Europe avec Cervelo et non Garmin
    Parisien a été chez Slipstream…

    0
    0
  5. Raphael

    Tout mon courage à Dominique et aux autres coureurs cités dans ce texte. Je leur souhaite de conserver leur force de caractère, leur indépendance et leur fierté à rester à l’écart du dopage. Pour Dominique, j’ai peur qu’on l’ait enligné sur ces deux grands tours simplement pour lui montrer le prochain palier dans ce sport professionnel dopé. Je préfère personnellement le retrouver à quelques positions des podiums que de le voir dopé à armes égales sur les finishes des classiques printanières.

    0
    0
  6. dans le 1000

    Pour Parisien, je le vois d’avantage remporter des étapes de courses à étapes que des classiques d’une journée! Les étapes sont en général moins longues que les one day, ce qui l’aidera certainement pour sa première saison WT. Il est peu connu en Europe et profitera donc sans doute de plusieurs bons de sortie dans les étapes où il sera trop dur pour voir des arrivées organisées au sprint. Au seins d’un petit groupe, Parisien aurait d’excellente chance de tirer son épingle du jeu car il possède un punch et une pointe de vitesse très intéressante, à croire qu’il a toujours gardé sa forme de criteriumeur d’antant! Pour cette saison 2013, son plus grand défi sera la distance, comme tout professionnel qui arrive en première division. Par contre, avec son âge (30), il s’adaptera probablement plus rapidement qu’un coureur de 22 ans arrivant lui aussi sur le World Tour. Parisien est à pleine maturié cycliste.

    Cette saison 2013 s’annonce passionnante en ce qui concerne nos coureurs québécois. Certe, aucun ne peut rejoindre Sagan ou Boonen au niveau du talent mais ce sont des coureurs extrêmement rusés et intélligents, qui j’en suis sur, ne manqueront pas une seule opportunité lorsqu’il verront une ouverture dans le filet!!

    0
    0
  7. AL,

    Oui, Rollin est arrivé avec Cervélo, qui a modifié son sponsorship en 2010 pour rallier Garmin. J’ai écrit Garmin parce que l’équipe existe encore, contrairement à Cervelo. C’eut été plus précis en effet de dire Cervelo, même si Garmin est un peu la continuité, du point de vue de la compagnie canadienne de vélo.

    Effectivement, Parisien a déjà été chez Slipstream. Je l’avais oublié, celle-là! Merci du rappel.

    0
    0
  8. François,

    Difficile de dire si ton commentaire est positif ou négatif à l’endroit de mon texte te concernant! Tu sais où me joindre si tu veux partager ta réaction avec moi.

    0
    0
  9. legafmm

    il y a extrêmement peu d’occasions de jouer la gagne sur une course par étapes pour les non sprinter/grimpeur/rouleur/puncheur, les petits groupes sont très très svt maîtrisés par le peloton.

    les manches de coupe

    concernant rollin, il faut se faire une raison, il sera aligné pour aider l’un des deux sprinteur de l’équipe de madiot (demarre, bouhanni), c’est un équipier et en dehors de roubaix (course inclassable ou c’est chacun pour soi, très différente des classiques pavés belges), ses bons de sorties sur les classiques seront rares.

    0
    0
  10. thierry mtl

    Déçu que Boily ne soit pas chez Cannondale.

    Mais pourquoi n’y est-il pas?

    0
    0
  11. Daniel

    Armstrong chez Oprah le 17 janvier. Le grand déballage?

    0
    0
  12. Sébastien

    Bonjour,

    En consultant le profil de Dominique Rollin sur Strava, je constate qu’aujourd’hui il a repéré la deuxième étape du Tour de France 2013 en Corse.
    ça nous donne une idée du degré de difficulté de l’étape (2200 mètres de dénivelé dès le deuxième jour d’épreuve) ainsi que sur le fait que Rollin a l’air d’être prévu sur le Tour cette année.

    0
    0
  13. Sébastien

    J’ai oublié de coller le lien : http://app.strava.com/activities/36934411

    0
    0
  14. Bonjour Je suis Gérard le président d l’équipe féminine .

    Dans les espoirs pourquoi pas parler de nos athlètes féminines .
    merci 514 912 85 13
    Bonne journée

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.