Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le message de Contador

L'étape du jour

Les images des coureurs dans le Mur de Bretagne parlent d'elle-mêmes: ce fut plus dur que prévu aujourd'hui sur le Tour de France ! Il est vrai que la météo n'a pas collaboré, le temps étant plutôt pluvieux sur l'étape.

Certains ont fait les frais de cette étape usante, en premier lieu Andy Schleck qui lâche huit secondes sur Contador, mais surtout qui prend un éclat au moral. C'est en effet Contador, ô surprise, qui a attaqué dans le Mur de Bretagne et qui a provoqué la sélection. Des frères Schleck, seul Franck a eu la ressource nécessaire pour accompagner. Le premier signe sur ce Tour qu'Andy n'est peut-être pas au sommet de sa forme, lui qui n'a pas donné de preuves de cette condition physique en juin ? Le doute s'installe peut-être même déjà parmi son équipe qui doit se demander maintenant lequel de lui ou de Franck est le réel leader de l'équipe Leopard pour le général.  

Chose certaine, Contador a frappé un grand coup aujourd'hui, au delà des huit secondes gagnées. Il a atteint ses adversaires au moral et il a surtout gonflé le moral de ses équipiers en montrant clairement qu'il est encore là pour gagner le Tour de France, rien de moins. Il indique qu'il est conscient d'être désormais engagé dans une course poursuite et qu'il saisira toutes les occasions pour refaire son retard. Le message a le mérite d'être très clair. 

Dernier enseignement de l'étape, la grande condition de Cadel Evans. Je persiste à croire qu'il ne gagnera pas le Tour, mais je pense qu'il sera dans les trois premiers. Mon podium à Paris est, à la lumière de ce qu'on a vu sur les quatre premières étapes, 1 – Contador ; 2 – Evans ; 3 – Franck Schleck. 

L'étape de demain

Arrivée au Cap Fréhel, sur le bord de la Manche. La difficulté de l'étape sera la météo, annoncée pluvieuse par moment, et surtout le vent, annoncé à 30 km/h, avec quelques rafales. Il faudra faire attention aux bordures et l'étape sera peut-être plus usante que prévu. Misez cependant sur un sprint massif et je vois bien Feillu s'imposer, si les HTC sont perturbés dans la préparation du sprint pour Cavendish.  

Approuvez ou désapprouvez les commentaires

La Flamme Rouge vous permet maintenant de signifier votre accord ou votre désaccord avec les commentaires que laissent les lecteurs du site. Cela permettra à ceux moins à l'aise d'écrire des commentaires sur le site de participer aux échanges et de signifier leur opinion via un autre moyen. Allez-y, abusez de la fonctionnalité ! 

Partager

Précédent

Mise à jour du pool de cyclisme

Suivant

Chutes à gogo: quel rôle des oreillettes ?

18 Commentaires

  1. zut

    Evans all the way !
    Franck n’aura pas ce qu’il faut aux moments importants. Andy, peut-être.
    Contador devra prendre des risques pour closer le gap… Je pense qu’il perdra plus qu’il gagnera à ce petit jeu de rattrapage…

    0
    0
  2. olivier

    Belle réaction de Contador aprés sa déconvenue de la première etape. Il se devait de réagir pour dire aux autres « je suis là, et il faudra compter sur moi dans la montagne ». Cadel Evans est parfait en ce début d’epreuve mais Andy Schleck a du mourron à se faire. Aprés un tour de Suisse fort décevant et une préparation « allégé ».

    0
    0
  3. lecompte

    Et si Franck nous faisait le Tour de France de sa vie…? Il parait mieux préparer que son frère!!

    0
    0
  4. p'ti lucien

    Ha! et du coup, le pauvre Philippe Gilbert, qui pourtant était le super-favori de cette étape: rien, déjà oublié ! Il a beau être le numéro 1 actuel, ses limites en montagne font qu’il ne fait pas partie de la cour des grands dans ce Tour.
    D’ailleurs, à ce propos, je m’interroge pourquoi se fait-il que, compte tenu de son gabarit assez raisonnable (67 kg, même plus léger que Basso par ex.) et de son tempérament de guerrier, il soit si limité quand il s’agit de vrais cols, ce qui le prive de toute une dimension du cyclisme.
    Bon, vous me direz, tant mieux pour son collègue Jurgen Van den Broeck (qui soit dit en passant est plus grand et plus lourd que Gilbert). Mais quand on a un champion au faîte de sa gloire et du classement mondial (concernant les classiques) on reste un peu sur sa faim si toutes ses ambitions (au général) disparaissent lorsqu’il s’agit de courses à étapes.

    0
    0
  5. Ray Neuville

    Voilà une question de réglée, Contador entend se battre. Andy pas au top? Franck au mieux? Questions intéressantes dont on aura la réponse dans les bosses. Tous se rappèleront de la défaillance simulée de L.A. au pied de la montagne. Coup fumant par la suite du « Boss », Ulrich en a fait les frais. À ce jeu, personne ne s’y fera reprendre. Surtout pas Riis. Mais une stratégie orchestrée depuis longtemps, peut-être? Les 6 secondes concédées hier par Andy seraient logiques d’autant que la chute de la première étage, lui a donné un avantage inespéré dès le début du tour. Ce que j’aime dans ce début de tour, c’est que cette chute a forcé tous les d.s. à improviser de nouvelles tactiques, nous verrons qui sont les plus forts à ce chapitre.

    0
    0
  6. Daniel

    Erreur toponymique :
    C’est la côte du Mûr-de-Bretagne. Mûr n’est pas un mur.

    0
    0
  7. thierry mtl

    Le retard de Contador mettra du pîquant à ce Tour. La programmation habituelle devient plus difficile. Il devra gruger les secondes. Pas de cadeau pour les autres comme il en a donné au dernier Giro. Il devra y aller à fond dans les premières étapes de montagne. Pas de montées au train en compagnie de ses petits amis et pas le temps de petites tapes dans le dos. Tant mieux.

    0
    0
  8. Batrick P

    P’tit Lucien, c’est la même raison qui fait que Philippe Gilbert n’est pas contre la montre au niveau qui est le sien dans les classiques à bosses courtes. Le gabarit seul ne fait pas un grimpeur ou un rouleur.
    Bon, j’ai presque tout dit, mais je te laisse finir…

    0
    0
  9. Ronan

    Ici en photo la jambe de George Hincapie :
    http://www.cyclingnews.com/tour-de-france/stage-5/photos/180969
    Quelqu’un peut-il m’expliquer ce qu’il s’est passé?

    0
    0
  10. toutouille26

    carrément horrible; est ce le dopage pendant 20 ans qui lui a fait des jambes comme ça?

    0
    0
  11. mormi6

    Entéka, si jamais notre ami Georges a besoin de pontages corronariens, ce ne sera pas trop compliqué de trouver des vaisseaux à prélever, et il devrait s’en tirer sans avoir les jambes engourdies trop longtemps…

    0
    0
  12. p'tit Lucien

    c’est donc là qu’il a placé son cerveau ce type, alors !
    🙂

    Bon. Et l’étape d’aujourd’hui semble montrer que Philippe Gilbert, plutôt que de devenir grimpeur (malgré son relativement léger gabarit), deviendrait volontiers sprinteur !

    0
    0
  13. Régis

    Concernant G. Hincapie,
    je pense que ça n’a pas grand chose à voir avec le dopage, à ce que je sache, ils ne se piquent pas dans les jambes…?
    Il avait déjà de sérieux problème en 2005 : il me semble que c’était quasi pareil sur une des photos que j’avais prise (de plus loin).

    Concernant Gilbert, je ne vois pas pourquoi il serait limité en montagne, n’a-t’il pas gagné 2 fois la Lombardie?!

    0
    0
  14. Batrick P

    Enlève le conditionnel, il EST limité en montagne. Les courses parlent d’elles mêmes, les entrainements en amont. Si un tel coureur était capable de passer les grands cols avec les meilleurs grimpeurs, ça se serait su.
    La question est donc: pourquoi? Question de capacités aérobies, tout simplement, qui chez Gilbert sont inférieures à ce qu’elles sont chez un Gesink, par exemple. En fait, légèrement inférieures, mais à ce niveau-là, ça suffit à faire la différence, et à orienter le champion vers le travail de ses points forts, ceux qui lui permettent de gagner certaines courses.
    La victoire de Gilbert au Lombardie, avec échappée de loin, m’a toujours questionné comme celle de Bettini avec Zürich, parti aussi à une quarantaine de bornes de l’arrivée puis creusant les écarts. Ce sont des exceptions car en général, ces coureurs très explosifs s’étiolent ensuite assez vite. Il faudrait creuser, ou ne pas le faire (je ne le fais pas, paresse). Les deux ont été acquises sous la grosse pluie froide. Une mauvaise langue parlerait peut-être d’excellente réaction aux amphét’, lesquelles ont semble-t-il fait la réputation d’un Charly Gaul (le dernier de Montdenard est pas mal).

    0
    0
  15. toutouille26

    « La victoire de Gilbert au Lombardie, avec échappée de loin, m’a toujours questionné comme celle de Bettini avec Zürich, parti aussi à une quarantaine de bornes de l’arrivée puis creusant les écarts. Ce sont des exceptions car en général, ces coureurs très explosifs s’étiolent ensuite assez vite »

    voir paragraphe 4 sur la défaillance:
    http://www.liberation.fr/sports/0109278711-dopage-le-deballage-l-ex-entraineur-de-festina-decrit-un-systeme-qui-a-toujours-cours

    0
    0
  16. toutouille26

    http://www.lemonde.fr/sport/article/2011/07/04/des-temps-de-passage-inhumains-sur-les-epreuves-pre-tour-de-france_1544493_3242.html

    Encore et toujours vayer, mais que ça fait du bien; et puis, cette année, le gars est inspiré!!!

    0
    0
  17. p'ti lucien

    Intéressé par ce passage-là dans l’article de Vayer:

     »Savez-vous que sur 68 champions qui ont trusté les trois premières places des trois grands tours depuis quinze ans (France, Italie, Espagne), une dizaine n’a pas eu affaire avec le dopage ? 100 % concernés par le prisme des watts. »

    Quelqu’un sait qui auraient pu être ces dix coureurs ?

    0
    0
  18. toutouille26

    peu importe puisqu’il dit que les watts ont révélé leur tricherie!!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.