Le journal du Tour, J+3

1 – Vortex Generator. Celle-là, je vous avoue franchement ne rien avoir vu venir… Trente ans de suivi passionné de cyclisme, mais non rien, je n’avais jamais entendu parler de cette possibilité: intégrer à même le tissu d’un skin-suit des éléments texturés, ceci afin d’améliorer la pénétration dans l’air. Cette avancée a été réalisée par l’équipementier Castelli, pour le compte de l’équipe Sky.

Et ça a l’air de fonctionner: ils étaient quatre Sky dans les huit premiers samedi dernier!

Selon Frédéric Grappe, le gain sur le chrono de samedi dernier grâce à cette technologie aurait pu procurer un avantage de 18 à 25 secondes pour les coureurs. Remarquable!

On savait déjà que des effets de relief « balles de golf » amélioraient la pénétration dans l’air, la société de roues ZIPP utilisant cette technologie depuis plusieurs années déjà. De là à l’intégrer aux vêtements, et avec un tel gain…

Le débat se porte maintenant sur l’interprétation du règlement UCI. Selon Grappe, c’est clair, c’est interdit car on ne peut apporter des ajouts au coureur pour modifier la pénétration dans l’air (les carénages sont par exemple interdits). Pour l’équipe Sky, ces inserts sont une partie intégrante du skin-suit, donc nullement un ajout. Pour le moment, les commissaires ont l’air dépassé, et ont donc autorisé le vêtement en attendant d’autres avis. Gageons cependant que l’affaire sera étudiée et le règlement clarifié au cours des prochaines semaines.

2 – Froome. Pour ceux qui doutaient de sa condition, ben vous voilà rassuré: il a déjà mis une belle petite valise à tous ses adversaires samedi dernier lors du chrono! Porte,  Quintana, Pinot, Bardet, Aru, Contador, sont déjà à plus de 30 secondes, pour certains 40 secondes! Chaves est à plus d’une minute… Pas de doute pour moi, Froome arrive au bon moment en grande condition… ça aussi, c’est le secret Sky. Les trois dernières semaines loin de l’attention semblent avoir été très profitables!

3 – Vent. Sprint débridé et anarchique hier, ou finalement Kittel, pourtant distancé aux 400m, revient en sur-puissance pour s’imposer. Ca s’explique comment? Pas compliqué: vent de face. Aux 300m, Sagan n’a pas voulu y aller, s’estimant trop loin, ce fut alors le temps mort l’espace d’une ou deux secondes, et ce sont les sprinters de derrière qui reviennent. Très belle maitrise de Kittel, il fallait avoir des nerfs d’acier sur ce sprint-là!

4 – Sprinters français. Attention à Bouhanni et Demare dans les prochains jours, les deux semblent être bien et très motivés à en décrocher une. Quant on connait la rivalité existant entre les deux hommes, étincelles en vue selon moi, surtout pour la première victoire d’étape française sur ce Tour de France.

5 – Valverde. Le champion espagnol a chuté samedi lors du chrono, et a été contraint à l’abandon avec une fracture de la rotule. Voilà une importante carte de l’équipe Movistar qui est jouée, dommage car Valverde était le style de coureur imprévisible qu’il faut pour déstabiliser l’équipe Sky. Apparemment, c’est la saison 2017 de l’Espagnol qui serait foutue, on le reverra en 2018. Vraiment dommage, car ce coureur pimente les courses.

6 – La plaqueBeau reportage photo des vélos de chrono utilisés samedi: certains étaient équipés d’un grand plateau de… 58 dents à l’avant, ouf!

7 – Fabio Aru. Le coureur sarde serait actuellement sur le marché des transferts, même si son équipe actuelle, Astana, a confirmé vouloir prolonger son contrat. Gageons que si Fuglsang réalise un bon Tour de France, Aru pourrait vouloir changer d’air!

26 Commentaires

  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 3 juillet 2017 à 12:41 | Permalien

    Vu et entendu en direct sur France 2. Encore chaud à l’arrivée, Chavanel commente l’accident de Valverde, dont les images laisse craindre des blessures sérieuses (fracture de la rotule entre autres, peut-être la fin de sa carrière, et un certain handicap au moins les mois à venir). Chavanel dit en substance « c’est au coureur à gérer sa vitesse dans les virages ». Certes une vérité bonne à rappeler, mais le moment est plutôt mal choisi. Et d’enchainer dans un éclat de rire que ça l’avait lui refroidi de voir les images peu avant son départ. Pas sympa sur le coup, le gars.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 9 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 3 juillet 2017 à 12:46 | Permalien

    A propos des vêtements, s’ils disent vrais, les sky ont soumis le truc aux commissaires qui l’ont acceptés. Rien donc à dire côté régularité.
    Mais il est urgent de statuer à froid.
    Perso, je veux bien croire à un gain substantiel.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Wolber
    Soumis le 3 juillet 2017 à 2:18 | Permalien

    Que dit le règlement ? Et que disent les commissaires?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 3 juillet 2017 à 2:21 | Permalien

    Comme le précise Laurent, reprenant les paroles de Grappe, la combinaison SKY aurait procuré un gain de 18 à 25 secondes sur le prologue, soit entre 1,3 et 1,8 secondes au km : on n’est plus dans les marginal gains!
    Je reste quand même dubitatif quant à un tel avantage, et surtout, personne ne dévoile les méthodes de mesure. Un peu comme en 1989, quand on nous expliquait que Fignon avait perdu le TdF sur le dernier CLM à cause de sa queue de cheval qui flottait au vent, ou quand en 2016, les AG2R mécontents de leurs vélos de chrono estimaient qu’ils perdaient 2 secondes au km par rapport à la FDJ.
    On verra si dans la montagne, sans leurs combinaisons, les SKY sont à la traîne. J’en doute fort.
    Par contre, grâce à cette combinaison, ils sont sur le devant de la scène en pleine exposition médiatique…en toute diversion.
    Comme Festina s’était d’ailleurs réjouit de l’affaire du TdF 98, en terme de retombées publicitaires donc économiques.
    Le Huffington Post titrait samedi : « La première chute du Tour mérite une excellente note artistique ». Le sport spectacle vire au morbide.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 3 juillet 2017 à 2:52 | Permalien

    Wolber, le Bourrin Ardéchois: que dit le règlement, que disent les commissaires : rien! comme d’ habitude, ils sont mis devant le fait accompli( voir il y a quelques décennies le guidon de triathléte ou les roues lenticulaires…), donc, rien de bien nouveau.
    Les chutes, c’ est la loterie habituelle de touts les débuts de TDF, on peut regretter l’ abandon de Valverde , même si, pour ma part j’ émets tjs. de gros doutes sur lui.
    Des favoris éliminés ou sortis du jeu, il y en aura certainement d’ autres, drole de sport, tout de méme, ou l’ on peut s’ attendre à tout.
    Laurent, toi aussi, tu sembles faire l’ apologie du 58 dents, c’ est ridicule de la part des coureurs et DS d’ en venir à de telles extrémités qui ne servent à rien et qui sont tout simplement pénalisantes, mais je l’ ai déjà dit….
    Mrs les entraineurs, essayez de faire disputer une poursuite avec un 58×11, vous vérrez, que c’ est pratiquement impossible, et en tout cas la sanction chronométrique immédiate. Encore plus vrai pour les sprints! Le cyclisme se meurt, et les gros braquets n’ y sont pas pour rien, d’ autant qu’ ils induisent, ou augmentent une certaine pratique dopante basée sur la prise de muscle.
    Je n’ ai pas vu le  » prologue », mais, semble t’ il dangereux, « casse gueule », et indigne d’ un TDF et Prudhomme ose appeler ça un contre la montre. (ce sera idem pour Marseille à priori, quelle honte!)
    Selon moi, un CLM, doit se dérouler sur des routes le plus rectilignes possible, sans piéges routiers dangereux, sans trop de montées (il y en a bien assez par ailleurs) et sur des distances dignes (au moins 30 ou 40 Km), mais je crois que l’ on peut tjs. réver!
    Allez, la grande loterie continue (ou le cirque…ou la parade, ou la grande illusion, vivement un peu de sport…sur les 140 heures de direct à la tv Française..peut étre quelques minutes et encore…..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -8 (from 12 votes)
  • Wolber
    Soumis le 3 juillet 2017 à 2:55 | Permalien

    Cette etape , ce prologue , ( qu est ce au juste?) est une des plus triste entrée en matière qu il m est été donné de voir .

    Les chutes de plus en plus nombreuses.
    Les boyaux sont sûrement sous gonfles et pourtant on a l impression que les coureurs peuvent partir à tout moment.
    Est ce les positions sur les vélos ( les coureurs de plus en plus redresses) avec des sorties de selles impressionnantes?
    Les vélos de chronos sans recul de selle ou presque, hormis pour tirer des bouts droits , sont ils réellement adapter pour prendre des virages à grande vitesse?
    Le carbone des roues qui induit un freinage un peu spécial est peut être, aussi , une des causes?
    Les chutes ( peut être le seul intérêt du téléspectateur moyen) me semblent quasi systématiques depuis 5 ou 7 ans. Je ne sais pas…

    L UCI dans un éclair de génie a réussi à prendre une décision rapidement en tolérant des cassures de 3 secondes sur les finals sans pertes de temps…mouais…

    D autres part , je ne supporte plus ces ralentis multi diffusés où l on voit des coureurs se faire mal.

    Du coq à l âne, Cavendish , malade depuis des mois, est 3 eme de la 2 eme etape …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  • le bourrin iserois
    Soumis le 3 juillet 2017 à 3:16 | Permalien

    ullrich au bord de la route, ca c est de l evenement!!!!
    plaisir de le voir sur l equipe vintage!!!
    a noter qu avec l epo, ils donnaient vraiment l impression de ne jamais fatiguer…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • alain39
    Soumis le 3 juillet 2017 à 4:58 | Permalien

    Un sprint totalement loupé pour tous. Aucun train correctement mis en place, une première vague qui stoppe son effort à 300 m de la ligne et qui permet à la second vague de revenir lancée de derrière. Un sprint de cadets au plan tactique.
    Par chance Kittel qui était parmi les battus à 400 m de la ligne trouve un trou et arrive lancé comme une brute. Il aurait été dans la première vague il ne gagnait pas.
    Ceci dit, il est fort et mérite amplement sa victoire.
    Les prochains sprints seront plus construits et ça va changer la donne mais sans aucun doute il faut compter sur lui car il dispose d’un très bon train et il est en forme.
    Prologue gâché par la pluie et qui met Quintana en mauvaise posture avec la perte de Valverde. La mutation des Sky est incroyable avec 4 coureurs dans les 8 premiers. Il y a 3 semaines ils n’étaient pas à pareille fête. Comment expliquer cette résurrection qui année après année se répète inlassablement dès qu’arrive juillet.
    Comme aux belles années de l’US Postal toute l’équipe est au top de sa forme.
    Geraint Thomas qui a terminé avant dernier du tdf 2007 occupe dorénavant le haut du classement. Un rouleur est devenu un coureur complet comme toute cette génération anglaise qui avant 27 ans n’avait rien démontré chez les pros.
    Ce phénomène n’arrive jamais en France, Belgique, Italie, Hollande, USA (depuis quelques années) et même Espagne (longtemps le pays des générations spontanées). Pourquoi ces pays n’arrivent pas à connaître de telles mutations de leurs coureurs?
    Chez nous les meilleurs sont identifiés très jeunes mais n’arrivent jamais à passer ce palier.Pourquoi? Une tare physique? un manque d’entrainement? Une mauvaise hygiène de vie? Je ne sais pas mais il faut se poser la question car il y a quelque chose qui échappe à toute explication rationnelle habituelle.
    Ne serait-ce que faire le tdf à 21 ans est irrationnel et atteste de tout sauf d’une bonne gestion de sa carrière.
    Les SKy en faisant un tel tir groupés ont fait le choix d’assumer le poids de la course et il appartient à ses adversaires de savoir en jouer.
    Je pense que l’étape de mercredi nous en dira plus sur la position hégémonique de la SKY et donc des suites de ce tdf.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 9 votes)
  • J-Man
    Soumis le 3 juillet 2017 à 5:09 | Permalien

    Par rapport à l’utilisation des plateaux géants…

    Il y a plusieurs explications mécaniquement valables et justifiables.

    1- Les coureurs ne vont pas nécessairement plus rapidement, mais vont opter pour un pignon plus « haut » sur la cassette et avoir une ligne de chaîne plus optimale sur le bracket qui sera dominant en terme de temps d’utilisation.

    Une chaîne croche aporte beaucoup de pertes qui selon moi (ingénieur mécanique en propulsion de véhicules) un gros gain marginal.

    Cela limite aussi lutilisation des 11-12 dents dont le rendement de l’enroulement est douteux.

    2- Les différences de ratios entre pignons au milieu de la cassette sont moins importantes qu’en « bas » de la cassette.

    Même s’il n’y a qu’une dent de différence, passer de 13 à 12 et 12 à 11 impose 8% de variation, alors que de passer de 17-16 et 16-15 cest 6%. Il s’agit d’un impact 25% moins grand sur le rythme.

    3- Pour déveloper les mêmes efforts dans différentes filières énergétiques, les coureurs doivent adopter des styles (cadences, positions) qui varient assez pour justifier des plateaux légèrement différents, en fonction de leur physiologie.

    Par exemple, certains on une musculature (et un confort neuro musculaire) qui fait que leur FTP sera idéale à 88rpm et d’autres à 100rpm.

    On sait qu’on développe théoriquement plus de puissance à haute cadence (+100) et l’efficacité à +/-90rpm. Il y a donc un « blend » à faire entre les 2 en fonction de la durée de l’effort et son « powerband » personnel.

    Cela peut expliquer que Cancellara, qui était visiblement favorisé en CLM par les punchs et les relances, utilisait un 55, et Martin, visiblement favorisé par les longs bouts droits, utiliser un 58.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +17 (from 17 votes)
  • mica
    Soumis le 3 juillet 2017 à 6:47 | Permalien

    J-Man: bonnes explications en ce qui concerne les braquets.
    Oui, je pense qu’ utiliser un 58 dents devant avec 15 ou 16 à l’ arriére n’ est pas aberrant, le tout étant, en effet, d’ avoir une cadence de pédalage qui favorise un rendement optimal, cette cadence doit tourner autour de 100 rpm méme sur des efforts à puissance maxi aérobie, au delà d’ un temps d’ effort de 5 à 10 mn on peut réduire, légèrement, le nombre de rotations par minutes.
    ON peut réduire les rpm aussi quand on est dans « l’ aspiration » au cœur d’ un peloton par exemple.. curieusement, c’ est lorsque l’ on veut fournir de la puissance que l’ on doit réduire les braquets, par exemple, le temps d’ un relais lors d’ une échappée’ c’est à dire de l’ ordre de 30 secondes.
    Autre paradoxe: dans les grandes ascentions, ils pourraient, ponctuellement, « tirer un peu plus gros » que ce qu’ ils font généralement, car le coup de pédale en montagne est différent, en particulier à grace à la possibilité de monter « en danseuse ».
    la circonstance dans laquelle les braquets devraient étre réduits, c’ est précisemment les sprints.
    Là, les braquets énormes sont pénalisants, et c’ est vrai c’ est paradoxal! Sprinter avec un trop gros développement est anti mécanique, et là ou ils devraient dérouler assis et aérodynamiques au dela de 120 rpm, ils se dressent sur leurs pédales( à 80 rpm) et buttent sur un mur aéro. amplifié (du fait du scx très supérieur), pénalisés, en plus, par un rendement qui s’ effondre.
    Jadis, tous les sprinteurs restaient assis, et ils n’ auraient pas été ridicules devant les « modernes ».
    En conclusion, je trouve scandaleux que les médias répétent sur tous les tons qu’ « il faut mettre du braquet », et méme dangereux pour les jeunes dans leur formation de cycliste ( Il en reste quelques uns)
    .)
    et buttent sur

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 9 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 3 juillet 2017 à 6:59 | Permalien

    Oui, Wolber, quid des nouvelles générations, et surtout quid de leur arrivée à maturité ?
    Mon fils court en cadet. Il y a 30 ans, un entrainement de 2H00-2H30 le mercredi en foncier, et une petite sortie de fractionné d’1H30 le vendredi suffisait largement à suivre le rythme des courses cadets FFC. Les coursiers qui laminaient tout le monde en cadet, étaient à mon niveau en junior, et me faisaient rire en 1ère année sénior : au delà de la 1ère année junior, leur marge de progression était fatalement limitée. Leur sort en était jeté !
    Aujourd’hui, c’est bien pire : de nombreux cadets ont une musculature de 1ère catégorie…voire de pro. Ils sont sur un schéma d’entrainement de 100/120 kms le mercredi avec 2 séances très intenses de fractionné dans la semaine, jusqu’à 300 kms hebdomadaires. On rajoute une diététique très pointue et super contraignante, du gainage, de la musculation en salle l’hiver…du cyclo-cross et du VTT en compétition, plusieurs compétitions par semaine parfois, des stages avec le club, le comité départemental, régional…les sorties de club avec les 1ères catégories ou même des pros s’il y en a dans les parages. Les parents qui parlent de professionnalisme dès les minimes/cadets…Bref, une surenchère démente à mon avis.
    Résultats : les gamins marchent fort…très fort jusqu’en junior…espoir pour certains…et puis saturés, attirés par une autre vie dite normale, les études pour une minorité…et les premiers mauvais résultats mal vécus et non anticipés, ces gamins cramés jettent l’éponge. Au pire, les plus motivés et moins abîmés stagnent…
    Malheureusement, entre temps, lassés par l’absence de résultats, beaucoup ont laissé tomber, écœurés, et s’imaginant ne jamais pouvoir être à niveau.
    Au final, entre des jeunes qui n’atteignent jamais leur potentiel car prématurément dégoûtés par le cyclisme et d’autres précocement au top, qui resteront bloqués au stade d’espoirs nationaux, la France bat des records de victoires et de résultats depuis 10 ans chez les juniors/espoirs…sans concrétisation chez les pros.
    Hinault, Fignon, Mottet furent des champions précoces, mais tout le monde n’a pas leurs moteurs! Et encore…pas si précoces que cela : aucun des 3 n’a eu des résultats internationaux chez les juniors.
    Ma description peut paraître excessive, mais les faits parlent d’eux-mêmes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +15 (from 15 votes)
  • J-Man
    Soumis le 3 juillet 2017 à 7:45 | Permalien

    Mica,

    Je suis d’accord avec toi que certains négligent certainement (et visiblement) de travailler la vélocité. Mais…

    Mais le problème est beaucoup plus complexe et je doute qu’ils soient tous idiots à ce point.

    Les sprinters ayant un côté musculaire plus développé peuvent abuser de leur force brute et éviter de passer des heures à travailler la vélocité.

    Peut-être qu’un Greipel à tout avantage à tirer gros et avoir de la giclette alors qu’un Cavendish ou Bouhanni doivent jouer de la moulinette car ils n’ont pas le muscle.

    Je parle de muscle car la phase d’accélération pour passer d’une vitesse à l’autre requiert une demande en couple quasi statique et non en puissance. C’est du neuro musculaire pur.

    Je ne pense pas qu’un pistard à 120 rpm en poursuite à 55kmh apres 2 minutes puisse avoir beaucoup de giclette en essayant d’accélérer. C’est pourtant similaire à un finish de course en ligne.

    Si on regarde par exemple le fichier Strava de Kwiakovski hier, on peut voir que les 2 dernières minutes étaient à 60 de moyenne et le max à 68, sans quil ne soit sur le devant. en supposant qui était sur le 53-11, 60kmh = 100rpm… et cest exactement ce que le data dit ! À 70kmh on parle de 115rpm, tjrs en supposant quon est au bracket max.

    Il est donc probable que certains ne vont meme pas sur le 11 et reste sur le 12-13, le 11 étant là pour les faux plats et descentes dans le pack. 80rpm ? À l’oeil, jamais, et au calcul… jamais non plus.

    Aussi, peut-être que de passer trop de temps à faire de la vélocité à 115-150 rpm ce fait au détriment de d’autres qualité plus importante ? Comme pouvoir tirer 80rpm dans les cols durant des heures ?

    J’ajouterais aussi que la position debout ne me semble pas si pire que ça pour tout le monde si on compare aux pistards du sprint, sachant qu’à la base sur le vélo de route on est beaucoup conservateur dans la position de base.

    Et que pour générer ce couple d’accélération, il faut utiliser des chaînes musculaires supplémentaires en poussant debout et en déhanchant, comme sur le départ arrêté en piste ! La pénalité aéro est surement minime vs gains.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 11 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 3 juillet 2017 à 7:54 | Permalien

    @J-Man
    Peux-tu être plus explicite sur l’assertion suivante ?

    2- Les différences de ratios entre pignons au milieu de la cassette sont moins importantes qu’en « bas » de la cassette.
    Même s’il n’y a qu’une dent de différence, passer de 13 à 12 et 12 à 11 impose 8% de variation, alors que de passer de 17-16 et 16-15 cest 6%. Il s’agit d’un impact 25% moins grand sur le rythme.

    J’imagine que tu parles du biais de la chaîne, qui génère des frottements importants. Mais d’où tires-tu ces chiffres ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • F.B
    Soumis le 3 juillet 2017 à 7:56 | Permalien

    Il y n’avait pas personne d’assez intelligent sur le Tour pour faire mettre des coussins de protections dans tout les virages surtout losque la chaussée est mouillée!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 3 juillet 2017 à 10:02 | Permalien

    J-Man:
    Tu n’ es pas sans savoir que le cyclisme sur terrain plat est un sport purement aérodynamique.
    Dans ce sport le S Cx joue un role fondamental, surtout à des vitesses sup. à 60 kM/s
    Le S est la surface « exposée à l’ air
    Le Cx est un coefficient de forme que l’ on doit minimiser en adoptant, en gros, la position de l’ œuf chére aux skieurs.
    En sprintant debout, les cyclistes, qui se croient, modernes se pénalisent donc sur les 2 tableaux. (augmentation de la surface en prise et augmentation du Cx)
    Je me permets de rappeler ici que si l’ on soigne particulièrement le S Cx on peut sprinter à 150Km/h.
    (voir les résultats de Battle Mountain ou des cyclistes positionnés couchés dans des  » vélos » carrénés atteignent ces vitesses.

    Mais, ils sont pratiquement obligés de srinter debout à cause de l’ énormité des braquets.
    Autre conséquence de cette dérive: un rendement mécanique qui s’ effondre.
    Enfin, en guise de conclusion, je rappellerai que les sprinters pistards utilisent ces braquets de l’ ordre de 52x 14, ils sont pourtant autrement « baraqués » que nos routiers, même si l’ on prend les plus puissants de ces derniers.
    Il me faut tordre le cou d’ une idée reçue: ce n’ est pas pour avoir un bon démarrage que les pistards utilisent des braquets modérés, non, c’ est simplement pour produire la puissance la plus grande possible, tout en étant tout à fait aérodynamique, au dela 120 tours minute.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 9 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 3 juillet 2017 à 10:16 | Permalien

    1 dent de moins par rapport à 12, c’est plus qu’1 de moins par rapport à 16.
    Comme 1 € de réduction sur le prix d’une voiture neuve, c’est moins qu’1 € de réduction sur le prix d’une tablette de chocolat.
    A même plateau, les variations de braquets sont plus grandes quand le pignon est plus petit.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 3 juillet 2017 à 10:18 | Permalien

    Sprinter aux vélocités des meilleurs pistards demande un ratio de fibres rapides que ne peut posséder un routier qui doit tenir des longues distances.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  • J-Man
    Soumis le 3 juillet 2017 à 10:53 | Permalien

    Edgar Allen Poe,

    Ces chiffres là sont purement des ratios mécanique et non de l’efficacité.

    passser de 17 à 16 dents: 17/16=1.0625 -> 6.25% de plus grand dévelpement. ou si tu préfères, pour la même vitesse vélo, au lieu de pédaler 100rpm sur le 17 tu vas pédaler 93.75rpm (94) sur le 16.

    Hors entre 13 et 12 il y a 9%, donc 91 rpm au lieu de 94. Une variation relative de 33% de tempo dans ce cas.

    Pour le biais de la chaîne, je navance pas de chiffre mais n’importe quel mécanicien d’usine ou de machine, ou de vélo qui a mesuré des choses, sait qu’une chaîne pas enlignée, ça drague plus. Essayez de tourner le pédalier à l’envers sur la 11 puis sur la 17…

    Mica,

    Les gars, ils moulinnent. Tu hallucines.

    De plus, le CX de leur position légèrement debout, le dos plat, la tête callée, n’est probablement pas pire que 5-10% d’une position optimale. Et la position moins bonne permet de générer bien plus que 10% de torque supplémentaire.

    Regarde la littérature scientifique sur le sujet (en piste de surcroit). Comme le dit le bourrin ardechois (en faisant un lien à ce que jai aussi écris), cest probablement très difficile voir impossible de travailler le sprint 150rpm de qualité dans un contexte de course sur route.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Ludovic
    Soumis le 3 juillet 2017 à 1:08 | Permalien

    Merci J-Man…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 3 juillet 2017 à 1:12 | Permalien

    Décidemment, je ne serai jamais d’ accord avec l’ utilisation des (trop) gros braquets. Il y a une multitude de sports ou on ne peut « changer de braquets » puisque l’ on utilise exclusivement le corps humain, et pourtant, en athlétisme, natation, patinage de vitesse…etc ..etc, les records tombent et j’ ai donné quelques exemples ou en cyclisme sur route on allait déjà très vite dans les années 60. Je ne vais pas revenir là dessus.
    Pour changer, je voudrais évoquer le sujet, interéssant de « la marmotte » épreuve cyclosportive de 174 km et de 5000m de dénivellé positif.
    Elle a été gagnée hier par un jeune Isérois de 20 ans à prés de 31Km/h de moyenne, c’ est, me semble t’ il assez extraordinaire et prometteur, si le jeune homme ne se « brule pas les ailes ». Bon, j’ ai appris depuis que le temps de descente du col du Glandon était « défalqué » du temps total, ce qui relativise un peu, mais quand même, à 20 ans, il faut le faire!
    Si tout est « réglo » par ailleurs, je trouve cela remarquable.
    Peut étre, les  » régionaux de l’ étape » (les 2 Bourrins) pourraient ils nous en dire plus sur cette « pépite » et peut étre grand espoir du cyclisme Isérois …et Français, tout de même 5000m + a travers Glandon Télégraphe, Galibier, alpe d’ huez..à 20 ans…bravo!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 3 juillet 2017 à 1:33 | Permalien

    Eddy Finé, un très costaud effectivement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • le bourrin iserois
    Soumis le 3 juillet 2017 à 1:53 | Permalien

    Je ne le connais pas, mais un cyclosportif n’a rien à voir avec un ffc; et de plus ceux qui marchent jeunes ne passent pas forcément pros, ils peuvent abandonner en cours de route, la vie est complexe. Il y a eu il y a qq années un témoignage très intéressant de samuel dumoulins dans vélo mag sur la vie de pro…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Wolber
    Soumis le 3 juillet 2017 à 2:23 | Permalien

    Eddy fine est un des meilleurs espoir français de cyclo cross.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Wolber
    Soumis le 3 juillet 2017 à 2:25 | Permalien

    Son papa marchait bien aussi. Son frere est aussi un bon coureur amateur.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • le bourrin iserois
    Soumis le 3 juillet 2017 à 2:53 | Permalien

    Robin?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 4 juillet 2017 à 12:07 | Permalien

    S’il s’agit de se questionner si le gamin très beau vainqueur de la Marmotte peut un jour gagner un grand tour, ou faire un très bon pro, ou même un pro, mon avis est que sa perf entre Oisans et Maurienne ne suffit pas. Par exemple, il me semble qu’il ne présente pas au même âge les aptitudes d’un Adrien Costa.
    Le haut niveau pro, c’est tellement élevé.
    Ceci dit, ce qu’il a fait à son âge n’est pas rien, et ces questions ne sont pas encore exclues, comme c’est le cas pour l’immense majorité des cyclistes de moins de 20 ans.
    La seule chose que je puisse lui souhaiter, c’est de faire de son mieux et prendre les choses comme elles viennent! Sans surtout se prendre la tête ni, ce sera plus difficile, se la faire prendre!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!