Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le gentil champion du monde

Thor Hushovd a remporté au sprint la course sur route des Championnats du monde de cyclisme. Il a battu au sprint un autre coureur scandinave, le Danois Matti Breschel, ainsi qu’Allan Davis. Ce dernier, qui jouait à domicile, doit s’en vouloir d’être passé si près d’un tel rendez-vous…

L’archi-favori Pozzatto termine 4e après avoir pris la mauvaise roue dans le sprint. Je crois qu’il a aussi péché plus tôt dans la course en ne prenant pas ses responsabilités. Le Belge Philippe Gilbert les a pris, lui, ses responsabilités mais je pense qu’il est parti 3 bornes trop tôt et qu’il a sur-estimé ses forces dans le final. 

Quoi qu’il en soit, je pense qu’on ne peut penser à meilleur champion du monde en cette période de remous dans le cyclisme.

Thor Hushovd fait en effet partie de ce qu’on appelle au Québec "les bons gars". Le type aimé de tout le monde. Le genre de mec qui inspire immédiatement confiance et dont la conduite ne conduit à aucune critique. Sympathique, médiatique, souriant, courtois, Hushovd sait aussi improviser, se renouveler, comme sur le Tour de France 2009 où il avait été chercher un maillot vert dans les Alpes par quelques belles échappées, façon Jalabert.

Surtout, cette victoire vient presque en couronnement d’une carrière déjà longue et riche en succès. Comment ne pas se réjouir pour lui de cette nouvelle grande victoire et du fait qu’il pourra porter, un an durant, le convoité maillot irisé ?

On peut donc penser que Thor Hushovd est une bénédiction pour le cyclisme en ce moment, pour Pat McQuaid tout particulièrement. C’est un bien beau champion du monde qui fait l’unanimité partout sur la planète cycliste !

Partager

Précédent

Mondiaux sur route: les favoris

Suivant

Exit le ProTour, bienvenue à l’UCI World Tour

  1. Erik Zabel

    Sauf mon respect, on se fiche pas mal qu’un coureur soit gentil ou non. Je préfère largement les vrais guerriers : Steffen Schumacher, Lance Armstrong ou autres…

    Pour en revenir sur la course, on était assez proche hier des mondiaux de Madrid en 2005 : beau déroulement, mais au final, c’est un sprinter qui a passé la journée dans les roues qui s’impose. Le parcours était sans doute mal pensé, avec ces fameux 6 derniers kilomètres ultra-décourageants pour les éventuelles initiatives. Et puis il faudra qu’on m’explique l’attitude des Russes, qui semblerait-il, ont fait le gros du boulot pour ramener le groupe détaché dans les derniers kilomètres alors que non seulement ils n’avaient pas le moindre sprinter, mais en plus ils avaient le solide Kolobnev à l’avant (en passe de revenir sur Gilbert avec Evans).

    En tant que Belge, je trouve ça dommage pour Gilbert. Déjà sur LBL c’était sans doute lui le plus fort, mais le déroulement de la course n’avait pas été en sa faveur.

    0
    0
  2. schwartz patrick

    Nous avons eu tort, mais pas Thor (je sais,c’est lourd)
    mais bon, nous l’avons un peu oublié, mais il s’est fait discret pendant la course, intelligemment,ne faisant pas partie d’une grosse armada (3 norvégiens).
    Notre « gentil géant », sprinter-monteur de bosses,
    est quand même allé jusqu’au au bout de la course et y a cru, c’est bien, et je dirai plutôt lui qu’un autre
    même si Gilbert et Hagen furent mes favoris.

    0
    0
  3. Dan Simard

    Gilbert a du chien et savait qu’il ne pouvait espérer rivaliser au sprint alors il est parti tôt, trop tôt mais il n’avait pas vraiment le choix.

    Thor doit se dire que Petacchi peut bien le garder son maillot vert 🙂

    0
    0
  4. colt seevers

    Un méchant sprinteur qui devient grimpeur, on avait vu déja Jaja… Mais là ça tient encore plus du paradoxe ahurissant. Encore un dopé avec une fausse panoplie de coupes dans sa vitrine et une fausse carrière. Bizarre que les uns aient les mêmes éléments que les autres mais aboutissent à la conclusion erronée, celle du tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. Je ressentais la même impression d’avoir été arnaqué quand Evans, ce besogneux de bagnard australien pourtant court de cou, marié à un top canon qui plus est et ça n’arrange pas son matricule, dominait le paquet de la tête et des épaules l’an dernier.

    Donc, je serais pas surpris si demain, il est pris au contrôle, le gentil géant.

    0
    0
  5. plasthmatic

    Colt Seevers,

    Je vais te rendre justice, avant la suite … : je partage complètement, vraiment, ton scepticisme concernant la probité sportive (et pas humaine, c’est pas exactement pareil, en tout cas pas encore, à mes yeux) de Thor Hushovd.
    Mais je ne crois pas que Laurent en ai avancé l’évidence, de sa probité. Il a plutôt choisi l’aspect « un beau champion », sans être naïf, j’en ai la conviction. Enfin, le mieux serait de lui demander.

    Pour autant, pour autant : est-ce que, au prétexte du plaisir de jouer avec les mots, est-ce que t’es obligé de verser à chaque fois dans le défoulement insultant, quand tu dénonces ?
    Evans : « besogneux de bagnard australien », et puis « court de cou » et encore « marié à un top canon qui plus est », tout est dans le « qui plus est », allez, dis-le, c’est un vilain laideron, le Cadel.
    Vraiment ça sent pas bon quand même, j’ai beau faire des efforts, l’odeur persiste.

    Une question est de savoir si tu serais capable d’exprimer les même choses de la même façon dans des conditions où ils auraient droit, ou possibilité, de réponse, autrement dit d’une autre place que derrière ton écran … tellement protecteur.

    Alors j’ai une question : est-ce que je te parodie pas trop mal, en te demandant si tu es du genre bas du cul pour naviguer si souvent avec une telle délectation à ces hauteurs-là ?
    Réponds-moi stp, j’en peux plus de pas savoir.

    0
    0
  6. Batrick P

    Pour revenir au bon gars Hushovd, et j’ai tendance à adhérer de mon impression lointaine du bonhomme, j’aimerai bien connaitre la vraie nature de ses rapports avec Cancellara. Il doit bien y avoir des trucs qui nous échappent, au coeur du peloton, et je ne suis pas aussi sûr que Thierry Adam de l’admiration sans réserve du Suisse par ses adversaires à propos de sa victoire à Roubaix.

    Par ailleurs, comment il disait, à propos de Kohl, « salmonidé en rut »?

    0
    0
  7. Marco

    Excuses de dopage…plutôt drôle
    http://www.cyclisme-dopage.com/betisier/excuses.htm

    0
    0
  8. Chouchouduvélo

    Merci pour cet article et bravo Thor Hushovd !
    Dans les sondages du net, j’avais voté pour Thor, et il l’a fait. Pourtant nous n’étions pas nombreux à croire en lui.
    Sa victoire aux mondiaux est méritée.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.