Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le dopage éclipse (malheureusement) le Tour

Triste, c’est actuellement assez triste dans le cyclisme: les affaires liées au dopage se multiplient.

À un tel point que cela éclipse la course sur le Tour de France.

Et il est inutile de se cacher la tête dans le sable, il faut en parler. Affronter nos problèmes de face. Ce n’est quand même pas la faute aux journalistes et blogueurs si les coureurs cyclistes se dopent!

Quatre affaires retiennent actuellement l’attention: Affaire Pozzato, Affaire DiGregorio, Affaire Armstrong et Affaire Wiggins.

Affaire Pozzato

Fillipo Pozzato a en effet avoué travailler depuis 2005 avec le fameux et sulfureux docteur italien Michele Ferrari, dont la réputation en matière de dopage n’est plus à faire. Si Pozzato n’est pas spécialement un gros poisson, cette affaire nous est utile en ce sens qu’elle nous apprend qu’en dépit de son bannissement à vie prononcé en 2002 en Italie, Ferrari continue encore aujourd’hui d’encadrer de très près des coureurs cyclistes professionnels.

Comment est-ce possible? Comment voulez-vous qu’on s’en sorte dans ces conditions? C’est désespérant.

Affaire DiGregorio

Elle est toute récente celle-là: la police française a placé en garde à vue Rémi DiGregorio pour une présumé affaire de dopage à Marseille. Deux autres personnes seraient également en garde à vue dans cette histoire de dopage. Les faits remonteraient à l’an dernier alors que DiGregorio courait pour l’équipe Astana et c’est un coup de téléphone mis sous écoute qui l’aurait trahi. Il se serait procuré des produits dopants à l’aide d’un réseau à Marseille.

L’équipe Cofidis a déjà réagi et suspendu DiGregorio qui quitte donc le Tour par la plus petite des portes.

Cette affaire nous rappelle que depuis 14 ans, la majorité des coureurs pris pour dopage ne l’ont pas été suite à un contrôle positif, mais bien suite à une enquête ou une perquisition menées par la police. L’Affaire Puerto, l’Affaire Oil for Drugs, et maintenant l’Affaire DiGregorio nous rappelle donc que l’absence de contrôles positifs ne saurait en aucun cas être un gage de probité d’un athlète, n’en déplaise à… Lance Armstrong. À ma connaissance, Rémi DiGregorio n’a échoué aucun test antidopage l’an dernier…

Quoi qu’il en soit, il est intéressant de remarquer que DiGregorio a eu quelques bons résultats en 2011 en cyclisme, alors qu’il était de passage dans une équipe non-française, à savoir Astana. Une de ses seules victoires professionnelles a été acquise l’an dernier lors de la 7e étape de Paris-Nice. Ayant ré-intégré une équipe française (Cofidis) en 2012, il n’a rien gagné cette année.

Ce que je veux dire? Rien du tout. Simplement je porte à votre attention que DiGregorio a eu ses meilleurs résultats la seule année de sa carrière où il était dans une équipe non-française et que sa récente arrestation est liée à l’usage de produits dopants justement l’an dernier. Troublant comme coïncidence.

Affaire Armstrong

Lance Armstrong est aux abois et ça parait: il cherche par tous les moyens possibles et imaginables à stopper l’USADA dans sa démarche. Il vient de reloger une poursuite auprès de la cour fédérale pour tenter d’invalider le recours de l’USADA à son endroit. Un premier juge l’a débouté avant-hier: on verra ce que fera la cour fédérale dans les prochains jours, elle a jusqu’au 14 juillet à 17h pour rendre une décision.

Lance Armstrong continue d’attaquer la légitimité de l’USADA, amenant le débat sur autre chose que le dopage. Car sur ce plan, il sait qu’il a déjà perdu. Seule solution, invalider l’action de l’USADA. Si la cour fédérale permet à l’USADA d’aller de l’avant le 14 juillet, je crois bien que M. Armstrong sera déchu rapidement de ses titres et de sa réputation, par ailleurs construits sur un mensonge.

Fait intéressant, trois personnes accusées en même temps que Lance Armstrong et Johan Bruyneel ont reçu hier une sentence de suspension à vie d’oeuvrer dans le milieu du cyclisme: Michele Ferrari, Luis Garcia Del Moral et Pepe Marti. Ces personnes n’ont pas réagi, ne contestant en rien la sentence prononcée à leur endroit: c’est dire comme ces personnes s’en foutent et c’est dire à quel point cette nouvelle sentence ne les empêchera probablement pas de poursuivre leurs activités dans le milieu du cyclisme. Ces activités devront simplement être dans l’ombre, les privant de tout rôle « officiel » auprès d’une équipe cycliste professionnelle.

Plus encore, l’UCI refuse de commenter cette affaire, estimant n’avoir rien à y voir. Elle refuse de commenter probablement parce qu’elle sait qu’elle est elle-même à risque d’être sérieusement éclaboussée, les rumeurs étant que le dossier de l’USADA renferme des preuves crédibles que l’UCI aurait bel et bien étouffé un contrôle positif d’Armstrong. Lance Armstrong lui-même a déclaré que le procès de l’USADA violait une « entente » qui serait en vigueur entre l’UCI et lui… Bref, vivement qu’on avance pour en savoir plus sur ce cirque.

C’est désespérant: comment croire que le cyclisme a une chance de devenir plus propre dans ces conditions?

Affaire Wiggins

Il n’y a pas d’affaire Wiggins, mais comme vous la maigreur impressionnante de plusieurs coureurs chez Sky ainsi que la domination de cette équipe sur l’actuel Tour me laisse sans voix. Dans le contexte du dopage dans le cyclisme depuis 14 ans, il est légitime, je pense, de se poser des questions, sans pour autant verser dans la paranoia. Encore une fois, il s’agit d’exercer avec jugement notre sens critique. Ne pas condamner sans faits, mais rester prudents sur notre interprétation du spectacle offert.

Soyons bien clair: nous n’avons actuellement aucune raison de remettre en doute la probité de Bradley Wiggins et de l’équipe Sky.

Ceci étant, nous savons par ailleurs qu’un des produits à la mode côté dopage est actuellement l’AICAR, ou aminoimidazole carboxamide ribonucleotide. Ce produit est souvent utilisé en conjonction avec le GW501516, ce qui rend les cures très dispendieuses et donc réservées à l’élite de pointe.

Or, une des propriétés de l’AICAR est de renforcer la musculature tout en brulant les graisses, provoquant donc à la fois gain de puissance et maigreur extrême. On sait aussi le produit extrêmement efficace, permettant des gains de performance très appréciables (+44% chez les souris!).

À priori, le produit serait toujours indétectable aux contrôles anti-dopage.(NDLR: merci à Sébastien B qui nous informe que l’AICAR serait détectable lors des contrôles depuis juin 2012. Voilà qui est intéressant, en espérant que des dérivés de l’AICAR ne soient pas déjà en circulation.)  

Dans ce contexte, comment exclure que dans 3, 4 ou 5 ans, les échantillons 2012 de certains coureurs, dont des coureurs Sky, soient re-testés et sortent positifs à l’AICAR?

On apprend également ce matin que le médecin Geert Leinders, chez Rabobank lors des affaires Rasmussen et Dekker (EPO), travaille désormais au sein de l’équipe Sky. Cela ne veut pas forcément dire grand chose, mais cela soulève suffisemment de questions pour que le patron de l’équipe, Dave Brailsford, ai cru bon de réagir publiquement. Cette situation pose une question: pourquoi diable l’équipe Sky a-t-elle pris le risque de travailler avec ce médecin?

Bref, à la vue de ces nouvelles affaires, il convient je pense de continuer d’exercer notre sens critique et notre jugement face aux performances offertes. Il ne faut pas pour autant sauter aux conclusions. Je demeure convaincu que plusieurs coureurs professionnels exercent avec éthique leur métier. Tous les coureurs pros dopés? Non. Le dopage est-il en régression? Pas sûr. On ne peut pas l’affirmer avec certitude. Pour les dopés, tous dopés égal? Non. Certains ont toujours accès à un dopage plus élaboré et efficace simplement parce qu’ils ont les moyens financiers d’y souscrire.

Comme toujours, la vérité est probablement quelque part dans la nuance.

Partager

Précédent

Le tour (et autour) du Tour

Suivant

Voeckler me la mets dans les dents!

13 Commentaires

  1. sylvain

    commentaire de grande qualité, réfléchi, argumenté, sérieux.

    0
    0
  2. alain39

    Armstrong tente de se défendre en contestant tant la compétence de l’USADA que les modalités des poursuites.
    Il n’entame pas de débat sur le fond et au contraire essaye de l’éviter.
    Plus qu’une tactique un aveux.
    Je lis des posts qui essayent d’expliquer les performances de Froome et il est intéressant de voir qu’avant 2011 ses seuls faits de gloire sont une 31 eme place sur l’alpe d’huez 2008 et des places dans les 20 premiers des chronos de ce tdf.
    C’est très symptomatique. Comment expliquer l’inexpicable. Alors on va rechercher des résultats qui en fait corroborent la suspicion. En gros dès ses débuts pros il était moyennement doué et ne brillait sur aucun terrain. Et ce jusqu’en 2010. Et boom en septembre 2011 il devient bon dans tous les secteurs. La même logique nous amènerait à dire aujourd’hui que Yohann Le bon qui a été champion du monde junior et fait quelques places peut gagner le tdf 2013.
    Mieux encore avec une victoire d’étape à 22 ans et à sa première participation j’annonce que Pinot va gagner 10 tdf.
    Et la marmote elle plie l’emballage des plaquettes de chocolat avec l’aide vaches mauves.
    Ce que nous vivons sur le tdf est un vrai scandale.
    Mais c’était annoncé car depuis le début Sky a annoncé vouloir être la meilleure équipe et il est évident qu’à ce niveau ça veut dire y mettre tous les moyens.
    Pas acheter les meilleurs coureurs comme ça se faisait dans les années 80 avec La vie claire (Hinault, Lemond, Hampsteen, JF Bernard etc…) ou encore dénicher les meilleurs espoirs comme le faisait Guimard (Hinault, Fignon, Lemond, Mottet, Bouvatier etc…) non en prenant les plus voyous et en disposant d’une structure médicale de 1er plan.
    On parle de AICAR comme le nouveau produit à la mode et en plus il est non détectable. Les souris voient leur puissance et récupération augmentées de plus de 40%. Autre effet une maigreur extrème.
    C’est le gain obtenu par un Froome sur ce tdf par rapport à sa première participation en 2008.
    CQFD.
    Franchement si les coureurs avaient du courage je pense que Froome et Wiggins devraient finir au fossé.
    Personnellement me sachant battu par des chaudières je ne me gênerais pas pour les balancer et ensuite avec les autres lancer une attaque d’envergure.
    Pas joli mais efficace face à des coureurs qui de toute façon ont triché et disposent d’un avantage insurmontable.
    Au lieu de ça on entend un langage bien polissé et des coureurs qui ne s’étonnent nullement des performances d’adversaires qu’ils battaient par le passé et qui maintenant les pulvérisent.
    J’imagine Hinault totalement dominé du jour au lendemain par un Saronni ou un Moser.
    Je ne le vois pas accepter cette truanderie comme Fignon au giro 84 qui avait dit ce qu’il pensait de Moser et de l’organisation. Des voleurs selon ses propres termes.
    Il se permettait de tourner le dos aux organisateurs lors du giro 89 pour bien leur montrer ce qu’il pensait d’eux.
    A cette époque plus que des champions nous avions des hommes de caractère des monstres d’orgeuil.
    A la différence des champions fabriqués ils savaient que leur domination était juste et donc ils disposaient d’une légitimité et de profonders certitudes.
    Aujourd’hui nous sommes dans les compromissions et personne ne se sent à l’aise pour allumer la mèche.
    Tous ont goûté à la dope et donc personne ne peut en parler librement au risque de de prendre un retour de flamme et de se retrouver aussi accusé de dopage.

    0
    0
  3. À propos de Ferrari, on évoque le fait qu’il soit banni à vie depuis 2002 d’activité dans le cyclisme.

    Ne faudrait-il pas passer un cran au-dessus ? J’imagine une liste noire de préparateurs physiques avec lesquels il est interdit de travailler. Un coureur professionnel que l’on voit travailler avec une personne de cette liste noire prendrait deux ans de suspension.

    Est-ce une idée déjà envisagée ?

    0
    0
  4. Fore

    @ alain : les balancer au fossé, c’est un peu expéditif,mais c’est ce qui était arrivé à Vino et Klöden au tour 2007, non ? Chute des deux le même jour sans explication claire. Mais globalement, omerta totale, chacun ne voulant pas prendre le risque de perdre sa petite place au soleil… Di Gregorio gagne (gagnait) 250 000 euros par an, sans victoires notables, soit le salaire moyen au bout de 10 ans d’un diplômé des plus grandes écoles en France ! Or, ce gars là n’a aucun diplôme. Tu crois que ses collègues ont envie de se faire exclure de ce beau système en parlant trop ? non ! Il y environ 3 ans, Di Gregorio et Gadret avaient fait la couverture d’un magazine de cyclisme en France, ça avait réagi assez fort dans les « milieux informés » dans le sud est sur le thème « tiens voilà les 2 plus grosses chaudières en photo ». Ce sont des rumeurs, ça ne vaut rien, mais ça revenait souvent, trop souvent pour que je sois surpris hier.
    Quant à Froome, non coment, « doped to the gills », chargé comme une mule…

    0
    0
  5. Binz

    Je trouve que les équipes se défausse très vite. En le sachant, soit les cyclistes sont idiots de se doper car,il perdrait 2 ans de salaires, soit ce n’est qu’une escroquerie. Pourraient’ils avoir une assurance en suisse au cas outils se feraient prendre? Sinon, pourquoi quitter une équipe comme astana qui doit payé plus que les françaises?
    Je n’imagine pas que les coureurs se dopent seuls en France et qu’ils puissent concurrencer les kazakhs ou autres. Cela est certainement organisé et avec des garanties cachées ailleurs.

    0
    0
  6. Binz

    Je trouve que les équipes se défausse très vite. En le sachant, soit les cyclistes sont idiots de se doper car,il perdrait 2 ans de salaires, soit ce n’est qu’une escroquerie. Pourraient’ils avoir une assurance en suisse au cas outils se feraient prendre? Sinon, pourquoi quitter une équipe comme astana qui doit payé plus que les françaises?
    Je n’imagine pas que les coureurs se dopent seuls en France et qu’ils puissent concurrencer les kazakhs ou autres. Cela est certainement organisé et avec des garanties cachées ailleurs.

    0
    0
  7. Binz

    Je trouve que les équipes se défausse très vite. En le sachant, soit les cyclistes sont idiots de se doper car,il perdrait 2 ans de salaires, soit ce n’est qu’une escroquerie. Pourraient’ils avoir une assurance en suisse au cas outils se feraient prendre? Sinon, pourquoi quitter une équipe comme astana qui doit payé plus que les françaises?
    Je n’imagine pas que les coureurs se dopent seuls en France et qu’ils puissent concurrencer les kazakhs ou autres. Cela est certainement organisé et avec des garanties cachées ailleurs.

    0
    0
  8. josef Koba

    Bravo pour la qualité des articles et des commentaires. Concernant Di Gregorio, je ne suis pas certain qu’au moment où il a signé chez Astana, il gagnait plus qu’aujourd’hui. Il avait alors une image de looser. Les SKY sont dans le viseur depuis un certain temps.Le podium de la Vuelta de l’an dernier est explicite. Je pense que les autorités feraient bien de trouver un moyen de mettre fin à ce vol, sinon on va reprendre la « course aux armements ». Les autres « champions » ne se laisseront pas avoir. La mauvaise monnaie chasse la bonne dit on. C’est particulièrement valable dans le cyclisme.
    Dans la liste des affaires, il ne faut pas oublier non plus les méandres des Europcars, qui « oublient » de se faire localiser, qui présentent des taux curieux, et qui, par le plus grand des hasards, gagnent ou font des places. Peut être n’y a t il pas de lien entre les résultats et ces alarmes mais le cyclisme nous a habitué depuis le début des années 1990 à de tels travers.
    Faites comme moi, je suis le Tour sur le site de l’INA ou sur Youtube.Je m’arrête en 1990. Il y a de très belles étapes et des champions sans oreillettes!Il y encore un peu de rêve. Entre deux étapes, je lis l’excellent livre de C. Guimard. Les mêmes courses avec les mêmes moyens de retransmettre et de suivre la course et ce serait un peu de paradis.

    0
    0
  9. Sébastien B

    « Or, une des propriétés de l’AICAR est de renforcer la musculature tout en brulant les graisses, provoquant donc à la fois gain de puissance et maigreur extrême. On sait aussi le produit extrêmement efficace, permettant des gains de performance très appréciables (+44% chez les souris!).

    À priori, le produit serait toujours indétectable aux contrôles anti-dopage. »

    Article datant du 03/07/2012
    http://www.cyclisme-dopage.com/actualite/2012-07-03-lequipe.htm

    Par ailleurs, l’AICAR (…) pourra être détecté par le laboratoire de Châtenay-Malabry. En cas de positivité, l’analyse définitive sera effectuée à Cologne.

    0
    0
  10. Phil

    Excellent billet !

    0
    0
  11. Maxime Maltais

    Je ne connaissais pas l’AICAR mais étrangement (ou coïncidence) c’est l’impression de maigreur extrême de Froome et Wiggins qui m’a frappé lorsqu’on voyait les ralentis à la télé à leur arrivée du chrono récemment .

    Cette substance l’AICAR confirmerait cette impression donc.

    Les gars défoncent Cancellara et Martin (quand même blessé mais bon) et tous le reste du peloton à des années lumières.

    Humhum !

    0
    0
  12. Phil D

    Il faudrait préciser Laurent que ce n’est pas le dopage qu éclipse le tour mais bien RDS.

    0
    0
  13. christou

    J’aime bien comme tout le monde ferme les yeux sur la maigreur des coureurs ils appellent ça la diététique moi je dis vive l’AICAR!!!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.