Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le cyclo-cross, paradis du dopage mécanique?

C’est en effet lors des Mondiaux de cyclo-cross que le premier cas de dopage mécanique a été révélé à la fin janvier.

Il serait raisonnable de croire que le cyclo-cross est possiblement l’endroit où ce type de dopage est le plus facile à employer: les coureurs peuvent changer fréquemment de vélos (tous les tours s’ils le souhaitent), les spectateurs sont très proches et donc l’ambiance peut cacher le bruit des « moteurs », et les vélos sont souvent sales, permettant de dissimuler facilement des pièces.

Les vitesses étant peu élevées, mais la puissance requise l’étant, par exemple pour traverser un bac de sable ou une zone particulièrement embourbée, ces moteurs sont à même de procurer une aide très précieuse, et donc de faire la différence. De surcroît, l’effet d’aspiration (drafting) est réduit.

Mon ami Patrick a laissé en commentaire il y a quelques jours ce vidéo troublant où on voit la roue de Van Aert se mettre à tourner avant que lui ne pédale au sortir d’un virage bourbeux. Si le vidéo est très court, on réalise très bien l’anachronisme en le repassant plusieurs fois.

Je vous avoue que c’est troublant, très troublant.

Dissimuler un tel vélo équipé d’un moteur serait facile en cyclo-cross. Le mécano et le coureur peuvent par exemple très bien convenir d’un tour où le vélo dopé sera utilisé, puis le ranger au tour suivant à l’occasion d’un énième changement de vélo. Le mécano peut ensuite aller dissimuler le dit-vélo.

Plus que jamais, il faut que l’UCI prenne les grands moyens, il y va de la crédibilité du cyclisme tout entier (de tels moteurs seraient aussi utiles sur piste, mais leur dissimulation peut-être plus difficile, l’espace étant clos).

Chose certaine, je suis d’accord avec Marc Madiot: suspension à vie pour ces tricheurs. Il faut un signal fort et totalement dissuasif. Le sport cycliste ne saurait être considéré comme un sport… mécanique.

Partager

Précédent

Entrevue avec Olivier Brunel-Raynal, testeur de produits cyclistes

Suivant

Gregario, de Charly Wegelius

33 Commentaires

  1. nikko

    Suspension à vie pour les tricheurs ? D’accord, mais pour tous les tricheurs monsieur Madiot, les technologiques ET les biologiques, dès la première infraction !

    0
    0
  2. Tchmil

    Le fait à souligner de ce week-end (peut-être même de ce mois) est le coup de bordure des Vendée U aux Plages Vendéennes.
    C’est la première fois que je vois 10 coureurs de la même équipe franchir la ligne ensemble sur une course de ce niveau (avec les meilleurs élites français tout de même !).

    Un lien pour ceux qui n’en aurait pas entendu parler (Vendée U est la réserve de Direct Energie) :

    http://www.directvelo.com/actualite/48984-circuit-des-plages-vendeennes-ep-2-classement.html

    0
    0
  3. mica

    Laurent: ton titre pourrait faire croire qu’ il suffit de régler le problème du cyclo cross et tout pour que tout aille mieux.
    Je sais que ce n’ est pas ton propos, on sait tous par ailleurs que « l’ ambiance bruit » est tout aussi forte dans les grandes courses et même supérieure, peut- ètre, à celle du cyclo cross. Il suffit de prendre conscience de l’ entourage motorisé qui pollue les « grands événement ». (voitures, motos diverses et variées, hélicoptères….). Je ne m’ étendrai pas plus sur l’ aide constante qu’ apporte cet environement j’ ai souvent dit combien beaucoup en tirent profit(véritable assistance aérodynamique)
    De plus, et pour en revenir au sujet qui nous intéresse, il est bon de noter que les moteurs électriques d’une centaine de wats , voire 2 ou 300 ne sont pas très bruyants ils le sont d’ autant moins qu’ils sont « enfermés » dans les cadres.De plus un vélo classique emet certains bruits.( cliquetis de la chaine sur les couronnes et pignons, bruits aérodynamique des roues, bruits induits par la résistance au roulement, bref frottements divers).
    Ces bruit « naturels » ne doivent guére étre inférieurs aux bruit « moteurs ».
    Pour ce qui est de la dissimulation des « machines délictueuses » il ne doit pas étre très dur lors des arrivées d’ intervertir quelques unes de ces montures et de faire prendre aux commissaires des vessies pour des lanternes, d’ autant plus que ceux ci ne paraissent pas tellement enclins à faire jaillir la vérité. (consignes obligent).
    On voit bien que l’ on est très loin de la vérité .
    Mais enfin, vous qui étes au cœur de l’ événement, parlez pour une fois, a l’ image de M. Madiot.
    Il doit bien encore exister une pléiade de gens honnêtes , ça urge!

    0
    0
  4. David Maltais

    N’importe quel parcours UCI passe deux fois par tour dans la ligne des puits, de chaque côté évidemment. Ça donne donc 2 opportunités par tour pour prendre un méchant vélo dopé.

    Toutefois, tenant compte du délai pour changer de vélo, je me questionne si le jeu en vaut vraiment la chandelle. Ils perdent 4-5 secondes à chaque fois et je ne suis pas certain qu’un moteur aide tant que ça dans les trappes de sable. Bien sûr, le manque de vitesse est un facteur de ralentissement dans le sable mais plus souvent qu’autrement, c’est la roue avant qui va dans toutes les directions et les gars débarquent car ça va plus vite à pied.

    Pour avoir écouté tous les superprestige, bpost trophies et coupe du monde cette année, je n’ai jamais vu de changements de vélo répétés et/ou suspects comme ceux de Cancellara en 2010 par exemple.

    Souvent, quand il fait beau, les gars ne changent pas de vélo. Même quand la météo est mauvaise, ils changent le moins souvent possible, genre 1 tour et demi ou deux tours.

    En fait, moindrement que la boue n’est pas trop collante, il vont éviter les puits, c’est une perte de temps et ils iront seulement lorsque le vélo devient lourd ou les vitesses changent mal.

    Concernant le vidéo de Van Aert, c’est clairement étrange mais il faut dire que les gars poussent beaucoup plus de watts qu’on l’imagine et que la roue peut spinner un bon bout toute seule même si le coureur ne pédale plus.

    Ce que je veux dire, c’est qu’on voit ça souvent sur les courses. Les gars tirent fort sur les pédales et ont le coup de pédale très rond. Pour moi, ce vidéo de Van Aert est moins suspect que celui de Ryder Hesjedal sur la Vuelta, alors que sa roue tourne beaucoup trop longtemps…

    Ceci étant dit, oui le cyclocross est un bon sport pour les moteurs cachés, je n’ai aucune confiance dans le cyclisme de compétition mais je voulais apporter ces points quand même car tous les coureurs ne sont pas des bandits.

    0
    0
  5. Laurent Dallaire

    Dans le cas Hesjedal, il était clair qu’il ne s’agissait pas d’un moteur dans le pédalier, car il ne tournait pas. Pour ce qui est du vélo qui tourne seul, la vidéo suivante explique le phénomène:
    https://www.youtube.com/watch?v=Ak7xP8eghog

    Pour Van Aert, la vidéo ne permet pas de voir que le pied gauche donne la puissance et fait ‘spinner’ la roue dans la boue. Dire que la roue part sans la force sur le pédalier laisse croire qu’il ne s’agit pas de moteur dans ce pédalier. Un moteur dans la roue comme expliqué dans la Gazzetta ne dégagerait pas assez de watts pour la faire ‘spinner’ de cette façon.

    0
    0
  6. Philippe

    Je pense que je vais décrocher de la Flamme rouge. Qu’on parle de dopage mécanique, de façon rationnelle, fine… Mais on ne voit rien dans la video de Van Art. Mais vous pouvez bien voir ce que vous voulez dans la video. Le vélo de Van Aert était au Bataclan, et on l’a aperçu quelques minutes avant le crash du WTC…

    0
    0
  7. L’assistance électrique n’est qu’une vil tricherie. Le dopage tue…

    Les peine encourues en cas de contrôle positif doivent nécessairement être plus lourdes que celle d’une tricherie simple.

    Si l’on suspend à vie les tricheurs de tous genres (s’accrocher à une voiture, corruption des motards journalistes pour prendre le sillage, fausse panne de dérailleur pour récupérer accroché à la voiture du mécano, bidon collé, vélo électrique, etc).

    Quelles sanctions pour les dopés ? La chaise électrique ? Et pour les organisateurs du dopage, les dealers ? Le supplice de la roue ?

    0
    0
  8. Michel M

    Je suis d’accord avec Philippe, je vous trouvais drôle au début avec la vidéo de Van Aert mais là j’ai vraiment l’impression depuis quelques temps qu’on essaie de faire danser un moribond…

    Si je ne suis pas content je n’ai qu’à aller ailleurs, c’est vrai 🙂

    0
    0
  9. nikko

    @ Eric : tu dénatures mon propos. Je dis que doper son corps ou son vélo, au delà du problème d’éthique posé, c’est commettre une fraude qui vise à obtenir titres, palmarès, notoriété, puissance et argent au détriment de concurrents qui respectent les règles. Et je ne parle pas de la responsabilité qu’ont les fraudeurs dans la conversion au(x) dopage(s) de certains de leurs concurrents lassés de ne pas avoir leur chance.

    Une disqualification définitive me semble tout à fait équitable : tu perds, tu payes.

    En revanche, mettre au même niveau les petites tricheries (aspiration, bidon collé) c’est juste fait pour faire passer les partisans de la suspension pour des fanatiques et des intégristes qu’il ne faut pas prendre au sérieux. Habile.

    Alors le final : »Quelles sanctions pour les dopés ? La chaise électrique ? Et pour les organisateurs du dopage, les dealers ? Le supplice de la roue ? » Tu abuses Eric 😉

    0
    0
  10. Chouchou

    Je ne sais pas si le cyclo-cross est le paradis de la tricherie mécanique, mais ce que je sais, c’est que j’aime beaucoup ce sport spectaculaire qui, au moins, a l’avantage de ne pas avoir de motos et autos qui viennent fausser les résultats comme sur les courses des routiers.
    Et ça m’embête qu’on commence à pointer du doigt une discipline qui cherche à faire ses débuts aux JO.

    0
    0
  11. nicoD

    La suspension a vie c’est comme la peine de mort ca ne marche pas vraiment de ce que j’ai pu en comprendre. Et puis dans les faits une suspension de 4 ans c’est une suspension a vie dans une carriere pro.

    En attendant sur la hierarchisation des fautes, considerer que le dopage est plus grave que la triche mecanique est interessant. Et certainement pas denue du bon sens. Cependant je ne partage pas cet avis. Deja si la sante des coureur etait vraiment l’afla et l’omega des courses cyclistes on ne leur demanderai pas de faire la course en descente des cols avec juste un bout de plastique sur la tete a 100km/h. Ou de faire 3500km en 3 semaines a 40km.h de moyenne etc

    Dans l’intention, il n’y a aucune circonstance attenuante dans l utlisation d un moteur dans un velo, alors que dans le dopage il faut prendre en compte l’historique du velo pour lequel qu’on le veuille ou non l’assistance pharmaceutique n’a pas toujours ete consideree comme tricherie. Les anciens le diront: le medecin s’assure que le coureur puisse tirer le meilleur de lui meme. Evidement cela a pas mal viellit comme argumentaire mais cela a exister il faut en tenir compte. De meme dans le annees 90 pour faire le metier il fallait etre a l’EPO.

    Alors je n’ai pas solution mais je doute que des sanctions simplistes comme celle proposees soient a meme de resoudre un tant soit peu le probleme a part pour faire semblant…

    0
    0
  12. Patrick

    Philippe (et Michel), ton commentaire m’interpelle. Est-il possible que des différences techniques entre nos ordinateurs fassent qu’on ne voit pas la même chose? La question est posée. Que ce soit ou non le cas, il semble qu’on soit suffisamment nombreux pour que nos perceptions t’interpellent. Et interpellent l’UCI, d’autres médias. Mais putain, qu’attend donc l’UCI pour faire une communication, diligente une enquête? Ce silence est terrible, tu ne trouves pas?
    Certains diront: seul le buzz poussera le silence à agir. Ca, ça craint vraiment. Au fond, je me fout bien de tout ça. Et ça me gonfle de souhaiter le buzz.

    0
    0
  13. mica

    Oui Patrick, ce silence est terrible, il signifie que ce sport est déjà mort, personne ne s’ en soucie le moins du monde; a part nous peut étre, c’ est a dire quelques irréductibles! Notre combat est peut étre pathétique.

    0
    0
  14. Tom

    la video original
    https://www.youtube.com/watch?v=TUOS8v6QlCM
    regarder 10:56

    0
    0
  15. Thierry mtl

    http://gfycat.com/ReadyGlamorousAmericanwirehair#?speed=0.25

    VanAert.

    Ce video au ralent est moins convaincant sur l’assistance moteur.

    0
    0
  16. Vincent L.

    Moi, je me pose plus de question sur la chute de Ion Izagirre au tour de valence. http://videosdecyclisme.fr/video-tour-de-valence-2016-lourde-chute-ion-izagirre/

    0
    0
  17. nicoD

    En parlant de moteur dans un velo l’autre jour je regardais sur youtube Milan San Remo 2013.

    Et dans la descente du poggio un Sky tombe, lorsqu;il essaie de remonter sur son velo, le velo part tout seul et il rate son coup. Rigolo, je vous laisse juger.

    0
    0
  18. Patrick

    Rien de bizarre à mon sens.
    Superbes images, avec un commentaire à la hauteur et en plus dans un accent wallon délicieux. Détestable présence de motos aspirantes.

    Thierry: d’accord avec toi. Il faut que des techniciens parlent…

    0
    0
  19. mica

    A propos des images de Milan Sanremo, images troublantes en effet ‘ ( le coureur semble  » courir a coté de son vélo, alors : nouvelle piéce a verser au dossier ou paranoia, je ne sais. Merci à nicoD d’ avoir ressorti ces images.
    L ‘ expression « Motos aspirantes » employée par Patrick est très imagée et illustre bien les faits. Même si le Poggio ne se monte qu’ a 35km/H , leur role est loin d’ étre négligeable. Ici elles ne semblent pas profiter à l’ un ou a l’ autre, mais en fait a la dizaine de coureurs de téte. Mais comme la télé ne nous montre pas tout on ne peut conclure. Quoi qu’ il en soit, combien de courses ont du étre gagnées a la faveur de ces  » motos aspirantes », un autre scandale du cyclisme! ( celui ci serait cependant plus facile à résoudre que bien d’ autres). Notez la présence de Paolini parmi les premiers.
    Le ton des commentateurs Belges, incapables de la moindre critique ou remarque, m’ exaspére un peu. En tout cas ils semblent encore « y croire ». Seront ils les derniers?

    0
    0
  20. pour la video de VanAert, vous oubliez qu’il a deux jambes, votre regard ne porte que sur sa jambe droite..?

    on a l’impression que sa jambe/pédale droite décroche une fraction de seconde avant et qu’il ne la réenclenche en même temps que l’accélération (ou une fraction de seconde après).

    Le mouvement de la jambe gauche semble cohérent avec la rotation de la roue. Celle de droite n’étant plus « fixée » a priori à la pédale.

    pour la video de sky, avez vous essayer de monter sur un vélo en pente en étant derrière la selle et sans freiner…le vélo avance « tout seul »…pas besoin de moteur !

    preuve ou pas, on sait que cela existe de toute façon et qu’il faut prendre des mesures

    0
    0
  21. thierry mtl

    Avec cette nouvelle paranoïa et les vérifications de l’UCI, je doute qu’un coureur prenne maintenant la chance d’utiliser un moteur. Faudrait être suicidaire. Cela reste une tricherie facilement identifiable (et sans possibilité de défense) par une vérification rapide avec des outils appropriés.

    Le dopage à faible dose est bien plus difficile à déceler et à prouver en Cour. Rien ne vaut les bonnes vieilles méthodes.

    0
    0
  22. nicoD

    @laumi

    Je sais bien je joue juste le jeu (un peu) Et puis j’avais trouve ca marrant.

    Je ne suis pas un ardent defenseur de la paranoia qui s installe. (cf tous mes post recent)

    0
    0
  23. Dan Simard

    Une FlyKly smartwheel (à ne pas confindre avec FlySky 🙂 ) se dissimulerait bien dans un disque CLM

    0
    0
  24. Dans la ville belge de Wevelgem, Christophe Lefebvre vend et installe des moteurs indétectables pour vélo…

    http://www.20minutes.fr/lille/1789543-20160218-video-cyclisme-teste-dopage-mecanique-ca-envoie-facile-procurer

    0
    0
  25. @nikko :

    Sauf respect, je ne réagissais pas à ton commentaire (que je n’avais pas encore lu) mais à la proposition de Laurent et de Marc Madiot qui proposent une suspension à vie pour une assistance électrique… Soit une sanction que l’on peut considérer comme maximale.

    C’est rapport aux conséquences qui sont différentes.

    D’une part, le vol d’une victoire…

    De l’autre, le vol d’une victoire à laquelle s’ajoute la mise en danger du coureur et le possible trafic de substances potentiellement dangereuses par des dealers.

    Je ne dénature pas ton propos puisque tu mets les deux types de tricheries sur le même pied, principe auquel je m’oppose.

    Mais ce n’est qu’un avis et je ne cherche pas à te convaincre…

    @nicoD :

    Une conduite répréhensible devient elle plus pardonnable si elle trouve son origine dans les tréfonds de la culture et de l’histoire ?

    J’imagine que sur le même principe que tu invoques, une personne mal intentionnée pourrait considérer que le viol et le meurtre, qui était monnaies courantes en des temps préhistoriques, pourraient être considérés avec une certaine bienveillance.

    Il me semble que lorsqu’il faut décider de la gradation d’une sanction, il faut observer, au moins en partie, les conséquences directes et collatérales de la faute…

    Par ailleurs, si l’on sanctionne d’une suspension à vie, l’assistance électrique… Comment sanctionner les bidons collés et autre fausse pannes de dérailleurs pour s’accrocher à la voiture ?

    Un an de suspension pour une première tricherie et une suspension à vie pour les récidivistes, ce ne serait déjà pas rien… Sanction à appliquer aussi bien pour les pros que pour les purs amateurs et quelque soit l’assistance illégitime (bidons collés, assistance électrique, voitures suiveuses sur les cyclo-sportives, vélo à un poids inférieur à celui autorisé, etc..).

    L’assistance électrique n’est que l’expression ultime d’une multitude de petites tricheries malsaines qui elles ne sont jamais sanctionnées.

    La démagogie n’est pas une solution… Il faut sanctionner systématiquement et de manière proportionnée de façon à changer profondément l’esprit de ce sport. A moins que toutes ces petites couardises plaisent aux spectateurs et aux coureurs (ce qui n’est pas impossible…)

    La putain se plait souvent à jouer les vierges effarouchées…

    0
    0
  26. alain39

    Une autre vidéo https://www.youtube.com/watch?v=aBFHo3Tu4X0.
    Carrera a donc sorti un vélo électrique où le système est totalement invisible. Le bouton on/off est planqué dans la cocotte de frein et la batterie dans un bidon.
    Invisible et surtout on constate la volonté de masquer le système et donc toute l’ingéniosité déployée.
    Si un fabricant commercialise ce matériel c’est qu’il a des clients. Je ne vois pas pourquoi des pros n’auraient pas fait cet investissement quand on apprend que les contrôles étaient rares et annoncés à l’avance.
    Je vois que certains continuent à se voiler la face et comme d’habitude s’en prennent au messagers. Les commentaires de Philippe et Michel M en sont une illustration. J’analyse ces commentaires comme l’expression d’une renonciation, d’une démission et indirectement d’une soumission à un système corrompu.
    Ne nous méprenons pas, car se poser des questions, mettre en doute des assertions ne sont en aucun des actes monomaniaques mais l’expression d’une liberté d’analyse et d’expression. Nous ne sommes en proie à des idées fixes sur le dopage mais sommes contraints de coller à l’actualité et sa réalité. Le dopage électrique est possible et ce depuis des années.
    Ceci dit, j’avoue que l’on peut longuement discuter des vidéos qui en elles mêmes ne prouvent rien.
    Au mieux elles interpellent et apportent leur lot d’interrogations. Il se passe des choses troublantes et en plus le peloton parle abondamment de ces vélos électriques comme l’ont fait Madiot, Froome et autres. On ne parle pas de quelque chose qui n’existe pas.
    Il n’y a pas de fumée sans feu et les exemples du passé sont là pour nous le rappeler. Les années 90 avec un peloton qui parlait de l’EPO et des docteurs Ferrari pour certains et Fiat pour ceux qui ne se dopaient pas. On a pu constater que cette scission au sein du peloton avait bien existé et les fameux commentaires de Hinault sur la fainéantise des français sont passés aux oubliettes.
    Ceci dit, force est de constater que depuis ces vidéos nous avons amassé quelques infos complémentaires intéressantes et convergentes:
    – le système Vivax et autres sont commercialisés
    – on connait même le prix et les revendeurs ont pignon sur rue.
    – Ces moteurs sont invisibles et développent jusqu’à 200 watts.
    – leur autonomie est de 1h30
    – on a un premier cas de dopage mécanique avéré. Certes pas pris sur le fait mais comment expliquer qu’un vélo électrique se trouvait dans les stands au CM de cyclo-cross. Il ne faut pas nous prendre pour des buses. En plus un revendeur belge s’est lui même identifié et confirme l’emploi par des pros soit disant pour des raisons thérapeutiques. Nous savons donc que le réseau de distribution existe en Belgique et qu’il fonctionne très bien.
    – cette société en Belgique en vend 2000/an
    – il existe d’autres systèmes que le moteur dans le cadre.
    – Carrera commercialise un modèle pour 15000€
    – ca existe depuis 2004.
    – le silence assourdissant de l’UCI. Ca nous rappelle les années sombres de l’EPO. Personne n’en parlait et Indurain a réussi à gagner 5 tdf sans un contrôle contre l’EPO. La victoire du mulet Riis a mis à mal le système et en 98 l’affaire Festina éclatait.
    Vous avouerez que tous ces éléments mis bout-à-bout font pencher la balance du côté de l’existence de cette tricherie. Et ce depuis fort longtemps.
    Nous sommes loin de l’année 2010 quand Cancellara avait évincé la discussion en parlant de science fiction. Les mêmes défenseurs de Cancellara qui parlaient de son attrait pour le matériel innovant (les fameux roulements) doivent constater que si tel est le cas il connaissait forcément ce matériel qui étaient déjà en vente libre auprès de certains spécialistes. Or à l’époque il n’y avait pas de contrôles donc on pouvait l’utiliser librement on comprend vite l’attrait de cette technologie pour les pros.
    Sur les cyclo-cross on perçoit immédiatement l’intérêt et surtout la facilité de mise en oeuvre avec les habituels changements de vélos.
    Alors oui il n’existe aucun cas totalement avéré tout comme Arsmtrong n’a jamais été pris à un contrôle antidopage. Ceci dit il était bel et bien dopé et il a fallu une enquête américaine pour mettre en évidence ce que tout le monde savait dans le milieu et cachait scrupuleusement.

    0
    0
  27. nikko

    @ Eric : Désolé si j’ai pris ton commentaire comme étant une réponse au mien (d’autant plus que rien ne le laissait penser !), néanmoins maintenant je peux continuer le débat :

    Tu soulignes à juste titre que le dopage biologique s’accompagne généralement de trafic de substances obtenues parfois illégalement et de mise en danger de la vie d’autrui quand des médecins (ou pas) appliquent à des sujets sains des traitements qui normalement sont destinés à des malades, et que pour cela ce mode de dopage est plus grave.

    Effectivement, c’est grave, il faut sanctionner le coureur dopé et les personnes qui ont participé à ce qu’il se dope. J’en reste au niveau sportif : suspension du coureur et interdiction de pratiquer si ces personnes font partie du staff technique ou médical d’une équipe.

    Quant au fond, pour moi les deux types de dopage participent d’une même volonté : une fraude en vue (je le répète) de voler titres, palmarès, notoriété, puissance et argent au détriment de concurrents qui respectent les règles, l’intention est la même, seul le moyen diffère.

    Tu as raison de dire qu’une suspension de 4 ans revient à mettre fin à la carrière d’un cycliste pro. Je suis prêt à mettre la suspension à vie de côté pour disons la passer à 10 ans. De cette façon, le coureur cesserait sa carrière et n’irait pas courir tout de suite après chez les amateurs qu’il faut protéger.

    Sportivement.

    0
    0
  28. mica

    Très bonne contribution de Alain 39; extrêmement claire en tout cas et il n’y a pas que le dopage(physiologique ou mécanique) pour tricher en cyclisme.

    0
    0
  29. Désolé Nikko mais ce n’est pas moi non plus qui est dit qu’une suspension de 4 ans revient à mettre fin à la carrière d’un cycliste pro…

    Selon moi, la suspension devrait être assortie d’une forte amende, proportionnelle aux gains du coureur. Si le coureur ne peut pas payer, il faudrait une procédure de saisie des biens.

    Il est difficile de se prononcer pour une sanction systématique tant il y a de cas différents. Tout doit être étudié.

    Néanmoins, il faut qu’il y ait des gradations dans les sanctions.

    De plus, nous ne savons pas la durée pendant laquelle un sportif continuerait à bénéficier des avantages d’un dopage sanguin…

    par ailleurs, trop de petites tricheries restent totalement impunies, que ce soit au niveau professionnel ou amateur.

    L’assistance électrique et une tricherie prémédité qui doit être durement sanctionnée. Mais il y a sur ce site des personnes qui réclament des sanctions à vie alors qu’elles sont capables de se débrouiller avec leurs consciences pour de petits arrangements avec les règlements dans leurs pratiques personnelles du cyclisme de compétition : voiture suiveuse, copains qui ne participent pas mais qui viennent abriter, vélo d’un poids inférieur au règlement, etc. Rien de bien grave… Mais quand l’on réclame l’exemplarité dans les sanctions il faut soit même être exemplaire.

    Je continue à penser que les sanctions pour dopage mécanique doivent nécessairement être inférieur à celles pour dopage biologique.

    Personne n’étant parfait (y compris moi, bien sur..), la sanction systématique et à vie me semble démagogique et difficilement applicable.

    0
    0
  30. legafmm

    et pour bouhanni qui se fait aider par ses coéquipiers pour passer les bosses, on doit aussi le sanctionner sévèrement, au moins 1 an, c’est le minimum

    0
    0
  31. nicoD

    http://fr.uci.ch/mm/Document/News/Rulesandregulation/16/26/68/12-DIS-20150101-F_French.pdf

    La sanction est deja prevue, pourrions-nous nous y conformer. Jetez-y un coup d’oeil, ou sombrez dans l’arbitraire.

    0
    0
  32. bruyere

    Pour van aert il y a une autre vidéo on sa roue arrière accélère subitement le met de travers et évite la chute de justesse contre Mathieu impressionnant a médité…

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.