Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le cas Armstrong

Aucun doute possible : à la vue des commentaires que nous recevons depuis 24h, les faits et gestes de Lance Armstrong ne laissent personne indifférent! Merci de vos prises de position qui permettent de constater qu’Armstrong suscite essentiellement deux réactions : on est un fan ou on ne l’est pas!

La Flamme Rouge essaiera d’être plus objectif en disant qu’il ne sert pour l’instant à rien de trop débattre de sa présence sur le Tour : son objectif premier est les Classiques, point à la ligne. Il fera le point fin avril et gageons que son succès sur ces courses, sa situation familiale et les pressions de son sponsor seront des éléments déterminants dans sa décision.

Entretemps, voici la réaction – prudente – de Jan Ullrich. Et voici une preuve que Lance n’est pas, comme on le raconte souvent sur OLN ou dans Cycle Sport, le seul cycliste professionnel à « faire le métier » à fond.

Partager

Précédent

Armstrong et le Tour 2005

Suivant

Décidemment !

21 Commentaires

  1. louis

    Il est le meilleur de tous ces dopés.

    Si tous n’étaient pas dopés, il serait encore le meilleur. Donnons-lui le mérite qui lui revient!

    Une autre présence au TDF serait formidable.

  2. louis

    Il est le meilleur de tous ces dopés.

    Si tous n’étaient pas dopés, il serait encore le meilleur. Donnons-lui le mérite qui lui revient!

    Une autre présence au TDF serait formidable.

  3. louis

    Il est le meilleur de tous ces dopés.

    Si tous n’étaient pas dopés, il serait encore le meilleur. Donnons-lui le mérite qui lui revient!

    Une autre présence au TDF serait formidable.

  4. Frederic

    Je trouve que Monsieur Louis (commentaire précédent) a le bon commentaire!

    En effet, il y a longtemps que je ne me fais plus d’illusions sur ces professionnels qui sont dopés à des degrés divers! Et donc, MOSSIEUR LANCE n’est sôrement pas le dernier dans cette catégorie. Mais comme disait l’autre on ne transforme pas un cheval ” de Labour” en pur-sang!

    N’empêche que MOssieur Lance a une personnalité très discutable du point de vue humain, malgré ses nombreuses qualités, qui passe bien mal!

    Et, en ce qui me concerne, je souhaite qu’il ne soit pas là, cette année et qu’enfin nous ayions un Tour de France plus ouvert!

  5. Frederic

    Je trouve que Monsieur Louis (commentaire précédent) a le bon commentaire!

    En effet, il y a longtemps que je ne me fais plus d’illusions sur ces professionnels qui sont dopés à des degrés divers! Et donc, MOSSIEUR LANCE n’est sôrement pas le dernier dans cette catégorie. Mais comme disait l’autre on ne transforme pas un cheval ” de Labour” en pur-sang!

    N’empêche que MOssieur Lance a une personnalité très discutable du point de vue humain, malgré ses nombreuses qualités, qui passe bien mal!

    Et, en ce qui me concerne, je souhaite qu’il ne soit pas là, cette année et qu’enfin nous ayions un Tour de France plus ouvert!

  6. Frederic

    Je trouve que Monsieur Louis (commentaire précédent) a le bon commentaire!

    En effet, il y a longtemps que je ne me fais plus d’illusions sur ces professionnels qui sont dopés à des degrés divers! Et donc, MOSSIEUR LANCE n’est sôrement pas le dernier dans cette catégorie. Mais comme disait l’autre on ne transforme pas un cheval ” de Labour” en pur-sang!

    N’empêche que MOssieur Lance a une personnalité très discutable du point de vue humain, malgré ses nombreuses qualités, qui passe bien mal!

    Et, en ce qui me concerne, je souhaite qu’il ne soit pas là, cette année et qu’enfin nous ayions un Tour de France plus ouvert!

  7. Philippe

    Je ne suis pas d’accord avec Louis, le meilleur de tous les dopés, ça ne veut rien dire. Avant son cancer, Armstrong était un coureur de classiques, incapable sur le Tour, donc en tout cas pour lui, il y a bien une très nette transformation. De dire que le dopage ne transforme pas un cheval de labour en pur-sang, c’est évident, mais parce qu’il n’y a pas de cheval de labour dans le cyclisme pro ! Qu’est ce que cela signifie ? Comme dans tous les sports de haut niveau, il y a un certain nombre d’athlètes qui dominent les autres mais qui sont aussi proches les uns des autres. Un meilleur dopage, des circonstances avantageuses et peu de scrupules vont en avantager certains plus que d’autres (cf l’athlétisme par ex). Le problème vient du facteur quantité et qualité : des produits toujours meilleurs et généralisés à tous pour des sportifs exploités par les dirigeants et le spectacle, des morts de plus en plus jeunes et bizarres, ou s’arrêtera-t-on ?. Sans mesures de rupture courageuses, on risque encore de voir longtemps les courses pitoyables de ces dernières années : courses bloquées, arrangements suspects, effondrement subits inexpliqués, performances sur-humaines répétables, appropriation et usurpation des récompenses par certains coureurs qui pensent que ce bien leur revient (le jaune pour Armstrong et les pois pour Virenque), etc, etc … Quand reverra-t-on les vraies chevauchées de purs grimpeurs, les actes de panache pris avec risque, seul comme un grand sans oreillette et sans complices ? Non, on ne me fera pas croire qu’Armstrong est Hinault ou Virenque est Bahamontes. Quand les vedettes d’aujourd’hui sont à l’origine ou autour des plus grands scandales de dopage, des plus grands mensonges ou négations, on ne peut pas les comparer avec les autres sans porter atteinte à toute l’histoire du cyclisme : voir les réactions récentes d’anciens champions. Voir encore que pour tout le monde, le seul véritable plaisir du Tour 2004 ait été le rafraichissant Voeckler, que beaucoup se soient fichus de la 6e victoire d’Armstrong (à part ceux qui s’attachent au côté idolatre, éblouis par l’impossible).

    Vivement que Leblanc, Armstrong and Co s’en aillent, ça c’est sôr, mais à condition que les remplaçants soient plus honnêtes !

  8. Philippe

    Je ne suis pas d’accord avec Louis, le meilleur de tous les dopés, ça ne veut rien dire. Avant son cancer, Armstrong était un coureur de classiques, incapable sur le Tour, donc en tout cas pour lui, il y a bien une très nette transformation. De dire que le dopage ne transforme pas un cheval de labour en pur-sang, c’est évident, mais parce qu’il n’y a pas de cheval de labour dans le cyclisme pro ! Qu’est ce que cela signifie ? Comme dans tous les sports de haut niveau, il y a un certain nombre d’athlètes qui dominent les autres mais qui sont aussi proches les uns des autres. Un meilleur dopage, des circonstances avantageuses et peu de scrupules vont en avantager certains plus que d’autres (cf l’athlétisme par ex). Le problème vient du facteur quantité et qualité : des produits toujours meilleurs et généralisés à tous pour des sportifs exploités par les dirigeants et le spectacle, des morts de plus en plus jeunes et bizarres, ou s’arrêtera-t-on ?. Sans mesures de rupture courageuses, on risque encore de voir longtemps les courses pitoyables de ces dernières années : courses bloquées, arrangements suspects, effondrement subits inexpliqués, performances sur-humaines répétables, appropriation et usurpation des récompenses par certains coureurs qui pensent que ce bien leur revient (le jaune pour Armstrong et les pois pour Virenque), etc, etc … Quand reverra-t-on les vraies chevauchées de purs grimpeurs, les actes de panache pris avec risque, seul comme un grand sans oreillette et sans complices ? Non, on ne me fera pas croire qu’Armstrong est Hinault ou Virenque est Bahamontes. Quand les vedettes d’aujourd’hui sont à l’origine ou autour des plus grands scandales de dopage, des plus grands mensonges ou négations, on ne peut pas les comparer avec les autres sans porter atteinte à toute l’histoire du cyclisme : voir les réactions récentes d’anciens champions. Voir encore que pour tout le monde, le seul véritable plaisir du Tour 2004 ait été le rafraichissant Voeckler, que beaucoup se soient fichus de la 6e victoire d’Armstrong (à part ceux qui s’attachent au côté idolatre, éblouis par l’impossible).

    Vivement que Leblanc, Armstrong and Co s’en aillent, ça c’est sôr, mais à condition que les remplaçants soient plus honnêtes !

  9. Philippe

    Je ne suis pas d’accord avec Louis, le meilleur de tous les dopés, ça ne veut rien dire. Avant son cancer, Armstrong était un coureur de classiques, incapable sur le Tour, donc en tout cas pour lui, il y a bien une très nette transformation. De dire que le dopage ne transforme pas un cheval de labour en pur-sang, c’est évident, mais parce qu’il n’y a pas de cheval de labour dans le cyclisme pro ! Qu’est ce que cela signifie ? Comme dans tous les sports de haut niveau, il y a un certain nombre d’athlètes qui dominent les autres mais qui sont aussi proches les uns des autres. Un meilleur dopage, des circonstances avantageuses et peu de scrupules vont en avantager certains plus que d’autres (cf l’athlétisme par ex). Le problème vient du facteur quantité et qualité : des produits toujours meilleurs et généralisés à tous pour des sportifs exploités par les dirigeants et le spectacle, des morts de plus en plus jeunes et bizarres, ou s’arrêtera-t-on ?. Sans mesures de rupture courageuses, on risque encore de voir longtemps les courses pitoyables de ces dernières années : courses bloquées, arrangements suspects, effondrement subits inexpliqués, performances sur-humaines répétables, appropriation et usurpation des récompenses par certains coureurs qui pensent que ce bien leur revient (le jaune pour Armstrong et les pois pour Virenque), etc, etc … Quand reverra-t-on les vraies chevauchées de purs grimpeurs, les actes de panache pris avec risque, seul comme un grand sans oreillette et sans complices ? Non, on ne me fera pas croire qu’Armstrong est Hinault ou Virenque est Bahamontes. Quand les vedettes d’aujourd’hui sont à l’origine ou autour des plus grands scandales de dopage, des plus grands mensonges ou négations, on ne peut pas les comparer avec les autres sans porter atteinte à toute l’histoire du cyclisme : voir les réactions récentes d’anciens champions. Voir encore que pour tout le monde, le seul véritable plaisir du Tour 2004 ait été le rafraichissant Voeckler, que beaucoup se soient fichus de la 6e victoire d’Armstrong (à part ceux qui s’attachent au côté idolatre, éblouis par l’impossible).

    Vivement que Leblanc, Armstrong and Co s’en aillent, ça c’est sôr, mais à condition que les remplaçants soient plus honnêtes !

  10. ruunsbrg

    À tous qui se posent encore des questions sur le retour en force de Armstrong après avoir frôlé la mort, devrait jeter un coup d’oeil à un livre impartial (oui ça existe) où son cas parmi d’autres fut minutieusement étudié.

    Le titre: Les Ressuscités

  11. ruunsbrg

    À tous qui se posent encore des questions sur le retour en force de Armstrong après avoir frôlé la mort, devrait jeter un coup d’oeil à un livre impartial (oui ça existe) où son cas parmi d’autres fut minutieusement étudié.

    Le titre: Les Ressuscités

  12. ruunsbrg

    À tous qui se posent encore des questions sur le retour en force de Armstrong après avoir frôlé la mort, devrait jeter un coup d’oeil à un livre impartial (oui ça existe) où son cas parmi d’autres fut minutieusement étudié.

    Le titre: Les Ressuscités

  13. ruunsbrg

    J’ai oublié de vous donner le nom des auteurs..

    Christine KERDELLANT et Eric MEYER

    édition,

    FLAMMARION

  14. ruunsbrg

    J’ai oublié de vous donner le nom des auteurs..

    Christine KERDELLANT et Eric MEYER

    édition,

    FLAMMARION

  15. ruunsbrg

    J’ai oublié de vous donner le nom des auteurs..

    Christine KERDELLANT et Eric MEYER

    édition,

    FLAMMARION

  16. erik zabel

    Selon le livre L.A.confidential, l’EPO serait le seul produit dopant véritablement éfficace.

    Or, à son apparition dans les pelotons, en 92 et plus généralement en 94, la hiérarchie n’a pas brusquement été bousculée.

    Je vois plus le dopage comme un coup de pouce que comme une véritable potion magique.

    Lance était tellement meilleur que les autres ces dernières années que, même si le dopage n’existait, il serait probable qu’il soit bel et bien le plus fort.

    Autre indicateur : dans un prologue, l’EPO est superflue et Armstrong fait deuxième cette année à Liège, cela prouve qu’il est réellement un vrai coureur, même si, moi-même, je ne l’aime pas trop.

  17. erik zabel

    Selon le livre L.A.confidential, l’EPO serait le seul produit dopant véritablement éfficace.

    Or, à son apparition dans les pelotons, en 92 et plus généralement en 94, la hiérarchie n’a pas brusquement été bousculée.

    Je vois plus le dopage comme un coup de pouce que comme une véritable potion magique.

    Lance était tellement meilleur que les autres ces dernières années que, même si le dopage n’existait, il serait probable qu’il soit bel et bien le plus fort.

    Autre indicateur : dans un prologue, l’EPO est superflue et Armstrong fait deuxième cette année à Liège, cela prouve qu’il est réellement un vrai coureur, même si, moi-même, je ne l’aime pas trop.

  18. erik zabel

    Selon le livre L.A.confidential, l’EPO serait le seul produit dopant véritablement éfficace.

    Or, à son apparition dans les pelotons, en 92 et plus généralement en 94, la hiérarchie n’a pas brusquement été bousculée.

    Je vois plus le dopage comme un coup de pouce que comme une véritable potion magique.

    Lance était tellement meilleur que les autres ces dernières années que, même si le dopage n’existait, il serait probable qu’il soit bel et bien le plus fort.

    Autre indicateur : dans un prologue, l’EPO est superflue et Armstrong fait deuxième cette année à Liège, cela prouve qu’il est réellement un vrai coureur, même si, moi-même, je ne l’aime pas trop.

  19. erickk

    erick zabel,

    malgre tout l estime que j ai pour toi, permets moi de te corriger. je ne pense que pas qu en l abscence d EPO a un prologue, un bon resultat prouve “un vrai coureur”. (Qu est ce qu un VRAI coureur du reste ? celui qui obeit aux ordres de l’oreillette, celui qui sait se soigner ou celui qui connait la tactique de course ou celui qui brille sur un prologue ? alors oui Boardman est le plus vrai des coureurs).

    des artifices pour assurer un prologue il y en a.

    plethore meme. on ne rentrera pas dans le detail des filieres energetiques, mais je pense que tout le monde en a entendu parler.

    si effectivement l epo permet une bonne oxygenation du sang (schematise), il sert quand meme le plus souvent a une bonne preparation. mais on peut songer a des produits pour avoir une meilleure masse musculaire (anabo), une meilleure reconstruction avec un pic d entrainement (hormone de croissance) et je ne parle que des plus connus. Quid des corticoides, de l hemoglobine de synthese de la cortisone et je suis en retard d une bonne decennie.

    ce que j aime dans Armstrong, c est la froideur (apparente du reste) de sa preparation, la deshumanisation de l effort, l’approche methodique de la competition et son mental de “tueur”. bien loin d’un dilletantisme d un bibendum en rose ou d’un romantisme forcé d’un

    ecorché vif varois…

    concernant la vitesse moyenne, je suis convaincu du progres du materiel, le changement de parcours et de tactique de course. Ca change la donne. Pour ce dernier et Zabel pourrait en témoigner car son illustre homonyme en est le reflet, le travail des equipes de sprinteurs est pour beaucoup dans l acceleration de la vitesse moyenne sur les etapes de plaine.

    reste qu’il ne faut pas que ca dissimule l etendue du fleau de la prise de produits pas tres nettes. il ne faut plus se leurrer : toute performance est sujette a caution (pour le tres haut niveau du moins, cela etant on est nombreux a temoigner de certaines cyclosportives pas tres nettes non plus et pourtant destinées aux amateurs)

    erickk

  20. erickk

    erick zabel,

    malgre tout l estime que j ai pour toi, permets moi de te corriger. je ne pense que pas qu en l abscence d EPO a un prologue, un bon resultat prouve “un vrai coureur”. (Qu est ce qu un VRAI coureur du reste ? celui qui obeit aux ordres de l’oreillette, celui qui sait se soigner ou celui qui connait la tactique de course ou celui qui brille sur un prologue ? alors oui Boardman est le plus vrai des coureurs).

    des artifices pour assurer un prologue il y en a.

    plethore meme. on ne rentrera pas dans le detail des filieres energetiques, mais je pense que tout le monde en a entendu parler.

    si effectivement l epo permet une bonne oxygenation du sang (schematise), il sert quand meme le plus souvent a une bonne preparation. mais on peut songer a des produits pour avoir une meilleure masse musculaire (anabo), une meilleure reconstruction avec un pic d entrainement (hormone de croissance) et je ne parle que des plus connus. Quid des corticoides, de l hemoglobine de synthese de la cortisone et je suis en retard d une bonne decennie.

    ce que j aime dans Armstrong, c est la froideur (apparente du reste) de sa preparation, la deshumanisation de l effort, l’approche methodique de la competition et son mental de “tueur”. bien loin d’un dilletantisme d un bibendum en rose ou d’un romantisme forcé d’un

    ecorché vif varois…

    concernant la vitesse moyenne, je suis convaincu du progres du materiel, le changement de parcours et de tactique de course. Ca change la donne. Pour ce dernier et Zabel pourrait en témoigner car son illustre homonyme en est le reflet, le travail des equipes de sprinteurs est pour beaucoup dans l acceleration de la vitesse moyenne sur les etapes de plaine.

    reste qu’il ne faut pas que ca dissimule l etendue du fleau de la prise de produits pas tres nettes. il ne faut plus se leurrer : toute performance est sujette a caution (pour le tres haut niveau du moins, cela etant on est nombreux a temoigner de certaines cyclosportives pas tres nettes non plus et pourtant destinées aux amateurs)

    erickk

  21. erickk

    erick zabel,

    malgre tout l estime que j ai pour toi, permets moi de te corriger. je ne pense que pas qu en l abscence d EPO a un prologue, un bon resultat prouve “un vrai coureur”. (Qu est ce qu un VRAI coureur du reste ? celui qui obeit aux ordres de l’oreillette, celui qui sait se soigner ou celui qui connait la tactique de course ou celui qui brille sur un prologue ? alors oui Boardman est le plus vrai des coureurs).

    des artifices pour assurer un prologue il y en a.

    plethore meme. on ne rentrera pas dans le detail des filieres energetiques, mais je pense que tout le monde en a entendu parler.

    si effectivement l epo permet une bonne oxygenation du sang (schematise), il sert quand meme le plus souvent a une bonne preparation. mais on peut songer a des produits pour avoir une meilleure masse musculaire (anabo), une meilleure reconstruction avec un pic d entrainement (hormone de croissance) et je ne parle que des plus connus. Quid des corticoides, de l hemoglobine de synthese de la cortisone et je suis en retard d une bonne decennie.

    ce que j aime dans Armstrong, c est la froideur (apparente du reste) de sa preparation, la deshumanisation de l effort, l’approche methodique de la competition et son mental de “tueur”. bien loin d’un dilletantisme d un bibendum en rose ou d’un romantisme forcé d’un

    ecorché vif varois…

    concernant la vitesse moyenne, je suis convaincu du progres du materiel, le changement de parcours et de tactique de course. Ca change la donne. Pour ce dernier et Zabel pourrait en témoigner car son illustre homonyme en est le reflet, le travail des equipes de sprinteurs est pour beaucoup dans l acceleration de la vitesse moyenne sur les etapes de plaine.

    reste qu’il ne faut pas que ca dissimule l etendue du fleau de la prise de produits pas tres nettes. il ne faut plus se leurrer : toute performance est sujette a caution (pour le tres haut niveau du moins, cela etant on est nombreux a temoigner de certaines cyclosportives pas tres nettes non plus et pourtant destinées aux amateurs)

    erickk

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.