LBL: il faudra partir de loin!

La Doyenne des Classiques – Liège Bastogne Liège – sera disputée ce dimanche, souvent perçue par les coureurs comme étant la course de l’année la plus difficile.

Autre indice de sa difficulté: Eddy Merckx en est le recordman, avec 5 victoires…

C’est dur parce que c’est usant: 258 kms, et une succession, sur les 100 dernières bornes, d’ascensions très difficiles parce que longues et pentues.

C’est pas compliqué, il faut toutes les qualités cyclistes pour rêver s’imposer au terme de cette course: de l’endurance, de la puissance, de la science du placement, une bonne équipe, et des nerfs d’acier.

L’archi favori est évidemment Alejandro Valverde qui a accroché une 5e victoire sur la Flèche Wallonne à son palmarès.

Michal Kwiatkowski est l’autre grand favori, disposant également d’excellents équipiers comme Sergio Henao pour menacer les Movistar de Valverde.

Les Cannondale – Drapac, avec notamment le Canadien Mike Woods 11e sur la Flèche mercredi dernier, les Lotto, les BMC et les Quick Step (Martin, Jungels…) sont les autres équipes qui, normalement, devraient faire la course devant.

Ceci étant, pour battre Valverde, je ne vois qu’une solution: l’isoler en partant de loin. Il faudra que les autres grandes équipes lancent des coureurs en échappée dans le final, obligeant ainsi les Movistar de prendre la chasse à leur compte. Petit à petit, en répétant la formule, ils pourraient isoler Valverde dans le final, et ce dernier ne pourra pas courir après tout le monde.

Si un peloton ou un petit groupe se présente avec Valverde pour la gagne au pied de la dernière ascension vers l’arrivée, je crois bien que ce sera de toute façon perdu pour tout le monde sauf l’Espagnol…

La présence de Greg Van Avermaet pourrait-elle venir brouiller les cartes? Pas impossible, le coureur est volontaire et voudra se manifester dans les derniers kilomètres. Les BMC ont une excellente carte à jouer dimanche.

Ca risque d‘être fort intéressant! La météo devrait être acceptable dimanche dans les Ardennes, nuageux et frais mais sans pluie et avec peu de vent. Il est d’ors et déjà à prévoir qu’un gros groupe se présentera au pied de La Redoute…

Valverde, l’inusable

Certains d’entre vous ont laissé des commentaires sur les diverses techniques d’entrainement utilisées par les pros. En gros, certains ne sortent de leur entrainement que pour gagner des courses: c’est toujours surprenant! Froome est de ceux-là, ou Quintana: on ne les voit pas et boum, ils claquent de grosses perfs sur des courses sélectionnées.

D’autres, dont Valverde, privilégient une autre approche: courir, et encore courir. Ceux-là, on les voit donc beaucoup! Ce serait mon approche en tout cas: garder le rythme de course dans les jambes, faire des efforts, garder le moteur bien vivant, bien rodé, c’est pour moi la meilleure façon de conserver longtemps une excellente condition. Ceci étant, cela pose une question évidente: comment se fait-il que ces coureurs – dont Valverde – ne semblent jamais se fatiguer??? J’avoue être perplexe quant à la capacité de certains pros d‘être présents de février à octobre à un niveau si élevé…

10 Commentaires

  1. Wolber
    Soumis le 21 avril 2017 à 2:28 | Permalien

    Il est difficile aujourd’hui d estimer le réel niveau d un coureur , du moins, pour certains.
    Lorsque B Hinault gagnait Paris Roubaix, le Dauphiné libéré, le Tour de France ,on ne se posait pas la question de savoir si il était fatigué.
    Il etait a son niveau physique , atteint apres un entraînement rigoureux qui lui permettait d être le meilleur. Il gérait un état de forme sur une saison . Comme Merckx. C était LEUR niveau .
    C est ce que faisaient pendant des années les coureurs pros mais aussi la plupart des cyclistes amateurs et meme nous ,
    pédaleurs du dimanche.
    Valverde procede aussi de cette façon , aide par la médecine , peut être.

    Et puis , on a vu arriver les pics de forme , ces fameuses hausses du niveau athlétique des coureurs . Parfois hallucinants , ces pics permettent à certains de rafler la mise et de disparaître ds la nature.
    Est ce des coureurs frais et reposes ou des types charges pour des courses précises?
    Comment peut on être éloigné de toute compétition et être tout de suite ds le rythme? I
    Il est évident que les capteurs de puissance permettent d établir une puissance à atteindre qui autorisera la victoire .

    On peut imaginer la méthode:
    Eh toi qui t accrochait au motos ds les cols
    Viens t entraîner au mont Teide.
    Combien tu pèses?
    Quelle hématocrite?
    Quelle puissance?

    Bon Pas assez maigre!
    Pas assez puissant!
    Vas faire la Catalogne et reviens sur le volcan!

    Ahhh déjà mieux!
    Plus léger!
    On va faire monter l hématocrite!
    Et la puissance en montant le volcan!
    Pour respirer?
    Tu auras une aut pour les corticos !

    Et voila , léger , puissant , oxygène , les watts en plus…

    Tout cela durera le temps d une campagne de classiques ou d un grand tour…
    Mais on en a vu apparaître le temps d une course d un jour ou d une semaine. Ça marche aussi.
    Apres il retrouvera son niveau de coureur cycliste lambda
    Tiens ça me rappelle un coureur luxembourgeois avec son frere…
    Alors à tout prendre , bravo Valverde , malgré toute ses casseroles…

    Ceci dit , il y en a un qui m étonne c est Richie Porte , plein pétrole au Down under , et ds l étape de montagne de Paris Nice et disparu des radars depuis…c est quoi qu il aime celui la ds le cyclisme? En tout cas pas les classiques, c est sur . Pathétique . Vas t identifier à lui quand tu as 15 ans!!!

    voila , tiens rien à voir, on a vu un magnifique Tro bro Léon…elles sont belles les courses en France loin du WT.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 8 votes)
  2. Wolber
    Soumis le 21 avril 2017 à 3:05 | Permalien

    En parlant de niveau de performance , Nathan Haas m a drôlement impressionner su l Amstel. Au niveau de Gilbert et du Sky ,le coureur de Dimension data. On ne verra jamais…Frederic Vichot faire la même chose , ce jour de l Amstel, ce devait être le pic de forme de Haas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  3. Edgar Allan Poe
    Soumis le 21 avril 2017 à 6:48 | Permalien

    Certes Valverde risque d’être difficile à manoeuvrer dimanche. Mais la course semble plus ouverte que la flèche Wallonne, qui, avec son arrivée au sommet du mur de Huy, sied parfaitement aux qualités et tempérament de l’espagnol.
    J’ai lu des commentaires concernant la belle prestation du jeune David Gaudu (20 ans), 9ème de la Fléche Wallonne. C’est bien, mais c’est un peu pile ou face pour lui. Tout le monde n’a pas la caisse d’un Hinault, d’un Fignon ou encore d’un Lemond, capables de belles performances très jeunes, qu’ils ont pu maintenir par la suite. Pour un champion de leur trempe, combien sont passés par la trappe, prématurément usés par des charges de travail trop importantes et crâmés par des courses très difficiles ? Gaudu ne pèse que 53 kgs, selon les données lues sur internet. Il faut le ménager, ce qui n’est pas le fort de Madiot, qui doit estimer avoir trouvé la poule aux oeufs d’or. Il me semble de Gallopin, Barguil ou à titre moindre Alaphilippe, ont été ménagés dans leurs premières années chez les pros. A voir !
    Par chauvinisme, je ferai remarquer que Pierre Latour, valeur sure du cyclisme français, mais très discret, fini 14ème, juste dans la roue de son leader Bardet sur la Flèche Wallonne. Latour qui a été leader du tour de Suisse en 2016, a gagné une étape très montagneuse de la Vuelta 2016, a joué l’équipier dévoué de nombreuses fois pour Bardet notamment sur le tour de Lombardie 2016, et a fait jeu égal dans l’étape de montagne de la route du Sud 2015, échappé avec Contador et Quintana …excusez du peu !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  4. Edgar Allan Poe
    Soumis le 21 avril 2017 à 7:22 | Permalien

    Dan Martin, 5ème de LBL en 2012, vainqueur en 2013, chute à 50 mètres de la ligne en 2014 alors qu’il avait course gagnée.
    Albasini 2ème en 2016…
    Rui Costa, 4ème en 2015, 3ème en 2016…
    Espérons une belle course…pleine de rebondissements!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  5. Nobody
    Soumis le 21 avril 2017 à 7:36 | Permalien

    Vous connaissez les périodes de repos ?
    Enfin, vous venez de nous parler de principes d’entrainements,et vous vous demandez comment on fait pour être en forme entre février et octobre ?
    L’an dernier Valverde a enchainé 3 grands tours. Si on compte le TDF et Vuelta 2015 ça fait 5 grands tours d’affilés. Donc vous dites..il est en forme de février à octobre ? Très bien,donc en avril mars avril je veux bien reconnaitre,pour gagner au moins une classique faut être en forme. Sauf que Valverde l’an dernier il a justement modifié sa préparation et son temps de compétition pour le Giro. Donc il n’a fait aucune courses par étapes à part Tirreno. ça fait alors la catalogne et Pays Basques en moins. Ensuite, il n’a pas courru l’amstel. ça fait donc beaucoup moins de compét’ que cette année. Ensuite, ok au Giro il était en forme, il a termiiné 3ème. Mais.. que vois-je ? Oh,une période de repos de 1 mois dis donc ! Tout le mois de juin, zero compétition et minimum 1 seemaine de repos. IL est arrivé sur le Tour fatigué ensuite, et il a enchainé avec la Vuelta. Il s’est uniquement servi de sa condition du Giro pour préparer le Tour, et s’est servi de son rythme, et de son intelligence de repos pris en juin,fin juillet debut aout pour enchainer la Vuelta.
    Ce qui me fait rire, c’est que d’habitude Valverde, coupe en mai,comme il va le faire là, pour ensuite préparer le Tour et la vuelta en juin. Il se sert du Tour pour être au top en septembre. IL n’est pas au top sur le Tour, ni en juin..
    L’an dernier vous dites qu’il était au top de février à octbre, mais vous avez vu la classica san sebastian ? Les JO, la Lombardi ? il a tout loupé,il a terminé la vuelta sur les rotules.
    Donc non, il n’ets pas au top toute l’année. En ce moment il l’est, il va couper, puis il le sera en septembre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  6. Wolber
    Soumis le 21 avril 2017 à 7:43 | Permalien

    De manière générale le niveau intrinsèque des coureurs français est bon quand ils passent pros. Ils font partis des meilleurs. On ne cessent de le rabâcher. ( Voir Sicard et Van Garderen)
    C est apres Que les choses n évoluent plus. Ils stagnent et sont dépassés a un certain niveau sur les classiques entre autre.

    Comment faire pour avoir en France , dans une équipe française, l égal d un Gilbert ou meme d un Stybar ?
    Comment faire pour former un coureur capable d être présent dans les fins de courses avec des équipiers qui influenceront les finals comme on peut le voir avec d autres équipes?
    Comment former ou obtenir un coureur capable de sortir ou d accélèrer ds le Cauberg par exemple et de lâcher ou au moins faire mal aux autres?

    Sur une course atypique comme la Fleche Wallonne, l attaque d Gaudu dénote un sacré état d esprit, à mon sens…et puis il fallait déjà pouvoir le faire meme si il se sacrifiait pour R Molard.

    Maintenant je pense aussi que Pierre Latour est un réel espoir , vraiment capable de rivaliser avec les meilleurs …
    On en a vu tellement…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  7. regis
    Soumis le 21 avril 2017 à 3:30 | Permalien

    Hello
    Il faut reconnaître à Valverde un vrai mental d acier: présent toute l année à haut niveau ce n est pas anodin . Je pense que Laurent sous estime la force mentale pour être aussi rigoureux toute l année peu importe les protocoles (certains autres les suivent probablement Mai personne n atteint un tel niveau)…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  8. le bourrin iserois
    Soumis le 21 avril 2017 à 4:16 | Permalien

    oui tu peux lui reconnaitre ça si tu veux, ou te dire qu’armstrong et lui avec leur dope,ou cancellara avec son moteur, ont volé des centaines de victoires ou de millions a des coureurs propres, notamment français, comme lu plus haut.
    Jamais un coureur aussi doué soit il pourra vaincre une chaudière bien préparée dans une grande course.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  9. Marten
    Soumis le 22 avril 2017 à 12:17 | Permalien

    @Wolber commentaire 2 , Frédéric Vichot, ça fait un bail qu’il n’est plus coureur pro. Je suppose qu’il doit s’agir d’Arthur Vichot!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. Wolber
    Soumis le 22 avril 2017 à 12:43 | Permalien

    Oui bien sûr, grosse erreur , Frederic vend des vélos , je crois. Frederic , vainqueur d une belle étape du tour en 1984 à Grenoble.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!