L’actualité commentée

1 – Les coureurs canadiens et québécois ont brillé ce week-end en Europe.

Il faut d’abord souligner la victoire d’étape de Svein Tuft au clm du Tour du Danemark, victoire qui lui a assuré une belle 2e place au général, derrière le grand espoir Jakob Fuglsang. La condition de Tuft, un homme souvent en forme en fin de saison, serait donc à la hausse et c’est une bonne nouvelle dans la perspective de la Vuelta et surtout du clm des Mondiaux. Rappelons que Tuft a déjà terminé 2e de l’épreuve.

Soulignons ensuite la bonne tenue de l’équipe canadienne SpyderTech en Allemagne sur une course UCI 1.1 remportée en solo par Niki Terpstra. Le Québécois Guillaume Boivin s’est même permis d’aligner… Andrei Greipel au sprint pour terminer 2e de la course ! Chapeau bien bas, surtout que la course était usante et disputée sous la pluie. L’équipe SpyderTech disputera prochainement la Mi-Août bretonne puis le GP Zottergem. Il sera intéressant de suivre leur progression.

2 – Transferts: ca bouge ! Depuis que Contador s’est casé, les autres équipes peuvent budgeter leur recrutement. Greipel (HTC) serait ainsi annoncé chez Lotto-Omega-Pharma qui compte déjà sur Philippe Gilbert et Jurgen Van Den Broeck. Visiblement, l’équipe veut se renforcer sur la scène des sprints. Samuel Sanchez, un moment possible transfuge, aurait pour sa part renouvellé son contrat chez Euskaltel-Euskadi jusqu’en 2012. Brice Feillu quittera quant à lui Vacansoleil, déçu (il ne s’en remet pas, le pauvre) d’avoir raté le Tour de France. Et si ASO avait sélectionné Vacansoleil plutôt que Footon-Servetto ??? (oui, oui, je sais, Footon détient une licence ProTour… mais ce n’est pas forcément la preuve d’une équipe compétitive). Christophe LeMevel rejoindra de son côté les Américains chez Garmin, ce qui peut être inquiétant, des Français au sein d’équipes américaines n’ayant jamais fait très bon ménage (les cas sont nombreux depuis 10 ans).

Le revenant Kasheckin a signé chez Lampre tandis que Nicolas Roche a prolongé chez Ag2R qui sent bien que le coureur irlandais monte en puissance. Enfin, Devolder rejoindra la saison prochaine Vacansoleil et Hoste ira chez Katusha.

3 – Tour 2011. On sait déjà que le Grand Départ aura lieu en Vendée, terre de cyclisme. Les rumeurs veulent que le Tour se dirige ensuite vers la Bretagne, terre de cyclisme aussi, et fasse notamment étape à Redon et Châteaulin. Dans ce contexte, est-ce à dire que les Alpes pourraient être traversées avant les Pyrénées l’an prochain encore? La Normandie pourrait-elle être visitée, de même que l’Alsace ?

4 – Matos: voici un aperçu de la gamme de roues Mavic 2011. La couleur noir-mat se généralise.

5 – Vu sur VeloGessiens, la gamme 2011 des vélos Opéra, marque produite par Pinarello. Les peintures sont réussies.

6 – Ne manquez pas d’aller faire un petit tour sur le blog cycliste de Patrick Bernard, grosse pointure en cyclisme (dans tous les sens du terme) et fidèle lecteur et commentateur de LFR. Son carnet ouèbe est magnifique puisque ponctué de nombreuses photos de ses sorties dans les Alpes françaises. Avec de grosses performances à la clef. À quand le prochain reportage Patrick ?

10 Commentaires

  • legafmm
    Soumis le 10 août 2010 à 6:54 | Permalien

    footon avait l’assurence de participer au Tour cette année, aso avait signé un accord avec les équipes du pro tour d’alors, comment pouvait il les refusé.

    concernant le parcours du tour 2011, après un départ de vendée, direction la bretagne pour 3 jours, puis sans doute 1 étape en normandie avt de descendre vers le massif central avec la possibilité d’un clm autour du lac de vassivière à la fin de la 1ère semaine. la première étape de montagne devrait se tenir au début de la 2e semaine avec une arrivée vers la station du super llioran près d’aurillac.
    2 étapes au programme ds les pyrénées, une arrivée à luz ardiden ou à peyragude (station près du sommet du peyressourde) pour la 1ère, puis une 2é étapes endirection de saint girons ou limoux.
    la dernière semaine se déroulerait ds les alpes avec une incursion possible en italie (Pinerollo), avec sans doute l’alpe d’huez comme ultime rdv avec la montagne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Batrick P
    Soumis le 12 août 2010 à 1:43 | Permalien

    Merci Laurent.

    Pour les prochains reportages, j’ai une matière sur-abondante après avoir méchamment pédalé un mois dans les Alpes, de l’ordre d’une centaine de cols de 1ère ou hors catégorie, dont une moitié chrono en marche; par exemple, ceux qui ont grimpé le Passo Croce Domini depuis le Lac d’Iseo et par la Gola del Braulio savent ce que ça peut demander, d’autant plus avec un sac un dos. Reste à prendre le temps, mais ce ne sera pas commode car les affaires courantes ont pris du retard de traitement, et il s’y ajoute une affaire exceptionnelle ô combien prioritaire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 13 août 2010 à 2:32 | Permalien

    Ricco (le cobra à ce qu’il parait…) chez Quick-step!
    il y a de quoi être dégouté !Comme quoi les sales types
    qui salissent le cyclisme ont toujours la cote …On leur fait encore des ponts d’or; le scandale et l’immo
    ralité font vendre, il n’y a que çà qui compte!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • jmax
    Soumis le 19 août 2010 à 5:20 | Permalien

    à priori Ricco chez Vacansoleil: http://www.cyclismactu.net/news-transfert_pineau_et_van_mol_etaient_contre_ricco-8276.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 22 août 2010 à 2:57 | Permalien

    Dans l’actualité l’affaire Armstrong reste l’élément phare.
    En embauchant Fabiani Armstrong confirme qu’il prend ce dossier avec un sérieux méthodique et surtout le recours à ce gestionnaire de crise confirme qu’il y a bien une crise.
    Armstrong prépare ses aveux et dans ce cadre comme Clinton l’avait fait en son temps il va mettre en place une campagne de presse qui visera à le victimiser. Qu’avons nous pas entendu sur le fameux juge Kenneth Starr avant que Billou avoue sa relation avec Monica et avoir menti à la justice.
    La tactioque de Armstrong transpirait depuis le départ lorsqu’il a confirmé vouloir coopérer pour autant que cette enquête ne tourne pas en une chasse aux sorcières. En gros si l’enquête devient trop pointilleuse alors il va mettre en cause sa finalité et bien évidemment les conditions de mise en oeuvre.
    Pour l’instant nous en sommes à la 1er étape qui met un peu de pression et ce pour préparer le terrain de la seconde étape. Fabiani doit intervenir une 1er fois à ce stade en insistant sur l’inutilité de cette procédure pendant que Armstrong va multiplier les apparitions au profit de son association et donc essayer d’accroitre son capital sympathie. En résumé pourquoi s’en prendre à un homme si bon et ce pour des histoires vieillent de près de 10 ans dont tout le monde se fout. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il arrête sa carrière en mettant ainsi en avant que le vélo c’est du passé. L’UCI est devenue un allié de circonstance avec Mc Quaid qui s’étonne de cette procédure. C’est que le risque de constater que l’UCI était parfaitement au courant et aurait ainsi caché la vérité n’est pas nul. Et là la responsabilité de l’UCI peut être engagée avec le risque pour ses dirigeants de perdre leur job.
    Ensuite ce sera au tour du lawyer (spécialiste en la matière) de mettre en exergue les moindres carences de l’enquête et invoquer les potentiels vices de forme. Il est vrai que la médiatisation de l’affaire est un moyen efficace de mettre la pression sur les enquêteurs et donc de multiplier les risques de vices de forme notamment sur la confidentialité de certaines informations.
    Les médias sont à ce moment là de précieux soutiens qui peuvent avec l’aide volontaire ou pas de certaines personnes travaillant à l’enquête obtenir des infos confidentielles et les divulguer. C’est ce que cherche Armstrong pour ainsi mettre en avant le manque de professionnalisme et discréditer les enquêteurs voir même les taxer de partialité.
    Alors là la machine judiciaire se mettra en marche mais non pas sur le fond du dossier mais sur les irrégularités de procédure et ce afin de discréditer l’enquête.
    Enfin si cette 2eme étape n’est pas couronnée de succès alors Armstrong sera obligé de passer à table. Et là nouvelle intervention de Fabiani qui devra tout mettre en place pour que ses aveux soient faits de la façon la plus favorable possible.
    Car oui si l’enquête confirme qu’il y a assez d’éléments pour instruire le dossier au fond alors Armstrong sera obligé d’avouer au risque de s’exposer à une peine de prison.
    A ce stade du dossier on peut seulement constater que Armstrong prend cette affaire très au sérieux et que la constitution de son équipe au vu de son expérience atteste du risque de devoir avouer son dopage.
    Les semaines à venir vont être riches en rebondissements et d’ores et déjà le comportement de Armstrong et son équipe attestent de leur volonté de ne pas coopérer.
    A suivre avec beaucoup d’intérêt.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • rolan
    Soumis le 22 août 2010 à 7:25 | Permalien

    Et pourquoi beaucoup d’intérets ?
    Pour prouver qu’avec de grands moyens ont peut faire condamner n’importe qui ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 23 août 2010 à 3:26 | Permalien

    @rolan
    Armstrong n’est pas n’importe qui bien au contraire il est l’incarnation d’une génération totalement rongée par le dopage qui a abouti à un cyclisme à 2 vitesses.
    De tous il est celui qui en a retiré les plus grands bénéfices et qui en plus a toujours fait montre d’une arrogance sans limites.
    Oui la FDA a sorti les grands moyens mais peut être qu’il nous faut comprendre que le dopage tel qu’il pratiqué est devenu non pas un simple pb de sport (tricherie) mais plus un vrai pb de société et que derrière il existe des enjeux financiers bien plus importants que ce que l’on peut imaginer.
    Justement si la FDA prend soin de mener une telle enquête c’est bien parce qu’il existe un vrai pb. Il y a ceux qui vont se réfugier derrière l’ancienneté des faits reprochés pour considérer que cette enquête est injustifiée et puis il y a ceux qui se disent que si la justice américaine prend soin de mener une telle enquête c’est qu’il y a des bonnes raisons.
    Franchement une enquête de cette importance qui a pour origine les aveux d’un coureur à la réputation sulfureuse doit quelque part nous interpeller.
    Le dopage semble de plus en plus être assimilé au trafique de stupéfiants et il est vrai que dans nombre de comportements les similitudes sont évidentes.
    Des réseaux bigrement bien organisés, une loi de l’omerta, des passeurs, des produits à forte valeur marchande, des produits de contrefaçon, des risques pour la santé, une certaines accointance avec les pouvoirs politiques (notamment en Espagne) et bien évidemment un enrichissement rapide.
    Le dopage semble être entré dans une nouvelle dimension qui l’a fait sortir de l’amateurisme pour entrer dans l’ère industrielle.
    Ce changement de statut emporte bien évidemment un nouveau regard judiciaire.
    Nous avons quitté l’époque des Tontons flingeurs (les docteurs Mabuse et autres vendeurs de fioles à 100 balles) pour entrer dans celle des Parrains (labos, toubibs, pharmaciens, trafiquants en tous genres faisant entrer des produits interdits, traitement à plus de 70.000 euros etc…).
    Le dossier Armstrong est justement un électrochoc qui doit nous permettre de mieux comprendre ce qui se cache derrière le dopage actuel et quelles sont toutes les ramifications qu’il peut exister avec le monde de la pègre.
    Car gardons à l’esprit que toute activité rentable mais illégale a la fâcheuse tendance d’intéresser le monde du banditisme.
    Voilà ce que nous pouvons attendre d’une enquête de cette ampleur et à mes yeux celà est d’une importance cruciale.
    Armstrong n’est que la partie visible de l’iceberg et c’est ce qui est en dessous qui doit nous intéresser.
    Certes le voir dépenser des sommes folles, et peut être avouer son dopage ne sont pas pour me déplaire.
    Cet homme qui doit tout au dopage va peut être tout perdre à cause du dopage. La boucle serait bouclée et la morale serait sauve.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • rolan
    Soumis le 23 août 2010 à 3:35 | Permalien

    Non, non! Si ça tombe sur Armstrong c’est parce que c’est lui qui fut le plus dominant, pas nécessairement le plus dopé ou le plus malhonnête de son époque. Et comme il était fort en gueule en plus de gagner… ça fait des jaloux.

    Comme pour Pantani c’est toujours sur les plus prestigieux qu’on s’acharne pour l’exemple. Et ça ne marche jamais, parce que les champions ne sont nullement responsables des problèmes sociétaux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Thierry Lemaire
    Soumis le 23 août 2010 à 4:50 | Permalien

    Pas le plus dopé ni le plus malhonnête ????
    Mais alors qui donc était le plus dopé et le plus malhonnête ?

    Qu’il rende tout l’argent qu’il a gagné en trichant, qu’il en reverse par exemple une partie aux coureurs qui ont fait les mêmes courses que lui sans se doper, comme Bassons ou Moncoutié par exemple.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 23 août 2010 à 6:07 | Permalien

    @rola,
    Personne n’est plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.
    Ne pas poursuivre Armstrong parce qu’il serait victime de la jalousie procède pour moi de la même idéologie qu’il ne faudrait pas demander un effort aux plus riches au risque d’être taxé de jalousie.
    La justice s’en est prise à Al Capone car il était le mafieux le plus représentatif et qu’en le faisant tomber elle avait plus de chance de démanteler la mafia. Il en est de même pour Armstrong qui incarne ce « cyclisme seringue » mieux que quiconque.
    L’homme Armstrong est bien plus complexe qu’il n’y parait et dispose d’un charisme exceptionnel. Ceci étant, il est un manipulateur sans pareil et sa récupération de la lutte contre le cancer m’est insupportable. Car au lieu d’injecter son argent dans ce combat noble il a mis en place une structure qui collecte et qui au passage lui reverse des fees en sus du remboursement de tous ses frais somptuaires (jet privé, hôtels 5* etc…).
    Armstrong a en fait la parfaite mentalité du parasite qui envahit un organisme pour en vivre au risque de le faire crever.
    Il est entré dans le cyclisme comme un ver dans le fruit pour en retirer le plus grand bénéfice. Il n’a pas d’amour pour ce sport mais l’a uniquement identifié comme un moyen d’élever sa condition sociale. Ensuite avec un opportunisme d’un cynisme quasi macabre il a utilisé la lutte contre le cancer pour se construire une réputation d’honnête homme et ainsi se rendre intouchable.
    Mieux encore il a prémédité qu’avec cette association à but lucratif il allait tirer des revenus bien après l’arrêt de sa carrière. Une sorte de fonds de pension.
    Cette tactique a parfaitement marché et lui a assuré des résultats et des revenus phénoménaux.
    Mais voilà Landis qui lui a tout perdu et très certainement animé par une profonde jalousie a tout balancé.
    Le motif est certes pas des plus élogieux mais la question n’est pas là.
    Cette affaire va permettre de connaitre un peu plus la vérité et ce n’est pas neutre. Elle devrait aussi mettre à mal la fortune et la popularité de Armstrong et là ne boudons pas notre plaisir.
    Par contre elle ne rendra pas les victoires volées et n’aidera pas à la lutte contre le cancer.
    Mais de ça Armstrong s’en fiche comme de son 1er cuissard car quelle que soit la sanction elle ne le rendra pas plus honnête et son ammoralité saura perdurer. Il en est ainsi Al Capone n’a jamais pleuré sur le sort de ses victimes. Comme on le dit là bas au Texas se sont des casualties. The wrong racers at the wrong time at the wrong tdf(s).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!