Tous les jours, la passion du cyclisme

 

L’actualité commentée

1 – Tour de Suisse. Coup de théâtre hier puisque Levi Leipheimer, pourtant pointé 4e à 1min59 de Damiano Cunego au matin du dernier chrono de 32 bornes, a réussi à remporter l'épreuve, devançant le malheureux italien de… 4 petites secondes! Le Belge Kruijswijk complète le podium. C'est Fabian Cancellara qui s'est imposé sur le chrono, devançant de 9 petites secondes Kloden et de 13 secondes Leipheimer, deux coureurs de RadioShack. 

Bilan ? À quelques semaines du Tour, l'équipe RadioShack semble avoir plusieurs coureurs en excellente condition avec Leipheimer, Kloden (attention à celui-là) et Brajkovic. L'équipe surprise du prochain Tour ?

Bilan bis. Deux victoires d'étape pour Peter Sagan, le jeune coureur slovaque. J'aime ce coureur au caractère entreprenant. Il faut voir son sprint lors de sa victoire sur la 8e étape: à 300m je le donnais perdant, il était premier 300m plus tard…. Quelle puissance et quelle maîtrise !

Pour Damiano Cunego, c'est la guigne lui qui tenait là sa première grande victoire sur une course par étape depuis son… Giro 2003 ! Nous savions tous que ce n'est pas un spécialiste de l'effort solitaire mais de là à perdre presque 4 secondes du kilomètre…

Enfin, la performance des frères Schleck n'est pas tout à fait rassurante si près du Tour. Franck a laissé 3min06 à Cancellara aujourd'hui et Andy guère mieux, cédant 2min32. 

2 – Tour de Beauce. Sans surprise, Francisco Mancebo s'est imposé au général. Rien n'à rajouter, on l'attendait au rendez-vous, il a répondu présent. Son prochain objectif est le Tour de Utah. 

Force est de reconnaître par ailleurs que l'équipe canadienne SpiderTech s'est bien reprise après un début de Tour plus moyen. Tuft a remporté le chrono jeudi dernier et s'est imposé de nouveau hier dans la dernière étape, terminant 3e au général. David Boily terminait quant à lui 2e de la difficile étape de Québec. L'équipe rafle également le classement par équipe, démontrant qu'elle était, sur ce Tour de Beauce, le plus beau collectif du plateau. De quoi dire "mission accomplie" par ses directeurs sportifs car l'équipe a su laisser sa trace sur l'épreuve. Bravo ! N'oublions pas non plus Dominique Rollin, en reprise, qui termine 13e du général à un peu moins de 8min, de quoi être satisfait lui qui ne courait pas avec son équipe de La Française des Jeux.

3 – Excellente, mais vraiment excellente nouvelle de l'UCI qui annonce qu'à partir du 1er juillet prochain, les coureurs pris pour dopage ne pourront plus devenir responsable d'équipe dans l'avenir. J'espère de tout coeur que Bjarne Riis y voit une forme de message… Voilà des années que j'estime que sa présence, de même que celle de d'autres coureurs ex-dopés aujourd'hui managers d'équipe (Mauro Gianetti est de ceux là chez Geox), est une insulte à l'intelligence des amateurs de ce sport. La mesure est excellente car comment faire confiance à de tels individus, comment leur confier de jeunes coureurs aspirant s'élever (proprement) au plus haut niveau? Comment rejeter l'hypothèse que ces managers pourraient indiquer "la voie à suivre" à ces mêmes jeunes coureurs?

4 – Autres excellentes nouvelles de l'UCI qui annonce que les équipes professionnelles seront dorénavant totalement responsables de tous les coûts engendrés par chaque affaire de dopage touchant un de leur coureur sous contrat, coûts actuellement supportés par l'UCI. Il était temps ! Dernière bonne nouvelle, les performances d'un ex-dopé effectuant un retour ne seront plus comptabilisées pour déterminer le niveau de l'équipe qui l'embauche durant les deux années suivant son retour à la compétition. Voilà qui devrait éliminer la tentation de certains directeurs sportifs peu scrupuleux d'engager d'ex-dopés de premier plan afin de bénéficier de leurs éventuels points UCI pour élever le rang de leur équipe…

Je salue donc ces trois mesures mises de l'avant par l'UCI qui, je dois le souligner, pose là un premier geste depuis 12 ans me permettant de reprendre un peu confiance dans son institution.

5 –  Les VéloGessiens viennent de traverser les Alpes de Genève à Menton par tous les grands cols. Petits veinards va ! Pour ceux, dont plusieurs de mes amis, qui partent bientôt en France pour participer à L'Étape du Tour Modane-l'Alpe d'Huez, voilà l'occasion de découvrir le Galibier et de constater que cette année encore, un peu de neige les attend au sommet… ce qui rend l'affaire toujours plus sympathique et plus mythique.

6 – Superbe week-end de mon côté à Lake Placid, une petite ville qui respire le sport (surtout le triathlon, mais aussi le cyclisme) profondément. Mon ami Martin et moi avons vaincu à deux reprises la montée de Whiteface samedi matin, dans le brouillard et le vent soutenu. Mon meilleur temps fut la première ascension réalisée en 57 minutes (sur 36-23 et 36-26). Considérant le vent qui soufflait de face (la dernière ligne droite avant la ligne d'arrivée en haut était vraiment balayée par un vent violent, je faisais quasiment du sur-place à 10km/h malgré mes gros efforts!), je suis satisfait, d'autant que les sensations étaient plutôt bonnes. 

On compare souvent Whiteface à l'Alpe d'Huez et pour bien connaître la deuxième, je suis assez d'accord. Whiteface est un peu plus court (1km environ) mais présente une pente dont la moyenne est très légèrement plus élevée que l'Alpe d'Huez. Sur Whiteface, peu de repos, c'est très régulier. Chose certaine, à 3h30 de route (en voiture!) d'Ottawa et de Montréal, je vous le recommande très vivement pour préparer des rendez-vous européens avec la montagne. C'est de loin la meilleure façon de vous y préparer. 6$ chaque ascension, ouvert de 9h à 15h en ce moment. Avec deux ascensions en 3h de vélo, vous finissez cramé! 

Partager

Précédent

L’actualité commentée

Suivant

Une voix du Tour s’éteint: Jean-Paul Brouchon (1938-2011)

19 Commentaires

  1. Yannick

    bravo
    sinon 6 dollards l'ascension !! c'est cher chez vous de faire du velo

    0
    0
  2. plasthmatic

    Laurent, pourquoi devez-vous payer les ascensions ?
    Comment ça récupère, Marc ?

    0
    0
  3. Pierre

    La route de Whiteface fait partie d'un parc fédéral. Il faut payer les frais d'accès au parc. Mais si tu fais demi-tour avant le poste pas besoin de payer 2 fois. Par contre il manque 4 km à ta seconde montée .
    D'accord avec Laurent, c'est très très beau comme région pour le vélo. La montée à Whiteface est souvent venteuse. D'ailleurs pour les skieurs alpin, Whiteface est surnommée "Iceface".

    0
    0
  4. Denis

    J'y étais également et pour une première fois.  Vendredi dernier, Laurent ma fait constater que ça se comparait à L'alpe Huez, ça m'a fait peur, finalement, oui c'est vrai que ça monte toujours sans répit, mais 99% ont réussi et c'est un beau défi personnel, l'an prochain je vise sous l'heure, je le recommande à tout cycliste.  Marc le tarif est pour le passage à la montagne (exemple, comme l'entrée au Parc de la Mauricie.
    Denis

    0
    0
  5. Batrick P

    En Autriche, on est plus fair sur les routes à péage: on paie selon ses nuisances. Les cars, chers, les voitures, un peu moins, les vélos, rien.
    Chez nous, on a dépensé une somme très élevée pour réouvrir le tunnel du Galibier, qui avait fermé lors de l'ouverture de la route du Col. Et puis, on s'est aperçu que les cars ne passaient pas le col, et les touristes en car vont à l'hôtel. Les scolaires, non. Dans la plaine de l'Oisans, ils ont le choix entre venir en bus ou risquer leur vie pour aller à l'école, au collège, à vélo. Alors que cyclabiliser la digue couterait beaucoup moins cher que ce qu'à couté la réouverture du tunnel. Tout comme les cyclistes, ensemble des faibles, les enfants français valent un peu plus que les enfants nord-américains, moins que les autrichiens.
    Pour revenir à l'Etape people du Tour, le parcours ne passe pas au Col du Galibier mais au tunnel. Pourquoi se priver de cette belle partie, du panorama, de faire le col tant qu'à être monté jusque là? Pour faire de la pub au tunnel, destinée aux compagnies de voyages… en car.

    0
    0
  6. plasthmatic

    Patrick, t'as forcément lu ça, extrait du tout récent compte-rendu de la reconnaissance de l'Etape du Tour, sur le site velo101 :
    "Pour les cyclos comme pour les pros, le passage dans la vallée de l'Oisans se fera par le tunnel. On grimpe jusqu'à 2556 mètres et on évite le dernier kilomètre à 10 %, c'est déjà ça de gagné ! "
    Mais non, c'est pas déjà ça de gagné, que j'ai pensé immédiatement, c'est ça de perdu !
    Quel dommage de se priver de ce putain de dernier effort que constitue le tronçon du tunnel au col. Quelle bêtise de priver du col du Galibier des gens venus de loin grimper … le col du Galibier ; et qui n'y reviendront peut-être plus de sitôt, impératifs professionnels, familiaux et géographiques obligeant. Parce qu'ils ne passeront pas le col du Galibier !
     
    Bon, je pense que de la part de l'auteur de l'article, le dire comme ça n'était qu'un mot signifiant la fatigue et l'état de "modestie contrainte" que nous inflige toujours le machin. Article rédigé dans un style plutôt fluide et agréable d'ailleurs.
    Mais quel dommage : le Galibier, tu peux pas en être complètement fier si t'as pas bandé tes muscles et pris encore dix pulsations dans le dernier km. Personnellement, même bien entamé, fort vent, j'y grimpe, obligé ! Passer sous un col, mon Dieu …
    Bon, oh, stop !
    Je m'arrête.

    0
    0
  7. marten

    Laurent, Steven Kruiswijk à 24 ans 9ème du Giro après avoir fini 18ème l'année dernière pour son premier grand tour et signant sa première victoire dans la 6ème étape du Tour de Suisse est Néerlandais.
    Pour bientôt on aura une équipe cent pour cent néerlandaise au Tour:
    Robert Gesink, Bauke Mollema, Steven Kruiswijk, Wilco Kelderman, Lars Boom, Laurens Ten Dam, Maarten Tjallingi, Tom Jelte Slagter et Tom Dumoulin.

    0
    0
  8. Batrick P

    Plasthmatic
    J'ai pensé la même chose dès l'instant de la première lecture. Et aussi que, quelques participants allongeront le parcours pour aller le chercher. Au fait, va-t-on verbaliser les défauts de lumière puis présenter des excuses à ceux de la Haute? Ou mieux, va-t-on interdire le passage des tunnels aux non éclairés, à ceux qui paient leur inscription, bien sûr. Je rappelle en sus que les catadioptres aux pédales et la plaque de cadre nominative sont obligatoires, qu'on se doit de posséder une certaine somme d'argent (et ses papiers) si on ne veux pas se faire interpeler, dans-le-fourgon-what-else?, pour vagabondage.
    En passant, z'avez-remarqué que l'Ardéchoise a fait à son tour quelques pas vers le people?
    Marten
    Il manquera l'ex-très prometteur Thomas Dekker, le rescapé Kaï Reuss reprenant je crois au Championnat des Pays-Bas contre-la-montre.
    D'ici là, pour les trois semaines à venir, on parle néerlandais en Oisans.

    0
    0
  9. Batrick P

    Un petit mot pour Jean-Paul Brouchon, Laurent, dont le site figure tout de même dans tes liens?

    0
    0
  10. marten

    Petite polémique entre coureurs néerlandais et autres équipes. Le team Leopard  en remet une couche en tête du groupe(on voit Andy Schleck prendre des relais/pas avant) à la suite de la crevaison de Bauke Mollema pendant la 8ème étape. On se souvient de Cancellara qui arrête tout le monde notamment Gesink et Menchov pendant l'étape vers Spa dans le tour 2010 parce que Schleck est loin derrière.
    Autre faits divers. Niki Terpstra se fait tasser par un équipier de Gilbert dans la dernière étape du Ster Elektro Toer dans un sprint bonification. Il s'en plaint et comme réponse le directeur sportif d'Omega-Pharma avoue que même sans cela Gilbert était le plus fort et qu'il n'a aucune raison de protester…

    0
    0
  11. Daniel

    Petite correction de temps pour Montréal-Whiteface.
    Whiteface est à 2 heures de Montréal en auto. Il faut, évidemment, ajouter le temps perdu à la douane 

    0
    0
  12. Batrick P

    L'équipe Leopard, Cancellara et Voigt en tête, avaient déjà vissé très fort après la chute de Mathias Frank lors de l'étape du Liechtenstein. Lequel s'est révélé d'un niveau exceptionnel, ce qu'on avait peut-être senti dans le peloton. Ca faisait toujours un adversaire d'écarté.
    A propos des oreillettes. Une solution serait de les autoriser, et d'interdire les télés dans les voitures; le mode d'information dans la course? Radio tour, plus les oreillettes. Parce que voir un coureur attaqué de derrière lever le cul de la selle sans se retourner avant même que son attaquant ne soit parvenu à sa haut à quelque chose de contre-nature du vélo. D'ailleurs, les directeurs sportifs, qui conduisent eux-mêmes les voitures suiveuses, sont soumis au code de la route. Et conduire en regardant la télé sur une route bordée d'une foule gesticulante relève pour le moins de la conduite dangereuse, n'est-ce-pas messieurs Riis et consorts?

    0
    0
  13. plasthmatic

    Ah, merci Marten de me la rappeler la mascarade de Spa, ridicule si elle n'avait pas faussé la course sur le seul rapport de la domination et de la pression.
    Quant à l'argument du directeur sportif de Gilbert, s'il a dit ça, il a au moins une utilité : donner une idée du fonctionnement de son intellect. Et de son respect "de la course" aussi, par voie de conséquence. On prive le gars de sa chance de gagner, mais "c'est pas grave, vu qu'il est a priori moins fort". J'adore ça la logique …
    Des téléguideurs sportifs Patrick. Je l'ai déjà dit, mais même Laurent Jalabert fonction équipe de France aux mondiaux, il y a deux ans, on nous l'avait montré dans le bus ou je ne sais plus quel local, les yeux rivés sur l'écran et le micro tout près des lèvres. Bon, lui est manifestement le contraire d'un imbécile, m'est avis qu'il a dû changer, au vu du résultat produit alors : la course s'était enclenché, et tous ses gars avaient disparu.
    Ah oui, j'ai oublié hier : merci Pierre, de ta réponse à ma question sur les droits pour Whiteface.

    0
    0
  14. plasthmatic

    (au moins) une vilaine faute d'orthographe ; c'est pas bien.

    0
    0
  15. Batrick P

    C'est d'ailleurs la logique sortie à propos des "bidons collés". "Négligeables", qu'ils disent, et de s'empresser de le faire. Tiens, le Tour de Suisse vient de se jouer à 4 secondes. Un bidon collé de plus, ou de moins, et hop, à toi le bouquet.

    0
    0
  16. nikkos

    @ Batrick P : c'est quoi ces "bidons collés" ?

    0
    0
  17. Batrick P

    Bidon collé: le fait de prendre plus ou moins longuement appui sur le directeur sportif lors d'un passage de bidon, lequel directeur sportif pousse fort tout en accélérant. On voit alors parfois le coureur porter furtivement le bidon à la bouche… et le jeter.

    0
    0
  18. Alexandre

    Damiano Cunego a gagné le Giro 2004 et non 2003 😉

    0
    0
  19. Greg Citron

    Jusqu'à quand la WhiteFace est-elle ouverte aux cyclistes? 
    Je croyais que comme le Mont Washington c'était seulement une journée.
    J'y suis allé il y a 2 ans en août et c'était interdit aux vélos. Vraiment dommage car je l'avais montée en voiture et j'aurai vraiment aimé faire ça à vélo!
    Merci!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.