La puissance, version 2007

1 – L’UCI et de nombreuses équipes, dont T-Mobile et CSC, ont mis en place cette année de nouvelles règles antidopage, permettant de croire qu’il sera encore plus difficile pour les tricheurs de passer à travers les mailles du filet. Qui dit moins de dopage dit, logiquement, des moyennes moins élevées sur les courses et des temps à la hausse pour un même parcours. Les observateurs du cyclisme devraient donc être à même de juger, dans une certaine mesure, de l’efficacité des nouvelles dispositions. L’expert français dans l’entrainement et le calcul des puissances développées par les coureurs, Frédéric Portoleau, nous a fait parvenir ce court texte au soir de la victoire d’étape d’Alberto Contador sur Paris-Nice. C’était en haut de la côte de Mende. _Contador a gravi la côte de Mende cet après midi en 9min40s à 19,24 km/h. La pente moyenne est de 10,26%. Le temps de Contador est très proche de celui du trio Armstrong/Ullrich/Basso (9min33s) lors du Tour de France 2005. C’était en fin de Tour de France lors de l’étape Albi-Mende (189km). La difficulté de l’étape était à peu près la même. Le contexte était cependant différent, celui de la fin d’un grand Tour._ _La puissance moyenne de Contador est de 480 watts (puissance étalon 78kg). Ce premier calcul 2007 montre que le niveau des meilleurs coureurs ne devrait vraisemblablement pas baisser cette année._ 2 – Voici un intéressant site, "Cartovélo":http://www.cartovelo.com/, ou vous pouvez commander des ouvrages régionaux pour découvrir les voies cyclables et les beaux circuits en France. L’idéal pour préparer un séjour cycliste dans la vieille France en s’assurant d’éviter les grands axes routiers, toujours très achalandés. Si le site renferme surtout des documents sur la France, de nombreux autres pays sont aussi couverts, dont le Canada (Cyclotourisme au Québec, par l’éditeur Ulysse).

28 Commentaires

  • Rafaël
    Soumis le 29 mars 2007 à 8:07 | Permalien

    La faille dans ce raisonnement est qu’il faudrait avoir la preuve que les moyennes des années précédentes ont été le fait de coureurs dopés. Or la Gerolsteiner est aujourd’hui en pointe dans la lutte anti-dopage et ça n’empêche pas Rebellin (2e derrière Contador) de maintenir son niveau de performance. Ce qui implique deux conclusions : ou la lutte antidopage ne sert à rien sinon à gaspiller l’argent du contribuable, ou elle fonctionne et certaines des performances les plus remarquables de ces dernières années ont été réalisées à l’eau claire (n’en déplaise à Portoleau et Vayer). On peut toujours polémiquer mais je crains que seuls des Rebellin aient la réponse.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • nick
    Soumis le 29 mars 2007 à 11:10 | Permalien

    En fait, la Gerolsteiner, c’est l‘équipe qui a décomplexé Rebellin. La trilogie ardennaise en 2004. Avant, bah, c‘était pas terrible, plein de deuxièmes places, des accusations mensongères (Giro 2001)…

    Pour rappel : Davide Rebellin relaxé pour une affaire datant de 2001 ; dépêche du 23/09/2005. “Le coureur cycliste italien Davide Rebellin, de l‘équipe Gerolsteiner, a été relaxé par le juge du tribunal d’Este (…) de l’accusation de dopage dont il avait fait l’objet avant le Tour d’Italie 2001 (…).

    Au terme de l’enquête ouverte par le procureur du parquet de Padoue, Paola Cameran, Rebellin avait été renvoyé devant la justice ainsi que 21 autres coureurs, pour fraude sportive, recel et usage de produits dopants.

    Rebellin, 34 ans, avait notamment été accusé de s‘être fourni en substances interdites auprès du docteur Enrico Lazzaro. L’accusation s‘était basée sur des images vidéo (sans son), ou l’on voyait le coureur et son épouse Selina Martinello en conversation avec un médecin.”

    Alors, oui, au diable le passé, maintenant que Davide l’Argentin est dans une équipe probe, Davide court mieux. Comme quoi, entièrement d’accord, la lutte antidopage, ça sert vraiment à rien, la solution doit venir des équipes.

    Lefévère l’a bien dit, pourquoi se doper puisqu’on est meilleur sans ? Rappelez-vous les cinq Domo entourant le pauvre Hincapie dans le final de Roubaix en 2001. Oui, c’est bien l‘équipe qui fait tout !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bark
    Soumis le 29 mars 2007 à 12:29 | Permalien

    Les courreurs plus performants après avoir été pris par la patrouille sont nombreux notamment en France.
    Comme quoi Lefévère n’a peut-être pas tort.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 29 mars 2007 à 1:12 | Permalien

    Allez un petit exercice de style et sombrons dans le monde tant desire par Francesco Moser et l’espace d’un instant legalisons le dopage.
    l’alpe d’huez sera escaladee a plus de 35 km/h de moyenne en tournant les jambes a plus de 110 rtm.
    Sur le plat les velos seront brides a 90 km/h et dans les descentes le recours a des aerofreins sera permis.
    Les coureurs (si on pourra encore les appeler comme ca) auront des facies metamorphoses par les produits dopants et devront porter des masques (par souci d’esthetisme) et bien evidemment seront totalement asexues du fait des anabolisants, corticoides et autres coktails survitamines.
    L’esperance de vie des coureurs ne passera pas la quarantaine et on ne compte plus ceux qui sont morts des suites de cures de dopage mal calibrees.
    Le meilleur coureur de l’annee 2015 sera un russe sidaique, hemophyle et cancereux car lui seul sera en mesure d’utliser le cyclomide 3000 qui permet des taux hematocrites superieur au seuil de 80%. Le plus important sponsor sera les laboratoires “centdoses” qui ont fait fortune avec la vente des produits combattants les effets des traitements aux corticoides, EPO et autres chimiotherapie.
    L’autre grand equipe du moment est celle sponsorisee par la societe “obseques 2020” numero 1 mondial dans le secteur des pompes funebres.
    Armstrong sera le symbole de ce cyclisme et tous les ans aura lieu la Armstrong death strong a Plano en memoire a son oeuvre. la ligne d’arrivee sera situee juste en face du cimetiere “de la fourche tordue” ou se repose maintenant le beau Lance foudroye a l’age de 40 ans d’une crise cardiaque durant son sommeil. Son autopsie a permis de constater que suite a ses differents traitement hormonaux il etait devenu une hermaphrodite et avait un clitoris de pres de 300 grammes, ce qui est encore un record mondial battu par le grand Lance.
    Sacre lance toujours le meilleur.
    Voila les dernieres nouvelles du monde du velo en 2015, sachant qu’un laboratoire Ouzbek aurait selon des sources tres influentes de le milieu medical decouvert une nouvelle molecule qui permettrait de monter l’alpe d’huez en ne respirant que 21 fois, soit uniquement lors des virages. On escomptre un gain de 6 secondes sur la montee de l’alpe d’huez ce qui serait un pas phenomenal. Ah oui j’avais oublie de vous dire que le plus garnd ecart enregistre entre le 1er et le second du tour sur les 5 dernieres annees est de 4 secondes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bobby le laurentien
    Soumis le 29 mars 2007 à 10:56 | Permalien

    J’aime bien cette démonstration, Alain. Le pire, c’est que ce n’est presque plus de la science fiction.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 30 mars 2007 à 2:33 | Permalien

    Je préfère la notion de rapport “puissance / poids” à celle de “puissance étalon 78 kg”.
    Il y a une preuve que la performance du Tour 2004 était le fait d’au moins un coureur dopé: la positivité de 6 échantillons sanguins de Lance Armstrong. De plus, le dopage de Basso, Ullrich (accompagnés d’Evans) ne fait strictement aucun doûte, même non prouvé juridiquement, notamment par le fait qu’aucun des deux premiers n’a porté d’attaque en justice suite à son éviction du Tour 2006.
    Pour combler un peu de mon ignorance, qui me dira ce qui signifie le terme juridique “relaxé”?
    Bonne nouvelle, Alain nous régale de sa grande forme verbale. Tu ne te serais quand même pas inspiré de JP Sartre, qui ne nous aurait peut-être pas offert un si somptueux huis clos (“l’enfer, c’est les autres”) sans ses centaines de doses d’amphétamines!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Rafaël
    Soumis le 30 mars 2007 à 3:16 | Permalien

    Les six échantillons positifs qu‘évoque Patrick, étaient urinaires et non sanguins. Et ils ne concernent pas le Tour 2004 mais le Tour 1999. Quant au dopage présumé de Basso et de Ullrich, il n’est aucunement confirmé par le fait qu’aucun des deux n’aient esté en justice. Pour une raison très simple : ce sont leurs employeurs et non ASO qui les ont exclu du Tour. Chacun d’entre eux semble avoir négocié, en conséquence, de confortables indemnités de licenciement à la mesure du préjudice subi.
    Enfin concernant la “puissance étalon 78 kg” je citerais simplement Véronique Billat, physiologiste, directrice du LEPHE à Évry : “Quand je lis certains articles où l’on remet en cause la performance des cyclistes sur la seule base de la mesure indirecte de leur puissance, je m‘étonne un peu. Ces chiffres sont établis par un logiciel à partir de la valeur moyenne de la pente, du poids et de la vitesse du coureur. Mais c’est très réducteur. On ne mesure que l‘énergie mécanique mais pas l‘énergie biologique propre à chacun. Cette puissance peut être pourtant très différente d’un athlète à l’autre selon son rendement (le ratio entre l‘énergie dépensée et la puissance développée)”. Source : l‘Équipe, 25 octobre 2006.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick B
    Soumis le 30 mars 2007 à 5:00 | Permalien

    Armstrong était dopé dès 1999, et j’ai été assez bête pour me dire qu’il était inutile de rappeler cette date pour affirmer qu’il était un coureur dopé. Je persiste. Quant au fait que les échantillons étaient urinaires, mea culpa, et ce chipotage stérilisant de quelques-uns des intervenants de ce forum commencent à me gonfler.
    Pour les cas d’Ullrich et de Basso, tu prouves ta seule volonté de contradiction de gosse qui n’a toujours pas fait sa crise d’adolescence en cherchant l’opposition sans aucun élément d’opposition. Ca ne m’intéresse pas, cherche un autre père à tuer.
    De même pour ta citation hors sujet, la puissance mesurée est bien entendue la puissance rendue, dont est directement fonction l’avancement; le rapport puissance / poids est à pente élevée proportionnelle à la vitesse ascencionnelle. Le “logiciel” qui effectue le calcul n’est rien d’autre que l’application d’une formule qui tient en une ligne et qui sort de cerveaux humains. En fait, ce n’est que l’extension d’une comparaison de performances non pas sur un chrono test mais sur plusieurs avec un opérateur d‘équivalence.
    Pour finir, beaucoup de scientifiques m’ont impressionnés, mais ce ne fut jamais le cas de Véronique Billat. Et ce ne sont jamais les titres des auteurs qui m’impressionnent, mais leurs travaux, leur culture et leur argumentaire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bark
    Soumis le 30 mars 2007 à 5:02 | Permalien

    Alain pourquoi Armstrong alors qu’on a chez nous de bons “champions”. J’ai cité Virenque, Jalabert,…
    Tu serais pas anti-patriote par hasard?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Rafaël
    Soumis le 30 mars 2007 à 6:03 | Permalien

    Je me contente des faits, mon cher Patrick, là où tu n’as en réserve que des jugements de valeur parfaitement gratuits. Évidemment on peut toujours distordre la réalité à bon compte en racontant n’importe quoi. Mais alors, à quoi bon débattre ? Cette absence de rigueur n’augure rien de bon pour ton activité professionnelle. À ce titre, quand un des coureurs que tu prétends “entraîner” aura progressé autant avec toi en deux ans qu’en deux mois avec Véronique Billat tu pourras te permettre de jouer au petit coq. Moi, c’est les Chris Carmichaël de sous-préfecture qui commencent à me les briser avec leurs certitudes, leur incapacité à se remettre en cause, leur ressentiment de mauvais perdants. Ta réponse sur le rendement est à côté la plaque à tel point qu’on se demande même si tu sais seulement de quoi tu parle en dehors de la récitation scolaire d’une formule mathématique pour classe de cinquième. Tu t’es toi-même présenté comme un “professionnel de la profession”. Très bien. Alors commence par être crédible. On t’autoriseras alors à cultiver ce freudisme frelaté d’arrière-salle de PMU qui fait tout le charme (?) de ceux qui pensent un peu trop pour la capacité du bocal…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bobby le laurentien
    Soumis le 30 mars 2007 à 6:43 | Permalien

    Alain, Patrick, laissez tomber. Même avec les preuves sur un plateau, les sophistes de ce forum continueront de jongler avec la rhétorique et se délecter de verbiages stériles avec un cynisme bien affuté.
    Il y en avaient d’autres qui ont fuit ce forum pour les mêmes raisons.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 30 mars 2007 à 7:48 | Permalien

    que rafael et veronique aillent se faire mettre avec leurs theories à deux sous; tu as de la rhétorique mais malheuresement aussi de la m dans les yeux; tu me fais penser à celui qui a acrit que le 11 septembre etait une imposture et que le pentagone n’avait pas ete attaque
    des comme toi qui pensent que le velo c’est beau(propre) comme ca il doit y en avoir plein les bureaux à l’uci
    ps: dans tes arguments, n’oublie pas de mettre comme f grappe qu’armstrong doit sa puissance à la grande laxité de sa cheville

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 30 mars 2007 à 8:01 | Permalien

    Ca devient amusant et personnellement j’aime bien quand le debat se passionne car qui dit passion dit envie et donc c’est bon pour notre sport.
    Quelques reponses a des questions posees ca et la:
    Relaxe veut dire que le parquet (le ministere public) abandonne les poursuites faute de preuve suffisantes. Cela intervient generalement au penal et est prononce par le Juge d’instruction apres que la personne ait ete entendue comme accusee et non comme temoin assiste.
    Oui pour Bark je confirme que j’aurai pu prendre comme reference un jalabert ou Virenque. mais pour moi Armstrong de part ses resultats, son attitude est l’incarnation de ce cyclisme. C’est un gout personnel et ca se discute.
    Concernant les preuves irrefragables sur le dopage et ses effets sur les performances, elles n’existent pas encore et c’est pourquoi le debat entre Rafael et Patrick ne peut etre tranche et tourne au vinaigre.
    D’ailleurs entre nous merci a Rafael de mieux reprimer ses acces d’humeur et plutot de nous la jouer sur le ton de l’humour.
    Ceci etant, je met a votre sagacite les elements suivants et vous remercie amis lecteurs de me donner votre analyse.
    Le record de la montee de l’Alpe d’huez ou un Armstrong met pres de 5 minutes a un Fignon (en lutte pour le maillot jaune avec l’aide de Delgado, excusez du peu) et 10 minutes au duo Lemond Hinault. C’est enorme et cela ne peut pas s’expliquer uniquement par les seules evolutions techniques. Mettez par exemple en perspective le record de poulidor sur la montee de la Turbie a duree pres de 20 ans pour etre battu par kelly de quelques secondes. Idem pour le record de l’heure de Merckx battu par Boardman 25 ans plus tard a materiel identique que de quelques dizaines de metres.
    Les donnees physiologiques qui permettent a des gars de 1m85 de grimper mieux que des purs grimpeurs. Nous n’etions pas habitue a cela et ce qui est surprenant c’est que ca se generalise. De memoire jamais un, van sterbergen, maertens, sercu, n’avaient pu rivaliser en montagne avec des van impe, fuentes et autres. Alors comment expliquer en 2005 qu’Hincapie bat un Pereiro sur une etape de montagne et ce apres avoir repondu a 3 demarrages. Etrange non???
    Egalement des metamorphoses physiologiques qui font que maintenant les cadences de pedalage sont 20 a 30 % superieures aux decennies 60, 70 et 80.
    Tout ca a mes yeux ne trouve aucune explication naturelle.
    Enfin, les moyennes ont egalement largement augmente au cours de la decennie des annees 90. Les tours des annees 80 se faisaient entre 34 et 37 de moyenne. Ceux des dernieres annees sont au dela des 40 km/h.
    Tout ca n’est pas clair.
    Je compte sur Rafael pour nous apporter des reponses a toutes ces enigmes et je le remercie d’avance de le faire avec une bonne dose d’humour.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • nick
    Soumis le 30 mars 2007 à 8:18 | Permalien

    Oui, pas de preuves, pas de preuves, pas de preuves, bah non, pas de preuves. Fatigant à la fin ce “pas vu pas pris”. Même Thévenet n’arrive pas à faire semblant quand il parle de la cadence de pédalage de Lance… Et suffit de regarder des gars (15 avril prochain) qui vont faire du 50 sur les pavés. Enfin, oui, pardon, c’est pas une preuve.

    Et puis les théories de Vayer ne sont absolument pas vérifiables. Et comme par hasard, Véronique machin a été publiée dans L’Equipe. C’est bien ça, non ? Ah là là…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Rafaël
    Soumis le 30 mars 2007 à 8:39 | Permalien

    Sophiste ? Cynique ? Et pourquoi pas plutôt socratique puisque nous en sommes à la philosophie antique ? Le mieux que l’on puisse faire est de s’interroger en permanence et de remettre en cause les pseudo-certitudes. Qu’elles viennent de Frédéric Grappe ou d’Antoine Vayer… une telle attitude est justement le contraire absolu du sophisme et dénuée de tout cynisme, même au sens vulgarisé du terme. Elle participe aussi d’un art bien français pour le coup qui est celui de la conversation. Merci à Alain de replacer le débat sur le terrain qui compte : celui des faits.

    – À chacun ses chiffres. Voici les miens. Le record de la montée du Ventoux établi par Charly Gaul sur la montée du Ventoux, en 1959, est de 1h02’09” . Le record établi en 2004 lors du Dauphiné Libéré par Iban Mayo est de 55’51 soit une progression de 11 %. Bien. Maintenant rappelons-nous que les vélos pesaient alors 3 kilos de plus qu’aujourd’hui. Que le revêtement était moins efficace et que Gaul ne disposait pas de tout le matériel périphérique actuel avec le gain de rendement que cela implique. On va dire, à la louche, environ 4,5/5 %. Donc on a gagné environ 6 % en performance pure sur l’ascension du plus beau col (?) de France entre 1959 et 2004 ! Waow. Voilà qui valide toutes les théories sur les fameux 20 % de gain apporté par l’EPO. Maintenant, comparons avec les autres records de l‘époque. Celui du 10 000 mètres était en 1959 de 28’18 : Bekele l’a depuis porté à 26’20 soit une différence de 7,4 %. Le record de Boardman est un autre excellent exemple de l’importance des avancées purement technologiques sur la performance cycliste.

    – Maintenant ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Je ne prétends pas que bon nombre des performances de ces dernières années ont été réalisées par des coureurs clean. Mais j’affirme qu’elles sont possible à l’eau claire. Nuance.

    – C’est gentil de comparer Hincapie à Van Looy (un excellent grimpeur pour le coup) mais ça me semble un peu osé. Maertens et Kelly ont tous les deux gagné une Vuelta, Saronni, deux Giri et Jansen un TdF mais c’est vrai que les arrivées en altitude étaitent moins fréquentes à l‘époque. Bon, Hincapie a fait du derny toute la journée et, selon maître Portoleau, n’a jamais dépassé 380 WATTS en montagne. Il n’est pas devenu Herrera ! Duclos avait fait deuxième à Luz-Ardiden dans des conditions comparables…

    – En 1984, il y avait encore des étapes de 300 bornes dans le Tour, des jours de course en plus et un kilomètrage final de 4000 bornes. Comparons ce qui est comparable. – Enfin, nous sommes complètement d’accord sur les aberrations des années 93-98. Dire que des petits coureurs ont gagné des grandes courses à l‘époque, c’est enfoncer une porte ouverte. En rester-là me semble erronné.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bobby le laurentien
    Soumis le 30 mars 2007 à 8:49 | Permalien

    A la différence que Gaul arrivait au sommet du Veentoux au bord de l’apoplexie, était bon la réanimation, alors qu’Iban Mayo arrive frais comme un gardon et pourrait nous la rejouer de cette manière encore une ou deux fois de suite. C’est çà l’effet EPO.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Bobby le laurentien
    Soumis le 30 mars 2007 à 8:50 | Permalien

    A la différence que Gaul arrivait au sommet du Ventoux au bord de l’apoplexie, était bon pour la réanimation, alors qu’Iban Mayo arrive frais comme un gardon et pourrait nous la rejouer de cette manière encore une ou deux fois de suite. C’est çà l’effet EPO.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 30 mars 2007 à 9:55 | Permalien

    Cher Rafael je suis navre de constater que contrairement a nos pros tu t’essoufles et tu reponds a mes questions par d’autres interrogations.
    Le record du ventoux de gaul qui est anecdotique et semble clairement relever d’une erreur de chronometrage (temps pas pris exactement au memes endroits). il y a des exemples comme ca je me rappelle d’un prologue en 1981 de tirreno ou hinault avait lui meme conteste la moyenne et il s’etait avere qu’une erreur sur la distance exacte s’etait immiscee.
    De toute facon ca ne repond pas a l’enigme de l’alpe d’huez ni aux moyennes du tdf.
    Joli essai mais non transforme mon cher Rafael. comme on dirait a l’ecole “peut mieux faire”.
    Pour info le record de fignon est en 89 et non en 84 et la plus longue etape n’excedait pas 259 km et le tour faisait moins de 4000 km.
    Merci de ne pas comparer l’etape de 88 de duclos avec celle de hincapie. premierement il finit 2eme a 5:59 minutes de cubino (un grimpeur qu’il ne reussi pas a suivre) et doit sa place a une echappee. Mais en aucun cas il ne tient en respect les grimpeurs comme le Hincapie 2005.
    je vois que tu as essaye de detourner l’allusion faite au record de Boardman et c’est ma foi bien tente.
    Je partage ton opinion a savoir que ce record montre effectivement l’importance du materiel sur un exercice aussi specifique que le record de l’heure.
    Mais tous les 2 ont utilises des velos differents celui de Borardman ayant beneficie des evolutions des 25 dernieres annees appliquee a un cadre acier, notamment une bien meilleure rigidite.
    ce velo etait fabrique par Look avec notamment des tubes tres fins, un cintre et une fourche specifique et un plus grand empattement pour un meilleur cx .
    Pour memoire Boardman a fini completement cuit et a meme avoue “Je n’ai jamais eu aussi mal de ma vie en descendant d’un vélo”.
    rien a voir avec ses precedents records.
    N’oublions pas que Merckx avait etabli son record au sortir d’une saison harassante et apres seulement 3 semaines d’acclimatation a Mexico ce qui est reconnu comme largement insuffisant et reduisait serieusement le gain de penetration dans l’air.
    Sur route les velos ont certes evolues mais a peu pres de la meme facon qu’entre le velo de Boardman et celui de Merckx ( plus rigide avec 1.5 kilos de moins).
    Alors comment expliquer les ecarts de moyenne, les cadences de pedalage extravagantes et tout le toutim.
    A ce stad ede nos reflexions cela ne semble pas s’expliquer par le materiel ni par l’evolution de l’espece humaine.
    Nous n’avons donc toujours pas identifie de bonnes raisons naturelles et cela milite en faveur de la suspicion.
    Au fait, de son cote contador (Qu’on t’adore pour les intimes) continue a aligner les numeros tel un metronome de la victoire et tant la CSC que les telecom courent apres une victoire.
    Pour le cyclisme espagnol (equipes et coureur) c’est l’euphorie avec des victoires toutes les semaines. Je suis impressionne par les Saunier Duval qui occupent le devant du peloton avec une telel aisance.
    Basso lui monte gentiment en pression et ce apres quoi 2 semaines de course, une chute et 8 mois sans competition.
    Pas mal du tout.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Rafaël
    Soumis le 30 mars 2007 à 10:41 | Permalien

    – Désolé Alain, mais il y avait bien deux étapes de plus de trois cents kilomètres lors du Tour 1984. 9ème étape, Nantes-Bordeaux : 338 kms. 21ème étape, Crans-Montana-Villefranche en Beaujolais : 320,5 kms. Kilomètrage total de ce Tour dominé par les Renault comme la DSC n’ose même pas en rêver : 4015,9 kilomètres. Pas tout à fait le même sport que celui pratiqué par les Texans en Pullman.

    – Concernant le record de Gaul, je ne vois aucune raison de le remettre en cause puisqu’il s’agit d’un contre la montre officiel et que la distance Bédoin-Le Ventoux n’a pas variée depuis 59. Seul le virage relévé du début d’ascension, legs des courses automobiles de l‘époque, a disparu.

    – À contrario, le temps réalisé par Hinault et Le Mond en 86 dans l’Alpe n’est validé par aucune source officielle. S’il est authentique, on peut l’expliquer par le simple fait que la bagarre avait commencé dès la descente du Galibier et que la véritable explication avait eu lieu, une première fois dans la Maurienne, puis véritablement dans la Croix-de-Fer, et ce, au lendemain d’une étape ahurissante via l’Izoard et le Granon. Il s’agissait de la troisième attaque suicide du blaireau en quatre étapes de Montagne ! Rien à voir, là encore, avec le cyclisme de course de côte inaugurée par la Banesto et porté à la perfection par l’US Postal avec ses leaders surprotégés jusqu‘à l’estocade.

    – Il a fallu plus de quinze ans, et la traversée des année EPO, pour battre le record de la meilleure moyenne sur un CLM du TdF (LeMond, 1989 – Zabriskie, 2005). Où sont les perf inhumaines ? En quoi les 193 kilomètres d‘échappée solitaire contre le vent de Pingeon vers Albi, en 1968, à 40 de moyenne, sont ils moins surréalistes que le raid sous testostérone du flying mennonite en 2006 ? En 1975 à Merlin-Plage, Merckx claque 19’33 sur un CLM de 16 kilomètres ! Donnez-lui le Cervélo du Zab’, un maillot en lycra, un casque profilé et je parie sur plus de 52 de moyenne… À l’eau.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • patrick B
    Soumis le 30 mars 2007 à 11:00 | Permalien

    Rafaël “César”.
    Qui est-ce que je prétends entraîner?
    Le dopage d’Armstrong a été prouvé, à 6 reprises et même 7 durant le Tour!!!
    Tu souhaites “replacer le débat sur le terrain des faits”, et immédiatement après tu les étudies “à la louche”. Ton approximation (sic!) n’est pas sérieuse. La perf de Gaul (et celle de Bahamontès à une trentaine de secondes) est certes impressionnante, sur le même parcours que Mayo (des photos l’attestent) mais n’oublions pas qu’une des principales caractéristiques du Ventoux, que je vous laisse en énigme avec l’indice qu’elle est contenue dans son nom, rend très difficile les comparaisons sur son ascension. Pour en revenir au “logiciel” que tu execres, je ne le fais personnellement pas fonctionner sur cette côte, de ce fait.
    Bien entendu, jamais l’EPO n’a réduit les temps de 20% sur une course de côte ou toute autre course (cela représenterait un gain de 12 minutes par heure, soit par exemple 25 minutes sur un marathon!); tu peux toujours faire parler les “on”, contre argumenter un micro-trottoir qui dit tout et son contraire. A Marseille, on arrive à faire dire à des cyclos qu’ils grimpent l’Espigoulier à 30 km/h de moyenne; libre à toi de t’en servir comme argument!
    D’ailleurs, croire que le Pingeon de 68 aurait fait jeu égal avec le Landis de Morzine confine à un niveau de bêtise qui me fait me demander si tu n’as pas fait un séjour dans certains cafés de la Cannebière sans même l’excuse du Pastis!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Rafaël
    Soumis le 30 mars 2007 à 12:37 | Permalien

    “Cesar” a quelques notions de latin. Ventoux vient de Venturi, “qui se voit de loin”. Merci quand même pour cette énigme bien éventée… Un argument à la Jean-Marie Leblanc qui aura égayer ma soirée.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 30 mars 2007 à 1:58 | Permalien

    Les gars vous lachez un peu trop les chevaux.
    Histoire un peu de calmer Rafael, pour les gens de provence, le geant s’appelle le ventoux parce qu’expose a tous les vents. l’histoire voudrait que ce vent rend fou.
    Jamais entendu dire que le nom du ventoux venait du latin.
    Mais tu sais je n’ai pas la pretention de tout connaitre.
    ceci etant pour en revenir a la comparaison Gaul, Mayo, gaul se prend quand meme 7 minutes dans les dents sur une montee seche. Qui plus est c’est l’annee de Gaul celle ou il est a son top.
    Comparer l’echappee de Pingeon a celle de Landis ferait meme rire un cheval de bois. Rien qu’a voir les ecarts et le parcours (wallonne en Belgique sur des routes etroites) on voit bien que l’on ne parle pas du meme exploit. Pingeon a surpris son monde et son echappee solitaire est de 60 km, puisquil s’est extrait d’une 1er groupe d’echappee dans le mur de Thuin. Mais alors la vraiment rafael tu me decois tu nous avais habitue a un peu plus de rigueur dans tes commentaires.
    Si tu veux vraiment faire une comparaison il n’y a que l’etape de Mourenx du grand Merckx qui tient la comparaison. Lequel Merckx avait fini cuit (point de poing revanchard la ligne franchie, ni cette frenesie sur le podium)
    Je ne sais pas pourquoi tu persistes a nous rappeler les etapes du tour 84 alors que nous parlons du tour 89. Le record de Fignon sur l’alpe d’huez est en 89.
    Si tu penses que cet artifice a valeur de reponse point neni mon brave.
    La comparaison entre les efforts fournis entre hinault et Armstrong est joliment tentee mais ne tient pas le choc des faits car Armstrong aussi sortait de 4 etapes de montagne dont 3 de tres haute montagne aprement disputees.
    J’aime bien ton anectode avec le cyclisme de course de cote de la banesto qui avait pour pur grimpeur un gars de 75 kilos et d’1m88.
    Ne trouves tu pas qu’il y a la quelque chose de pas normal, une sorte d’anachronisme.
    Tes references en chrono sont contestables.
    Le fameux chrono de Merckx a Merlin Plage s’etait dispute avec un violent vent de dos et d’ailleurs les 11 1ers se tiennent en mois de 1 minute. Moyenne 49km/h.
    pour Lemond et cela est une analyse personelle mais ce chrono a toujours ete une enigme.
    D’un point de vue technique c’etait un chrono en legere descente et avec un vent favorable.
    Ce chrono est etonnant car les jours precednets il montrait des signes de fatigue et suite a ce chrono il nous fait un mois d’aout du feu de dieu.
    Pour le reste je considere qu’apres ce chrono la carriere de Lemond avait pris une drole d’orientation.
    Je suis parmis ceux qui considerent que la fin de carriere de Lemond coincide avec l’arrivee de l’EPO et que ses accoitances avec le monde du triathlon ne sont pas etrangeres a ses etonnantes et inexplicables changements de forme et de ;poids. Lemond avait ensuite axe son entrainement sur la prise de puissance et d’ailleurs son phuysique s’etait epaissis. L’inconstance de ses resultats et la maladie ensuite contractee (un pas net) pretent a caution sur ses resultats. D’ailleurs Armstrong avait menace Lemond de trouver 10 personnes qui attesteraient qu’il a pris de l’EPO. Donc le chrono du tour 89 reste une enigme, mais pour moi il sent le souffre car contraire a la physionomie de la fin du tour 89.
    Qui plus est je le vois encore apres cet effort aller rechercher le bidon sur son velo alors que quelqu’un lui tendait une bouteille d’eau froide. Pas naturel tout ca surtout quand on est encore sous le coup de l’effort et totalement sous l’excitation de jouer le tour.
    non mois, definitevement je ne prendrais pas pour reference ce chrono.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Rolan de Gilead
    Soumis le 30 mars 2007 à 5:19 | Permalien

    vous êtes drôles :)))))

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • bikelarue
    Soumis le 31 mars 2007 à 5:27 | Permalien

    Vous êtes plates et ce site commence à la devenir. Dommage! Suggestion à LFR, retirer l’option commentaire sinon le site sera mort d’ici 12 mois.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Thierry Lemaire
    Soumis le 1 avril 2007 à 2:13 | Permalien

    “Vous êtes plates et ce site commence à la devenir. Dommage! “
    Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Eric Fruttero
    Soumis le 1 avril 2007 à 7:06 | Permalien

    C’est du Queb’..
    Ca veut dire, vous etes ennuyants, ch.., nous les gonflez, etc.. 😉

    (moi je les trouve psychotiques ! 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 2 avril 2007 à 12:15 | Permalien

    Message a tous ceux qui ne veulent pas lire les commentaires.
    Pas de pbs vous ne les lisez pas ( je vous assure rien ne vous y oblige) et cela n’enlevera donc rien a la LFR et vous pourrez continuer a en apprecier le contenu et ce a juste titre, tant ce site est interessant.
    Ceci dit, que des lecteurs argumentent sur le dopage a la suite d’une rubrique qui a pour theme le dopage me semble tout a fait normal.
    Il faut avouer que le ton de certains messages etait pour le moins cassant, peut etre faut il y voir la nature du sujet qui suscite des reactions epidermiques.
    Le cote passionnel des debats peut heurter certaines sensibilites mais cela atteste que des personnes se passionnent pour ce sport et c’est plutot bien car cela demontre que le velo est encore vivant.
    Et comme le veut l’expression consacree “la ou il y a de la vie, il y a de l’espoir”.
    Merci a Bikelarue pour son expression quebecoise qui ma foi est fort imagee. Preuve est encore donnee que l’on apprend beaucoup sur la LFR.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 3 avril 2007 à 8:29 | Permalien

    Ca y est Ullrich est rattrape par l’histoire.
    Pourtant il jurait n’avoir jamais ete dope.
    Peut etre que l’affaire puerto n’est pas terminee et que maintenant que le dossier penal est abandonne les poursuites au civil vont deboucher sur le demantelement de ce reseau de dopage avec bien evidemment le listing des coureurs concernes.
    Il faudra elargir cette enquete aux autres sports concernes et la morale sera alors sauve.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!