Tous les jours, la passion du cyclisme

 

La pépite Julien Gagné

Vous vous rappelez de Frank Vandenbroucke? Ce coureur belge longiligne, perclus de classe, on dit encore de lui aujourd’hui que c’est le seul coureur à avoir monté La Redoute sur la plaque lors de Liège-Bastogne-Liège, c’était en 1999. Les images sont ici.

Mercredi dernier, ben j’ai roulé avec Frank Vandenbroucke.

Ou plutôt sa version québécoise: Julien Gagné.

C’était à l’occasion d’une sortie comme je les aime: 185 bornes depuis Sherbrooke, rejoindre l’observatoire du Mont Mégantic, remonter au Mt St-Joseph juste après (tant qu’à y être…) puis retour. Juste Julien et moi.

Deux Sherbrookois en cavale!

Mais revenons à Julien. 25 ans. Ex-coureur chez Garneau, puis chez Silber, ca vous situe le bonhomme.

Un gros, gros moteur. J’ai rarement vu ça, en fait une seule fois jusqu’ici (je tairai son nom, mais les connaisseurs savent qui il est!): un type qui roule à 45km/h sans forcer. Pendant des heures! Sur le retour, 120 bornes dans les jambes, on s’est fait La Patrie-Cookshire tous les deux à plus de 40 de moyenne, malgré les bosses. Je vais être honnête : surtout grâce à Julien!

Il m’a confié les chiffres, mais j’avais déjà tout compris dès les premiers instants à le voir sur son vélo: 85 de VO2max. Quand tu sais que Lance Armstrong était à 84, tu te dis que tu es en présence d’un surdoué.

Opéré de l’artère iliaque en début d’année, cet ennui a plombé ses dernières années – et ses résultats en course – car le problème n’a pas été facile à identifier. Aujourd’hui de retour sur ses deux jambes, je peux vous dire que ça envoie!

Une moto.

L’autre drame de Julien, c’est le néant intersidéral du cyclisme sur route élite au Québec, au Canada et aux États-Unis en ce moment. Que reste-t-il? Rien! Pas la moindre équipe élite au Québec. Ni au Canada. Aux États-Unis, on les compte sur les doigts d’une seule main. En fait, une chance que l’équipe Rally est toujours là… nos meilleurs Canadiens y évoluent presque tous, les Ryan Anderson, Rob Britton, Pier-André Côté, Matteo Dal-Cin, Adam de Vos et Nickolas Zukowski. Adam Roberge est  « isolé » chez Elevate KHS.

Plus de courses non plus: exit le Tour de Californie, exit Philly, exit tant d’autres courses élite.

Je l’ai souvent écrit sur ce site ces derniers mois et Adam Roberge me le confirmait en novembre dernier, les Hugo Houle, Antoine Duchesne, Mike Woods, James Piccoli voire Guillaume Boivin sont les vedettes qui cachent un grand désert derrière. La relève est actuellement sacrifiée, et les lendemains seront difficiles pour le cyclisme sur route au Québec et au Canada. Plusieurs de nos ex- et meilleurs coureurs pro actuellement ont bénéficié de structures semi-professionnelles pour percer, notamment l’équipe Spider-Tech ou encore Garneau il y a quelques années.

Aujourd’hui, rien. Cyclisme Canada investit dans la piste, et les événements de type cyclosportifs ou gravel ont la cote. La route demeure présente certes, mais nombre de pratiquants se tournent vers les sentiers en forêt, loin de la difficile cohabitation vélos-autos.

Pour Julien comme pour d’autres coureurs de la relève ici au Québec, c’est un drame énorme. Vous faites quoi?

Alors Julien roule! 13 000 kms dans les jambes depuis le 1er mars dernier. Des sorties solo de 330 bornes à plus de 37 de moyenne, excusez-du-peu. Une forme olympienne. Et le souhait de se trouver rapidement une équipe de DN1 en France ou en Belgique pour la saison prochaine, question de prouver qu’avec ses deux jambes en bon état de marche, il peut se distinguer au plus haut niveau.

Je n’en ai pas le moindre doute. Et je sais de quoi je parle.

Partager

Précédent

La reprise des courses: on y est presque!

Suivant

Les Canadiens à l’honneur sur le Tour de France virtuel

  1. noirvélo

    Bien sûr qu’il avait à la base une classe énorme , Frank , mais …
    Je l’ai montée 4 fois la Redoute lors de la cyclo LBL , « pffff » !!! et lorsque je vois les pros la monter depuis le bas , à quelle allure !!!

    0
    0
  2. ob1w3n

    37 de moyenne sur 330 bornes… ha ha… Ca relativise (ou pas) les sorties « apocalyptique » de Bernal.

    Ces gens sont des monstres.

    Plus sérieusement, bravo à eux, c’est énorme (même si le plaisir est ailleurs, on va se consoler comme ca).

    0
    0
  3. Luc Despins

    Très beau reportage qui décrit bien la situation actuelle. Tellement de talent. Si peu d’opportunités!

    0
    0
  4. Sennechael Jacques

    Il faut lire Le versant féroce de la joie, un livre magnifique de Olivier Haralambon sur l’enfant terrible Vandenbroucke.

    0
    0
  5. Bonjour Laurent,
    Merci pour ce commentaire et pour ton apport au cyclisme québécois et canadien.
    Je te réponds simplement pour t’indiquer que nous sommes très au fait de la situation à Cyclisme Canada. Nous sommes actuellement en planification stratégique pour définir un plan pour les 10 prochaines années. Ton point de vue est bien reflété dans les discussions que nous avons et nous trouvons nous aussi que c’est une énorme faiblesse. Nous allons tenter d’y palier du mieux que nous pouvons. Comme tu le sais, nous avons les mains liées avec la majorité de notre financement qui provient d’ “à nous le podium”. Nous allons donc devoir compter sur la contribution de tous et chacun si nous voulons nous sortir de ce contexte déplorable . Je profite de cette occasion pour remercier et féliciter Luc Despins, qui donne d’ailleurs son opinion sur ton site. Il critique la situation, mais ne ménage pas ses efforts afin d’aider et de supporter nos meilleurs jeunes. Nous en avons besoin de 25 comme lui au Québec. Avec des gens aussi dédiés, nous allons être en mesure de changer les choses.
    Notre plan stratégique sera disponible dès cet automne.
    Sincères salutations à tous,
    Pierre Laflamme
    Président, Cyclisme Canada

    0
    0
  6. Bonjour super commentaire .Mais une chance que pour les filles je suis là depuis 2007 pour former nos athlètes féminines

    Si tu veux me contacter 514 912 8513

    au plaisir

    0
    0
  7. Quelqu'un

    Sylvan Adams a juste à tout les prendre, il nous doit bien ça, ça et des impôts.

    0
    0
  8. Steve Potvin

    Nous du Grand Prix Cycliste de Saguenay avions trouver une solution pour au moins maintenir notre organisation en vie à savoir une série de trois Criterium sur trois jour avec des bourses significatifs. Nous avions l’appui de la ville et des commanditaires. Cette solution n’était pas l’idéal mais se voulait temporaire le temps de revenir à une équipe municipale plus ouverte à une épreuve routière complète comme nous en avions l’habitude. Or des de le départ la FQSC n’a pas été ouverte à notre projet. Malgré une organisation qui a organisé durant 10 ans la coupe des nations, 5 ans le grand prix cycliste de Saguenay et même les championnats nationaux en 2018 il faut croire que la confiance n’y était pas. La fédé à refusé de nous donner une sanction de course en s’appuyant sur le fait qu’il n’y avait déjà une course dans la région de MTL en même temps. Il faut savoir que notre projet de course ne s’adressait pas du tout à la même clientèle mais à la clientèle du grand prix de beauce. Il faut changer notre vision des choses car le bloquage des routes coûte cher et les villes sont de plus en plus réticentes. La fédé ne semble pas comprendre cet élément. Très dommage car nous avons pris la décision de complètement dissoudre notre organisation (9 membre du ÇA, 13 membres du CO et 200 benevoles). Bravo la fédé.

    0
    0
  9. garolou

    @ quelqu’un, 100% d’accord. Je suis surpris de voir que rien n’est sortie encore dans la presse vélo Européenne concernant ses déboires avec le fisc. Les journalistes étant généralement à l’affut de ce genre de nouvelle.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.