Tous les jours, la passion du cyclisme

 

La Haute Route 2011

À la recherche d’un défi motivant pour la saison 2011, je suis actuellement attentif à la scène des cyclosportives européennes. Que voulez-vous, on ne se refait pas à 40 balais : la perspective de rouler 45 minutes autour du clocher de l’église de Baie-St-Paul ne parvient plus à me motiver pour toute une saison. Je respecte par ailleurs beaucoup ceux qui le peuvent encore. C’est peut-être une question de racines et de connexion avec l’histoire du cyclisme, de ses lieux qui ont forgé les plus grands champions et qui sont à même de vous révéler, en quelques heures seulement, de quoi vous êtes faits.

Anyway, après neuf participations à la Marmotte et l’intime conviction de ne pouvoir y rouler beaucoup plus vite qu’en 2010 (7h42 chrono), je sens le besoin de changer un peu d’univers. L’Italie, le Gavia, le Stelvio, le Giau, le Mortirolo, la Marmolada, les Tri Cime de Lavaredo, retiennent pour l’instant mon attention. Les inscriptions pour la Marmotte, qui demeure une superbe cyclosportive selon moi, sont par ailleurs ouvertes et accessibles ici

Puis il y a eu la suggestion de Patrick Bernard: la Otztaler RadMarathon. 238 kms dans la haute montagne autrichienne, cinq ascensions dans la journée, trois à plus de 2000m d’altitude dont une culminant à 2509m, le pur bonheur ! Un défi à ma (dé)mesure. Bert Dekker, triple vainqueur de la Marmotte, 2e en 2010, met environ 6h à boucler la Marmotte et un peu plus de 7h pour la RadMarathon. Je suis donc parti pour un 9h de vélo bien senti !

C’était jusqu’à aujourd’hui. Car j’ai trouvé mieux, pour 2011, que la Otztaler RadMarathon: La Haute Route 2011.

Toute une cyclo !

7 jours. 21 au 27 août 2011. 720 kms. 7 étapes. De Genève à Nice. 14 cols. 17,000m de dénivelée. 4 arrivées en altitude. La Colombière. Les Aravis. Les Saisies. Le Cormet de Roseland. La Madeleine. Le Télégraphe. Le Galibier. Le Granon. L’Izoard. Le Vars. La Bonnette-Restefond. 

En quelque sorte, le Tour de France pour cyclosportifs. En mieux même, c’est à dire sans les étapes de plaine souvent un peu barbantes.

Les détails sont ici.

Le projet ne manque pas d’intérêt et est très motivant. Les inscriptions en duo sont permises, un classement par équipe étant organisé. Qui m’aime me suive…

Partager

Précédent

Le clown Don Cherry

Suivant

L’Espagne, pays des scandales de dopage

  1. Batrick P

    Sans surprise pour toi, Laurent, sur le sujet des grands cols des Alpes, j’ai des choses à (te) dire. Et je ne vais pas y manquer.

    0
    0
  2. Jean-Luc Botto

    je recommande aussi le Tour de l’Ain cyclosportif en 4 étapes. C’est en prologue de la course pro et c’est du même niveau que l’étape du tour, en plus convivial et moins gigantesque, avec le grand colombier pour l’arrivée finale.
    http://tourdelain.com/le-tour-de-lain-cyclosportif/parcours

    0
    0
  3. TeamdeLux

    Si l’on cherche une belle cyclosportive à etape, qui passe dans des endroits mythiques (cette année Stelvio, Mortirolo,..) et qui tient la route d’un point de vue organisation rigoureuse (10ième édition/ j’en ai réalisé 4), Je vous conseille vivement le Schwalbe tour transalp (anciennement jeantex tour transalp).
    http://www.tourtransalp.de/englisch/
    C’est d’elle dont s’inspire la haute route. Cette année c’est parti pour 936 km et 20.000 de dénivellée

    0
    0
  4. schwartz patrick

    Il existe aussi la « basse route », quelque peu vibrante
    en la « Paris Roubaix Challenge », le 9 avril !mais ceux
    sont vos fidèles destriers qui en font un défi !Sortez les cadres acier et les roues 36 rayons, vous savez les gentils vieux clous qui attendent toute la belle saison dans la cave l’hiver suivant et qui ont droits comme ultimes égards à des garde boue et un éclairage sommaire,le nettoyage « top » et complet étant des plus facultatifs !oh, vous savez, je fais partie des « misérables », mon Seven dormant dans la cuisine,
    mes nouvelles roues « Ambrosio-Tune-dt aérolite »,dans le
    salon …Donc, Paris-Roubaix a l’air tout plat mais il
    faut grimper les pavés et les redescendre à chaque fois
    ,diable!!! sur 135 bornes quand-même! Comme dit c’est un défi pour la monture encore plus que pour le cavalier sans commune mesure avec la « Haute Route »

    0
    0
  5. SOYEUX

    630 euros l’inscription sans l’hébergement! Le seul mérite du truc, c’est d’avoir le pognon pour s’y inscrire.
    Déjà que votre Tour Défonce pollue les montagnes avec des millions de voitures, des hélicos, des caravanes de motos et de camions et tout le bordel, il faut en plus que les cyclosportifs deviennent mégalos et aillent faire les cols en se tirant le bourre par groupe de 1000 avec des wagons de voitures derrière. Cool!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.