Tous les jours, la passion du cyclisme

 

La Flamme Rouge au lancement de l’équipe Cofidis

Après un séjour d’une dizaine de jours en France, je reprends le service normal sur La Flamme Rouge. Premier sujet, le lancement de l’équipe Cofidis le 28 janvier dernier. Ambiance. 

28 janvier, 8h45. Mon vol Air France se pose sans problème. Et quel vol ! Pour la première fois de mon existence, j’ai voyagé en business. Champagne et fine nourriture à volonté. J’arrive un peu sonné, un mois d’entrainement intensif ayant réduit considérablement ma résistence aux petites bulles…

9h15: je file dans le RER, direction Chatelet puis la Défense. J’ai 45 minutes devant moi. Ca va être chaud.

10h10: avenue de Wagram, près de l’Arc de Triomphe. Mes deux ans de vie passée à Paris ne me seront pas nécessaires, je repère illico l’endroit où aura lieu la présentation. Jugez-vous même…

10h15: entrée de la salle Wagram par le tapis rouge. Pas de doute, on a fait les choses avec classe chez Cofidis.

10h17: dès l’entrée, je suis saisi: voilà Jean-Marie Leblanc en discussion avec Marc Madiot !

10h20: voici donc la salle. Pas mal du tout.

10h22: je déambule incognito parmi les convives. Discrètement, je prendrai cette photo de Jean-Paul Brouchon en discussion avec Albert Bouvet (de dos, cheveux blancs), vainqueur de Paris-Tours 1956. Manque pas d’humour, M. Bouvet: n’est ce pas lui qui a déclaré "Eddy Merckx et moi avons tout gagné dans le cyclisme – moi Paris-Tours et lui, tout le reste…".

10h30. ça commence. Entrée des coureurs sur fond de musique "I got a feeling" de Black Eyed Peas. Allocution de Jean-Marie Leblanc, président du jury du prix Pierre Chany remis chaque année au journaliste ayant écrit le meilleur article – en langue française – sur le cyclisme. Cette année, c’est Gilles Le Roc’h de L’Équipe qui a reçu le prix pour un papier sur le TroBro Leon, avec une mention spéciale à Jocelyn Lermusieaux pour un documentaire passé sur Arte et intitulé "Il voulait simplement faire du vélo".

11h00. discours de présentation de Cofidis, des valeurs et des objectifs de l’équipe pour 2010. Ces objectifs sont au nombre de trois cette saison: regagner une licence ProTour pour 2011, redevenir l’équipe française no1 et demeurer irréprochable quant à l’éthique de travail. Les objectifs sont clairs, les coureurs savent à quoi s’en tenir.

11h15. Présentation des pistards, Cofidis ayant un volet piste très développé, comme les jambes de ces Messieurs au sein desquels on retrouve deux champions du monde, excusez un peu. Teun Mulder, l’anglais, m’apparaît être un sacré loustic !

11h45. Présentation de l’équipe handisport ou paracycliste par Laurent Thirionnet, un mec sacrément articulé. La détermination de ces athlètes me semble palpable. Je suis admiratif.

12h00. Éric Boyer entre en scène pour présenter l’équipe route. Ca se fera en trois temps. D’abord, les jeunes.

12h20. Ensuite les coureurs confirmés et les stars, dont un coureur que j’admire beaucoup, David Moncoutié, meilleur grimpeur des Vuelta 2008 et 2009 ne l’oublions pas. Pour la petite histoire, on raconte que David aurait souhaité quitter la formation Cofidis durant l’intersaison, une formation au sein de laquelle il a passé toute sa carrière jusqu’ici. Son entente avec Boyer serait très difficile. Il est finalement resté mais l’échange entre Boyer et lui sera très court lors de la présentation… Les habitués reconnaitront par ailleurs facilement Samuel Dumoulin…

12h45. Présentation du dernier groupe, les stars émergentes, dont Rein Taaramea, facilement reconnaissable avec son maillot de champion d’Estonie.

12h55. portrait de famille final.

12h56. et son opposé, la meute de journalistes devant.

13h00. free time. je déambule librement et m’intéresse au vélo, ce Look 595. Pas trop mon truc pour tout vous dire, sauf ce magnifique vélo de piste.

13h05. très intéressant, les pistards couplent désormais pédales automatiques et courroies grâce à une plaque vissée à même la pédale.

13h15. Interview privée.

13h30. Les vélos sont là, près pour le départ vers le GP d’ouverture La Marseillaise.

13h45. Juste avant de quitter après avoir fait un petit détour du côté des petits-fours, je ne pouvais pas louper l’occasion de demander à David une petite photo avec un admirateur. Mais dites-moi, lequel vous parait le plus affuté ???!!!

Partager

Précédent

Pool de cyclisme 2010: faites vos jeux !

Suivant

Les brèves

  1. Humm je crois que c’est Moncoutié le plus affuté. Il faudra continuer l’entrainement Laurent.

    Merci pour le reportage

    0
    0
  2. Porcheron Alexandre

    Petite erreur je crois … Teun Mulder est néerlandais !

    Belle équipe de pistard en tout cas !

    0
    0
  3. le Stéphanois

    Albert Bouvet, à l’èpoque de Roger Riviere (1957-60)était aussi un sacré poursuiteur. J’ai croisé le journaliste Pierre Chagny dans un resto à Avignon, et nous avions parlé vélo, sympa ce journaliste, c’était la référence, avec A Blondin, bien sûr.

    0
    0
  4. Cyclick

    Mouais, je suis d’accord moi aussi, c’est Moncoucou qui a l’air le plus affûté!

    0
    0
  5. Zenou

    Teun Mulder est hollandais, pas anglais

    0
    0
  6. toutouille26

    la classe la photo avec moncoucou!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.