Roglic, peut-être pas si tranquille que ca…

Comme prévu, l’étape du Grand Colombier aura créé des écarts qui se chiffrent en minutes.

Elle aura surtout été le fossoyeur des ambitions d’Egan Bernal sur ce Tour, défaillant dans la dernière ascension et terminant à plus de 7 minutes. On sentait bien depuis un moment qu’il était loin de sa condition l’an dernier.

Exit également Nairo Quintana. Sale journée pour les Colombiens!

Du coup, on voit très clair pour le général.

Ils sont quatre à pouvoir rêver du podium, Roglic, Pogacar, Uran et Lopez. On pourrait ajouter Richie Porte et Mikel Landa, qui ne sont pas loin et qui semblent monter en puissance pour cette 3e semaine.

Et le maillot jaune Roglic n’est peut-être pas aussi solidement ancré sur les épaules du slovène qu’on le croit!

Hier, c’est clair que Roglic voulait gagner l’étape. Quant ton équipe roule toute la journée comme les Jumbo-Visma l’ont fait, façon US Postal, tu veux terminer le travail ne serait-ce que pour leur dire « merci » et pour leur montrer que tout ce boulot n’était pas en vain.

Au lieu de ca, Pogacar a « cassé le party » en s’imposant au sprint.

Je suis certain que Roglic ne la trouve pas drôle du tout, et qu’il commence à être sérieusement agacé par son compatriote qui lui fait de l’ombre. Roglic a dû se réjouir de la première victoire d’étape de Pogacar dans les Pyrénées, on partage le gateau entre slovènes, mais là, il doit trouver que le jeune champion est un peu trop gourmand.

Et Roglic aurait bien raison d’être inquiet! Pour plusieurs raisons.

Vous me direz oui mais Pogacar n’a pas d’équipe. Un problème? Je ne crois pas, quand tu es fort tu n’as besoin de personne et la 2e place de Pogacar n’est actuellement menacée par personne. Il peut donc se permettre de profiter du travail des Jumbo-Visma, et de les sauter sur la ligne pour prendre les bonifs comme il l’a fait hier. Avec un petit 40 secondes de retard et un chrono l’avant dernier jour, c’est la bonne stratégie car il n’a pas besoin d’en faire plus.

Le chrono, justement. Doit-on rappeler que Pogacar a battu à la régulière Roglic dans le chrono des Championnats de Slovénie fin juillet dernier? (de peu il est vrai, 9 secondes après 16 kms) Pogacar est un sacré rouleur et grimpeur, s’il devait être à 30 secondes ou moins de Roglic le matin du chrono de la Planche des Belles Filles, c’est jouable.

Et c’est probablement la stratégie de Pogacar en ce moment: suivre mardi vers Villard de Lans (étape pas assez sélective pour le général), devancer Roglic de quelques secondes à Méribel-col de la Loze mercredi avec l’arrivée en altitude, suivre jeudi (pas assez sélectif pour le général), et jouer son va-tout samedi prochain dans le chrono.

Pour Roglic, c’est plus compliqué: en roulant comme les Jumbo-Visma le font, ils font le jeu de Pogacar en éliminant ses adversaires direct qui l’obligeraient à payer de sa personne. Je pense que Roglic voudra assommer son jeune compatriote mercredi vers l’arrivée au col de la Loze, question de se donner une bonne longueur d’avance avant le dernier chrono. On n’est jamais trop prudent…

Pour la troisième marche du podium, ca va probablement être une sélection par l’arrière: c’est à celui qui résistera le plus longtemps derrière Roglic et Pogacar.

Les autres maillots

Sans surprise, la course aux pois s’est considérablement resserrée hier, Pogacar en particulier faisant un gros rapproché sur Cosnefroy (plus que 2 petits points de retard!). Misez en effet Pogacar. Et de toute façon, le meilleur grimpeur de ce Tour de France, c’est le jeune slovène, aucun doute là-dessus.

Pour le vert, Bennett résiste mieux que prévu, et Sagan perd des occasions. Il n’a pu coiffer Bennett hier sur le sprint intermédiaire. Je pense que Bennett sait désormais que s’il passe l’étape de mercredi dans les délais, c’est gagné, sauf mauvaise surprise (chute, incident mécanique).

Le blanc, lui, semble acquis: Pogacar bien sûr. Bernal a craqué.

La mesure des watts

Pour ceux qui doutent de la précision des calculs de watts faits par Frédéric Portoleau, ce dernier avait prédit une ascension du Grand Colombier en 46 minutes pour les meilleurs.

Et 46 minutes ce fut… Convaincus? Je le suis, tout en affirmant que c’est les conclusions qu’on en tire avec lesquelles il faut être prudent.

Autour du Tour

Pour en apprendre davantage sur Primoz Roglic et son ascension dans le cyclisme depuis quelques années, ce bon petit vidéo qui résume bien les étapes de sa carrière:

Et pour découvrir un peu plus sa personnalité, cette petite entrevue avec Greg LeMond, datant de trois ans:

Giro 2020: parce qu’il n’y a pas que le Tour de France, le Giro arrive vite et c’est une très belle course aussi. Très sympathique, ce video promotionnel, car il fait un beau clin d’oeil à l’histoire de la course et ses champions:

76 Commentaires

  • alano39
    Soumis le 14 septembre 2020 à 2:55 | Permalien

    Plus que des commentaires il y a des attitudes qui sont encore plus parlantes. Hier soir sur Stade 2 la tête de Jalabert quand les journalistes font semblant de s’interroger sur ce tdf était la plus belle des réponses. Le visage fermé Jalabert n’arrivait pas à masquer son désenchantement, sa désillusion, ses doutes voire ses certitudes. Clairement le cyclisme à 2 vitesses ne peut être contesté et Jaja ne savait pas quoi dire.
    Les 2 slovènes dominent ce tdf et le travail effectué par la jumbo tout au long de l’étape est inhumain. La plus belle illustration de cette domination écrasante est le relais de Van Aert sur le Grand Colombier. Avec ses 78 kgs il tient 10 km devant sur un terrain qui ne lui convient pas du tout et fait un écrémage monstrueux.
    Il n’imprimait pas un faux rythme mais un rythme tellement rapide que les grimpeurs sautaient. Que dire de Sepp Kuss au palmarès famélique (le tour de l’Utah et une étape sur la vuelta) qui pouvait jouer la gagne
    s’il ne s’était pas sacrifié dans le dernier km.
    C’est une parodie de tdf et même les commentateurs sont mal à l’aise tellement la démonstration des Jumbo est inexplicable et rappelle tellement de mauvais souvenirs. C’est un mélange d’Indurain, US Postal et Sky.
    Nans Peeter se plaignait du rythme imposé par les Jumbo tout au long de l’étape et se demandait s’ils se rendaient compte de ce qu’ils font vivre au peloton. Ils sont tous à bloc dans leurs roues et arrivent complètement cuit sur la dernière difficulté. C’est tout dire. Bernal devrait abandonner dans les prochains jours tellement il est usé et désabusé et seuls Porte et Lopez limitent les dégâts. Pour combien de temps encore? Le record de la montée est battu de plus d’1 mn 30 comme l’avait prévu Vayer. Il y a bien une certitude dans ce monde truqué, les spécialistes du dopage arrivent à prédire à l’avance les performances. C’est dire combien tout est millimétré et préparé. Comme avec Indurain et Armstrong il n’y a plus d’aléas et les 2 slovènes vont se jouer le maillot jaune à coup de secondes tellement leur préparation les a amenés à un niveau similaire. Pogacar à 21 ans peut être le futur vainqueur en ayant dominé les étapes de montagne, explosé les records d’ascension et ce à moins de 22 ans. Il serait alors le plus jeune vainqueur depuis 1904. Seul Remco peut faire mieux l’année prochaine. Encore 2 ans et Bernal sera trop vieux pour gagner.
    Clairement ça ne tourne plus rond sur les routes de France. Il est à craindre qu’un nouveau scandale s’abatte sur le cyclisme dans les mois à venir.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +25 (from 31 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 14 septembre 2020 à 3:02 | Permalien

    Sepp Kuss ne me surprend pas outre mesure. Il est dans la suite logique de ce qu’il a démontré les années précédentes. Il a eu 26 ans hier, il ne peut avoir un palmarès extraordinaire, sauf effectivement si l’on part sur la logique nouvelle qui voudrait que la maturité d’un cycliste de haut niveau soit maintenant atteinte à 20…21 ans !😁
    Par contre, Van Aert conduit son vélo dans les montées. Je suis stupéfait de voir sa courbe de progression si on le compare à Van Der Poel, par exemple. Et pour l’avoir vu de près au Dauphiné, il est loin d’être anorexique, et est plutôt lourd de nature. Une énigme pour moi. Capable de gagner le tour, c’est certain.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +13 (from 13 votes)
  • rocheto
    Soumis le 14 septembre 2020 à 3:26 | Permalien

    https://blogs.mediapart.fr/jean-louis-le-touzet/blog/120920/drole-de-tour-etape-13-dopage-et-heredite

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • rocheto
    Soumis le 14 septembre 2020 à 3:52 | Permalien

    Ils faut également toujours éviter les « raccourcis » dont nos cerveaux sont friands et remettant en perspective le « Lourd » confinement Covid en Europe (et tout particulièrement en france, italie, espagne, GER…). La préparation des athlètes à du être chamboulé d’un pays à un autre. Est ce que les slovènes roulaient pendant le confinement ? etc etc. D’ailleurs ils sont ou les italiens et les espagnols sur ce tour (sans parler des français) ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • alano39
    Soumis le 14 septembre 2020 à 5:04 | Permalien

    @EAP. Tu n’es pas surpris des performances de Sepp Kuss. Ok et bien va sur Wiki et tu verras son palmarès. Il est presque vide et avant la vuelta 2019 il n’avait jamais brillé avec les meilleurs. Vous imaginez Gaudu dominer les grimpeurs et lâcher tout le monde sur le tdf? Non et pourtant à côté de Sepp Kuss il a un palmarès bien plus étoffé.
    En une saison il est dans le top des meilleurs grimpeurs. Il n’a pas progressé cette année mais littéralement explosé au plus haut niveau. Hier il était monumental et ce après tout le travail effectué depuis le début du tdf.
    Il ne faut pas se mentir personne ne l’attendait à ce niveau en début de saison. Pas moi je peux vous l’assurer, tout comme je n’attendais pas Gaudu exploser tout le monde sur le tdf.
    Avec Van Aert on touche au ridicule car le mec revient d’une grave blessure et un quelques mois il s’est transformé en grimpeur, sprinteur, rouleur et puncheur. MVP semble totalement dépassé cette saison. Certes il fait des résultats mais ne gagne pas tout. Il a toujours ses lacunes alors que Van Aert n’en a plus. Son relais dans le Grand Colombiers est monstrueux. C’est comme si nous assistions à la transformation d’Alaf en super grimpeur qui lâcherait tout le monde avec 2 mn d’avance. Pourtant avec ses 62 kgs ce serait plus crédible. L’autre bébé il pèse 78 kgs et jusque là il n’avait jamais démontré de telles facultés de grimpeur.
    Les Jumbo sont sur une autre planète et à chaque fois que nous avons assisté à un tel spectacle on a découvert plus tard la vérité.
    Ineos est totalement dépassé et en une saison leur hégémonie est passée aux oubliettes. Ils sont dépassés c’est dire le niveau des Jumbo. Mais l’omerta qui règne dans le peloton ne va pas disparaître et si tous savent très bien ce qu’il se passe personne ne dira rien. Mais bon on l’anticipait car 4 mois sans tests dopage ont permis à certains de tomber dans la potion magique. La hiérarchie a donc été totalement chamboulée, preuve que les protocoles de dopage font les champions.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +17 (from 21 votes)
  • ob1w4n
    Soumis le 14 septembre 2020 à 5:05 | Permalien

    « façon US Postal », malheureusement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • lbi
    Soumis le 14 septembre 2020 à 5:26 | Permalien

    Faire 76 kg et monter le grand colombier comme ça n’a rien d’extraordinaire. Le grand confirmerait encore plus que moi. Ce qui l’est par contre, c’est la puissance de l’équipe entière depuis 2 semaines. Mais c’est nous qui ne voulons pas croire aux belles histoires!
    Et puis pinot et bardet, s’ils étaient restés à l’abri dans la montée, rien ne dit qu’ils n’auraient pas mis 47min…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 8 votes)
  • Soumis le 14 septembre 2020 à 5:36 | Permalien

    les calculs de watts faits par Frédéric Portoleau ne sont que de la poudre aux yeux commerciale qui ne font qu’introduire des facteurs d’erreurs supplémentaires.

    Les calculs de watts ne prennent par exemple pas en compte les multiples petits replats que l’ont retrouve par exemple à chaque virages dans une montée comme l’Alpe d’Huez. Ils ne prennent pas non plus en compte la qualité du bitume. Ils donnent de l’importance aux chiffres tout en se’ coupant du contexte.

    Les simple chronos sur les montées à fort pourcentage que grimpent régulièrement les coureurs chaque années sont suffisamment parlant. Les coureurs réalisent des chronos à peu prêt inférieur de 3 % aux records !!!

    Partant de là un élève de troisième, s’il connait le record et le nom du coureur qui détient le record, peut prédire le temps des ascensions à fort pourcentages à la minute près. En ajoutant des facteurs correctifs en fonction du contexte et des conditions météo l’on doit même pouvoir être encore plus précis. Sur les montées à plus faible pourcentage, l’importance du vent et du contexte rend la tache plus ardue et l’on perd en précision.

    3% !!! Même nonobstant la direction du vent et sa force que je ne connais pas mais qui ne semblait pas excessive, c’est considérable. Surtout qu’ils sont en fin de 2ème semaine et que la première semaine comportait des difficultés inhabituelles pour un TdF, que le début de l’étape était très rapide et la température trop élevée et le tout sans public pour les galvaniser.

    3%, rapporté à d’autres disciplines, cela représente presque 3 dixième sur le record du 100 m ou presque une seconde et 4 dixième sur le record du 100 m nage libre !

    Suspicion légitime coté Slovénie et la totalité de l’équipe jumbo mais il ne faut pas taire que le confinement semble aussi avoir profité du coté de la Colombie, de l’Australie, de la Grande Bretagne et de l’Espagne. C’est peut être ce que Jalabert appellerait la première division.

    Très belle étape de Piere Rolland et performance majeure pour Guillaume Martin dans la dernière ascension, contraint de changer de vélo à Culoz et qui réalise en quasi CLM une belle ascension ! Bravo à eux deux !!! L’ont s’enflamme pour ce que l’on peut car le reste était finalement assez peu enthousiasmant.

    Les consultants et les organisateurs en sont conscients. Le TdF, l’image du vélo de compétition en général et même le simple pratiquant, pâtissent de cette situation.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 15 votes)
  • marius
    Soumis le 14 septembre 2020 à 6:17 | Permalien

    Il faut croire que les consommateurs, que visent les sponsors des équipes cyclistes, s’en contrefichent de ces suspicions de dopage. A croire que le sport TV est devenu un bruit de fond. Pourtant, avec un public éduqué qui boycotterait les marques qui s’associent aux tricheurs, cela changerait. Que se passerait-il si l’omertà disparaissait du peloton? Et bien ce serait la fuite des sponsors, à part ceux des équipes du MPCC. Le problème est que la lutte anti-dopage est un filet percé. Elle ne prend que les petits poissons, les gros conduisent le bateau de pêche. A part L.A. qui a été dénoncé et qui a avoué pour éviter la prison en se parjurant ( comme Marion Jones ) , nada.
    J’imagine que la Jumbo va sévir encore le reste de la saison, notamment sur les classiques. Décidément, le cyclisme 2020, c’est comme une fête, il suffit d’un mec bourré pour la gâcher.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 11 votes)
  • alano39
    Soumis le 14 septembre 2020 à 6:37 | Permalien

    @Eric: Les records battus veulent dire quelque chose. Le cyclisme avant EPO montait l’Alpe d’Huez en 42-44 minutes selon les conditions de course. Avec l’avènement de l’EPo quelques années plus tard Indurain montait en 38-39 mn et Pantani a même réussi moins de 37 mn. C’est dire l’apport de l’EPO. A cette période il y avait plus de 30 coureurs qui montaient plus vite que les grands champions des années 80 et nous étions au milieu des années 90.
    Les calculs de Porteleau ne sont pas juste à 100% mais lorsqu’il fait des comparaisons avec les données des capteurs il est sur une très faible marge d’erreur. Par contre ses calculs nous renseignent sur l’évolution globale du peloton. Sur ce tdf, on revoit des performances en watts assez élevées et Pogacar bat les records de montées établis par des chaudières des années 2000.
    Porteleau a joué le rôle d’alerteur et force est de constater que lorsqu’il disait que quelque chose ne tournait pas rond les événements ont fini par lui donner raison. Lorsqu’il disait que les performances de Riis et Armstrong n’étaient pas humaines nous avons pu le vérifier plus tard. Mais lui il le disait au moment des faits et non 10 ans plus tard avec ses chiffres à l’appui. D’ailleurs les dopeurs comme Ferrari travaillaient de la même manière que Porteleau. Ferrari faisait des tests sur des montées de référence et selon les watts calculés par ses soins ajustait les traitements. Tyler Hamilton le décrit clairement dans son livre. CQFD.
    Cette tendance se confirme clairement et bien que nous n’atteignons pas les puissances vertigineuses des années 90 on voit que le niveau a augmenté. On constate aussi les écarts au général qui au delà de la 14 eme place sont très élevés. Et nous n’avons pas encore entamé les Alpes et le chrono. Il semble qu’un fossé se soit creusé entre le peloton et une élite de 14 coureurs.
    Le scénario de course est identique avec les Jumbo qui cadenassent le peloton et pourtant arrivent à être encore 4 coureurs à 6 kms de l’arrivée au sommet du Grand Colombier.
    Tous ces éléments ne peuvent que générer des questionnements et nous rappeler les errances du passé qui à chaque fois étaient longtemps ignorées avant d’éclater au grand jour. Pendant des années des lecteurs ont défendu Arsmtrong sur LFR et à la fin ils ont bien dû accepter avoir été dupés et floués. C’est leur idole qui a mis fin à des années de mensonges comme Riis l’a fait.
    Je m’attendais à un tdf spécial car la crise Covid a stoppé les contrôles anti dopage et il était évident que certains coureurs/equipes allaient en profiter.
    Retrouver des colombiens et des slovènes dans le top 10 ne m’étonne pas du tout. Et aussi les équipes qui ne sont pas affiliées au MPCC. Lisez le général et constatés par vous même. Pour info Dumoulin qui adhérait à titre personnel a renoncé à son adhésion. En mai 2020.
    Parfois il est bon de faire des recoupements pour essayer de comprendre même si ça ne nous assure pas de détenir la vérité. La vérité ne se connait que bien après.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +21 (from 25 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 14 septembre 2020 à 7:00 | Permalien

    Très juste, Marius. Qui s’indigne du dopage de toutes façons, à part quelques iconoclastes comme Vayer et d’autres sur ce blog ? Il faut voir les commentaires dans les remises en cause des performances sur le site du journal l’Equipe, par exemple. Les gens qui dénoncent sont vus comme les moutons noirs, les pisse-froids qui cassent l’ambiance. Quand ils ne sont pas taxés de complotisme. Ou alors, on est dans la caricature du « tous dopés », de l’insulte facile quand tu passes en vélo devant la terrasse d’un bar, par un gars qui écluse son 5ème demi de l’après-midi !
    Et puis, c’est bien connu : dans le foot, pas de dopage. A quoi ça servirait ?
    Satisfaction perso : j’ai jamais pris un truc, et à près de 50 ans, je progresse encore, après avoir repris la competition à 47 ans. C’est bon de passer la ligne avec des gars de 20/25 …mais tout cela n’empêchera pas un slovène de gagner !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 11 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 14 septembre 2020 à 7:02 | Permalien

    Brièvement, dans la rubrique « j’ai testé pour vous »: plusieurs A/R d’environ 300 mètres sous une ligne haute tension avec un vélo en SRAM E-tap vieille version achetée d’occas. No problem. Les fils sont pourtant assez proches du sol.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Steph
    Soumis le 14 septembre 2020 à 7:10 | Permalien

    @Eric

    Sans vouloir polémiquer et sauf si je n’en perçois pas la subtilité, il me semble que votre message dit tout et son contraire :

    Vous reprochez aux calculs de puissance de Porteleau d’introduire – avec 9 variables – « des facteurs d’erreurs supplémentaires » pour déplorer un paragraphe plus loin qu’ils n’intègrent pas en plus la quantification des « replats » et la qualité du bitume (ce qui est d’ailleurs inexact : ce dernier paramètre est pris en compte sous la forme d’un « coefficient de roulement »). Alors ? Trop de facteurs ou pas assez de facteurs ?

    Au lieu de quoi, vous nous proposez une règle de 3 (enseignée fort heureusement en CM2 et non en 3ème – encore que trop d’élèves arrivant en 3ème ne la maitrisent qu’imparfaitement) basée sur un pourcentage au doigt mouillé de… 3% ! Doigt de qui, au fait ?
    Tout en soulignant juste après qu’ « il faut rajouter des facteurs correctifs en fonction du contexte » pour gagner en précision… hum…

    Enfin vous transposez un gain de 3% d’une activité aérobie et hors stade de plusieurs heures avec un 100m sur piste ou en bassin. J’en reste pantois.

    Pour le reste, bien d’accord : belle étape de Pierre Rolland et beau sang-froid de Guillaume Martin.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +13 (from 13 votes)
  • nick
    Soumis le 14 septembre 2020 à 7:22 | Permalien

    c’est vrai que voeckler et jalabert préfèrent les blagues foireuses, entre deux éclats de rire (et autres congratulations), du style « et il va s’arrêter où, van aert, à l’arrivée ? »,

    bon, sur l’avènement de cette jeunesse triomphante, jean-christophe péraud, dans ouest-france : « franchement, j’en suis très surpris. j’ai toujours pensé que le vélo était un sport à maturation tardive, que c’était en pratiquant qu’on progresse, qu’on s’étoffe. finalement, je devais avoir tort. en travaillant dur et très tôt, il semblerait qu’on puisse arriver très très rapidement au plus haut niveau. de mon temps, on essayait de protéger les jeunes, on augmentait gentiment les charges de travail. j’ai fonctionné comme ça et eu une carrière de pratiquement vingt ans. la question est : ces petits jeunes auront-ils une carrière aussi longue ? je ne suis pas en mesure de répondre. remco evenepoel avait des charges d’entraînement en juniors digne d’un professionnel. à court terme, ça fonctionne »,

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 12 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 14 septembre 2020 à 7:28 | Permalien

    Idem à Steph, pas de polémique de principe, mais je ne comprends pas l’incise sur les pentes irrégulières et notamment « les replats » – tout est relatif- dans la montée de l’Alpe d’Huez, par exemple. Sur un « replat », la puissance développée diminue par rapport à celle déployée au plus fort de la pente. Parce que le coursier profite d’une courte récupération musculaire, et parce qu’on ne développe pas la même puissance sur une pente relativement faible que dans une pente raide, à moins d’être au sprint. Au final, la puissance développée sur la montée totale est une moyenne, rapportée au temps de cette même montée et divisée par une estimation du poids du coureur + équipement embarqué. Pas compris.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Steph
    Soumis le 14 septembre 2020 à 7:34 | Permalien

    @EAP

    Ouf !
    Prochain essai : Peut-on croiser la chaine à proximité d’antennes relais 5G ? 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 14 septembre 2020 à 7:34 | Permalien

    Alano, tu évoques 42-44 minutes sur la montée de l’Alpe d’Huez, période pré-EPO. A l’époque, déjà, les pros la montaient avec des bornes dans les pattes en fin d’étape, et après 2 ou 3 cols. Beaucoup n’étaient déjà pas des parangons de vertu. Mais Un amateur d’un niveau correct pouvait égaler ce temps, sur une montée sèche. Ce fut mon cas, à 19 ans, et je crois que j’étais 4ème au sommet. Le 1er avait du monter en 41 minutes. C’était comparable. On pouvait s’étalonner.
    Maintenant, sans scooter ou VAE, c’est plus compliqué!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 14 septembre 2020 à 7:42 | Permalien

    Steph, mon système est blindé. Je garde un bon souvenir de Brailsford, quand il était un modeste coureur de 2ème catégorie sur St-Etienne. Je ne vais pas le laisser pirater ma transmission, quand même…
    S’il pirate mon cardiofréquencemètre, peut il générer une tachycardie sur mon petit coeur ?
    Le Briton s’est fait arrêter par la marée-chaussée hier, 2 heures avant la course. Ils ne voulaient pas le laisser monter la Colombière en vélo.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • alano39
    Soumis le 14 septembre 2020 à 7:55 | Permalien

    @EAP: le record de Pantani en 36mn40 date de 1995 dans une étape de 162 km ou les coureurs gravissaient successivement la Madeleine et la Croix de fer. Nous n’étions pas sur une montée sèche. Et puis il y a au moins 10 coureurs qui montent en moins de 40 mn.
    Ca montre le niveau du peloton à cette époque. Mais certains avaient de meilleurs protocoles et tiraient meilleur profit de ce dopage sanguin.
    La physionomie des courses avait changé avec des moyennes élevées tout le temps qui annihilaient toute tentative d’échappée.
    Avec Indurain on a vu le vélo robotisé prendre le dessus et tout était formaté à l’avance. Le but étant d’amener son leader au pied de la dernière bosse où tout allait se jouer à la puissance pure. A ce jeu Indurain disposait d’une avance sur les autres et à chaque fois il mettait dans le mille. Lui qui pesait 78 kgs s’était mué en grimpeur émérite et domptait les vrais grimpeurs après les avoir écrasés sur les chronos.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  • Patrice
    Soumis le 14 septembre 2020 à 8:03 | Permalien

    Attention de ne pas aller trop vite dans les analyses, même si le passé nous a apprit à être prudent.
    Je vous donne mon avis vous me dites si je déconne:
    1- la Jumbo est trop forte pour être honnête : OUI,
    J’ai même l’impression qu’elle a usé son leader.
    2- les colombiens sont douteux: NON,
    Ils ne sont plus que deux dans le match au podium et c’est des suceurs de roue.
    3- les slovènes sont douteux: NON,
    Le profil de ce tour façon Vuelta les avantages tous les deux.
    Ils ont compris qu’il ne fallait pas faire d’erreurs et chasser les secondes pour gagner ce tour. Ces secondes, ils les gagnent façon Alaf 2019.
    4- il y a des écarts impressionnants: OUI et NON,
    Le top 10 est serré, après il faut se rappeler qu’il y a des champions absents de ce tour, des abandons et retards sur chute, qu’il y’a beaucoup de coureurs de talent simples équipiers sans ambitions au général etc..
    Il manque beaucoup de monde pour combler les 20min entre Caruso(14e) et Barguil(15e).
    5- c’est le tour de tous les records: JOKER,
    C’est une année à part dans la préparation, on ne peut pas comparer. J’ai toujours été convaincu par les mesures de watts, mais là j’ai un doute. Quand j’entends Bernal dire que ses chiffres sont les meilleurs de sa vie et qu’il ne comprend pas d’être laché, soit il ment, soit il faut qu’il change les piles de son compteur. Tout le monde a vu que c’est pas le même coup de pédale que 2019.
    J’ai l’impression que la maîtrise des compteurs et le contrôle des watts en temps réel empêche la comparaison avec les années 2000.
    Je peux me tromper et je suis curieux de connaître votre avis.
    Patrice de France

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  • Steph
    Soumis le 14 septembre 2020 à 8:28 | Permalien

    @Patrice
     » les colombiens sont douteux: NON,
    les slovènes sont douteux: NON,
    c’est le tour de tous les records: JOKER.  »

    Patrice, il est quand même probable que vous déconniez.
    😉 🙂 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • Soumis le 14 septembre 2020 à 8:52 | Permalien

    Pour trouver les 3% c est également du niveau CM2 et de la règle de trois puisque l on dispose des temps records de chaque cols et du temps du premier de l étape.

    La mesure de watts permet de comparer des performances sur des grimpées différentes ce qui en l occurrence n est pas utile à l exception du col de la Loze qui n a pas encore était grimpé sauf au Tour de l avenir.

    Si l on peut appliquer des formules savantes à Pantani qui freinait à l entrée des épingles de l Alpe d Huez car elles sont à plat, c est magnifique.

    L autre problème de l Alpe, c est que l arrivée pour les amateurs n est pas toujours située au bon endroit et que quand il l est, le cheminement est parfois différent.

    Il reste un inconvénient à la mesure chronométrique, c est qu elle mesure une performance collective. Si Dumoulin ne prend pas un long relais dans la partie plus facile, Pogacar aurait fait un moins bon chrono. Mais je doute que Portoleau rentre dans ce type de détails… Bien que ce serait là un avantage évident de la comparaison des puissances sur le chrono.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • marius
    Soumis le 14 septembre 2020 à 9:10 | Permalien

    Il a maigri Wout-Van-Aert ?

    En 2019, c’était pas sa tasse de thé, les grosses bosses.

    https://www.be-celt.com/2019/03/09/wout-van-aert-face-a-2-poids-plumes-le-combat-etait-inegal/

    https://cyclingpro.net/velopro/cyclocross/wout-van-aert-etait-trop-massif-pour-gagner-le-koppenbergcross/

    C’est un favori au maillot arc-en-ciel…dans 13 jours.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • Soumis le 14 septembre 2020 à 9:15 | Permalien

    Sinon la comparaison entre les disciplines reste intéressante car 3% = 3%. Niveau CM2 également.

    3 % du record du marathon cela fait tout de même plus de 3 minutes de mieux que le record et celà éclaire celui qui ne s interresse pas qu au vélo.

    Gagner plus de 3 minutes au marathon ou un peu moins de 3 dixièmes au 100 m. C est du pareil au même. C est tout aussi louche.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • marius
    Soumis le 14 septembre 2020 à 9:26 | Permalien

    Concernant Wout-Van-Aert,

    En 2018, il déclarait que ses années de routiers l’avaient fait prendre beaucoup de muscles.

    https://cyclingpro.net/velopro/cyclocross/wout-van-aert-etait-trop-massif-pour-gagner-le-koppenbergcross/

    En 2019, au Strade Bianche, il déclare qu’il ne pouvait pas lutter face à 2 poids plumes.

    https://www.be-celt.com/2019/03/09/wout-van-aert-face-a-2-poids-plumes-le-combat-etait-inegal/

    Comment expliquer alors qu’en 2020 WVA vole dans les cols ET dans les sprints massifs ?

    En tout cas, c’est un favori au maillot arc en ciel…dans 13 jours.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  • alano39
    Soumis le 14 septembre 2020 à 9:36 | Permalien

    @Patrice
    Les colombiens sont douteux: et que oui car ils sont encore 3 dans le top 10 alors que Bernal est mal, Higuita et Martinez out sur chutes et Quintana handicapé par une chute. C’est dire le réservoir à champions qu’est la Colombie.
    Les slovènes douteux: si ce n’est pas le cas avec 2 coureurs en tête alors personne n’est douteux. Et surtout les 2 nous semblent au dessus du lot.
    le tour des records: ben oui il suffit de lire les temps en montagne jusque là.
    Des écarts impressionnants: ben entre le 14eme et le 15eme on voit bien qu’il y a un sacré trou. C’est factuel et suffisamment rare pour être suspect.
    Patrice à vouloir trop expliquer l’inexplicable on finit par tout accepter. A un moment il faut laisser parler son intime conviction lorsque trop d’éléments vont dans un sens qui ne s’explique pas.
    Ce tdf n’est pas normal en raison de la domination de la Jumbo, des résultats ahurissants de Pogacar. Il suffit aussi de voir les têtes des commentateurs pour mesurer leur malaise. Eux aussi sont choqués par les images et voir la Jumbo avec autant de coureurs devant à la fin d’une étape de montagne laisse plus que perplexe. Pensez que normalement Kruijswijk devrait être là. On l’oublie tellement son absence ne se fait pas ressentir. Faut dire que Van Aert fait le boulot de 3 mecs sur ce tdf. Il gagne des sprints, bouche des trous sur le plat et fait la sélection en montagne. Ceci dit, malgré cette domination ils ne sont pas certains de gagner car l’autre slovène est à 40 secondes et semble imbattable en montagne. S’il reprend encore 10 secondes tout se jouera sur le chrono et franchement difficile de dire qui va l’emporter. Les Jumbo ont intérêt à trouver un moyen de le surprendre pour creuser les écarts. La faiblesse de son équipe peut lui coûter cher en cas de pépin mécanique notamment. Ce tdf n’est pas palpitant.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • Soumis le 14 septembre 2020 à 9:44 | Permalien

    Sinon 3% = 3% est il est tout autant fou de gagner presque 3 dixièmes au 100 mètres que plus de 3’30 » sur un marathon ou qu 1’30 sur une grimpée vélo qui dure moins de 50′. Idem en natation.

    Du moins au plus haut niveau.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 2 votes)
  • françois
    Soumis le 14 septembre 2020 à 10:53 | Permalien

    @eric
    je vous recommande la visite du site chronowatts.com, où toute la méthodologie employée par Portoleau est décrite avec précision. ( drafting, vent, pente, W/kg, configuration de course, etc…)
    Car factuellement ce que vous dites est inexact.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • marius
    Soumis le 14 septembre 2020 à 11:17 | Permalien

    Je suis désolé d’avoir posté 2 fois le même post, je croyais à un dis fonctionnement…pourtant je n’habite pas sous une ligne THT.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Steph
    Soumis le 14 septembre 2020 à 11:39 | Permalien

    Eric,

    Le fait que l’unité d’ évaluation dans les 3 disciplines soit le temps n’en fait pas pour autant des gains de performances transposables. Même en Pourcentage. A l’extrême, essayez de comparer avec un gain de 3% au saut à la perche ou au tennis. Ca n’a aucun sens !

    Mais au fond ça n’a pas grande importance dans le débat qui nous intéresse 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Patrice
    Soumis le 14 septembre 2020 à 11:57 | Permalien

    @alano39,
    Merci de ton avis.Je suis d’accord sur la Jumbo, comme je l’ai dit.
    Des gars de 80kg qui tractent des grimpeurs de 60kg dans un HC, c’est du niveau US Postal.
    Je trouve que Pogacar à le style pinot avec le mental et plus complet. Aurait-on eu des doutes si pinot (en forme) avait attaqué comme Pogacar ?
    Je préfère voir les jeunes talentueux bousculer la hiérarchie que les inconnus sortir de nulle part à 26 ans pour gagner 4tours, 2 vueltas et 1 giro.
    Pour les écarts, j’ai trouvé ça énorme aussi. Du coup, j’ai regardé tous les classements généraux d’Orcieres Merlette au grand Colombier. Dans le top 30 on a 6 abandons, 5 chutes et 2 champions changés en équipiers. Du coup les chasseurs d’étapes se retrouvent dans le top 20 sans l’avoir cherché.
    Le tour 2019 m’avait un peu réconcilié avec les grands tours. Le problème de cette année c’est les chutes et la Jumbo Visma qui empêche la bagarre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • wolber
    Soumis le 14 septembre 2020 à 12:00 | Permalien

    J ignore , dans le fond , si on ce dope chez Jumbo, mais si ce n était pas le cas , ça y ressemble.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Steph
    Soumis le 14 septembre 2020 à 12:16 | Permalien

    @wolber

    Je crois qu’on en est tous là. Chat échaudé craint l’eau froide.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Soumis le 14 septembre 2020 à 12:33 | Permalien

    En saut à la perche, cela amenerait le record du monde à 6,36 m !

    En tennis, l ont pourrait s amuser avec les vitesses de la première balle de service.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • Soumis le 14 septembre 2020 à 12:36 | Permalien

    En saut à la perche : 6m36.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • Soumis le 14 septembre 2020 à 12:41 | Permalien

    Heureux d apprendre que Portoleau a pris en compte le relais de Dumoulin dans son calcul.

    Du coup, c est peut être Sepp Kuss et Dumoulin qui affichent les plus grosses puissances ?

    Super pour la lisibilité.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Wolber
    Soumis le 14 septembre 2020 à 12:43 | Permalien

    Kuss… il aurait du gagner au Grand Colombier.
    Jumbo lui fera gagner le Tour l année prochaine .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • ken
    Soumis le 14 septembre 2020 à 12:53 | Permalien

     » S’il pirate mon cardiofréquencemètre, »

    En 2012, un ancien hacker, spécialiste de la sécurité informatique, a démontré comment pirater un pacemaker. Avec un ordinateur portable, il réussit à prendre le contrôle à 9m. de la pile cardiaque et à en réécrire le code informatique. D’un simple clic, il peut ensuite arrêter l’appareil ou télécommander un choc électrique, mortel, de 830 volts.
    Il peut programmer une réaction en chaîne et faire « contaminer » un pacemaker par un autre. Dans un scénario des plus sombres, une pile cardiaque ainsi infectée par le virus informatique pourrait infecter à son tour tous les porteurs de pile qu’elle croise.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Soumis le 14 septembre 2020 à 1:00 | Permalien

    @ Patrice,

    Ce n est pas pas une règle strict mais c est la difficulté à suivre qui pousse souvent à la chute et à l abandon. Si tu as les jambes et les bons équipiers tu limites les risques.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Marco16v
    Soumis le 14 septembre 2020 à 1:31 | Permalien

    Si je comprends bien, Pogacar pourrait finir le Tour avec 3 maillots, soient le jaune, le blanc et à pois?

    Est-ce déjà arrivé dans l’histoire?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • marius
    Soumis le 14 septembre 2020 à 3:33 | Permalien

    Eddy Merckx sur le Tour 1970 à 24 ans.
    Maillot jaune, maillot à pois, maillot du combiné.
    Le maillot blanc n’existait pas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Steph
    Soumis le 14 septembre 2020 à 3:42 | Permalien

    Je suis toujours surpris – et un peu dépité – que l’on puisse radicalement rejeter a priori les travaux de Portoleau comme s’il s’agissait de croire ou non dans les prédictions de Nostradamus. Or il ne s’agit pas de prédictions mais de prévisions. Dans le même ordre d’idée, on ne prédit pas une éclipse mais on sait la prévoir à n’importe quel moment du futur et en n’importe quel lieu. C’est de la mécanique Newtonienne. Les prévisions de Portoleau aussi !

    Pour prévoir les temps de grimpée à partir des puissances exprimées (W) ou l’inverse, Portoleau n’a fait que combiner des théorèmes et équations démontrés depuis belle lurette dans le domaine de validité de la Mécanique Classique (dites Newtonienne) : pesanteur, énergie cinétique, dynamique des fluides*, etc.

    Sa valeur ajoutée repose – pour simplifier – dans la pondération qu’il accorde sous forme de coefficient à chaque composante de l équation globale constituée, compte tenu de chacun des paramètres. Ces coeff sont le fruit d’expériences et d’observations et sont confrontés systématiquement à la ré-a-li-té (et pas à une boule de cristal). Intervient alors une dose de Statistique tout ce qu’il y de plus académique. Tout cela est entièrement à la portée d’un élève de 2nde/1ère.

    Alors on peut s’étriper joyeusement pour savoir si tel ou tel coeff doit plutôt être 0,194 ou 0,212 mais au final cela va changer la prévision de 15 secondes. Ou de 11,3 Watts. Négligeable. En aucun cas cela ne remet en question le modèle.

    Balayer le travail de Portoleau c’est juste vouloir ignorer le b-a ba de la Physique. Ou le remettre en question, mais là c’est le Prix Nobel assuré !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 10 votes)
  • missbecaneenfolie
    Soumis le 14 septembre 2020 à 4:22 | Permalien

    Quel bon résumé d’étape et de Roglic de monsieur Laurent.
    Quant aux watts et au dopage, c’est pas  »my cup of tea ».
    MAIS, le spectacle, le business, le fric,$$$ les contrats juteux, l’attention de la vedette championne et surtout des jeunots de 20 ans (Colombie, Slovénie, etc) prêt à tout pour obtenir la cagnotte, ça vous surprend que cela arrive (en cachette pour le moment sur les tricheries) dans le cyclisme de haut niveau surtout le Tour? Les dopés ont raison: fric, célébrité et leur film (pas un mot sur les exclus qui ont tout manqué), même sollicité comme consultant-e et ensuite sans être nullement inquiéter, il suffit de se confesser (parfois) auprès d’un prêtre avant de mourir comme un péché mortel avant de décéder!
    En tout cas, une chance que Jumbo tire le peloton car les suceux de roues sont nombreux!
    Et cela me ramène au constat que ce Tour est nettement trop à l’avantage des grimpeurs, une tendance lourde dans les grands tours qui favorisent outrageusement les  »anorexiques » qui font fi de leur santé. Le 19è de ce Tour est déjà à 1 heure de retard! Pas possible! Alors ramenez-nous les CLM et étapes vallonnées ou de plat, au détriment sans doute dudit spectacle, les grosses défaillances, les chutes, le sang qui coule, les culbutes par-dessus le garde-fou, etc. Le vélo de route n’est pas du REDBULL xtrem racing SVP!
    Le GIRO me semble plus raisonnable en 2020.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 14 septembre 2020 à 11:56 | Permalien

    Steph: ce que tu dis, 2 ou 3 posts plus hauts est parfaitement juste et, c’ est vrai, la méthode Porteleau n’ a rien de sorcier.
    Pour calculer la puissance en montée (et c’est d’ autant plus vrai que la montée est sévére), il faut multiplier la vitesse de gain d’ altitude par la masse (coureur + vélo+ équipement) et par « g » ( accélération de la pesanteur; g = 9,81 m/s/s).
    Plus la pente est sévére, plus on peut négliger la pondération concernant les effets aérodynamiques et la résistance au roulement
    La vitesse du gain d’ altitude est alors d’ environ 0,5 m/s. (on peut se rendre compte que cela correspond, environ, a monter 3 marches d’ escalier à chaque secondes et ceci durant plusieurs dizaines de minutes, voire 1 heure….ce n’ est pas rien!)
    Un exemple? :
    Un cycliste, de 7o Kg + 10 Kg vélo+ équipement grimpe une côte de 10% à la vitesse de 18Km/h. Quelle est sa puissance ?
    Réponse: 18 Km/h = 5 m/s
    5 m/ s x 10 % = 0,5 m/s (c’ est le gain d’ altitude par seconde
    ( on arrondit l’ accélération de la pesanteur (9, 81 à 10)
    La puissance sera donc de 0,5 x 10 x 80 =
    400 W.
    ( pour tenir compte de la résistance au roulement et des résistances aéro on pourrait ajouter une cinquantaine de w, donc 450 W environ, ( je n’ expliciterai pas ces calculs pour ne pas trop compliquer).
    A noter que les trailers réalisent, à la montée, des performances à peu prés équivalentes, voire supérieures….et ce d’ autant plus que la pente sera plus forte…..et, là, personne ne s’ écrie que c’ est miraculeux…..pourtant, ils ne sont peut être pas, non plus, tous à l’ eau claire!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 10 votes)
  • Wolber
    Soumis le 15 septembre 2020 à 1:01 | Permalien

    « Une chance que la Jumbo tire le peloton car les suceurs de roues sont nombreux » . Cependant, si elle tirait moins…vite, la Jumbo, il y aurait moins de suceurs de roues.

    En tous cas, chez Jumbo , pour préparer une équipe pareille , on a bien dû se douter que personne ne dirait rien … ça passera crème comme dise les jeunes.
    L année passée dans le Tourmalet , entre autre, le monstre ronronnait encore.

    Kwiatowsky, arrêté net chez Ineos. Le Kirienka des pieds de cols. Pas de demi mesures chez Sky Ineos, on marche ..ou pas.

    « Van Aert, la science devrait s interresser à son cas  » dixit Voeckler…
     » Gesink, il ne va pas tarder à s écarter, Gesink , il n a bientôt plus d essence, Gesink va se relever… et Gesink après la plaine est toujours là au pied du Colombier… on ne savait plus quoi dire chez France 2.

    Malheureusement, avec le « cyclisme  » pratiqué par la Jumbo on pourrait même revenir à des parcours équilibrés (avec des vrais clm) que la course serait malgré tout écraséé.
    Depuis La Banesto, l Us postal, La Sky et 30 ans de parcours différents sous la coupe de Leblanc ou Prudhomme rien ne change.

    Missbecanenfolie, pour moi, deux parcours de Tour de référence, en fait trois:
    1983, 1984 et 1987.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • Soumis le 15 septembre 2020 à 2:44 | Permalien

    Moi ce qui me surprend et me dépite, c est le succès de la branlette pseudo intélectuelle alors qu une comparaison des temps de montées des cols qui se répètent chaque année est très simple.

    Je ne balaye pas les travaux qui sont sûrement émérite mais le snobisme de classe qui me fait gerber quand il est inutile.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 14 votes)
  • mica
    Soumis le 15 septembre 2020 à 2:46 | Permalien

    quelques petites remarques concernant Tirreno Adriatico (même si c’ est HS? c’ est d’ actualité)

    Tout d’ abord le sprint de la 1ere étape remporté par Ackerman.
    Hors champ de la caméra hélico, on le voit apparaitre, pas très loin de l’ arrivée (100m peut être) et venir coiffer tout le monde, le long des balustrades, assis sur sa selle, il déroule….
    Tout cela est assez furtif, mais bien significatif de ce que devrait étre un vrai sprint tout en vélocité,avec un braquet réduit et si possible assis et le plus aérodynamique possible.
    Hélas dans 99 % des cas, on est loin de tout ça et l’ on a droit au contraire!
    Autre chose le CLM de la dernière étape:
    1er F. Ganna: 10, 1 Km en 10′ 42 », soit 56,6 Km/h de moyenne….
    Moyenne remarquable sur parcours plat en « allé et retour » ce qui efface toute discussion sur vent ou dénivelé favorable.
    On peut noter l’ « épingle à cheveux » qui, à mi parcours, fait bien perdre plus de 1 km/h de moyenne, hier Ganna roulait, en fait, à 58 Km / h en vitesse de croisiére ( ce qui est assez conforme à ses temps en poursuite sur piste….quand je dis que l’ on peut comparer les 2 je n’ ai pas totalement tort.)
    On peut aussi mettre en parallèle les sprints qui « plafonnent » quelquefois à 63 ou 64 Km/h, sur 200m, et les 58 Km/h. de l’ Italien pendant 10Km
    Petite remarque supplémentaire, Ganna ne « tournait » les jambes qu’ a moins de 100 t /mn ce qui est faible, il aurait fait certainement mieux en tournant à 110 ou 115,….voire plus!
    Le 2 emme Campenaerts perd 18 secondes soit prés de 2 secondes au Km ce qui est considérable .
    J ‘ imagine que Campenaerts s’ est un peu « planté » en « tirant » encore une fois trop gros.
    Voila quelques remarques qui n’ engagent que moi.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 16 votes)
  • Soumis le 15 septembre 2020 à 2:48 | Permalien

    https://youtu.be/yFdYZQmQtcs

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 15 septembre 2020 à 3:02 | Permalien

    Eric: tu attaques qui, en parlant de « branlette pseudo intellectuelle »?….Vayer et Porteleau j’ imagine….si c’ est ça, tu as raison,d’ autant plus qu’ ils en on fait leur fond de commerce….aprés, au moins pour l’ un, avoir largement trempé dans la soupe nauséabonde.
    Maintenant, si certaines remarques un tout petit peu scientifiques te dérangent, c’ est autre chose.
    Beaucoup, ici ou ailleurs, utilisent cardio fréquences métres et capteurs de puissance….il n’ est pas interdit de se pencher sur la question et de savoir d’ ou viennent les chiffres de puissance, par exemple.
    S’ opposer à cela relèverait d’ une sorte de censure qui ne dirait pas son nom, ou d’ un obscurantisme de mauvais aloi.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 16 votes)
  • mica
    Soumis le 15 septembre 2020 à 3:57 | Permalien

    Mais, que vient faire le snobisme ici et Boris Vian?
    Si quelque un était vraiment snob ici, il ne s’ interesserait certainement pas au cyclisme….peut être au golf? encore que tout cela est dépassé…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 9 votes)
  • Lbi
    Soumis le 15 septembre 2020 à 4:36 | Permalien

    Bien d accord avec ton commentaire sur les anorexiques mica.
    Par ailleurs, si je suis dans l encadrement de la jumbo, je fais tout pour que un français gagne ou remonte au général aujourd’hui histoire de faire diversion. Ca a superbement marché avec nans le berger, mais la même a france 2, dans stade 2, ils se posent des questions, c est dire! Bon pas encore le gentil pasteur, mais lui est la pour camoufler le tout, et puis ne voudrait pas mettre mal à l aise le panda.
    Sinon comme dhab, magnifiques paysages a prevoir avec chartreuse, Belledonne et Vercors enchaînes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Steph
    Soumis le 15 septembre 2020 à 5:51 | Permalien

    @Eric : « Je ne balaye pas les travaux (de Portoleau) qui sont sûrement émérite… »

    Ouf ! Au temps pour moi ! J’avais mal interprété. Vous m’en excuserez :

    Eric, le 14 septembre 2020 à 5:36 : « les calculs de watts faits par Frédéric Portoleau ne sont que de la poudre aux yeux commerciale qui ne font qu’introduire des facteurs d’erreurs supplémentaires. »

    @Eric : « …mais le snobisme de classe qui me fait gerber quand il est inutile. »

    Vous avez sûrement raison camarade : au diable toute cette pseudoscience bourgeoise** ! 🙂

    ** en.wikipedia.org/wiki/Bourgeois_pseudoscience

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 9 votes)
  • nikko
    Soumis le 15 septembre 2020 à 9:02 | Permalien

    @mica, « Si quelque un était vraiment snob ici, il ne s’ interesserait certainement pas au cyclisme….peut être au golf? encore que tout cela est dépassé… »

    https://www.nouvelobs.com/economie/20200726.OBS31555/chez-les-patrons-le-velo-c-est-le-nouveau-golf.html

    Article payant, désolé…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • missbecaneenfolie
    Soumis le 15 septembre 2020 à 9:11 | Permalien

    @wolber.
    Tour 1983, 1984 et 1987: 4 à 5 CLM individuel totalisant plus de 150 km. Outch! Il n’y aurait pas aucun Colombien dans le top 20 assurément! Et plus de chair et de muscles sur les squelettes ambulant de nos jours.
    Mettons 2 CLM de 50 km chacun et…un prologue!
    Quant à la Planches des Belles filles: Dumoulin me semble sur une belle avenue pour faire quelque dégats au classement général s’il ne se sacrifie pas autant dans les cols dantesques des prochains jours.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Wolber
    Soumis le 15 septembre 2020 à 9:16 | Permalien

    Tour de France 1987, 5 éme Lucho Herrera, 6 éme Fabio Parra…avec ce type de Tours , il ne fallait pas être maigre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Wolber
    Soumis le 15 septembre 2020 à 11:31 | Permalien

    .Tiens, le Vercors n à pas eu droit à son package « carte postale ». il faut peut être cracher au bassinet d Aso.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Soumis le 15 septembre 2020 à 11:49 | Permalien

    Oui Mica,

    C est uniquement dirigé contre Vayer et Porteleau qui décrètaient qu à partir d un certain niveau de puissance un courreur devient un mutant (comme dans les X-men) parce que en plus d être des bonimenteurs ils n ont pas les couilles d appeler un chat, un chat.

    Je n ai absolument rien contre les capteurs de puissance. Leur usage est selon moi l une des raison de l émergence de cette nouvelle génération. Perso, je n en ai pas utilité. Chez moi le capteur de puissance est intégré à mes cuisses. Mais j utilise un cardio-fréquence. Nul n est parfait.

    Nikko a mis un lien intéressant sur les nouveaux pratiquants.

    Je n ai rien contre les gens riches mais il est vrai que le vélo qui était un sport de prolo s est bien enbourgeoisé et il y a une sélection par l argent. C est regrettable mais c est comme cela et il y a également parmi ces nouveaux pratiquants des sportifs très sympas et très simples. La communion dans l effort casse les barrières sociales.

    Par contre je ne supporte pas la suffisance de certains. Mais je regle mes comptes sur le vélo 😉

    Quand je peux… Car j ai pris de l âge 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 11 votes)
  • Soumis le 15 septembre 2020 à 12:25 | Permalien

    « pseudoscience bourgeoise »

    Trouver un pied d’égalité entre la recherche génétique
    et deux gus qui parlent de mutants !

    C’est peut être bien cela la suffisance.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  • mica
    Soumis le 15 septembre 2020 à 2:10 | Permalien

    Eric : un peu d’ accord avec toi, en effet, je suis agacé par les propos de Vayer qui relaie les « travaux » de Porteleau; et ce terme de « mutant » est, en effer, équivoque……parle t’ on sans arrêt de mutant dans les autres sports….Bolt mutant, Gebreselassié mutant, Federer mutant Mo Farha mutant…..?
    De toute façon, les records sont faits pour être battus et ils sont tous battus un jour ou l’ autre et pour touts les sports, ça passe par la case « préparation ». (il n’ y a pas qu’ en cyclisme.)
    Faudrait il que les records cyclistes restent figés sur les performances d’ il y a 25 ans.
    Je trouve que les cyclistes s « auto flagellent » trop souvent à propos de dopage; alors qu’ il y aurait à redire dans d’ autres domaines de la compétition cycliste.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 10 votes)
  • mica
    Soumis le 16 septembre 2020 à 12:20 | Permalien

    Bon, le voila ce fameux col de la Loze, vous savez, ce col à 10% de moyenne avec des passages à 20% si chers à Mr Prudhomme.
    Par moment, la télé affiche cruellement les vitesses instantanées des coureurs, quelquefois ça frise les 10 ou 12 Km/h, (pour les meilleurs) si les pentes n’ étaient pas si difficiles on pourrait parler de vitesses de cyclotouristes…..et, c’ est presque ce qu’ affirmait Nans Peters en disant que à partir de la 20 emme place, ça ressemblait à du cyclo toutisme.
    Ces « nouveaux cols » sont, en fait des pistes de service, permettant l’ accès des engins de travaux public en haut des domaines skiables et des « ratracks » de damage l’ hiver.
    Chaque station de ski pourrait bitumer ces « chemins- pistes » et les offrir en pâture aux organisateurs de courses cyclistes; mais, est ce bien encore du cyclisme?
    Il me semble qu’ il existe une limite ou, aller à pied serait plus efficace que rouler à vélo (20, 25, 30 % ? ) ce serait un bon sujet d’ étude….
    Ce qui semble certain, c’ est que la montée « classique » de l’ Alpe d’ Huez a bien été « ringardisée »….mais, rassurez vous, au bout des 21 virages, l’ Alpe pourrait, aussi, nous offrir quelques pentes nouvellement revétues du même acabit que  » la Loze).
    Alors, qu’ attendre ce jour et, qu’ attends t’ on en dernière semaine…..une défaillance majeure?
    ….La maladie d’ un des protagonistes ?
    ……Les chutes? (là, nous avons été servis, et même dés le premier jour).
    Si la défaillance majeure subvenait, les organisateurs crieraient au miracle et nous, quelque peu voyeurs, ferions peut être de même!
    Mais, rassurons nous, tout cela se terminera probablement par un sprint dans les derniers 100m…..il faudra, quand même monter sa carcasse au bout du bout de la piste…..bon courage à tous!
    ( Et, Mrs les organisateurs, puisque vous exagérez en tout, pourriez vous offrir, aux vrais amoureux du cyclisme, 2 ou 3 vrais clm plats ,linéaires et roulants, tout le contraire de l’ infâme CLM de Marseille il y a quelques années qui empruntait successivement quais, virages en épingle, descente « pourrie » de Notre Dame de LA Garde…..et, encore, il ne pleuvait pas ce jour là…..comme à Nice il y a peu!)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Régis
    Soumis le 16 septembre 2020 à 1:52 | Permalien

    Personnellement, je pense Roglic se promène dans la roue de se compatriote en surveillant ses Watt et en essayant de ne pas attirer les soupçons.
    J’ai l’impression qu’il va continuer à calculer de la sorte jusqu’au bout. A moins qu’il ne se dise aujourd’hui qu’une minute d’avance supplémentaire ne serait pas une mauvaise chose.
    Ca me rappel l’ami Froome qui après avoir écrasé le début de tour et pris pas mal d’avance, jouait derrière à la « défaillance » mais gardait un écart de quelques secondes jusqu’au bout, histoire de donner le « change ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Steph
    Soumis le 16 septembre 2020 à 2:06 | Permalien

    @mica

    A propos des vocables « humain, suspect, miraculeux et mutant », il serait triste d’exclure que Vayer puisse avoir un peu d’humour, de second degré et un certain sens de la provoc. Ces qualificatifs se veulent cocasses et marquants, même si de façon plus neutre Vayer évoque aussi des zones verte, jaune, orange et rouge.

    Sa liberté de ton agace, son style clivant offusque, son égo braque. Je crois qu’il s’en amuse beaucoup (moi aussi). Un vrai boomer 🙂 Il est vrai que pédagogiquement cela peut s’avérer contre-productif.

    Sur le fond, c’est la fixation des valeurs seuils de ces zones (en Watt) qui pour beaucoup semblent arbitraires et « sorties de nulle part » et par là engendrent le plus de scepticisme . Ce que l’on peut (un peu abusivement) appeler « l’interprétation » des calculs de puissances de Portoleau.

    Clairement, c’est autour de ces valeurs seuils qu’une critique raisonnée et une contribution argumentée au débat scientifique peuvent s’organiser.

    Encore faut-il réunir plusieurs pré requis :
    -S’informer et se donner la peine de comprendre comment ces valeurs ont été proposés (En tout cas pas aux dés).
    -Tomber la fainéantise, les aprioris, et la mauvaise foi.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • mica
    Soumis le 16 septembre 2020 à 2:37 | Permalien

    Steph: mais on est d’ accord, mais alors, pourquoi ne pas faire un calcul de puissance pour toutes les dénivellés dans les trails ou les courses de Km vertical. (et ce ne sont que 2 exemples….)
    Même en cyclisme, si l’ on analyse les perfs. de Ganna,ou eventuellement de S. Kueng sur le plat, on pourrait (en prenant le vocabulaire de Vayer), les traiter de mutants.
    Et même en remontant très en arrière, des champions comme Anquetil, Riviére, ou Gimondi auraient pu, à leur époque être traités de mutants, leurs CLM , bien plus longs qu’ aujourd’ hui frisaient souvent les 47 ou 48 Km/h. ……et, compte tenu du matériel, c’ était queque chose!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Steph
    Soumis le 16 septembre 2020 à 3:38 | Permalien

    @mica : « Il me semble qu’ il existe une limite ou, aller à pied serait plus efficace que rouler à vélo (20, 25, 30 % ? ) ce serait un bon sujet d’ étude…. »

    Cela a bien sûr déjà été fait, je vais essayer de retrouver…

    @mica : « mais alors, pourquoi ne pas faire un calcul de puissance pour toutes les dénivellés dans les trails ou les courses de Km vertical. »

    Peut-être parce que on a pas encore inventé le capteur de puissance (en Watt) intégré dans la godasse de trail pour valider le résultat sur le terrain. 😉

    Il se trouve que parallèlement au vélo j’ai pratiqué le Trail pendant 15 ans jusqu’à ce que mes articulations me mettent en demeure d’arrêter mes conneries.

    Vu qu’on a pas d’outil de terrain de mesure de la puissance on ne parle pas en Watt, mais en mètre de D+ gravis par heure, c’est la VAM (Vitesse Ascensionnelle Moyenne). Tous les Garmin qui ont un altimètre barométrique affichent cette donnée en temps réel. Avantage : On peut le faire aussi en vélo ! C’est la méthode du Dr. Ferrari.

    Du coup, pour te donner un exemple comparatif :

    – A pied donc, j’arrivais régulièrement à 1100 mètres/heure dans des sentiers de parois (entre 25% et 35%) sur environ 45 minutes. (C’est un niveau correct, sans plus)

    – En vélo je retrouvais cette VAM de 1100 m/h dans une de mes montées test sêche de 5,5 km à 7,1% en 21’25 ‘’ de mémoire.

    D’une manière générale mon constat empirique est que je tenais ma meilleure VAM sur des temps de soutiens plus long à pied qu’en vélo…je ne saurais dire si on peut en faire une généralité.

    Ca ne répond que très partiellement à ton légitime questionnement mais ça donne peut être des repères.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • marius
    Soumis le 16 septembre 2020 à 6:01 | Permalien

    Trail ou vélo, un élément de réponse de cette petite vidéo de 4min , ou Le traiteur François Dhaene se teste sur la montée du col du Pré, à vélo, puis par les chemins à pied.
    https://m.youtube.com/watch?v=go4jLvNw2bc

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • mica
    Soumis le 16 septembre 2020 à 6:02 | Permalien

    Steph: une vitesse ascensionnelle de 1100 m/h, c’ est déja pas mal et l’ on peut, même en trail, calculer ta puissance.
    On convertit d’ abord les m/h en mètres par seconde:
    1100 : 3600 = 0,305 m/s
    si ton poids est de 80 Kg (tu dois être certainement plus léger, comme la plipart des gens de fond)
    on arrondit g à 10
    et l’ on obtient ta puissance:
    (80 x10) x (0,305) =244 w
    (c’ est pas mal, tout le monde n’ y arrive pas, mais j’ ai sans doute surévalué ton poids).
    Voila, on peut faire un calcul direct et sans capteur de puissance, on pourrait peut être rajouter une dizaine de wats pour la résistance aéro. presque négligable ici…..au total, peut être 260 W.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 16 septembre 2020 à 6:08 | Permalien

    Steph: il y a quelques années, en Espagne, une « course » avait été organisée, dans un col moyen, entre Valverde et un coureur à pieds.
    Le cycliste l’ avait « emporté » mais d’ assez peu, pour autant que je me souviennes, il faudrait que, moi aussi, je retrouve le sujet….dans youtube peut être..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 16 septembre 2020 à 6:09 | Permalien

    Hier, Sepp Kuss conduisait son vélo dans le col de 1ere categorie. Il est même allé se servir dans la musette que portait un équipier, au plus fort de la pente.
    Voeckler a dit que la science devrait s’occuper du cas de Van Aert car il sait tout faire. Je pense que c’est déjà fait.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Steph
    Soumis le 16 septembre 2020 à 7:53 | Permalien

    @mica

    A quoi serviraient sur la route des panneaux de limitation de vitesse en km/h si on ne pouvait pas contrôler celle-ci instantanément sur le tableau de bord de sa bagnole et du coup s’y adapter (pour éviter de perdre 2 points) ?

    C’est pareil : l’utilisation des Watts en cyclisme est devenue pertinente comme unité de mesure de la performance dès lors que l’on disposait d’instruments (capteurs/compteurs) en temps réel sur le vélo et que par conséquent on pouvait s’en servir comme indicateur pour planifier, conduire et évaluer l’entrainement.

    Dit autrement, même si on sait le faire « sur le papier » depuis 3 siècles, il n’y avait pas de Portoleau et de Vayer pour calculer P(W) de Petit-Breton, Coppi ni même de Hinault parce que cela ne servait à rien vu qu’il était impossible de la contrôler in situ.

    Idem en Trail : Pas de capteur de puissance pour contrôler en pratique donc aucun intérêt aux Watts même si ça se calcule comme tu l’as fait. Montre-altimètre donne VAM donc on sert de cela. 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • mica
    Soumis le 16 septembre 2020 à 11:40 | Permalien

    Steph: bien sur, tu as raison, mais il y a une véritable satisfaction à savoir d’ ou viennent les chiffres dont nous parlons et dont ils parlent et que ce sont des valeurs évaluables.
    Pour « réguler » leurs efforts, je pensais qu’ ils privilégiaient encore le cardio fréquence.
    Sinon, ton raisonnement est subtil.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 16 septembre 2020 à 1:47 | Permalien

    marius: trés originale et interessante l’ idée de François Dhaene.
    Il ne précise pas trop les temps mis par lui même, mais on croit deviner aprés chacune des 2 épreuves (en bas et à gauche de l’ écran:
    Temps de montée en courant à pied:28′ 18″ »
    Temps de montée à vélo: 29′ 33 »
    On a bien compris que en trail, le sentier emprunté coupe largement les grands lacets de la route, ce que confirme les 2 longueurs anoncèes : 3,5 Km pour le sentier et 7 Km pour la route (curieusement, le double pour la route….et la moitié pour le sentier, mais c’ est un pur hasard.
    les temps, ils restent comparables et du même ordre. (un peu inférieur à 30 mn pour 660m de denivelé. la vitesse linéaire moyenne serait de l’ ordre de 7,5Km/h à pied et 15 Km /h à vélo. (valeurs très arrondies)
    F. Dhaeme a fait mieux en trail qu’ à vélo, car c’ est sa spécialité; de même qu’ un bon grimpeur ferait mieux à vélo qu’ en trail.
    IL est remarquable que les temps de gain d’ altitude soient comparables.
    (a noter que le cycliste doit escalader avec 7 Kg de plus (le poids du vélo…..mais le vélo fait une différence incomparable dans les descentes et sur le plat….sans compter qu’ il soulage les articulations.
    Marius, merci pour le lien fort interessant.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • marius
    Soumis le 16 septembre 2020 à 3:01 | Permalien

    @Mica, François Dhaene est un sportif, que dis-je, champion, que j’apprécie beaucoup. Son activité principal est de gérer un vignoble dans le Beaujolais. On ne fait pas fortune dans le monde du Trail.
    Xavier Thevenard partage aussi de bonnes valeurs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Steph
    Soumis le 17 septembre 2020 à 12:04 | Permalien

    Les temps de François restent comparables (du fait des distances) mais surtout la VAM est quasiment identique : environ 1400m/h. Ça commence à causer sérieux !

    François est un très grand , humainement et physiquement (plus de 1m90 !)

    Et c’est vrai, l’état d’esprit du Haut Niveau dans l’Ultra Trail est remarquable : Guillon, Jornet …

    Tiens, Kilian : une VAM régulièrement au delà de 1600 m/h !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 17 septembre 2020 à 12:48 | Permalien

    Steph et Marius: oui, François Dhaéme, Xavier Thévenard, Killian Jornet sont des champions extraordinaires, est on sur, cependant, qu’ ils sont toujours à l’ eau claire? et cela sans vouloir casser l’ ambiance.
    Et c’ est vrai que leur VAM est impressionnante , comparable à celle des cyclistes de trés haut niveau….
    La bicyclette « fait la différence » dans les descentes et sur le plat et préserve, un peu, les articulations ( Steph…puisque tu l’ as dit)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • REgis grulois
    Soumis le 17 septembre 2020 à 2:19 | Permalien

    @MArius et autres,
    Intéressant vos liens et discussions avec les vitesses ascensionnelles…
    Par contre à propos deFrançois D’Haene, je ne dirais pas que son activité principale est le vignoble…
    C’est l’activité de sa femme. Lui apporte son soutien… quand il est là. Ou via des projets pour apporter du vin en altitude.
    Mais sincèrement je doute fortement qu’il puisse gérer sa vigne au quotidien et suivre les maladies etc. Je pense qu’ils gèrent leur exploitation avec du personnel et lui est l’assistant de sa femme.
    Il ne faut pas oublier qu’il concourt avec de vrais pros qui ne font que ça. Et lui dépasse aussi les 20h d’entrainement, approche sans doute les 30h tout compris (prépa physique, étirements, kiné et autres soins…)
    Concernant le dopage, il atteint tous les sports, c’est certain, même si l’esprit est « cool » et qu’il n ‘y a pas tellement à gagner.
    Il y a quand même le plaisir d’être payé à s’entrainer!

    Belle journée

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!