Victoire de Jaksche aujourd’hui lors du (long) prologue de Paris-Nice. Déjà victorieux du Tour Méditérannéen il y a quelques semaine, Jaksche confirme que ce sera le client no1 de ce Paris-Nice puisqu’il n’est pas un spécialiste du CLM. Son équipe CSC, puissante puisqu’on retrouve 3 de ses coureurs dans les 10 premiers (Jullich 7e et Voigt 9e), défendra probablement le maillot toute la semaine.

Ce prologue aura été celui des revenants puisqu’on retrouve aux 10 premières places quelques coureurs plus ou moins absents depuis quelques saisons. La 2e place de Rebellin est une belle surprise, et il se place logiquement comme l’adversaire no1 de Jaksche puisqu’il sait aussi grimper. On retrouve un premier revenant à la 3e place, l’ancien vainqueur de la Coupe du Monde Erik Dekker, qui signe là son grand retour au premier plan après 2 saisons de galère en raison de blessures. Millar n’est « que » 4e derrière des non-spécialistes, ce qui représente pour lui (et pour nous!) une déception. Deux autres revenants sont aux 6e et 7e places, Zulle (ca fait plaisir) et Jullich (ca fait plaisir aussi, lui qui était presque au chômage à la fin de l’année dernière). Enfin, soulignons la très belle 11e place de Vandenbroucke qui semble donc avoir une condition très acceptable en ce début de saison. Il y a du Ferreti là-dessous !

Les déceptions : Vinokourov, 16e, qui lche 25 secondes, ce qui semble beaucoup sur Jaksche et Rebellin. Hamilton 29e à 39 secondes, mais est-ce réellement une surprise vu son refroidissement des derniers jours ? Pire est Frigo, qui fait certes jeu égal avec Hamilton, mais qu’on attendait beaucoup mieux que cela et qui perd probablement ainsi son statut de leader de la Fassa Bortolo dans cette épreuve au profit de Vandenbroucke, désormais mieux placé que lui pour le général. Basso, 55e à 49 secondes, une contre-performance pour lui, même si on sait qu’il n’est pas bon rouleur. Botero 72e à près d’une minute, lui l’ancien champion du monde du chronomètre… Moncoutié, également à une minute, et qui n’a pas su limiter les dégts. Chavanel à 1m03sec, une sacré valise le concernant. Et Virenque, 139e à 1min28sec. On le soupçonne presque d’avoir fait exprès de sorte à bénéficier d’un bon de sortie lors des dernières étapes…

Demain, une arrivée pour les sprinters. En l’absence de « gros » sprinters dans le peloton, les places sont à prendre…

Partager