Tous les jours, la passion du cyclisme

 

J’aime Philippe Gilbert !

J’aime bien Philippe Gilbert, 27 ans et magnifique vainqueur hier de Paris-Tours.

J’aime bien Philippe Gilbert d’abord et avant tout parce que c’est un attaquant, parce que la course d’attente, lui, très peu. Quant il dit qu’il sera présent, il est présent. Gilbert n’avait pas hésité, tôt dans la course, à se glisser dans un contre derrière l’échappée matinale. Repris, il n’a pas hésité, dans le final, à embrayer sur le démarrage de son équipier Van Avermaet et de Boonen, signe d’un coureur attentif, bien placé dans le peloton et qui faisait la course.

J’aime bien Philippe Gilbert parce qu’en échappée, il est toujours volontaire. Boonen déclarait d’ailleurs à l’arrivée hier: "J’aime bien me retrouver dans le final avec Gilbert. C’est un coureur qui assume la course, sur qui on peut compter."

J’aime bien Philippe Gilbert parce que c’est un redoutable puncheur, capable de boucher un trou en très peu de temps, comme de lancer une attaque très sèche. Il me rappelle un peu, par moment, Michele Bartoli et ses démarrages foudroyants. Très explosif, Gilbert est un coureur spectaculaire dans le final des courses lorsqu’il est en bonne condition. Il n’a à peu près pas perdu de sprints cette année après une course longue et difficile !

J’aime bien Philippe Gilbert parce que c’est un coureur intelligent. Attentif aux moindres détails, il avait remarqué que le vent soufflerait probablement de dos dans la longue ligne droite finale. Conséquemment, c’est lui qui a déclenché le sprint très tôt (aux 300m) et Boonen n’a pas pu le remonter. Autre détail qui en dit long, Gilbert avait demandé qu’on lui monte un plateau de 54 à l’avant en raison de ce probable vent de dos dans la dernière ligne droite. Ca a payé hier !

J’aime bien Philippe Gilbert parce qu’il est ambitieux. N’a-t-il pas déclarer à l’arrivée hier "je n’ai pas de temps à perdre", parlant de ses ambitions sportives ? Vainqueur cette année de la Coppa Sabatini, il avait aussi terminé 3e du Tour des Flandres, 4e à la fois de l’Amstel et de Liège-Bastogne-Liège et 6e des récents Mondiaux. Avec la Coppa Sabatini et maintenant Paris-Tours pour la 2e année consécutive, Gilbert s’inscrit, avec Boonen et Devolder, parmi les redoutables chasseurs de Classiques. 

J’aime enfin Philippe Gilbert pour cette déclaration: "je ne m’impose pas en parlant, mais en pédalant".

Un mot en conclusion sur la belle fin de saison des Silence-Lotto, Cadel Evans s’étant imposé lors des récents Mondiaux. Très critiquée en début de saison alors qu’il n’y en avait que pour les Quick Step – l’autre équipe belge – de Tom Boonen et Stein Devolder, les Silence-Lotto se rachètent en grand depuis un mois et auront deux excellentes cartes à jouer samedi prochain lors du Tour de Lombardie !

Partager

Précédent

Paris-Tours demain

Suivant

Vandenbroucke comme Pantani

  1. p'ti lucien

    Moi aussi, et comment ! J’espère sincèrement le voir gagner un jour la Flèche Wallonne et surtout Liège-Bastogne-Liège, bien qu’il a chaque fois été un peu court lors de ses tentatives précédentes. Mais il progresse encore, on peut espérer…

    0
    0
  2. une pensée pour frank vandenbroucke.

    0
    0
  3. colt seevers

    Il est des pactes avec le diable qui sont indéfectible. 34 c’est le bon âge pour mourir. Comme chava, 32 et il pirata 34. Si Renaud avait chanté putain de camion, en écho je lance ‘putain de dopage’.

    Et pour Armstrong, Lucifer avait pourtant bien écrit 27 sur le contrat…

    Qu’on me pardonne ma pirouette de clavier irrévérente. Et puis qu’il repose en paix.

    0
    0
  4. Marmotte

    Bravo Laurent pour tes articles récents. Non pas que les autres étaient moins intéressants, mais ceux que tu as posté ces dernières semaines sont variés et réguliers. C’est de plus en plus intéressant de suivre ton blog.

    Continue !

    Pour ce qui est de la victoire de Gilbert… Ahhh… mais quand est-ce qu’on va avoir le droit de capter les postes internationaux au Québec… je pense que je vais m’abonner à Cycling.tv l’an prochain et me désabonner de la télé !

    0
    0
  5. ti-mousse

    J’aime beaucoup la façon de courir des Belges, en tout cas, de Gilbert, Devolder ou Boonen, ça change des éternelles courses d’attentes des italiens à la Pozzatto qui souvent manque la parade à trop attendre.

    Il y a de belles courses sur cycling tv mais je trouve que l’image est mauvaise et ce, même en haute définition. Tu seras peut être comme mois déçu de l’image et de la multitude de packages offerts. On a jamais le bon package finalement. Toujours a repayé pour regarder la course qu’on désire.

    0
    0
  6. Tiphaine

    He ben ! Si c’était moi qui avait rédigé cette « déclaration » qu’est-ce que je n’aurais pas lu sur mon compte !
    Evidemment, de la part d’un homme pratiquant le cyclisme, c’est tout de suite moins suspect, ça donne moins prise…
    Moi aussi j’aime ce p’tit gars pour toutes ces mêmes raisons. Il en a dans le ciboulot & il sait s’en servir, il est futé et il garde les pieds sur terre.
    Je constate seulement avec regret que sa deuxième victoire sur Paris-Tours suscite aussi peu de réactions (trois ici sur les cinq)… Révélateur !

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.