Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Il n’y a plus de Lance Armstrong

« Lance Armstrong has no place in cycling« .

Ce sont les mots du président de l’UCI aujourd’hui, Pat McQuaid.

L’UCI a déchu Lance Armstrong de tous ses titres acquis depuis le 1er août 1998. L’UCI a donc confirmé les sanctions recommandées par l’USADA. Il est aussi banni à vie de toute compétition sanctionnée.

C’est donc une bonne partie du cyclisme et du Tour de France qu’on vient de ré-écrire aujourd’hui. Les Tours de France 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004 et 2005 resteront sans vainqueur.

De quoi également faire très mal paraître de nombreuses personnes de l’entourage d’Armstrong et qui l’ont défendu, en premier lieu Hein Verbruggen bien sûr, mais aussi des gens comme Phil Liggett par exemple, qui perd dans cette situation toute sa crédibilité de journaliste cycliste. Il a récemment déclaré: « I hate the thought that I built these people into superstars in the minds of the public when they cheated » he said. « But if you look deeper down, they all seemed to have been cheating.« 

Ben voyons! Le type vivait dans le peloton 250 jours par année… Liggett est non seulement un très mauvais journaliste, mais il est aussi un menteur.

Il est également peu probable, à la lumière du verdict de l’UCI aujourd’hui, que Johan Bruyneel ait une chance de s’en sortir devant les tribunaux.

Une seule voie de rédemption pour Armstrong

On peut donc dire qu’aujourd’hui, Armstrong a presque tout perdu. Il lui reste bien quelques millions en banque, mais les poursuites qui seront engagées contre lui dans les prochains jours, notamment par SCA et ASO, risquent de le plumer davantage encore. Et un procès aux États-Unis pour parjure risque bien de lui tomber dessus, puisqu’il a déclaré sous serment en 2005 dans le cadre de son litige avec SCA qu’il ne s’était jamais dopé. Il n’est donc pas impossible qu’Armstrong fasse de la prison dans l’avenir.

Armstrong se retrouve donc très isolé, personna non grata non seulement dans le milieu du cyclisme, mais probablement dans beaucoup d’endroits. Qui en effet aux États-Unis voudra se montrer à ses côtés maintenant ?

Il lui reste donc qu’une seule chance pour se réhabiliter aux yeux du public: passer aux aveux.

Pat McQuaid a déclaré aujourd’hui en marge de l’annonce portant sur Armstrong qu’il n’avait aucune intention de démissionner et qu’il estime que l’UCI n’a rien à se reprocher. La vérité est que sans l’USADA, Lance Armstrong, ce dopé, menteur et intimidateur, serait encore la superstar du cyclisme. L’UCI a pourtant la responsabilité de la lutte contre le dopage dans le cyclisme.

Les aveux de Lance Armstrong sont donc d’une importance capitale pour faire le ménage à l’UCI. Je ne vois en effet rien d’autre pour déboulonner les intouchables de l’UCI, en premier lieu Hein Verbruggen qui y occupe encore un poste d’importance.

Lâché par ses amis de l’UCI, pourquoi Armstrong accepterait-il en effet de payer seul le prix fort?

Il pourrait très certainement nous en apprendre beaucoup également sur le travail de Michele Ferrari dans le peloton actuel. Cadel Evans vient par exemple de nous dire qu’il n’avait été testé qu’une fois par Ferrari et qu’il ne l’a plus jamais revu ensuite. Comment le croire, surtout à la lumière de sa progression jusqu’à sa victoire sur le Tour 2011? Lance Armstrong connaît très certainement qui travaille avec Ferrari aujourd’hui, ayant quitté le peloton pro il n’y a pas si longtemps. Des aveux de sa part sont donc d’un très grand intérêt.

L’avenir de l’UCI

On pourra regretter que l’annonce d’aujourd’hui à l’endroit d’Armstrong ne se soit pas accompagnée d’autres annonces visant à faire le ménage dans le cyclisme. Cela témoigne des intérêts premiers de l’UCI qui manifestement gère cette crise comme celle d’un individu seul pris pour dopage. Je l’ai déjà écrit, je le répète encore, Lance Armstrong ne doit pas morflé seul dans tout ce dossier. Ce ne serait pas juste à son égard, et ce serait une grave erreur pour l’avenir du cyclisme.

Une question simple: pourquoi l’UCI n’a-t-elle pas elle-même constitué un dossier comme l’USADA l’a fait à l’endroit de Lance Armstrong? Pourquoi n’a-t-elle jamais pris au sérieux les aveux de Floyd Landis et de Tyler Hamilton, préférant souvent les attaquer en justice plutôt que les écouter? Pourquoi n’a-t-elle pas pris au sérieux les livres de Walsh et Ballester, tout comme le dossier de L’Équipe en 2005?

Pourquoi?

Pat McQuaid a déclaré aujourd’hui « sachez que le cyclisme a un avenir« . Malheureusement Pat, cet avenir nous apparaît à tous bien incertain en ce moment. En fait, nous ne sommes convaincus que d’une chose: si avenir il y a, il est sans toi et ton pote Hein…

Chose certaine, avec la ligne de conduite actuelle de l’UCI, il est fort probable que nous nous retrouverons dans la même situation dans quelques années, soit un enchainement sans fin de gros scandales de dopage dans le cyclisme. On se tire dans le pied, c’est certain. Et on sacrifie des jeunes générations de coureurs qui n’ont aucune chance s’ils ne se dopent pas, ou qui en viendront forcément au dopage pour vivre leur rêve d’être coureur pro.

Je ne vois vraiment que des aveux de Lance Armstrong pour amener l’UCI vers une réforme profonde de son organisation.

Une réflexion pour nous tous

Enfin, cette affaire doit être l’occasion d’une grande réflexion de nous tous, coureurs cyclistes et pratiquants, autour du cyclisme professionnel et de notre admiration à l’endroit des coureurs pro. Pendant des années, dans ma propre équipe cycliste, j’ai eu d’âpres discussions pour simplement faire admettre à plusieurs équipiers et amis que leur regard sur Lance Armstrong était probablement très influencé par une majorité de médias qui le glorifiait, dont évidemment Phil Liggett. La machine Armstrong était d’une efficacité redoutable pour véhiculer de faux messages visant à détourner l’attention du public et à leur faire perdre toute rationalité. Pendant combien d’années a-t-on martelé que si Lance Armstrong gagnait, c’est qu’il était plus sérieux que les autres? On a même fait un film, devenu très populaire, Road to Paris, sur le sujet, le montrant s’entrainant sous la pluie et le froid.

Pure manipulation de l’opinion publique.

La vérité, c’est que Lance Armstrong gagnait parce qu’il avait accès à un dopage extrèmement pointu et cher qu’il avait étendu, chaque année, à certains de ses équipiers clef. Et qu’il s’était aussi organisé en coulisse pour ne pas craindre les contrôles.

Je vous invite à revoir, dans le contexte d’aujourd’hui, la célèbre déclaration de Lance Armstrong à l’arrivée du Tour de France 2005, sur les Champs Élysées et à y réfléchir.

Je crois sincèrement que nous les fans serviront mieux le cyclisme si nous faisons notre propre introspection suite à l’Affaire Armstrong et surtout, si nous manifestons davantage de retenue dans l’avenir devant les coureurs pro et leurs exploits.

Ne jamais être crédule.

Cette recommandation va pour moi aussi bien évidemment.

Et faire des lecteurs de La Flamme Rouge des observateurs éclairés du cyclisme restera toujours la raison d’être de ce site.

Partager

Précédent

Lundi, quelle décision de l’UCI?

Suivant

Des solutions au dopage

39 Commentaires

  1. Pierre-Luc

    L’UCI fait tomber le coureur, mais qu’en sera t’il du système corrompu à l’Uci ?

    Moi j’aimerais voir Lance avouer et amener ses amis à l’Uci et ailleurs avec lui. J’ai hâte de voir la suite.

    0
    0
  2. Eric Tardif

    Lorsque McQuaid dit que l’UCI n’a rien à se reprocher, c’est le deuxième plus grand scandale du cyclisme. Il reste à espérer que des pressions sur l’UCI amèneront les changements nécessaires mais présentement, on est loin du compte!

    0
    0
  3. bikelarue

    Jalabert qui se permet de réagir, trop drôle le sprinteur devenu grimpeur…

    0
    0
  4. legafmm

    on tape sur l’uci, sur mcquaid et sa clique, et l’AMA (World Anti-Doping Agency), elle sert à quoi ?

    à rien pour tout dire, pourquoi n’a telle pas fait de dossier sur Arsmtrong, elle est tout aussi coupable que l’UCI.

    en France on se réjouie de malheurs d’armstrong, mais le recordman des maillots à pois sur le Tour est tjr Virenque !!!!, de qui se moque t’on, la fédération française et ASO sont aussi coupable que l’UCI, ils sont aussi pourris qu’armstrong, chaque année ils nous racontaient des bobards en nous disant que c’est le Tour le plus propre.

    Tous des menteurs, si armstrong est le seul a tomber, cela ne servira à rien, c’est tout le système qui doit tomber, en partant du CIO, de l’UCI, de l’AMA, jusqu’à ASO, ils sont tous coupable, tous.

    0
    0
  5. Vincent C

    Arffff…. je vais encore me faire achaler toute la journée par les non-connaisseur du vélo qui vont me demander sans cesse: « pis, qu’est-ce que tu penses de Lance Armstrong pis du dopage? »

    Le monde se fiche éperdument du vélo. Pour moi c’est le 3/4 des gens que je côtoie chaque jour; collègues de travail, connaissance et même la famille qui n’a jamais daigner de s’intéresser à mon sport. L’image du cyclisme c’est ça: un sport de dopés pis Armstrong…. avant c’était Jeanson.

    Parlez-moi donc de Scott Gomez à la place!

    0
    0
  6. Vincent C

    @legafmm

    L’AMA n’a aucune juridiction, aucun pouvoir. Ils n’ont rien à se reprocher. Au contraire, Dick Pound a toujours fait de pression. Il est le 1er à sortir dans les médias.

    Le CIO a dépouillé des titres de bien du monde, en fait, tout ceux qui ont avoués. Ce n’est pas la responsabilité du CIO de faire le ménage.

    ASO, c’est une business, ils font bien ce qu’ils veulent tant que c’est légal. On n’y peut rien.

    Le gros responsable de se gâchis c’est l’UCI.

    0
    0
  7. Louis

    grand article. Rien à ajouter.

    0
    0
  8. thierry mtl

    L’infection actuelle (depuis plus de deux mois) de Evans est plutôt douteuse. D’ailleurs, on ne sait pas de quel genre d’infection il souffre puisqu’aucun journaliste ne semble poser la question. Ils sont pas curieux les journalistes de vélo. Si un joueur du Canadien était sur la touche aussi longtemps pour un mal mystérieux, les questions ne cesseraient pas. Omerta journalistique complice ?

    0
    0
  9. zboy

    Ha non ! Vous venez de pêter ma bulle avec Evans ! Bouhouhououuuu….

    0
    0
  10. Pierre Ponce

    Est-ce que l’AMA ne pourrait pas recontrôler tout les lots d’échantillons d’urine & sanguins d’une édition d’un tour assez récent mais pas trop quand même : confronter la dernière génération de tests à des prélèvements plus anciens.

    Je m’explique :
    Ce serait des rétro-contrôles anonymes, pas pour piéger des coureurs, mais pour avoir une photo assez précise :
    – de la volonté de l’UCI de transmettre ces échantillons ou pas
    – du pourcentage de coureurs impliqués
    – de la réalité et de l’importance du dopage
    – de juger de la réussite ou de l’échec de la politique antidopage de l’UCI

    Avant d’oser parler d’une « new néo nouvelle ére de renouveau post dopage », cela me semble absolument nécessaire pour redéfinir les règles du jeu, parmi d’autres mesure… Faut bien prendre la température du corps malade, avant de décider ? N’est-il pas ?

    Qu’en pensez-vous ?

    0
    0
  11. MathL

    Non , mais ils se foutent de nous! Les coureurs qui disent qu’il faut penser au future et non au passé , mais qu’ils font partie du problème. L’UCI qui sanctionne LA , mais ne répondent à aucune question concernant les pots de vins reçus par LA. J’ai très hâte au jour que Lance disent la vérité sur l’UCI et les coureurs.

    0
    0
  12. guillaumef

    ce grand écart :http://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/-il-n-y-avait-rien-a-couvrir/321423

    alors LA est déchu au motif qu’ils admettent ce qu’il y a dans el rapport de l’USADA, mais pour la partie sur le contrôle positif couvert, là le rapport est faux! Ben voyons!
    C’est vraiment à vous dégouter!

    0
    0
  13. Lance Armstrong n’a plus qu’une seul chose à faire : S’engager dans la lutte contre le dopage avec la même ferveur qu’ il s’est engagé dans la lutte contre la cancer (honnêtement ??…) ! C’est le seul moyen pour qu’il garde le peu de dignité qu’il lui reste et sauver son honneur. Ca serait un bon moyen pour qu’il devienne réellement l’icône que beaucoup on vu en lui lorsqu’il était coureur. Imaginez, l’ambassadeur de la lutte anti-dopage… Non, je déconne !!! Il va parler, maintenant que l’UCI vient de le lâcher officiellement, c’est certain. A moins qu’encore une fois, lui et l’UCI aient passé un accord secret qui permettrait de sauver la face du cyclisme… moderne !… Après tout, une fois remboursés tous ses frais de mensonge, il lui restera selon les estimations, un peu moins de 90 000 000 de $ pour finir ces jours paisiblement…

    0
    0
  14. schwartz patrick

    Il n’y a pas que des naifs qui ont cru à l’innocence de
    LA, il y a aussi ceux « qui prennent » et qui forcément
    le défendent, passionnément ou sournoisement complices

    0
    0
  15. thierry mtl

    @Emmanuel
    Un grand narcissique contrôlant comme Armstrong ne se contente pas de l’argent. Il veut aussi l’image le piedestal et le pouvoir.

    Pour l’UCI, heureusement qu’un gars clean comme Vinokourov à gagner les JO. Ca replace la cédibilité du sport et démontre que les temps ont changé.

    0
    0
  16. Jean

    Si vous croyez reellement en ce que vous ecrivez, la solution du probleme de dopage est entre vos mains parce qu’il y a trop d’argent d’impliquer pour que les grands de ce monde reglent le probleme, la commission Charbonneau ne s’interesse pas tellement a l’infrastructure de Blanc Sablon.

    A vous de former de nouvelles structures avec des gens en qui vous avez confiance, avec des reglements qui dureront assez longtemps…jusqu’a la prochaine crise. On croyait tout avoir regle en 1976 avec une nouvelle loi sur le financement des partis politiques. Tout est a recommencer aujourd’hui… jusqu’a la prochaine crise. Ainsi est fait notre monde!

    0
    0
  17. Cantley

    Je viens de lire l’article de l’équipe concernat L.A ainsi que d’autres textes de personnes qui doivent pratiquer du sport dans leur salon et dont la discipline favorite et d’intervenir en écrivant des textes qui n’ont aucun sens. Du style «Pauvre Lance Armonstrong, vous vous acharnez sur lui»… Et puis quoi encore!!!!
    Qui plus est, comme l’a tant de fois écris Laurent,L.A ne doit pas tombé tout seul. En lisant la déclaration de «Patou McQuaid», il me ferait presque versé une larme.
    Ce gars là ainsi que son prédécesseur, doivent être les L.A de l’UCI. Ils ont dû gèrer leur staf comme L.A à eu une attitude de « parrain » au sein du peloton. Profitant de la loi de l’omerta pour accentuer leur positions à tous les 3. (C’est mon opinion…pas une accusation.)
    Sur la Vuelta 2012 vous avez tous vu comme moi les performances des trois espagnols, Contador en tête. Vous avez tous lu les calcul de frédéric….. J’espere que Pat et sa clique vont regarder cela de plus prés également. Cet exemple est plus que flagrant. Il va falloir qu’il joigne le geste à la parole sinon tout cela n’aura servi à rien. Des exemples comme celui-ci il y en a à la pelle. J’ai peur pour l’avenir de ce sport mais je garde encore espoir.
    Je ne suis qu’un débutant en cyclisme, et j’ai eu la piqûre des mes premiers tours de pédales. J’ai eu la chance de pratiquer un autre sport à haut niveau….le dopage est partout. A une échelle plus petite certes. Moins médiatiser je vous l’accorde, peut être pour l’instant, mais partout.
    L’orage gronde au dessus du monde du sport professionnel. En espérant que cette pluie lave toutes ces traces honteuses…..mais je crains que tant qu’il y aura toujour autant d’argent en jeu, et ce quelques soit la discipline sportive, cela ne soit qu’une utopie.

    0
    0
  18. schwartz patrick

    Même si l’UCI ne devait pas être corrompue( ce qui m’étonnerait mais qui reste à prouver,encore un travail de longue haleine!), elle est en tous cas totalement incompétente dans sa manière de gérer les affaires depuis 1998; je me répète, devant autant d’
    incompétence, tout le comité directeur est obligé de
    démissionner, le scandale est lourd moralement, médiatiquement et financièrement!!! c’est vraiment une
    honte d’avoir laisser se gangréner un sport alors que tant de personnes capables et bien intentionnées pou-vaient organiser une lutte antidopage agréssive,juste, cohérente et évidente !
    Les témoignages de Moreau et de Jalabert :vaut mieux
    qu’ils ferment leur gueule, et les DS, pareil …
    Tout se sait depuis des années,obscurité presque totale dans une immense forêt mais maintenant les loups vont hurler avec les loup…
    « Ah! non, moi pas, mais les autres… »!!! les médias
    s’en liment les dents …

    0
    0
  19. Bertrand Pivert

    Son erreur n’est pas d’avoir « suivi », « respecter » la règle tacite du cyclisme, non, son erreur c’est son arrogance. Si il avait été humble et gentil, rien ne se serrait passer. Alors aujourd’hui le lyncher de la sorte c’est exagérer. Son problème c’est sa communication. Pas sûre qu’il avoue quoi que ce soit, pourquoi? Cela ferra-t-il vraiment avancer les mentalités? Quand bien même qu’en a-t-il à ciré? Il faut voir ce problème dans sa globalité, c’est notre société qui est pourrie. Prenez dix gars qui sont dans la misère, ma main à coupée, que 9 sont prêts à tout pour avoir, à terme, un compte en banque de moitié égale à celui du Lance aujourd’hui!
    Ce qu’il faut s’est supprimer les médias, le sport professionnel, stopper internet, supprimer Walstreet et réapprendre à vivre simplement. Je propose un stage de vie en Afrique pour la plupart d’entre nous.
    Humilité, sagesse, lucidité, et abnégation!

    0
    0
  20. toutouille26

    Bien d’accord avec toi pivert; j’ajoute que parmi tous les clients de ferrari, combien ont gagné le tour?

    0
    0
  21. PANTARULES

    Bon, nous parlons d’un mec qui a été chamion du monde, à gagné la Flèche, San Sebastian, 2 étapes du tour…

    Je suggère qu’on lui donne LBL 94 et 96, gagnés par des chaudières notoires…

    Un Grand Coureur quoi qu’il en soit…

    Blague à part, JALABERT a raison et MONDENARD lui même l’a reconnu :

    LANCE ARMSTRONG avait des qualités de cyclistes exceptionnelles !

    Fin de l’histoire.

    0
    0
  22. Pierre Chartrand

    Merci pour ton analyse éclairante. Je suis entièrement d’accord avec toi. Même a 65 ans, je suis et je demeure un passionné du Tour de France et du vélo et cela, même s’il m’apparaît clair que le cyclisme pro a TOUJOURS été grangrené par le dopage, seules ses formes évoluant avec le temps et les avancées scientifiques des laboratoires; rappelons-nous avant l’arrivée de l’EPO les fameux « pots belges »!

    0
    0
  23. schwartz patrick

    OK avec Bertrand Pivert
    les meilleures nuits de ma vie (en solo!), c’est dans
    le sud algérien, les Tassilis du Hoggar, des nuits à la belle étoile,dans la sac de couchage, le sable, le silence ,l’espace, en novembre…

    0
    0
  24. Josef Koba

    Je crois que le cyclisme professionnel est en grand danger, c’est quasiment un mort en sursis. Combien de temps encore les diffuseurs soutiendront ils ces mystifications et ces vols en bandes presque armées? Il restera des passionnés mais au delà? il ne faut pas oublier que les sports sont en compétition les uns avec les autres pour attirer les sponsors et les télés. Je ne suis pas certain que le vélo est beaucoup d’argument à faire valoir…
    Comparez le journal l’équipe aujourd’hui et il y a 20 ans : quelle place pour le cyclisme? depuis quand Liège Bastogne Liège n’a t il pas fait la une?
    Une solution s’offre au cyclisme : faire une révolution complète, considérer que le cyclisme pourri ou putrécible est mort et repartir de zéro. Toutes les fédérations et les structures pro dissoutes ; de nouvelles structures et de nouvelles règles, conserver les « monuments » mais en modifiant les parcours : on pourrait avoir des règles uniformes sur le matériel (notamment plus de vélo de contre la montre), l’interdiction des oreillettes, la réduction du nombre des équipiers sur les courses, l’interdiction de toutes les personnes condamnées pour dopage ; des nouveaux types de classements sur l’année ; un vrai classement mondial ; un vrai système de montée – descente ; une vraie lutte antidopage indépendante avec contrôle préalable(c’est à dire que les coureurs devraient démontrer que les paramètres sanguins sont normaux, c’est une forme de médecine du travail pour les protéger…)…
    je pense que les initiatives ne doivent pas manquer…le vélo doit se réinventer!

    0
    0
  25. Batrickp

    Laurent, tu as (à ce jour) oublié de souligner (avec ton talent) la coïncidence avec la suspension pour un an de Christophe Bassons, lequel continuait à s’amuser à courir à VTT loin des regards médiatiques.

    0
    0
  26. @marten
    Tout est dit dans cet article « interview ». Il y a longtemps que le Dr De Mondenard s’intéresse et connait les problèmes de tricherie dans le sport. Son approche est me semble t-il des plus réalistes et des plus crédibles… Son point de vue rejoint celui de Laurent et de beaucoup d’intervenants dans ce commentaire. LA ne doit pas tomber seul. Un organisme indépendant de lutte antidopage est nécessaire ainsi qu’une remise en cause des instances dirigeantes du fait de leur incompétence dans ce domaine. Après Landis en 2007, le palmarès du Tour se trouve avec un vide… Fallait-il le faire ? Faut-il le combler ? Il est vrai que ça tourne au ridicule ! Les potentiels nouveaux vainqueurs ont pour certains déjà fait l’objet de poursuites et de punitions pour faits de dopage. Réponse : vendredi. Selon moi, le vide demeurera sur cette période.
    Pour sortir du sujet « dopage dans le cyclisme », un des livres très intéressant du Dr De Mondenard : « Dopage dans le football – La loi du silence » !!!

    0
    0
  27. bikelarue

    @Bernard Piver, tu as la solution. J’aimerais tant voir le cyclisme et tous les sports sans dopage mais pensez vous vraiment que nous sommes assez responsables en tant que société?

    D’ici ce temps vive le spectacle!

    0
    0
  28. Bonaventure

    Au lieu de vous casser la tête et perdre du temps à tenter de trouver des solutions, j’en ai une indiscutable :
    Si on faisait 2 classements au Tour de France et sur les autres courses : un maillot pour le meneur au classement des non-dopés, et un maillot pour le classement des dopés.
    Ça ne serait pas une bonne idée ? c’est en tous cas la meilleure que j’ai trouvé depuis les débuts de ces affaires qui me gavent vraiment.

    0
    0
  29. Bonaventure

    Un peu d’humour n’est pas de trop par les temps qui courrent !

    0
    0
  30. Eric Tardif

    L’UCI a reçu 125 000$ d’Armstrong entre 2002-2005. Lorsqu’on questionne McQuaid s’il accepterait des dons des coureurs à l’avenir, il répond qu’il le ferait mais différemment et il ajoute :

    “At the time, in 2002 and 2005, Armstrong was a big star and there was none of this around him.”

    En 2004, non seulement, il y avait déjà des doutes sérieux concernant LA mais il y avait aussi un livre sur le sujet avec des faits importants. Je trouve étonnant qu’il n’y ait pas plus de pression pour des changements à l’UCI. Dans le meilleur des cas, il y a aveuglement volontaire et dans le pire des cas, il y a camouflage. Et même dans le meilleur des cas, cet individu doit quitter. Le cyclisme vit des moments difficiles et le président actuel fait partie du problème, pas de la solution.

    0
    0
  31. Zut

    Mon vélo est en berne…
    Très mauvaise journée pour le cyclisme.

    0
    0
  32. Tino

    Et maintenant,si seulement Lance acceptait de tout déballer…Je pense qu’il y pense plus que jamais…

    0
    0
  33. Mickey

    Il faut lire l’opinion du docteur Jean-Pierre de Mondenard (ancien médecin du Tour de France) à l’adresse suivante: http://www.cyclismactu.net/news-_de-mondenard-laquo-la-decision-de-l-uci-on-s-en-fout-raquo-28407.html
    Au sujet de la décision de l’UCI, il rappelle notamment ceci: « Importante ? Attendue pourquoi et pour qui, je vous le demande ! Sincèrement, quelle que soit la décision de l’UCI de ce lundi, sa décision sera de toute façon mauvaise. Si la fédération internationale de cyclisme retire à Lance Armstrong ses 7 titres et victoires du Tour de France, alors il va falloir retirer les victoires sur la Grande-Boucle à beaucoup d’autres vainqueurs. En juin 2011, j’ai sorti un livre « Tour de France, 33 vainqueurs face au dopage » où j’expliquais que tous ont été mêlés avec des histoires de dopage. Merckx a été contrôlé positif tout comme Zoetemelk. Le seul coureur vainqueur du Tour de France où les preuves sont infimes voire inexistantes, c’est l’Américain Greg Lemond. »

    0
    0
  34. Nelson

    Et avec tout ça il y a 7 Tour qui n’ont pas de vainqueur, 7 Tour sans gagnant mais un deuxième et un troisième, c’est COMPLÈTEMENT RIDICULE ……….

    L’UCI s’est peinturé dans le coin en se fermant les yeux sur le problème et si le ridicule tuait, la chronique nécrologique de Genève regorgerait de dirigeants de l’UCI demain.

    0
    0
  35. thierry mtl

    Armstrong a gagné les 7 Tour. Qui d’autres? Comment trouver le vainqueur parmi tous ces dopés. Comment ? Je vous le demande. C’est pareil pour les années suivantes et au moins les précédentes. Il faut l’accepter. Plus de 80 % du Peloton était et est encore dopé. La réaction des coureurs en témoigne. Personne ne réclame ses victoires.

    0
    0
  36. PANTARULES

    Il est quand même navrant que Mc QUAID ait cité SKY en exemple dans sa Conf..
    A cet égard, il devient urgent que l’AICAR devienne détectable…

    0
    0
  37. Dani

    Deux points me paraissent importants:
    Que la lutte antidopage soit sous la seule responsabilité et autorité
    des agences AMA, USADA etc….
    Que le découpage des grands tours soit raisonnable et ne s’adresse pas
    à des surhommes car on ne peut pas vouloir éradiquer le dopage et
    faire des parcours inaccessibles aux coureurs propres.

    0
    0
  38. RESSIOT

    UN SALUT AMICAL DE PARIS POUR SOULIGNER LA QUALITE DE VOTRE SITE, DE SES ARTICLES ET DE SES COMMENTAIRES, TOUJOURS TRES CONSTRUCTIFS;
    J’AI COMMENCE MON IMMERSION DANS LE CYCLISME PAR LE BIAIS DE L’ANTIDOPAGE ET DU JOURNALISME IL Y A DOUZE ANS MAIS SUIS DEVENU DEPUIS UN FERVENT PASSIONNE DE VELO. CE N’EST DONC PAS ANTINOMIQUE… FELICITATIONS POUR LA PERTINENCE DE VOS PROPOSITIONS POUR L’AVENIR, AUXQUELLES J’ADHERE TOTALEMENT. DAMIEN RESSIOT

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.