Giro 2012: le doute Hesjedal…

Ce que plusieurs observateurs éclairés du cyclisme soupçonnaient mais qu’ils ne pouvaient pas dire publiquement est désormais une réalité: le Canadien Ryder Hesjedal a bel et bien fait usage de produits dopants plus tôt dans sa carrière.

Ses aveux, rendus publics hier en raison du contenu du livre publié par Michael Rasmussen qu’il côtoyait au début de sa carrière pro, auraient été faits à l’automne 2012 dans le contexte du Rapport USADA ayant mené à l’Affaire Armstrong.

Encore une fois, plusieurs tomberont des nues: Hesjedal? Un si bon gars! Si gentil!

Pour moi, la question qui tue est ailleurs: s’il l’a déjà fait, qu’est-ce qui nous prouve qu’il ne le fait pas encore? Rappelons que Hesjedal a gagné le difficile Giro 2012 devant le grimpeur de poche espagnol (espagnol…) et actuel numéro un mondial, Joaquim Rodriguez, notamment en le contenant sur les pentes du Stelvio l’avant dernier jour de l‘épreuve.

Bien sûr, certains évoqueront les contrôles anti-dopage actuels: après tout, Hesjedal n’en a échoué aucun récemment, et aucun sur le Giro 2012. Du moins jusqu’ici.

Je vous rappelle que l’Affaire Armstrong et tous les témoignages recueillis dans ce contexte ont montré à quel point l’efficacité des contrôles anti-dopage demeure faible… Les plus gros scandales sont survenus grâce à des enquêtes journalistiques et policières, pas en raison des contrôles.

D’autres diront que Hesjedal évolue au sein d’une équipe au dessus de tout soupçon, ayant une politique anti-dopage claire et forte et étant dirigée par Jonathan Vaughters.

Une politique anti-dopage claire? Du papier tout ca…

Jonathan Vaughters? Quoi de mieux qu’un ex-dopé repentant pour donner une virginité d’apparat à une équipe cycliste professionnelle? “C’est parce que j’ai fait des erreurs dans ma vie passée que je veux gérer aujourd’hui une équipe propre, pour que les jeunes n‘évoluent pas dans le climat pourri de mon époque et aient un choix que je n’ai pas eu“. Tout le monde applaudit, mais qui sait vraiment ce qui se passe derrière les portes closes?

En gros, on revient toujours au même point: il faut les croire sur parole. Les croire sur parole notamment quant ils parlent tous d’une seule voix pour nous affirmer, comme c’est encore le cas d’Hesjedal, que ces dérives sont choses du passé et que fort heureusement, le cyclisme a beaucoup changé depuis.

Malheureusement, ces 20 dernières années, le milieu cycliste professionnel nous a prouvé à de trop nombreuses occasions que leur parole ne vaut en fait pas grand chose… et les calculs de puissance sont là pour nous montrer que les grands tours de 2013 se sont encore gagnés à des puissances mutantes…

Quoi qu’il en soit, il sera maintenant intéressant de voir la réaction de Jonathan Vaughters. Le maintien de la crédibilité de l‘équipe Garmin exigerait selon moi sa démission, de même que le licenciement de Hesjedal. Wait and see.

Chose certaine, vivement la commission Vérité et Réconciliation!

Les jeunes

Si cette nouvelle histoire ne me surprend guère, je me désole toutefois de voir tout le cyclisme canadien éclaboussé au passage. Nous avions déjà donné, notamment avec l’Affaire Jeanson…

Je me désole encore plus quant au message que cette histoire envoie aux jeunes coureurs canadiens qui aspirent à passer pro, comme des Pierrick Naud par exemple. Le cyclisme canadien apparaît être sur une bonne lançée depuis quelques années et il est normal que les plus jeunes s’identifient à leurs compatriotes évoluant à l‘étage du dessus.

L’histoire d’Hesjedal leur envoie un bien mauvais message puisqu’il vient ternir sa victoire au Giro 2012, en plus d’apposer sur le coureur canadien une étiquette de (d’ex) dopé.

Fort heureusement, nous avons d’autres exemples de coureurs canadiens s‘étant illustrés – différemment et plus modestement – au plus haut niveau, en particulier David Veilleux et sa victoire lors de la première étape du Dauphiné cette année, suivie de 3 jours en jaune. C’est ce qu’il ne faut pas perdre de vue en ces jours plus sombres.

Les jeunes! Je suis plus que jamais convaincu de la chose suivante: être pro sans se doper est possible (et c’est la voie à suivre – ils sont quelques uns à le prouver), mais le top-10 des grands tours demeure un point d’exception pour un coureur propre.

40 Commentaires

  1. Gferrer
    Soumis le 31 octobre 2013 à 1:27 | Permalien

    Il dit qu’il la fait il y a 10 ans….tous ceux qui avouent disent qu’ils ont arrêté, normal il y a la prescription, on verra dans 10 ans…
    Pour rappel: http://laflammerouge.com/les-chiffres-du-giro-avec-frederic-portoleau/

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  2. Piroux
    Soumis le 31 octobre 2013 à 2:05 | Permalien

    Salut Laurent,

    Ce sport c’est de la science fiction, c’est encore mieux que le film GRAVITY. Tu regardes une course à la télévision et tu attends 3 ou 4 ans pour connaitre l’épilogue, quel suspense !!!

    A bientôt
    Serge

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  3. delirium89
    Soumis le 31 octobre 2013 à 2:09 | Permalien

    Une bien triste nouvelle. Et dans ce cas là on se dit c’est foutu, ça changera jamais. Perso je suis desespéré.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  4. schwartz patrick
    Soumis le 31 octobre 2013 à 2:49 | Permalien

    s’il gagne le Giro 2012, c’est que sa méthode de dopage est sophistiquée, donc intègre un processus
    demandant des complicités de haut vol… il ne s’est
    pas chargé tout seul dans un WC de 1m² avec de l’EPO et des produits achetés au supermarché du coin …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  5. schwartz patrick
    Soumis le 31 octobre 2013 à 2:55 | Permalien

    Les journées de « repos » dans les grands tours où tout se « régénère » comme par miracle … j’en fais toujours un cheval de bataille, à méditer …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  6. Zenou
    Soumis le 31 octobre 2013 à 4:23 | Permalien

    Garmin est propre mais elle a quand même pour politique de récupérer les dopés repentis tels que Dekker, Millar Vande Velde…
    Dont certains comme Vande Velde ont eut des meilleurs résultats après avoir abandonné le dopage que lorsqu’ils étaient dopés.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  7. Chevêche 2
    Soumis le 31 octobre 2013 à 6:26 | Permalien

    Ses aveux sont pas très cohérent, je l’ai fait mais après j’ai arrêté. Enfin l’USADA confirme qu’il avait été témoigner il y a déjà quelques temps sur le sujet.

    http://www.cyclingnews.com/news/hesjedal-admits-to-doping-says-evidence-was-given-to-usada

    L’histoire est pas très clair en tout cas.

    Dans un registre plus « humour », (on fait avec ce qu’on a). Ricco veut aller battre les records d’ascension de certains cols mythique, il aurait déjà choisi le Ventoux et pense au Galibier et à l’Alpe d’huez, évidement lui il veut le faire en étant propre, alors de deux choses l’une soit on a pas la même définition du mot « propre », soit il compte juste prendre une douche avant de monter sur son vélo.
    http://www.cyclingnews.com/news/ricco-confirms-2014-record-bids-on-legendary-climbs

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 11 votes)
  8. Nelson
    Soumis le 31 octobre 2013 à 6:49 | Permalien

    Apprendre que Hesjedal s’est dopé ne m’a pas vraiment surpris, déçu mais pas surpris. Après les confessions plus tôt cette année de Michael Barry, ça démontre l’ampleur du problème …… Si Veilleux a pris sa retraite si tôt c’est probablement qu’il a fait un autre choix lui.

    Avec la rareté des équipes et suite au scandale Armstrong, l’an prochain je ne serais même pas surpris de voir le nombre de coureur dopé augmenter. La compétition va être tellement forte pour conserver les jobs dans les équipes que les gars vont être prêt à faire n’importe quoi

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +19 (from 21 votes)
  9. bonaventure
    Soumis le 31 octobre 2013 à 7:21 | Permalien

    Est-ce qu’on peut accuser Hesjedal et le condamner avant preuves, et en même temps affirmer que David Veilleux a conquis un maillot jaune et passé 3 jours avec sur une course World Tour de manière propre ?

    Comme tu le dit justement, comment peut-on savoir ce qu’il se passe derrière les portes closes ? celles de Bernaudeau et d’Europcar seraient plus ouvertes que les autres ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +12 (from 20 votes)
  10. schwartz patrick
    Soumis le 31 octobre 2013 à 8:39 | Permalien

    Si nous voulons en savoir plus,les copains, transformons nous tous en détectives de haut niveau,(comme dans les films), parce que tous les ans, à pareille époque, nos amis les coureurs(pas tous) vont très certainement faire leurs emplettes avec leurs
    médecins, leurs DS ( ex Riis,Lefévère)dans les labos,
    les hôpitaux (ces salons de la dernière nouveauté performante)pour être au courant de ce qui se fait de
    mieux au présent et encore mieux dans un avenir proche;
    qu’on ne me dise pas qu’il n’y a rien à tester, à quoi
    servent les stages? à s’entrainer ensemble entre amis,
    avaler dans les hauteurs de l’oxygène naturel ? Depuis
    longtemps, je ne m’appelle plus Oui-Oui …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  11. Sébastien Lamarre
    Soumis le 31 octobre 2013 à 10:44 | Permalien

    Extrêmement déçu… Et oui, je voulais y croire, justement sur la base de la régularité des performance depuis l’époque MTB/Gary Fisher. Ha!

    Et puis ça m’est maintenant apparu: L’époque Roland Green (ring a bell?) et son passage du mtb à la route, les débuts sur la route de Ryder… avec US Postal. Ta-daaaaaa!

    Je n’y crois plus. Giro ou Coupe du monde, étape du Tour. Foutaise, tricherie, mensonge. Ryder, Michael, Roland… Pffft!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  12. thierry mtl
    Soumis le 31 octobre 2013 à 10:53 | Permalien

    Et dire que le MTB était perçu comme plus propre avec ses courses de 2hs et le peu de courses par étape. 10 ans plus tard, Plusieurs des meilleurs ont été pris et on constate que c’était aussi une discipline infectée. Julien Absalon est l’exception jusqu’à aujourd’hui.

    Après ce que j’ai vu et entendu en 2013, que personne ne me dise que les meilleurs coureurs ne sont pas sous un protocole de dopage. Ils le sont jusqu’à preuve du contraire. Et pour la preuve, rendez-vous dans dix ans.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  13. thierry mtl
    Soumis le 31 octobre 2013 à 10:54 | Permalien

    Regardez bien le retour d’Andy Schelck aux avant- postes en 2014 et vous verrez le vrai rôle que joue son frère Frank dans sa carrière.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  14. bigmouse
    Soumis le 31 octobre 2013 à 11:56 | Permalien

    Je vous trouve tous bien sévère!

    oui il a pris de l’epo il ya 10 ans mais ca ne veut pas forcement dire qu’il en a pris en 2012 (coupable un jour mais tjrs! pourquoi un cycliste par définition est un récidiviste. Bon ok il y a un gros nombre qui rechute mais pas tous)

    Par ailleurs ses performances ds le giro n’était pas choquantes (forte vour tres fort mais pas choquante). De mémoire ce fut le grand tour le moins controversé au niveau des chiffres avec la victoire d’evans!

    Autre element pour lui, il a emergé ds une période d’acalmie niveau dopage et disparu cette année! ces adversaires du giro (rodrigues et valverde entre autre)eux ont explosé leur watt developpé par rapport au giro 2012

    Ca mérite une prise de distance et de voir, non?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 19 votes)
  15. andreas
    Soumis le 31 octobre 2013 à 12:19 | Permalien

    Plutôt que de dire je savais ou j’avais un doute… cherchons plutôt des solutions, qui il faut croire, ne fait pas partie des objectifs des différentes fédérations.

    Ces coureurs, qui vivent grassement de subventions diverses, souvent prises à même nos impôts (crédits d’impôts pour athlètes etc.), ou simplement qui vivent grâce aux commandites d’équipes (encore notre argent, via notre consommation) n’ont jamais eu de comptes à rendre et vivent dans une réalité qui n’est pas viable. toutes ces équipes vivent sur le dos de commandites, mais sont à but lucratif. C’est le summum de l’anti-viabilité et certes l’économie finira par achever ce genre d’opération.

    Entretemps: Cessons d’acheter des produits dérivés du cyclisme professionnel, cessons de supporter les fédérations et le salaires des gens qui y travaillent à moins qu’ils ne prennent de sérieuses mesures contre le dopage et je pense qu’en 2013, bientôt 2014, seule la suspension à vie devrait être envisagée. Fini les sanctions ridicules de 6 ou 8 mois, de 2 ans.

    2 ans, c’est le temps qu’il faut pour se refaire un programme, refaire son passeport sanguin, passer sous les radars, arriver de nul part et tout gagner… ou aussi devenir juste assez bon pour garder sa job dans une équipe.

    Les fédérations devraient cesser de mousser l’élite, et se dédier d’avantage à la participation populaire, qui elle n’amène ni salaire, ni subvention afin de développer l’élite de demain, qui regarde sans cesse vers un futur plus propre. (mon oeil)

    Maintenant, certains diront  » suspension à vie? c’est trop sévère!  » Ha mais pourquoi? Les règles sont là, si tu triches, tu perds. c’est écrit dans le contrat. Ne pas opter pour la suspension à vie, c’est dire aux tricheurs  »allez cette fois-ci c’est bon, mais la prochaine fois ne te fait pas prendre. »

    La règle devrait s’appliquer aux coureurs de tous les calibres, rangs, âge etc. N’allons pas croire qu’ici c’est plus beau qu’ailleurs et comme le dit notre ami Tino,(ce n’est pas une citation) tout le monde devrait avoir le droit à son spaghetti. Et chez nous, on peut aussi bien faire qu’ailleurs.

    D’ailleurs les dernières années ont été révélatrice sur le dopage dans le sport local, et ce n’est que faute de moyens que plus ne se font pas prendre. Et je ne parle pas juste de cyclisme. Allez consulter le site du CCES, une bande latérale annonce tous les athlètes ayant reçu une sanction.

    Lorsqu’il y a appât du gain, il y a tricherie. Il y aura moins de postes disponibles en cyclisme professionnel l’an prochain, la valence de certains pourraient les pousser à prendre les moyens qu’il faut pour se trouver un emploi.

    Contactez votre fédération, écrivez leur, dites leur que vous demandez la suspension à vie pour les tricheurs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 11 votes)
  16. Regis78
    Soumis le 31 octobre 2013 à 1:35 | Permalien

    Outré ??? Déçus ??? Surpris ??
    Je ris, encore une fois sport de haut niveau+Pognon = augmentation artificielle de la performance.
    Vous tombez des nues ??? REVEIL !!!!
    Faites-vous du sport ????
    tous les êtres humains ont une limite que l’on ne peut dépasser et tous ces sportifs tous sports confondus la dépasse allégrement.
    Alors hesjedal !!! ah ah !!! on fait un procès et on crache sur armstrong mais pas sur hesjedal. Et Riis, Ullrich, Contador, Rico….. toutes les équipes PRO qui font des perfs hors-normes.Pffffffffffffffffff
    Franchement faisons comme Guillaume Presbois, occultons le dopage et parlons de sports aidés ou pas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  17. Cyclick
    Soumis le 31 octobre 2013 à 3:00 | Permalien

    Et voila, au tour de notre canadien Hesjedal, « Mister Nice Guy », de passer aux aveux, concernant « du moins » son debut de carriere. Pour gagner le récent Giro 2012, ca m’étonnerait bien gros alors qu’il était propre… Comment le croire? Ca nous met, nous, en tant que spectacteur (de tout ce cirque), quelque peu dubitatif, non?

    Veilleux, il a pris sa retraite bien jeune. A-t-il vu ou expérimenté des trucs « illégal », et il en a eu marre assez rapidement de cette tricherie?

    Encore une fois, disons la 78e fois en 5 ans, je déchante totalement…

    Et les spectateurs, malheureusement, seront encore bien nombreux l’an prochain sur les bords de la route à encourager les coureurs pros et à acclamer les champions sur les podiums, qui ma fois, sont tous dopés!!!!!!!!!!!!!! 🙁

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  18. Sly
    Soumis le 31 octobre 2013 à 4:53 | Permalien

    Toute personne un tant soit peu « allumée » sait que plus l’on accède aux sphères supérieures de la vie, que se soit en compétitions sportives, en politique ou en affaires, plus le pourcentage de « tricheurs » narcissiques est grand. La plupart des individus qui prétendent être des leaders et/ou des gagnants, veulent gagner à tout prix, quelque soit les moyens utilisés.

    Le cyclisme n’est que le reflet de la société dans laquelle nous vivons.

    Et lorsque ces tricheurs se font prendre, ils se mettent en mode « damage control » et mettent en marche le même processus de communication: des excuses repentantes incluant le fameux « c’était il y a longtemps mais maintenant j’ai compris et je ne le fait et ne le ferai plus » et puis silence … un silence avec l’espoir de voir la crise s’atténuer avec le temps, souhaitant que les réflecteurs se tourne vers d’autres tricheurs. Et finalement, avec un peu de chance, un éditeur vous contact dans le but de faire un livre ou un film. Et c’est alors une chance de capitaliser encore plus sur votre tricherie.

    J’ai personnellement beaucoup plus de respect pour tous ces passionné(e)s qui font du vélo que par plaisir et qui, semaine après semaine, le font malgré les difficultés de la vie quotidienne, la vie familiale et ce sans être des plus performants lors de la sortie du dimanche.

    Il y a longtemps que je regarde le vélo professionnel comme un sport spectacle, ce n’est que du divertissement et de la publicité.

    Je le répète, s’il n’en tenait qu’à moi, aucun gouvernement n’investirait ne serait-ce qu’un seul sous dans le sport d’élite. Seul le sport de masse doit faire l’objet d’investissement par l’état.

    Réfléchissez à l’expression « Panem et circenses » ou « du pain et des jeux » utilisée dans la Rome antique pour de garder la paix sociale et la faveur populaire.

    Car le cyclisme de compétition est devenu comme tout les autres sports une machine à me vendre le rêve que l’équipement, les barres énergigeantes, les powermeters, les coachs personnels, les bouquins, les magazines et autres trucs qui s’y rattachent sont nécessaires et que plus mon investissement sera grand plus grandes seront mes performances et qu’il en ira ainsi de mon bonheur. Et pendant que je suis enthousiasmé par la compétition, je ne jette pas un regard critique sur la société et ses gouvernants.

    En terminant, à tous ceux qui demain iront au travail et qui prendront un café pour bien démarrer la journée…
    demandez-vous un instant s’il ne s’agit pas là d’un stimulant (drogue) que vous utilisez afin de mieux « performer », être plus alerte et peut-être obtenir cette augmentation dont vous avez tant besoin pour payer vos « bébelles ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +22 (from 28 votes)
  19. le facteur du vercor
    Soumis le 1 novembre 2013 à 2:11 | Permalien

    ah quelle balance ce Rasmussen

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  20. Regis78
    Soumis le 1 novembre 2013 à 3:25 | Permalien

    RASMUSSEN balance car il s’est fait « balancé », ainsi fonctionne la MAFIA car c’est cela le sport de haut-niveau une belle mafia !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  21. Josef Koba
    Soumis le 1 novembre 2013 à 4:07 | Permalien

    « Le cyclisme n’est que le reflet de la société… » belle foutaise que cette phrase. Une fois qu’on a dit ça, on n’est pas très avancé… Le cyclisme n’est que le reflet du cyclisme. Or, le cyclisme professionnel ce sont des strates de merde calcifiée. Le dopage n’est qu’une de ces strates. Il faudrait faire appel à un Cincinnatus, une personnalité extérieure qui remettrait tout à plat, dénoncerait les tricheurs et les corruptions et repartirait sa mission effectuée. En effet, sur quoi s’appuyer : les coureurs? les premiers à tricher… les directeurs sportifs? d’anciens coureurs qui ont triché et encouragent la triche… les organisateurs de course? il suffit de regarder les magouilles d’ASO… les diffuseurs? des victimes-complices consentantes… les fédérations?n’en parlons même pas… et il reste les managers-agents des coureurs, les soigneurs, les médecins, des universitaires, les boîtes de paris « sportifs »… Pas un pour sauver l’autre. les seules à dénoncer le dopage sont systématiquement ceux qui se sont fait prendre et ont été éjectés du système… Si la commission vérité et réconciliation, c’est le système actuel qui écoute les tricheurs d’hier et d’aujourd’hui, bon courage!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 16 votes)
  22. Fredo
    Soumis le 1 novembre 2013 à 8:07 | Permalien

    « Personnellement je n’y crois pas du tout, de la même façon que Michael Barry a dit qu’il a arrêté de se doper en 2006, je n’y crois pas du tout non plus, a lancé le cycliste professionnel québécois François Parisien jeudi. Ce sont des gars qui ont menti pendant des dizaines d’années et qui ont décidé d’avouer, de passer aux aveux de dopage après avoir été exposés et accotés au pied du mur. »

    Déclaration de Francois Parisien

    «Il va me dire qu’il n’a jamais retouché au dopage depuis 2003! N’importe quoi. J’espère qu’il va en payer les conséquences. Vaut mieux gagner moins de courses, mais se coucher la conscience tranquille le soir», a-t-il déclaré, mercredi, en début de soirée sur les réseaux sociaux

    Déclaration de Hugo Houle

    «Tous les cyclistes qui passent aux aveux parlent de faits qui remontent au temps de Mathusalem. C’est pratique, ironise la spécialiste du dopage Christiane Ayotte. Y a de quoi être cynique.»

    Christine Ayotte

    «Je suis un peu découragé, je suis vraiment déçu, les mots me manquent pour dire ma peine. Hesjedal est un cycliste pour lequel j’avais beaucoup d’admiration. Ça m’assomme. Ça va assommer les fans du vélo au Canada. J’avais l’habitude de le voir au Grand Prix Cycliste du Canada et je prenais des photos avec lui. J’avais beaucoup d’admiration pour lui», de confier Louis Garneau au micro de Paul Houde.
    «La machine à doutes est parti, a-t-il ajouté. On va douter de ses performances passées comme celle du Tour d’Italie. Ça fait mal. Mais je crois qu’il y a encore des coureurs qui sont des purs et durs et qui veulent courir propres.»

    Louis Garneau

    Y-a-t-il quelque chose à rajouter?

    Me revient en mémoire la « déception » de plusieurs suite aux aveux de dopage de Michael Barry. Jusque là on l’avait présenté comme le cycliste exemplaire : poli, intelligent , « intellectuel », un modèle. Et puis, patatras, il est tombé de son piédestal.
    (En passant, pourquoi les cyclistes canadiens ou québécois seraient plus propres : parce qu’ils sont québécois ou canadiens?)

    Et jusqu’à preuve du contraire, Lance a toujours prétendu qu’à son retour en 2009 il n’était plus dopé!
    Faut-t-il le croire? Faut-t-il croire Ryder qui prétend s’être dopé un temps seulement.
    En ce qui me concerne, poser la question c’est y répondre. Même si on prétend qu’il y a maintenant un cyclisme propre, c’est drôle, j’ai tendance à penser que tout simplement les moyens utilisés pour se doper sont encore plus sophistiqués qu’ils l’étaient dans les années 90, dans les débuts de l’EPO.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  23. thierry mtl
    Soumis le 1 novembre 2013 à 9:47 | Permalien

    La contre-perfomance de Hesjedal au Giro 2013 était sérieusement douteuse. Cette supposée infection (encore très nébuleuse aujourd’hui)qu’il a découvert qqs jours après avoir quitté la course. Une infection asymptômatique et sans trace pendant une semaine, qui avait pour seul effet de le limiter à 95% de ses capacités. Quand on a une infection des voies respiratoires, on ne reste pas autant de jours sans pouvoir la ressentir et la cerner,surtout avec le suivi médical quotidien dont il dispose. Déjà, j’avais l’impression qu’il cachait qqs chose.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  24. andreas
    Soumis le 1 novembre 2013 à 12:55 | Permalien

    Voici une partie des propos de Will Routley, que je trouvent pertinents.
    Et qui supporte ma proposition pour un bannissement à vie:

     »It is so common that a former doper becomes the authority on how to be a clean rider, but in my estimation this is totally backwards. A cheater cannot tell a young kid how to race clean, because he has never done so.

    The cheaters all justify their decisions as saying, “it was normal at the time, it was institutionalized.” If they can’t own their personal mistakes then get rid of them. Why is a lifelong ban from the sport so bad? There are many other jobs out there, get a job somewhere else. I want to work with drug-free riders, and set an example for the next generation. »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  25. schwartz patrick
    Soumis le 1 novembre 2013 à 1:40 | Permalien

    21 OK avec toi Josef Koba, les autres sont durs avec toi!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  26. Josef Koba
    Soumis le 1 novembre 2013 à 2:58 | Permalien

    Ce qui est dur, reconnaissons le, c’est de lire que monsieur tout le monde se dope en prenant son café le matin. A ma connaissance, il ne contrevient à aucune loi ou règlement, il ne dupe personne, ni son conjoint, ni son employeur, ni ceux qui le regardent. A force de manier l’euphémisme, on en oublie l’essentiel : les pratiques du peloton (pris au sens large en y incluant tous ceux qui gravitent) sont des pratiques frauduleuses. Le dopage n’en est qu’un aspect, certes le plus saillant. A observer les moeurs du cyclisme professionnel, on se croirait dans un film de Scorsese ou dans un épisode des Soprano.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  27. dan
    Soumis le 1 novembre 2013 à 6:25 | Permalien

    9 bonaventure: Europcar était recemment visé par des enquêtes;on leur a expliqué que c’était la derniére fois qu’on leur sauvait la mise…Message reçu, vue les résultats du Tour 2013…Quant à leur vedette qui jadis montait souple un ton sous les meilleurs et qu’on a vu grimper à la Luc Leblanc ces dernières années avec les résultats qu’on sait, pas besoin d’être expert pour se poser des questions…Quant aux noms des produits utilisés qui circulent dans le milieu, quelle importance ? Un agréable coursier comme Hesjédal…
    Au Roc d’Azur, 2 ex-pros français parlaient du miracle Sky dû à…attendons quelques années…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  28. Vincent C
    Soumis le 2 novembre 2013 à 6:57 | Permalien

    D’accord avec Josef Koba, ça prend TOUJOURS quelqu’un de l’extérieur du cyclisme pour couler les dopés. Ce n’est pas l’AMA, l’USADA ou n’importe qui d’autre qui a fait couler Armstrong, c’est un travail journalistique qui l’a fait avec Ballester entre autre. Même chose pour l’affaire Puerto.

    Pour faire un parallèle au Québec, y’aurait pas de commission Charbonneau si il n’avait pas eu d’émission Enquête. Le gros du travail vient de là, il vient jamais des instances.

    Ça prend une entité indépendante pour faire le sale boulot. On ne peut pas compter sur les gens impliqués pour s’auto-critiquer de bonne foi, c’estg archi-naïf de penser que c’est possible.

    D’accord Andreas, une solution; le banissement à vie… à vie du sport, à vie de l’industrie.

    Et tout d’un coup, la menace de ne plus pouvoir faire des affaires en cyclisme va faire peut-être réflechir certains.

    Perso; jamais j’acheterai du Trek simplement parce qu’ils étaient de conivence avec Armstrong, that’s it. J’ai un Marinoni, est-ce que y’a des dopés qui roulent sur Marinoni?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  29. Vincent C
    Soumis le 2 novembre 2013 à 6:58 | Permalien

    *on aurait dû lire : je n’acheterai jamais

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  30. Sly
    Soumis le 2 novembre 2013 à 8:02 | Permalien

    « …belle foutaise que cette phrase… » Josef Koba (21)

    Et dire que j’ai été vilipendé parce que je, sois disant, manquait de respect.

    À Vincent C. (27)

    On le sais tous qu’il n’y a que des purs, que dis-je, des Saints qui roulent sur un Marinoni et qui fréquente sa boutique.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  31. Clément
    Soumis le 2 novembre 2013 à 8:22 | Permalien

    Salut Laurent,

    Je suis ton blog depuis de nombreuses années depuis la France. Quand Hesjedal a gagné le Giro, je me souviens de votre joie ici, c’était complètement normal. Je ne croyais pas du tout en sa victoire « propre » (c’était tout sauf logique qu’il atteigne un tel niveau, qu’il n’a d’ailleurs plus jamais vraiment réatteint) mais je n’ai rien dis dans les commentaires, ça n’aurait servi à rien, sinon à gâcher un bon moment. Aujourd’hui la réalité commence à refaire surface, même si les faits remontent à bien plus longtemps que ce Giro.
    A mon humble avis, il y a eu ici le même phénomène qu’en France quand Voeckler a fait 4e du Tour, ce qui était surréaliste aussi : la conviction intime que nos champions nationaux sont plus cleans que les autres, que « nous », on ne touche pas à ça, que les méchants, ce sont les espagnols avant tout. Or c’est se voiler la face à mon sens.

    Je n’ai jamais cru au discours Sky qui explique leurs perfs surhumaines par leur « travail scientifique » et autre blabla.
    En revanche je n’ai cessé de m’interroger sur Garmin. Et je m’interroge encore aujourd’hui. Sont-ils sincères ? Si non c’est peut-être la plus belle escroquerie du cyclisme post-Armstrong. Je ne sais pas. J’ai terriblement envie d’y croire. J’étais sur le Tour en tant que journaliste quand Ricco s’est fait contrôlé positif en 2008 : j’ai vu David Millar avec les larmes aux yeux, triste et dégoûté, seul dans un coin (donc ce n’était pas du théâtre). A ce moment là je me suis dit que ce n’était pas du chiqué. Mais tout de même, combien de fois a-t-on été trompés…

    J’ai toujours pensé qu’un très bon signe du niveau « réel » d’un coureur est sa régularité, sa constance. C’est pour ça que les deux coureurs les plus dignes d’admiration dans le peloton actuel s’appellent pour moi Valverde (nom polémique s’il en est, j’en suis conscient, mais qui est revenu à son meilleur niveau après sa suspension, suspension qui était due d’ailleurs pour rappel à des faits remontant aux années 2003-2004 quand il était chez Kelme) et Cancellara. Deux coureurs qui évoluent au top niveau depuis des années (10 ans pour Valverde !) sans baisse brutale et étrange de niveau (à la différence de Gilbert qui s’est bien « rangé » depuis 2 ans, de Contador, ainsi que tous les contrôlés positifs des années 2000 qui ne sont jamais revenus à leur ancien niveau ensuite : la liste serait trop longue).
    Cela pour dire que j’aurais volontiers cru en Hesjedal s’il avait conservé un top niveau suite à sa victoire au Giro. Ca n’a pas été le cas. Ca m’a fait pensé à Cobo. Ca n’a fait que renforcé mes doutes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +16 (from 16 votes)
  32. dan
    Soumis le 2 novembre 2013 à 2:41 | Permalien

    David Millar étonnait déja ses coéquipiers seniors alors qu’il n’était que junior…
    Un gros moteur…Depuis son retour de suspension, l’écart avec les meilleurs dans les CLM est resté constant…Quand on parle dopage,je cite ses classements en exemple…Et il y a longtemps que je n’avais pris un tel plaisir pour sa victoire dans le Tour 2012…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  33. thierry mtl
    Soumis le 2 novembre 2013 à 7:08 | Permalien

    Je crois que même Vaugters est sincère au sujet de son équipe et de ses coureurs. Cela ne veut pas dire que les coureurs de son équipe sont aussi sincère que lui. Il est difficile d’afficher des certitudes même pour les Directeurs sportifs. Vaugters plaide aujourd’hui que le passeport de Hesjedal a toujours donné des paramètres stables.

    Le problème est aujourd’hui dans l’abus de stabilité des paramètres, même sur une épreuves de trois semaines. Les cas Horner (Vuelta 2013) et Armstrong (Tour 2009) en sont des exemples. Ce qui me convainc qu’il ont triché, c’est que leurs paramètres sanguins sont beaucoup trop stable du début jusqu’à la fin de l’épreuve de trois semaines. C’est une stabilité impossible à atteindre sans le recours à des transfusions ou de l’EPO. C’est ce qui fait que les champions sont maintenant (contrairement à l’ère Ullrich) presque top niveau, de février à octobre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  34. Clément
    Soumis le 3 novembre 2013 à 5:03 | Permalien

    Oui Thierry, les passeports bio trop lisses sont très suspicieux. C’est ce qu’expliquait cet excellent article du Monde pendant le dernier Tour, dont on avait parlé ici je crois : http://www.lemonde.fr/sport/article/2013/07/18/comment-les-coureurs-contournent-les-controles_3449279_3242.html

    Or l’article montre que le lissage des variations se fait en étroite collaboration avec le médecin de l’équipe. Un coureur ne peut pas s’occuper seul du dopage « lourd » (c’est à dire sanguin et perfectionné), il faut une organisation : je cite,  » « Certains médecins d’équipe réveillent les coureurs à 5 heures avant le passage des contrôleurs afin d’ajuster les valeurs », « Des micro-doses de tout, tout le temps. », « Des équipes se déplacent avec des broyeuses dans les hôtels. Ça leur permet de détruire les poches une fois utilisées et de s’en débarrasser ni vu ni connu dans les toilettes » –> on voit bien que dans certaines formations, c’est très très pro.
    Difficile dès lors de penser que le manager n’est pas au courant. En revanche rien ne dit que ça arrive chez Garmin, en effet.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  35. schwartz patrick
    Soumis le 3 novembre 2013 à 6:01 | Permalien

    ok avec thiérry mtl
    mais je rajouterai, que les paramètres sanguins définis
    par l’équipe ne sont pas convaincants;on peut manipuler absolument tous les chiffres une fois de plus
    il faudrait que ce soit une institution indépendante et incorruptible à 100% qui soit propriétaire et maître absolu de ces paramètres. De plus, chaque coureur entrant dans le professionnalisme devrait se soumettre à ces examens en ayant au départ et de base, des chiffres surlesquels chaque médecin et chaque homme de loi puisse se référer. Nous avons tous une pièce d’identité propre et officielle,donc incontestable; mais malheureusement tout le monde peut créer des faux, faisant illusion un certain moment.
    C’est ce passeport biologique, cette banque de données
    le plus important à mes yeux et enfermée dans le coffre d’une seule institution anti-dopage de référence
    100% indépendante,donc,et incorruptible, je me répète!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  36. Christophe J
    Soumis le 3 novembre 2013 à 6:29 | Permalien

    De toutes façons, même s’il dit vrai, personne ne le croira. Il n’y a rien de mieux que de brûler ses idoles pour ne pas se brûler soi-même.
    Le sport de compétition tue la nuance, la différence, chez les sportifs comme chez les supporters.
    Il n’y en a toujours que pour le vainqueur, puis vient le temps des désillusions.

    Je ne vois pas ce qui oppose Sly et Josef Koba. Les principes décrits relèvent de systèmes mafieux et ou féodaux. On les rencontre de partout, dès que de l’argent ou du pouvoir sont en jeu, que cela concerne du dopage, la corruption ou autre. Les « gagneurs » de tout crin ne sont-ils pas encensés, quelles que soient leurs méthodes ?
    Le sport est sensé représenter le bon côté d’une opposition, avec des règles garantissant l’équité, la beauté du geste et le fair play. Malheureusement, pour des sportifs pros de haut niveau il n’est bien souvent qu’un excellent gagne pain pour lequel la fin justifie les moyens. C’est là que le sport n’est que le reflet de la société dominante.

    Au sujet de Valverde et Cancellara, on peut voir tout et son contraire dans leur régularité…

    Allez Moncoutié !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  37. Vincent C
    Soumis le 3 novembre 2013 à 7:35 | Permalien

    @Sly

    Donc y’a du monde dopé qui roulent sur Marinoni? T’as des noms? C’est le temps de dénoncer si tu sais quelque chose! Sinon, tu vas faire quoi? L’Omerta? Comme les pourris qu’on dénonce depuis longtemps.

    La dénonciation est LA façon avec laquelle on pourra prendre les fautifs. Le gros du boulot de la police est fait comme ça. Si il n’avait pas de délateur, jamais la police serait capable d’arrêter des groupes organisés.

    Alors de faire des insinuations sans dévoiler et sans vider son sac, ça donne strictement rien.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  38. Régis
    Soumis le 3 novembre 2013 à 4:33 | Permalien

    http://www.lemonde.fr/sport/video/2013/10/25/vtt-back-flip-au-dessus-d-un-canyon_3502789_3242.html

    Salut ,

    regardez ce lien pour ceux qui aiment le VTT…
    Ceux qui ont pondu ce tracé sont tout simplement malades! Je ne m’y aventurerais pas à pied!!! :-s

    Ciao

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  39. Zardoz
    Soumis le 4 novembre 2013 à 7:52 | Permalien

    Complètement d’accord avec Clément (post n°31). Moi non plus, je n’avais pas voulu saper l’ambiance lors de la victoire d’Hesjedal au Giro 2012, mais je n’en avais pas moins quelques réserves.

    Les explosions subites de Vandevelde à 32 ans sur le Tour 2008, Wiggins à 29 ans sur le Tour 2009, et Hesjedal à 29 ans sur le Tour 2010, étaient de toute façon assez suspectes. Moi aussi à la base, j’ai eu envie de croire en la sincérité du projet Garmin, mais là ça fait beaucoup. A croire qu’on est manipulés jusqu’au bout.

    A vrai dire, j’étais presque étonné de la ferveur avec laquelle sa victoire au Giro avait été accueillie, sachant la rigueur du site et de ses participants. Mais c’est vrai, qu’on soit canadien, français ou belge, on aura toujours cette fâcheuse tendance à mettre de côté de son regard critique quand c’est un compatriote qui fait des résultats.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  40. Eric
    Soumis le 7 novembre 2013 à 5:47 | Permalien

    Effectivement, comment le croire, sachant qu’il a déjà menti et qu’il ressert exactement les mêmes arguments que tous les autres avant lui qui ont « avoués s’être dopé à une certaine époque mais plus maintenant ». J’ai le souvenir d’Erik Zabel qui est le parfait menteur de bout-en-bout :
    1 – il est propre !
    2 – il avoue quand même qu’il s’est dopé seulement des premiers jours de son premier Maillot Vert, que ça n’a pas été concluant et qu’il était propre après…
    3 – d’après le rapport du Sénat, il était bien dopé en 1998, soit deux ans après son premier Maillot Vert !
    4 – et beh il a finit par avoué un plus : il s’est dopé encore un peu au-delà !
    Donc quand on voit tous les mensonges de ce gars-là, des révélations de tous les autres, de serials dopés comme Di Luca ou Ricco, comment croire Hesjedal sur parole ?! Impossible !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!