Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Hesjedal devrait abandonner le Giro

Ca n’a pas tardé: on a eu la confirmation que quelque chose ne tourne pas rond avec Ryder Hesjedal depuis samedi dernier.

Il a en effet perdu plus de 20 minutes dans l’étape d’hier qui se terminait en altitude du côté d’Altopiano del Montasio. Il a été lâché assez tôt lorsque l’équipe Sky a mis en route dans le Passo Cason di Lanza.

Résultat, Hesjedal pointe désormais en 33e place du classement général, à plus de 23 minutes de Vicenzo Nibali, toujours en rose avec 41 secondes d’avance sur Cadel Evans (attention à lui!) et un peu plus de 2 minutes sur deux Sky, soit Uran et Wiggins.

C’est donc très clair: son Giro est terminé, du moins pour le général.

Un choix s’offre à lui: l’abandon, ou la poursuite de l’épreuve.

Personnellement, je suis convaincu que l’abandon serait préférable à ce stade-ci.

D’une part, il ne sert à rien de poursuivre une épreuve aussi exigeante si on est malade. C’est de toute évidence le cas avec Hesjedal et continuer l’épreuve pourrait vouloir dire de sérieusement hypothéquer ses chances de guérison, et la suite de sa saison.

D’autre part, s’il abandonne, il pourra passer des tests pour clarifier la source du problème, et éventuellement se rétablir en vue du Tour de France qu’il pourrait aborder dans une bonne position pour une place au général.

Enfin, s’il poursuit le Giro, ce ne pourra être que pour une raison, une victoire d’étape qui demeure possible compte tenu de son retard au général; n’étant plus une menace pour le maillot rose, il pourrait bénéficier d’un bon de sortie sur une étape de montagne.  Mais est-ce vraiment important à ce stade-ci?

Nous serons vite fixés et je pense qu’Hesjedal et son équipe Garmin prendront la bonne décision: l’abandon.

Partager

Précédent

La buse Hervé

Suivant

Jalabert préserve les apparences… et nous prend pour des imbéciles

  1. thierry mtl

    Un peu hors sujet, mais peut-être pas tant que ça.

    La presque totalité des cas positifs au GW 1516 (comme Miguel Ubeto aujourd’hui) sont des coureurs d’Amérique centrale et d’Amérique du sud.
    Alors, quand je vois des costaricain, des vénézuéliens et des colombiens s’imposer en montagne depuis un an, comme au Giro cette semaine, je commence à avoir de sérieux doutes. Qu’est-ce qui soutient l’invasion colombienne ?
    Ca commence a ressembler à l’invasion américaine du début des années 2000.

    0
    0
  2. Dan Simard

    Wiggins aussi !

    http://www.cyclingnews.com/giro-ditalia/stage-12/results

    Y pourra aller brailler auprès de Dave Brailsford et etre son chouchou pour le TdF

    0
    0
  3. schwartz patrick

    OK avec toi Thierry mtl,

    pas du tout hors sujet! l’invasion des américains du sud est vraiment « stupéfiante » pour reprendre une
    expression classique! Attention! ,ils vont encore faire les chronos, juste le contraire de Jalabert!après
    avoir été les meilleurs grimpeurs, ils vont finir  »
    meilleurs rouleurs » et au final, restons fous, battre Cavendich … je ne suis même pas si sûr de déconner,
    en tous cas, moi j’prends rien quand j’écris !!!

    0
    0
  4. schwartz patrick

    quand j’roule, pareil, évidemment !!!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.