Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Hesjedal a perdu le Giro

Il est désormais très peu probable que le Canadien Ryder Hesjedal puisse répéter son exploit de l’an dernier et remporter le Giro 2013. Un podium demeure cependant possible selon moi.

Hesjedal a connu deux mauvais jours sur la course ce week-end.

Samedi sur le long chrono de 55 kms, il a pris un belle valise, terminant « seulement » 18e de l’étape, à 2min23 du surprenant vainqueur, Alex Dowsett chez Movistar. Plus important encore, Wiggins terminait à 10sec et Nibali à 21, signifiant que le Canadien a perdu plus de 2min à ces deux autres favoris sur cette étape. C’est nettement trop pour un coureur qui veut jouer la victoire finale.

Pire, Hesjedal a été lâché dans le final de l’étape en ligne hier, étant incapable de générer la puissance requise pour rester au contact du petit peloton de 35 coureurs en tête de course. Inexplicable! Hesjedal a encore lâché plus d’une minute aujourd’hui sur ses principaux adversaires.

Bilan? Hesjedal pointe désormais en 11e place du général, à 3min11 de Vicenzo Nibali, qui a endossé le maillot rose suite à son excellent chrono samedi. Evans est 2e, Gesink est 3e, Wiggins est 4e et Scarponi est 5e, à 1min24. C’est donc encore très serré en tête de course, mais Hesjedal est beaucoup plus loin et le moins bien placé à ce stade-ci.

Des explications?

La méforme de Ryder Hesjedal est survenue sans explication aucune puisqu’au contraire, il semblait en super-forme au départ du Giro, ayant été vu à l’attaque devant sur plusieurs des premières étapes de la course.

Comment expliquer alors cette soudaine baisse de régime? Serait-il malade?

Hesjedal lui-même affirme qu’il ne se sent pas « mal », mais qu’il a subi une baisse inexpliquée de puissance.

C’est très bizarre!

Il est possible qu’Hesjedal ne veuille pas en dire plus pour le moment, pour des raisons évidentes de cacher à ses adversaires d’éventuels ennuis. La journée de repos tombe à pic pour lui, il pourra passer des tests si nécessaire pour identifier la source du problème.

Une hypothèse possible est qu’Hesjedal aurait souffert des conditions humides des derniers jours. Si on peut penser qu’il supporte assez bien la fraicheur, l’humidité l’affecte peut-être bien davantage.

Chose certaine, Wiggins n’aime pas la pluie, lui! Il a encore été lâché dans le final de l’étape hier, en descente sous la pluie. Nibali et ses Astana n’ont pas hésité à le mettre sous pression dans la dernière descente du jour, avec succès. Malheureusement, Wiggins a pu recoler au bas de la descente, non sans avoir fourni un certain effort pour revenir seul. Ce genre d’effort inutile pourrait le taxer sérieusement dans la dernière semaine de course cependant.

La suite

Hesjedal est donc désormais assez loin au classement général. Peut-il revenir dans la course au maillot rose?

Rien n’est impossible évidemment: rappelons-nous que Thomas de Gendt avait failli faire basculer le Giro l’an dernier sur les pentes du Stelvio, lors de l’avant-dernière étape.

Mais ca sera difficile pour Hesjedal, pour deux raisons:

1 – Nibali, Evans et Wiggins ne laisseront pas partir comme ca le vainqueur de l’an dernier. Hesjedal ne bénéficiera d’aucun ticket de sortie du peloton, qui continuera de se méfier de lui.

2 – sa méforme des derniers jours indique peut-être qu’Hesjedal est malade. Si tel est le cas, ca ne pardonnera pas sur un grand tour, surtout compte tenu de la difficulté de la dernière semaine de course.

Espérons tout de même qu’Hesjedal se refasse une santé dans les prochains jours, et souhaitons lui un peu de beau temps et de chaleur. Nous serons vite fixés sur son sort, puisque la 10e étape sera courte, mais très difficile, avec une arrivée en altitude.

Pour Hesjedal, ca passe ou ca casse mardi.

Partager

Précédent

Wiggins: à la recherche du temps perdu

Suivant

La buse Hervé

16 Commentaires

  1. rocheto

    Laurent, soit pas trop dur avec Hesjedal.
    Au moins ça nous montre un cyclisme humain.
    Hesjedal est dans le dur… et bien oui le cyclisme c’est aussi ça. Des moments de +/- grosses galères…

    Hesjedal ne va peut être pas gagner mais il n’est pas à enterrer pour autant.
    Faire parti du ht niveau c’est déjà hyper exigent mais alors faire parti du gratin du ht niveau en étant propre c’est sublissime.

    0
    0
  2. Jean Pascal

    S’il s’agit d’une simple fin de semaine difficile et qu’il n’a pas de problèmes de santé, Hesjedal peut se replacer, car historiquement il est toujours beaucoup plus fort dans les deux dernières semaines des grands tours.
    Toutefois, j’abonde avec Laurent, et un podium est probablement le mieux qu’il puisse faire.

    0
    0
  3. thierry mtl

    Les jours de pluie ont fini par taxer certains coureurs, en monté comme en descente.

    Dommage pour Hesjedal, mais ce Giro va entraîner des surprises, s’il n’y a plus de robots coureurs comme au Tour l’an dernier…
    Evans me fait ravaler mes paroles et s’illustre dans la tempête. Scarponi devient bon en CLM quand il est sur le Giro et Nibali brille partout. Nibali est celui qui roule plus facile. Les autres peuvent exploser à tout moment. Il n’y a plus de train Sky, mais un excellent noyau qui pourrait envoyer Uran ou Montoya déstabiliser les favoris.

    0
    0
  4. Sebastien Lamarre

    Ryder malade? C’est possible. Mais ce gars-là a l’historique de santé d’un bloc de granite. Solide…

    Perdu le Giro? Comme on y va!

    Les autres aussi auront droit à un « jour sans »…

    Une bonification par-ci, une petite minute par-là, une crevaison mal placée, une bordure… Il faut de tout pour gagner une course.

    Parmi les gars dur comme les biscuits de ma mère, on fait bien de souligner la présence de Cadel Evans… Avec son air de petit lutin mal embouché, il a toujours l’air fragile, et si sa carcasse a bien souffert au fil des ans, ce gars-là est pourtant le plus gros rapport poids-puissance du peloton, et le plus dur à la tâche,

    0
    0
  5. alain39

    Cette première semaine a livrée ses vérités et elles sont limpides.
    Wiggo et Ryder sont à la ramasse. Pourquoi? je ne sais pas mais ils ne sont pas au top et franchement il est rare de se refaire la cerise dans le cyclime contemporain. Reste les incidents de course et autres aléas mais à la pédale ils semblent battus.
    Wiggo est en train de perdre son ascendant sur Froome et je suis certain que c’est très dur à vivre. Il n’est plus la machine invincible de l’année dernière alors qu’il dominait ses adversaires dans tous les registres. Certes il aurait dû gagner le chrono mais avec moins d’une minute d’avance. Sur 55 bornes c’est trop peu et démontre qu’il n’est plus aussi souverain.
    Evans et le squale sont en forme. Le premier risque de souffrir de son âge mais il va jouer sur la constance et sa science de la course. Vous pouvez compter sur lui pour ne pas se mettre dans le rouge inutilement. Le second va vivre avec la pression mais ce entouré d’une bonne équipe forte en montagne et une grande expérience sur les grands tours. Ce n’est plus un gamin.
    Reste les possibles dynamiteurs que sont Pozzovivio et les colombiens. il y a longtemps que nous n’avions pas écrit de telles choses concernant les colombiens mais la génération actuelle est super. Qui plus est, le terrain va être propice à leurs qualités. Donc rien n’est fait mais à la place du squale je ferai très attention aux colombiens qui peuvent le mettre en difficulté et lui imposer des efforts qui un jour peuvent être cher payés. Il va falloir composer et jouer avec les nerfs de ses adversaires sauf à être supérieur à tout le monde.
    De l’autre côté de l’atlantique je suis avec intérêt le bel Andy. Il est avec les meilleurs sur une étape marquée par la chaleur et donc sélective. Ceux devant sont en forme. Il continue sur la lancée de son LBL. Il va continuer de monter en régime et ce sans trop s’épuiser. Il faut le suivre avec intérêt car il a la grande classe et peut très bien revenir en grande forme plus vite que prévu. Pour le tdf les Wiggo, Evans, Nibali, Gesink, colombiens et tous ceux qui auront couru le giro seront emoussés ou psychologiquement touchés. Il est rare après un giro perdu à la pédale de faire un grand tdf.
    Contador, Valverde, Andy, Van Garderen et Froome (un bémol pour ce dernier au vu de son début de saison) seront plus frais et c’est un atout majeur sur la dernière semaine du tdf.
    Ce giro s’annonce très dur et il reste encore 2 semaines soit une éternité.

    0
    0
  6. schwartz patrick

    je vais en égratigner certains, peut-être les blesser
    mais ce n’est pas parce qu’il n’est pas bien qu’il
    n’est pas dopé … comme vous y allez fort, certains! 11e, premier des non dopés? admettons.. comme si les 10
    premiers du classement étaient chargés !!! je sais bien
    que c’est un compatriote, mais quand-même !
    Ceci étant dit, vous l’avez vite enterré après une semaine de course !!!

    0
    0
  7. Michel M

    oh le beau titre, c’est sensationnel! Sérieusement, ça ne m’inquiète pas outre-mesure cette petite défaillance d’Hesjedal. Il est possible qu’il aie roulé une minute trop vite au clm, et cela combiné au froid et une erreur de nutrition en course suffirait à expliquer l’absence de jambes en fin de parcours … ne pas paniquer …

    les paris sont ouvert mais il y a un team columbia qui attend cette étape avec arrivée en haut depuis le début du Giro.

    Nibali est vraiment bien entouré et c’est le seul qui ne démontre aucune faiblesse pour l’instant, mais être l’homme à battre peut être un désavantage

    0
    0
  8. thierry mtl

    Pourquoi Wiggins n’utilise plus les plateaux ovales comme en 2012 ?

    Pourquoi n’est-il pas pressé de se relever quand il tombe ?

    A t-il modifié ses pneux pour essayer de mieux descendre vendredi ?

    Wiggins à l’air mentalement ailleurs et peu motivé.

    Il a le Tour dans la tête et Froome dans le c…

    0
    0
  9. dans le 1000

    Hesjedal a perdu le Giro.

    Un titre pour faire dans le sensationnalisme?

    Il est vrai que Ryder n’est pas dans une situation idéale à la fin de cette première semaine mais de dire qu’il a perdu le tour alors qu’il reste deux semaines de courses, c’est un peu sous-estimer le vélo ou le travail que peu encore accomplir une équipe de coureur non?

    Tout peu encore arriver. Nibali et Wiggins ne sont pas non plus à l’abrie d’une défaillance ou d’un incident de course. Il y a également d’autres stratégies de courses à employé pour revenir près de la tête du classement lorsque l’on se retrouve un peu distancé. (Voir l’étape Contador vers Fuente De sur la dernière Vuelta).

    Je suis certain que les Garmins vons tenter des coups d’éclats sur certaines étapes que l’on attend moins. Ryder pourra également bénéficier d’un temps de réaction un peu plus grand que la semaine dernière de la part de ses rivals si il tante un coup, n’étant pas immédiatement menaçant vu sa position au général. Il pourrait également se faire des alliés de circonstances et attaquer d’un peu plus loin avec des chasseurs d’étapes une fois en haute-montagne.

    Puis, il y a les bonifications. Il faut préciser que les secondes de bonification à l’arrivée on jouées un grand rôle dans la bataille de la victoire finale sur le Giro et la Vuelta 2012.

    Go Ryder!

    0
    0
  10. toutouille26

    3min c’est fini pour lui; on est plus au temps de fignon
    laurent a bien raison
    Je n’ai pas encore regardé le giro, mais qu’un grimpeur soit déjà en tete avant d’avoir commencé la montagne.. ça n’augure rien de bon pour le suspense!!!
    Et puis n’oubliez pas que memes dopés, ce sont des hommes, et on est plus au temps de l’epo ou on avait les memes podiums d’une annee sur l’autre…

    0
    0
  11. velodrug

    n’oubliez pas la drogue est pas fini dans le monde cycliste on en a la preuve cette année,les performances ne peuvent plus être les mêmes si les gars sont propres propres propres.

    0
    0
  12. schwartz patrick

    et si Ryder ne gagne pas le Giro? ce n’est pas un drame
    ,il l’a gagné, il l’a prouvé; le gagner deux fois de suite, il en faut une grosse motivation !moi je suis
    curieux de voir comment il va redresser la barre, partir de la onzième place pour remonter (ou descendre plus bas!); à présent , sa course me passionne !!!
    ok avec toutouille 26!
    les grimpeurs qui font déjà leurs numéro avant la « vraie » montagne, ouh la la !!!

    0
    0
  13. Dan Simard

    Wiggins a perdu le Giro.

    Y pourra rouler avec Ryder et Cavendish lorsque les vraies étapes de montagne arriveront!

    0
    0
  14. schwartz patrick

    ouais Dan, çà c’est vrai et en plus c’est drôle!!!

    0
    0
  15. alain39

    Le titre de Laurent était justifié comme en témoigne l’étape de ce jour et il aurait pu ajouter Wiggo.
    Il est intéressant de voir que ce dernier est revenu au niveau qui était le sien avant 2012 à savoir un bon coureur capable de faire un top 5 mais pas un super champion car limité en haute montagne. Il est passé du gars qui gagne tout à celui qui perd tout.
    Pour Hesjedal il a définitivement montré ses limites puisque largué et à priori malade. Idem pour scarponi en qui je n’ai jamais cru car il commence à être vieux et n’arrive pas à creuser des écarts en montagne.
    La lutte va se jouer entre Nibali, Evans et Uran avec un oeil à avoir sur les autres colombiens qui peuvent dynamiter la course et ainsi bouleverser le général.
    Nibali est un coureur qui fait montre d’une grande constance depuis 3 ans et il arrive à maturité. Il va être dur à battre mais il a la pression.
    Pour Wiggo les espoirs sur ce giro s’envolent ainsi que le leadership sur le tdf. Il va nous faire une saison blanche le surhomme de 2012. A part ça il n’y a rien de louche chez Sky. Mais il s’en fout Brialsford puisque chez lui un champion en chasse un autre. Adios Wiggo hello Uran, Heneo, Froome et Porte. Seul hic cette équipe devient de plus en plus une sorte de bateau ivre, sans âme avec une ambiance de merde et des coureurs qui peaufinent leurs points UCI pour partir ailleurs. Ca promet pour le tdf où si ça continue Froome n’aura plus à se soucier de Wiggo qui après un giro apocalyptique va rester à la maison. Dur de débuter un tdf en tant qu’ancien vainqueur sans aucun espoir et comme équipier de luxe de son petit ennemi intime qui l’avait humilié lors du derniers tdf. La motivation va être aux abonnés absents.

    0
    0
  16. schwartz patrick

    la motivation de Wiggo est déjà absente… 2012 a été
    vraiment rentable, la machine poussée à fond, je la voie mal repartir à fond … Un moteur poussé,limite
    zone rouge pendant trop longtemps,nourri aux « aditifs » perd toute sa puissance …

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.