Tous les jours, la passion du cyclisme

 

GranFondo Mont Tremblant: de nouveau au départ!

Capture d’écran 2017-04-25 à 21.25.44Je participais, à l’automne 2013, à la première édition du GranFondo Mont Tremblant et j’avais publié ce reportage sur La Flamme Rouge, enchanté de mon expérience.

Que de chemin parcouru depuis pour cette organisation qui, année après année, a reçu prix et distinctions pour la qualité de son accueil. L’an dernier, vous étiez presque 2000 participants sur l’épreuve, wow!

Depuis quelques années, le GranFondo Mont Tremblant a lieu fin mai, et la 5e édition aura lieu le 27 mai prochain.

Après 3 ans d’absence dû à un conflit avec un autre événement qui me tient à coeur, je redécouvrirai cette année le GranFondo Mont Tremblant lors de sa 5 édition, m’étant inscrit sur le grand parcours de 160 kilomètres. Tant qu’à faire, autant maximiser le plaisir!

La formule offerte reste assez unique dans le genre, les réjouissances commençant dès le vendredi soir, la veille de l’épreuve, par un cocktail et soirée d’accueil dans la microbrasserie La Diable, située au coeur du village, au pied des pentes. Le défi pour moi sera de rester raisonnable à l’égard du programme qui m’attend le lendemain matin…

Plus tôt le vendredi (17h30), vous pouvez même vous joindre à quelques pointures du cyclisme québécois – François Parisien, Charly et Maxime Vives – ainsi que l’acteur Sébastien Delorme pour un petit 30 kms d’initiation à rouler en peloton. Sympa pour se dégourdir les jambes si vous venez de loin!

Plusieurs parcours sont disponibles sur le GranFondo lui-même, question de satisfaire tout le monde: 160 kms pour les plus entrainés(ées), 125 kms (le plus populaire), 80 kms voire le mollo-fondo de 45 kms, pour une première expérience dans le genre.

L’inscription inclut bien entendu les ravitaillements durant l’épreuve, un vêtement technique (souvent une veste sans manche, pratique tôt le matin) et le repas au terme de votre fondo. La sécurité n’est pas négligée bien entendu, avec voitures et motos d’encadrement des pelotons, dépannage technique, premiers soins, et une voiture-balai en cas de pépin, que tout le monde voudra éviter…

Pour l’aspect sportif, chaque participant est muni d’une puce de chronométrage, et des tronçons sont aussi chronométrés permettant un classement alternatif amical si jamais Strava ne vous suffisait pas. Personnellement, je n’irai pas faire la course ce week-end là, mais plutôt accumuler les kilomètres en préparation de mes prochains objectifs comme la Coupe des Amériques, plus tard en juin.

Pourquoi participer au GranFondo Mont Tremblant?

J’ai fait beaucoup, beaucoup de cyclosportives depuis 30 ans en Europe surtout et, depuis quelques années, au Québec et aux États-Unis, y compris 10 fois la Marmotte, une Haute Route, un Marathon des Dolomites, une Campionnissimo, la Grand Bo, la Galibier, l’Arvan Villard, et j’en passe.

Le GranFondo Mont Tremblant se distingue de toutes les cyclosportives sur quelques points.

D’une part, le lieu, qui rassemble et concentre en un point unique, le village de Mont Tremblant au pied des pentes, tous les participants. Cela crée dès le vendredi soir une excellente ambiance « vélo », bon enfant, ou la bonne humeur règne, notamment autour du village-départ et ses exposants. C’est toujours agréable et en ce sens, le GranFondo Mont Tremblant rejoint certaines grandes cyclos comme La Marmotte et son site d’arrivée à l’Alpe d’Huez, en peut-être plus sympathique.

D’autre part, pour la qualité de cette organisation où rien n’est laissé au hasard. À l’écoute chaque année de la rétroaction des participants, l’organisation a su, au fil du temps, apporter une attention particulière aux petits détails. Le résultat aujourd’hui est une organisation rodée, sympathique, chaleureuse, ou on frise la perfection dans la gestion d’un événement de masse.

Enfin, pour la qualité des parcours proposés, qui demeurent accessibles tout en posant un réel défi de par la distance (pour le long parcours) et, surtout, le dénivelé offert.

Je salive déjà à l’idée de me refaire quelques merguez en étant au… 7e ciel dès le vendredi soir! Évidemment que je vous raconterai tout tout tout…

Partager

Précédent

David Gaudu, l’espoir français

Suivant

Je file un mauvais coton…

  1. C’est ma 4iem participation au fondo de Tremblant, le 40,le 80, le 125 et cette année je tente le 160.. Alors on roulera ensemble 🙂

    Le Gatineau-Tremblant n’a pas lieu cette année?

    0
    0
  2. Raymond M. SIGOUIN

    GATINEIAU TREMBLANT GATINEAU
    Les 3 et 4 juin 2017

    0
    0
  3. Vincent C

    On voit là-bas, j’encadrerai le 160km, ouch.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.