GP du Nordet: une édition difficile

Ca a roulé vite hier chez les M2 au GP du Nordet!

Toujours une si belle course que j’aime beaucoup, sur un parcours usant qui assure toujours une sélection par l’arrière. En gros, pas besoin d’attaquer: les gars lâchent les uns après les autres, au rythme des côtes qui se succèdent sans répit.

J’ai été surpris de ne voir qu’environ 70 coureurs au départ, bien loin des… 140 M2 qui s‘étaient présentés au GP de Contrecoeur il y a quelques semaines… Le Nordet vous ferait-il peur les boys?!

Le vent difficile à gérer a compliqué les choses par moment, comme quelques coureurs qui s‘étaient de toute évidence mis en tête de durcir la course dans chaque ascension. C’est pas compliqué, j’ai mes “personal best” dans toutes les côtes, à ma 4e participation! Le premier aller-retour en particulier a été difficile à encaisser, des coups de butoir étant donné dans toutes les côtes. À la longue, ca use les jambes!!!

Du coup, c’est une quarantaine de coureurs déjà bien rincés qui se sont présentés au pied du juge de paix, cette côte difficile au km 95. Sous un forcing impressionnant de mon coéquipier Martin, 7 coureurs se sont dégagés sur le haut. Pas de panique, je suis juste 40m derrière, et ça va rentrer.

Ben non, pour la première fois, c’est pas rentré. On ne les a jamais revu, malgré les efforts sympathiques de Pierre Boilard qui essayait tant bien que mal d’organiser notre petit groupe de chasse composé d’une petite 20aine de coureurs. Nous n‘étions pourtant pas loin des 7 fuyards devant! J’ai pris plusieurs relais, on ne peut pas en dire autant de plusieurs autres coureurs de mon groupe, comme d’hab.

C’est un coureur d’Ottawa qui gagne en faisant un… Froome de lui, s‘échappant de l‘échappée (vous suivez?) à 3-4 kms de l’arrivée au profit d’une… descente! Je fais pour ma part 5-6e du sprint pour la 6e ou 7e place. Merde, encore entre la 10e et la 15e place sur cette course, ca devient vraiment fâchant… Chose certaine, on était tous pas mal rincés à l’arrivée!!!

Chapeau bien bas également à Bruno Langlois qui a gagné solo chez les Séniors 1-2, mouchant du coup l‘équipe Silber au complet, excusez-un-peu. Putain, ce mec est un guerrier incroyable! Si j’avais été coureur cycliste, j’aurais aimé être comme Bruno Langlois, que je ne connais par ailleurs pas. Mais immense respect pour ce champion extraordinaire, qui a gagné hier pour la 3e année de suite je pense. Le Nordet, ca appartient à Bruno!

Bref, une autre très belle édition sous le soleil, grâce à une organisation bien rodée et efficace. Merci au sympathique speaker de l‘événement, qui a encore cette année fait une super-job! Super-course, très dure certes, mais tellement l’fun et intéressante. De ces courses qui imposent un respect parmi tous les coureurs qui en terminent avec ce monstre!

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!