Tous les jours, la passion du cyclisme

 

GP de l’Escaut: Kristoff, qui d’autre?!

Y’a pas à dire, ça a frotté hier dans le final du GP de l’Escaut!

Payez-vous les images des 5 derniers kilomètres: les mouvements du peloton sont impressionnants. C’est nerveux, c’est débridé, ça se place et ça déplace, ça frotte, ça joue du coude et… ça chute aussi puisque tout juste après la flamme rouge, un coureur Astana s’est fait serrer entre deux coureurs et a provoqué une belle gamelle.

Et dans ce jeu dangereux, c’est le Norvégien Alexandr Kristoff qui a gagné l’épreuve, quelques jours à peine après son triomphe sur le Tour des Flandres et les Trois Jours de la Panne. Kristoff n’a pas semblé avoir de peine à gagner en l’absence des autres grands sprinters du moment que sont Kittel, Dekengolb, Cavendish, Greipel ou encore Matthews.

Mine de rien, c’était hier la… 11e victoire de la saison pour Kristoff, et on est pas encore à la mi-avril.

Ca doit être ça, l’état de grâce à ce niveau! Et à quelque part, ça devient lassant pour nous les fans.

Tour du Pays Basque

Belle fin d’étape hier également sur le difficile Tour du Pays Basque, avec à la clef une autre victoire Katusha (décidément…) grâce à Purito Rodriguez qui a devancé dans un petit sprint ses compagnons d’échappée Henao et Quintana. Le trio s’était dégagé dans les 4 derniers kilomètres grâce à une grosse patate avec de forts pourcentages. Les images sont très intéressantes.

Compte tenu de l’étape d’hier (8 petits cols à franchir), je pense que les résultats sont très révélateurs des hommes en forme. Soulignons à ce chapitre les Kwiatlowski, Majka, Scarponi, Sanchez, Spilak, Van Garderen, Mollema, Gilbert et Costa, qui n’ont pas terminé loin. Attention à tous ceux là sur les Ardennaises dans un petit 10 jours! Ca fait notamment plaisir de revoir Philippe Gilbert dans une excellente condition physique à l’approche de son rendez-vous sur le Cauberg…

Paris-Roubaix

Question de se mettre dans l’ambiance de la Reine des Classiques, je vous invite à écouter ce documentaire très intéressant et très bien fait sur l’histoire de l’épreuve, d’hier à aujourd’hui. Tout y est!

Partager

Précédent

Le Tour de l’actualité

Suivant

Équipe par équipe, la stratégie pour dimanche

  1. alain39

    Pour Kristoff c’est l’état de grâce.
    En ce début de saison on peut constater:
    – la puissance des Katusha. Ils dominent en ce moment avec Purito, Kristook et Paolini. L’équipe est forte et gagne sur tous les terrains.
    – Les colombiens sont aussi très forts. Quintana mais également Heneo qui avec 4 jours de course occupe le devant de la scène. Décidément il se passe des choses en Colombie.C’est pas normal que ce pays nous sorte d’un seul coup une génération de champions.
    – les Sky sont là mais depuis 1 mois ils semblent être rattrapés. Certes des erreurs tactiques mais sur le Ronde Thomas n’était pas aussi tranchant. Et que devient Stannard? début mars il était virevoltant.
    – Contador et Froome si présents en février sont maintenant absents. Etrange car le giro approche et Contador semble être moins bien qu’en février. Froome semble confronté à des soucis de santé et sur le tour de catalogne il a pris de sacrés éclats. Faudra m’expliquer pourquoi ils étaient tant en forme en février pour maintenant être rentrés dans le rang.
    – les Movistar sont présents et gagnent beaucoup de courses tranquillement. Valverde prépare à merveille les ardennaises et Quintana qui court très peu gagne presque à chaque fois. Si ils font tous les 2 les ardennaises en parfaite entente ils vont occuper le devant de la scène.
    – Astana: dur dur. Cette équipe est dans la tourmente et on a le sentiment qu’elle évite de faire parler d’elle. de toute façon elle est suspendue à la décision de l’UCI.
    – les BMC sont très présents mais ont du mal à concrétiser. Van Garderen, Gilbert, Van Avermaet sont présents, gagnent quelques fois mais à chaque fois ils semblent montrer des limites.
    – Etixx: il manque le leader pour le finition. L’équipe est forte mais n’arrive pas à gagner.
    – Sagan: certes il est jeune mais il donne de réels signes de faiblesse en matière d’endurance. Il me fait penser à Eddy Plankaert qui était costaud gagnait pas mal de courses mais manquait de caisse.
    – Les français: ils incarnent cette autre partie du peloton qui semble bien besogneuse et jamais en position de gagner. Ils sont là mais plus comme suiveurs que comme acteurs majeurs. Pourtant ils courent beaucoup, semblent se préparer avec soin mais dès que les cadors embrayent ils sont à la peine. Or cette génération semble plutôt talentueuse et devrait avoir de meilleurs résultats. Quand on voit comment un Heneo arrive en forme, idem pour Contador, Porte, Froome on se demande pourquoi aucun français n’est capable de pareils exploits. Pourtant ils ont fait 2 et 3 du dernier tdf. Pinot fait un bon début de saison mais il marque le pas et on sent qu’il est un cran en dessous des cadors. Depuis plus de 25 ans on n’a jamais vu un Français sortir du rang et d’un seul coup se mettre à gagner. On perçoit qu’ils travaillent beaucoup mais qu’il leur manque un truc. Pas grand chose mais le truc qui fait que des coureurs moyens passés sous pavillon Sky, Katusha, Tinkoof, Astana deviennent très performants.
    A suivre et vivement dimanche.

    0
    0
  2. thierry mtl

    Alain, je partage totalement ton regard sur la situation.

    0
    0
  3. Nicolas

    « Depuis plus de 25 ans on n’a jamais vu un Français sortir du rang et d’un seul coup se mettre à gagner.  »

    Jalabert etait un acteur majeur sur les classiques dans le milieu/fin des annees 90 non? Et meme sur quelques courses par etapes (paris nice, vuelta)

    0
    0
  4. thierry Mtl

    Zakarin (qui?), Spilak et Rodriguez brillent en Espagne au même moment. Katusha en mène bien large tout d’un coup.
    Eux qui risquent de perdre des sponsors en fin d’année… Auraient t-ils trouvé une solution miracle. Le doute m’envahit.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.