Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Giro: Kruiswijk a-t-il course gagnée?

Après quelques jours d’absence, de retour au service normal sur La Flamme Rouge avec une question, LA question de l’heure dans le monde du cyclisme: Kruijswijk a-t-il course gagnée sur le Giro?

Avec trois minutes d’avance sur Esteban Chaves, il est évident qu’il faudra une défaillance majeure du coureur néerlandais pour perdre ce Giro. À 28 ans, Kruijwsijk a plusieurs grands tours à son actif (9 au total, dont 5 Giro en excluant celui de cette année!) et a toujours été très fort en 3e semaine, ce qui rend moins probable une défaillance physique de sa part.

Plusieurs éléments jouent pourtant contre lui.

D’une part, il reste deux difficiles étapes après l’étape d’aujourd’hui, réservée aux sprinters, et celle de demain vers Pinerolo qui ne devrait pas poser de problème aux coureurs jouant le général.

Vendredi sur la route de Risoul, il faudra d’abord affronter le long et pentu (dans ses derniers hectomètres) col d’Agnel, qui culmine à 2744m d’altitude tout de même. Ce col laissera des traces dans les organismes des coureurs qui voudront attaquer sur la montée de Risoul, une montée assez roulante que j’ai faite lors de la Haute Route 2012. Il faudra avoir de la puissance pour s’imposer et je vois assez bien Zakarin faire un joli rapproché sur cette dernière ascension.

Samedi vers Sant’Anna di Vinadio, ça sera très musclé et probablement très nerveux, car l’étape est courte (134kms) et il n’y a pas un mètre de plat! Le col de Vars en apéro, suivi de la Bonette, un col long mais régulier, pour enfin finir par le Colle Della Lombarda que je ne connais pas. Tous ces cols sont à plus de 2000m d’altitude, ce qui n’est jamais évident sur des organismes fatigués par trois semaines de course. C’est surtout lors de cette étape que Kruijswijk devra se méfier selon moi.

Il pourrait en effet y être rapidement isolé, son équipe étant probablement sa plus grande faiblesse. Peu de coureurs chez Lotto-NL ont en effet montré jusqu’ici leur capacité à épauler leur leader sur le haut des cols, et dans le final des étapes. En attaquant tôt et à plusieurs, les coureurs bien placés au général pourraient donc faire la vie dure au Néerlandais qui pourrait trouver bien longs ces 134 kms. Espérons seulement que les coureurs occupant une place dans les 10 premiers voudront jouer la gagne, et non protéger leurs positions…

Valverde terminera-t-il fort?

Surprenant Valverde qui, après un passage à vide le week-end dernier, semble renaître après cette journée de repos (…) en remportant hier une difficile étape très animée. Du coup, il se replace sur la troisième marche du podium, la ravissant à Nibali. Pointant à seulement 23 petites secondes de Chaves, Valverde, un homme d’expérience et toujours fort en fin de grand tour, pourrait créer la surprise et se hisser sur la 2e marche du podium à la faveur de ces deux étapes de montagne. Il dispose d’une meilleure équipe en haute montagne que Chaves.

Nibali? Je n’y crois plus vraiment, le Requin de Messine semble désormais finir ce Giro sur les vapeurs d’essence. Je ne serais pas surpris qu’il s’effondre vendredi ou samedi, le moral devant être difficile à préserver en ce moment pour lui.

Zakarin? Le surprenant coureur russe a très bien fait hier, accompagnant dans le final Kruiswijk et Valverde. Puissant, les cols de l’étape de vendredi devrait lui convenir, et il pourrait passer devant Nibali à cette occasion selon moi.

Hugo Houle, le petit souci

Espérons que le coureur québécois pourra terminer son 2e Giro malgré un petit souci au mollet actuellement. Si près du but, il serait dommage d’abandonner mais pas question non plus de s’esquinter la santé, surtout que d’autres objectifs – comme Rio – sont également très importants plus tard cette saison.

Oreillettes ou télés dans les bagnoles, le problème?

On me demande lequel de ces deux gadgets est le plus nuisible au cyclisme. Aucun doute pour moi, les oreillettes! Que les directeurs sportifs aient la télé dans la bagnole n’est pas un gros problème selon moi puisque sans oreillettes, ils seraient bien incapables de relayer les informations cruciales aux coureurs devant dans le peloton! On s’en remettrait alors aux méthodes classiques, des coureurs qui redescendent dans les voitures. Cela prendrait plus de temps, la dynamique ne serait plus en « temps réel ». Bref, selon moi, c’est évident, un problème majeur du cyclisme reste les oreillettes. Et je ne vous dis pas quand vous avez 25 directeurs sportifs qui ordonnent tous au même moment à leurs coureurs de remonter devant à l’approche d’un passage crucial… ne cherchez pas plus loin les chutes à gogo!

Partager

Précédent

Greipel: gros carton rouge!

Suivant

Les manivelles de Nibali

20 Commentaires

  1. Bernard

    Belle analyse avec un petit correctif sur Valverde qui est revenu en forme avant la journée de repos puisque Dimanche il a fait 3 derrière le russe et SK; On peut donc enlever les(…)
    Ce Giro est magnifique, passionnant avec SK seul leader de son équipe cette année, équipe qui est un peu faible, Chaves qui ne fera pas la différence sur les pentes plus roulantes, Valverde toujours présent et qui n’a eu qu’une défaillance lors de cette étape sur des sommets (problème avec l’altitude) et Nibali qui hélas pour lui aurait une anémie selon un journaliste de la Stampa.

    0
    0
  2. Patrick

    Hé, Laurent, poser cette question est terrible. Bien sûr que non il n’a pas course gagnée. Outre une défaillance toujours possible, c’est justement parce que si il y a du plat entre Bonette et Lombarde qu’il peut perdre. Un incident dans la descente de la première, que tu connais bien, ou simplement un petit décrochage, un coup qui part avec ses adversaires, des gars devant en appui, une équipe faible, le scenario est simple et plausible. Non?

    0
    0
  3. Belle analyse mais on doit considerer une autre chose: ce Giro est un Giro à élimination!
    Il n’y a pas un coureur plus fort des autres.
    Toujour un courerur esten difficulté, ce peut passer a SK aussi. Je pense que Zakarin a eu le coureur plus fort de ce Giro et s’il ne tombait pas dans l’etape contre la montre il aurait gagné le Giro.

    Je suis absolument d’accordo sul les oreillettes.

    http://cyclingimpressions.blogspot.it

    0
    0
  4. LaVoitureCaPue

    Tiens je vais répéter ce que j’ai dit il y a 2 semaines :
    – Nibali est sur la pente descendente de la vieillesse. IL ne tiendra pas le podium.
    – Valverde pareil, de plus il a prouvé depuis pls années qu’il coincait en 3° semaine.
    – Il n’y a aucun gros favoris sur ce giro et on aura des surprises et des nouveaux sur le podium.

    Sur le podium : Kruijswijk / Chavez / Zakarin

    0
    0
  5. Ludovic

    @Patrick

    Du plat entre Bonette et Lombarde, c’est une façon de voir les choses… Il y a 14 kilomètres d’un faux plat descendant assez roulant, un prolongement de la descente. Du coup, j’ai du mal à croire que cette portion puisse être utilisée pour distancer un coureur sans équipe. Mais c’est la course qui nous montrera tout cela.

    0
    0
  6. Bernard

    @laVoitureCaPue (etleVéloCasentbon!)
    Pour Valverde et la 3ème semaine, il a fléchi sur le TDF 2014, mais pas en 2015 où il tient dans l’Alpe d’Huez. Sur les vueltas il tient sauf en 2015 mais il avait été très handicapé par une chute

    Podium: Kruijswijk/ Valverde/Chaves et Zakarin 4 devant Nibali ou Majka

    0
    0
  7. Thierry mtl

    Avec les nombreux passages en haut de 2000 metres ce weekend, Chavez sera avantagé.
    Par contre, la démonstration de SK hier m’a laissé perplexe. Isolé sans équipier, il attaque et contre de nombreuses attaques plus ou moins menaçantes sans broncher. Il multiplie les accélérations d’une façon qui me rappelle de mauvais souvenirs. Il était impérial et nettement au dessus de ses sujets.

    0
    0
  8. Patrick

    Ludo
    Faux plat guère descendant, avec souvent du vent de face après-midi, où un homme seul peut vraiment perdre du temps et de l’énergie contre une coallition. S’il confirme sa force sur les pédales, les adversaires de SK devraient naturellement se tourner vers lui faire la guerre dans la descente de la Bonette. Mais le gaillard semble très costaud…

    0
    0
  9. Difficile à croire que ce sera l’union sacrée contre SK : ça se court par élimination, avec la fatigue chacun va chercher à conserver sa place avant tout. A part Nibali (qui visait évidemment plus haut), mais physiquement il sera trop court.
    Quant à l’équipe on a vu hier que ce n’était pas un problème, tant le Hollandais paraît à l’aise même sur des ascensions roulantes… tandis que les autres teams avaient explosé depuis longtemps, donc ça bataillait d’homme à homme.
    A part une défaillance je ne vois pas ce qui pourrait lui barrer la route d’un premier succès en rose.

    0
    0
  10. alain39

    Nibali est out. C’est fini plus aucun espoir de gagner le giro. Exploser que une étape aussi courte atteste d’un souci de forme.
    Il reste 4 protagonistes:
    – Valverde: il n’aime pas prendre de risques et ne va pas jouer son va tout avec une attaque de loin qui piégerait SK. Il va essayer de piéger Chaves et donc attaquer sur la fin pour prendre quelques secondes et le bonifications pour finir 2eme.
    – Chaves: il me semble content de sa place et il est un peu juste. la haute montagne devrait l’avantager (altitude et longueur des cols) mais je ne le vois pas attaquer mais plutôt surveiller Valverde.
    – Zakarin: l’ogre russe est moins prédictible et en plus son manager est un fervent défenseur de l’attaque. Il était fort hier et à mon sens il va tenter quelque chose vendredi ou samedi. Espérons que Chaves ou Valverde vont le suivre pour mettre le feu aux poudres.
    – SK: il est en forme et a pour seul point faible son équipe. Si aucun des 3 ne fait pas tapis il a gagné. Il va surveiller zakarin pour éviter qu’il parte avec l’un des 2 autres. Son avance est confortable et en plus il est bon grimpeur.
    Ce giro a été une course par élimination et n’a rien à avoir avec les autres grands tours des dernières années. C’est étonnant et on revient un peu à un cyclisme conventionnel qui a longtemps été une course par élimination avec à la fin au mieux un duel entre les 2-3 premiers sur les toutes dernières étapes de montagne voire le chrono de fin.

    0
    0
  11. mica

    Oreillettes, télés dans les voitures des D.S., téléphones portables entre D.S., Je suis sur qu’il se passe beaucoup, beaucoup de choses au niveau de la communication entre touts ces Messieurs, mais ça bien sur on ne va pas nous le dire; la teneur de ces conversations restera à jamais secréte; tout ce « petit monde » se connaît par cœur et peut faire songer parfois à une secte, avec, j’ exagère a peine, une dérive mafieuse. Notez par ailleurs qu’ il n’y a que rarement des claschs dans ce grand barnum, s’ il y a du linge sale à laver, on le lave en famille.
    On a bien vu, en début de Giro, l’amorce d’ un combat de coq entre deux modestes Français, tout juste prétendants a une quelconque 15 emme place, et cela leur est sans doute monté à la tète!
    Bon, tout cela pour dire que le cyclisme se joue aussi un peu et quelquefois pas mal dans les bagnoles, et derriére celles-ci, et derrière les motos, et dans les pharmacies, et chez les équipementiers de moteurs électriques discrets, très discrets……

    0
    0
  12. mica

    Juste un petit bémol pour relativiser mon commentaire précédent, le cyclisme se joue quelquefois aussi sur route et a la loyale, mais il faut vraiment chercher! (rendez nous à ce propos un peu de CLM , epreuves que nos anciens appelaient « épreuve de vérité »
    A propos de magouilles, sachez que l’ on est déjà dans le « mercato » (qui commence d’ ailleurs en début de saison, les équipes venant de se constituer) ce « mercato » bat son plein lors du TDF.( je ne vous dit pas les embrouilles de toutes sortes liée a cela.
    A ce propos on apprends que Sagan se rapprocherai d’ Astana, comme par hasard!

    0
    0
  13. Andy Lamarre Mtl.

    Même si on enlève les oreillettes et TV dans les voitures, on trouvera une autre façon de tout savoir ce qui se passe dans la couse. Nous sommes au 21ième siècle, NON.

    0
    0
  14. Ludovic

    @Patrick.

    Ok. Je n’avais pas trop ce feeling là, mais soit.

    0
    0
  15. Patrick

    Ludo
    Le risque est surtout que ses adversaires joutent dans la descente et poussent à l’accident…

    0
    0
  16. Chouchou

    Je ne sais pas si Kruiswikk a course gagnée à ce stade du Giro ?
    Mais j’apprends sur un article de L’Equipe qu’il a été opéré en 2008 et en 2013 de l’artère fémorale. Je ne suis pas docteur, alors si quelqu’un dans le domaine médical pouvait me donner des renseignements à ce sujet : les causes, les effets, les résultats de l’opération ?

    Perso j’aimerais bien que ce soit le petit colombien Esteban Chavès qui le remporte puisque Nibali a l’air d’avoir des problèmes pour revenir à son niveau qui lui avait fait gagner les 3 Grands Tours.

    Ces temps-ci, j’ai l’impression de perdre mes repères en cyclisme.
    La dernière en date, ce jour. Martin 2ème du prologue de 6 km tout plat sur le Tour de Belgique, devancé de 2″ par les cuisses de mouche du cyclocrosman Wout Van Aert. Est-ce que Tony Martin doit perdre ses 9 km de + que le vainqueur pour regagner des chronos ?

    0
    0
  17. francisponch

    Nibali?!?
    Faut etre lucide, il n a meme pas pu monter le poggio en suivant Demare !!!… cele fait un moment qu il ne faut plus y croire !

    0
    0
  18. Bernard

    @chouchou
    Il s’agit d’une fibrose (épaississement par du tissu non élastique) de l’artère du aux mouvements répétés qui réduisent le diamètre interne et entrainent des douleurs ou une perte de puissance. On appelle cela l’endofibrose artérielle qui touche le plus souvent une autre artère, iliaque externe, mais peut toucher l’artère fémorale. On pose un stent comme dans les coronaires en cas d’infarctus pour élargir le diamètre et après normalement cela va, mais parfois il faut réintervenir.
    SK a du être handicapé dans sa progression par deux opérations qui ont compromis deux saisons, une autre saison, celle de 2014 étant partiellement bloquée par l’intervention sur l’épaule. Il a un style particulier qui a pu contribuer à cette atteinte de la fémorale. Si maintenant il est bien posé sur son vélo, il peut manifester toutes ses capacités de rouleur et de grimpeur. La suspicion que l’on aurait pu avoir devant une progression apparemment rapide est ainsi diminuée, nettement même, par son passe médical. On est devant une histoire assez logique et classique. Il peut être très bon naturellement, si je puis dire.
    Je donnes ces explications de façon neutre, sans parti pris. A titre subjectif, plus « passionnel », je suis plus fan de Valverde dont j’admire la constance, le professionnalisme et la personnalité très « résiliente » ou du jeune Chaves, « puce » de Colombie, souriant et dynamique, que du hollandais.

    0
    0
  19. jmax

    ce qui peut sauver Nibali serait une vraie étape de mauvais temps en haute montagne à condition que ce mauvais temps ne fasse pas annuler l’étape pour cause de neige. Les prévisions météo pour l’ascension de la Bonette sont à l’orage et dans ces conditions, Nibali est très efficace

    0
    0
  20. Chouchou

    @Bernard, merci pour ton avis médical à ma question.

    @Laurent, voici un article intéressant où on apprend comment l’AFLD a dû opérer afin d’effectuer des contrôles efficaces sur une île :
    Extrait :

    Publié le 24 mai 2016

    Cette enquête a été réalisée dans le plus grand secret, notamment en raison des risques de fuite. « La spécificité îlienne de la Guadeloupe rend toute opération de contrôle antidopage inopiné très aléatoire, tant les risques de fuite sont importants. Le 26 mars 2016, les quatre préleveurs missionnés par l’AFLD et moi-même, sommes arrivés très discrètement sur les lieux de la compétition. Billets d’avion nominatifs, location de véhicule et hébergement sous des noms d’emprunts, acheminement du matériel nécessaire trois semaines avant l’opération, au domicile d’un particulier guadeloupéen le dispositif logistique a tenu compte de ces spécificités ».

    http://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/seisme-dans-le-peloton-guadeloupeen-un-vaste-reseau-de-produits-dopants-devoile-363345.html

    Reste à savoir si l’UCI/AMA pratiquent de même pour les stages et/ou coureurs habitants dans des iles ?

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.