Giro: ils sont dans un mouchoir de poche!

Quel Giro!

Quatre coureurs dans la même minute au général, à 48h de l’arrivée.

Deux étapes piégeuses, une en moyenne montagne, l’autre sur un chrono.

On risque de revivre le scénario du Tour 1989, notamment si Dumoulin reste à portée du nouveau maillot rose hier, Quintana.

Et gageons que Nibali voudra mettre le feu aujourd’hui…

42 Commentaires

  • Thierry mtl
    Soumis le 27 mai 2017 à 6:30 | Permalien

    Incroyable finale. Pinot en a encore. Il récupère bien et pourrait créer une belle surprise de 3 e semaine.

    Dumoulin est il épuisé, finalement ?

    Remarquez qu’il n’y a pas d’accélération en giclette sur ce Giro. Les forces sont gérees modestement.C’est bon signe.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • le bourrin iserois
    Soumis le 27 mai 2017 à 7:11 | Permalien

    Oui pinot pourrait petre une (bonne?) surprise, sachant qu’apparemment la fdj a changé de médecin …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 7 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 27 mai 2017 à 9:38 | Permalien

    En direct à 19 km d’Asiago.
    Pozzovivo joue l’étape quand il pourrait jouer le Giro. La dernière fois qu’on l’a vu prendre un relais, il était minime!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 27 mai 2017 à 11:00 | Permalien

    Superbe victoire de Pinot à Asiago après un sprint très bien mené . et Thibaut souriant comme un gamin devant le sapin de Noel. Il ne gagnera pas le Giro (qui pour moi est promis à Dumoulin) mais le podium est en vue!
    il est en forme, en confiance et quand même champion de France du contre la montre… Mon « quarté » , c’est :
    1) DUMOULIN
    2) NIBALI
    3) PINOT
    4) QUINTANA et que le meilleur gagne !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 27 mai 2017 à 11:08 | Permalien

    Rien n’est joué. La bataille à six (et même plus, Mollema, Jungels, Hirt, etc… n’ont pas donné leur part aux chiens) depuis mardi est énorme. On ne connait pas les niveaux de fatigue, et sûr que ça doit travailler chaque minute à la récup’. Rien n’est joué.
    Un peu étonné que Pinot ait perdu de la récup’ à répondre au micro en toussant sans s’être changé, encore le casque sur la tête et les chaussures aux pieds. Pas très pro! Peut-être est-ce réglementaire, mais à la place de son employeur, je l’aurai envoyé à la récup’ et aurait payé l’éventuelle amende. Et comme diraient certains ici, un Hinault – Guimard se serait immédiatement éclipsé.
    Très grosse prestation aujourd’hui de Zakarin qui a crevé l’écran!
    Rien n’est joué.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • Thierry Mtl
    Soumis le 27 mai 2017 à 11:17 | Permalien

    Pinot finira second et avec un panache d’orignal.

    Dumoulin aurait une minute d’avance sans son arrêt aux chiottes

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 27 mai 2017 à 11:41 | Permalien

    Au Bourrin Ardèchois,

    ok avec toi! je suis toujours scandalisé lorsque je vois les pros se balader sur l’aire d’arrivée en « petite tenue », Pinot en premier et aussi le premier
    à tomber malade sur le Tour; tu vas au bus avant, tu enlèves tes frusques trempées, tu t’essuies et tu mets du sec. Tu reviens après, les journaleux n’ont qu’à attendre quelques minutes, après le spectacle que nous ont donné les coursiers pendant 5 ou 6 heures ! et rien
    à foutre du protocole pondu par des bureaucrates à « gros bide » qui n’ont probablement jamais « collé un boyau » pour l’essayer dans les Dolomites …en course !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • mica
    Soumis le 27 mai 2017 à 12:58 | Permalien

    Quelle derniére semaine de course! avec 5 ou 6 grands champions certains au bord de la rupture.
    Allez, que le meilleur gagne et surtout que tout soit clean et réglo!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 27 mai 2017 à 1:28 | Permalien

    @ noirvélo
    Vu la chaleur, je ne crois pas que leur fringues soient trempés !

    Prono :

    Dumoulin
    Pinot/Nibali
    Quintana
    Zakarin
    Pozzo

    Voir même une petite surprise avec zakarin devant quintana.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • le bourrin iserois
    Soumis le 27 mai 2017 à 2:11 | Permalien

    Mica tu dis réglo, explique: tu veux dire sans les motos?
    Non je plaisante bien sur!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • le bourrin iserois
    Soumis le 27 mai 2017 à 2:53 | Permalien

    Dumoulin peut gagner sauf s il s’arrete dans les champs

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 27 mai 2017 à 3:09 | Permalien

    Les italiens lui ont servi du poisson pas frais…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • le bourrin iserois
    Soumis le 27 mai 2017 à 3:43 | Permalien

    mdr.
    Au fait, ou est passé plasthmatic?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 27 mai 2017 à 4:00 | Permalien

    A la protection des cuisines de Doumoulin

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Soumis le 27 mai 2017 à 6:49 | Permalien

    Cela promet pour demain ! Un peu difficile a savoir qui est le plus fatigué de tous mais je vais m’essayer a un prono. En 2015 Zakarin avait gagné le Tour de Romandie en résistant bien sur le contre-la-montre de 17km du dernier jour ou il avait devancé Nibaldi d’une cinquantaine de secondes et Pinot de 40. En plus j’ai l’impression que les Russkofs ont calculé leur coup pour ce dernier clm.

    Donc j’essaie une surprise en mettant Zakarin, Dumoulin et Pinot sur le podium.

    PS. Je n’ai jamais été bon en pronostic.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • Thierry mtl
    Soumis le 27 mai 2017 à 7:28 | Permalien

    Au final
    Dumoulin
    Pinot
    Quintana
    Zakarin
    Nibali

    Sunweb indique que Dumoulin roulera sur une selle a milieu ouvert. Par prudence.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Pitechoune
    Soumis le 27 mai 2017 à 9:21 | Permalien

    A la fin de Tirreno adriatico cette année, Dumoulin n’a mis que 4 sec à Pinot sur un CLM de 10km. Comme on dit souvent , un CLM en fin de grand tour se joue sur la forme et non sur la classe. Moi je mets Pinot – Nibali – Dumoulin en moins de 20 secondes

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 27 mai 2017 à 11:47 | Permalien

    Tour de France 1968.
    Dernier jour.
    Le matin, victoire du Dromois Maurice Izier sur 136 km (!) arrivant à Melun. Le grimppeur-sprinter (!) Franco Bitossi fait le sprint pour la 4ème place (!).
    Après-midi, demi-étape contre la montre sur 55 km (!) de Melun à Paris. Le vent fort est de la partie.
    Le classement général
    1 Herman Van Springel
    2 Gregorio San Miguel 12″
    3 Jan Janssen 16″
    4 Franco Bitossi 59″
    5 Lucien Aimar 1’06
    6 Andres Gandarias 1’15
    6 Ferdinand Bracke 1’24
    7 Rolf Wolfshohl 1’40
    8 Roger Pingeon 1’56
    Ferdinand Bracke est recordman de l’heure depuis l’automne précédent.
    Franco Bitossi est juste capable de tout!
    Rolf Wolfshohl est un coureur complet très fort sur la durée d’une heure, champion de cyclo-cross mais aussi vainqueur de la Vuelta 1965.
    Roger Pingeon est le tenant du titre et excelle contre la montre.
    Herman Van Springel est excellent contre la montre, il gagnera 2 fois le GP des Nations.
    Jan Janssen est un routier-sprinter qui passe pas mal les bosses et n’a pas de très bonnes références contre le chrono.
    Gregorio San Miguel et Andres Gandarias sont des grimpeurs spécialistes en très grande condition.
    Bracke, Pingeon, Van Springel ont les faveurs des pronostics.
    Bracke et Pingeon ne seront pas à la hauteur!
    Partis à fond, Jan Janssen et Herman Van Springel sont au coude à coude jusque dans les 5 derniers km où le belge s’effondre et le hollandais tient bon, réalisant l’exploit de sa carrière!
    Première victoire d’un hollandais sur un grand tour, dernier grand tour disputé par équipes nationales, première arrivée à la Cipale, au Bois de Vincennes, comble depuis le matin.
    Classement de l’étape:
    1. Jan Janssen en 1h20’09 »
    2. Van Springel à 54″
    3. Pingeon à 1’17 »
    4. Bracke à 1’23 »
    5. Wolfshohl à 1’50 »
    6. Den Hartog à 2’14 »
    7. Pintens à 2’54 »
    8. Grosskost à 3’09 »
    9. San Miguel à 3’21 »
    10. Aimar à 3’22
    Classement général final:
    1. Jan JANSSEN (Hol) en 133 h 49’42 »
    2. Herman Van Springel (Bel) à 38″
    3. Ferdinand Bracke (Bel) à 3’03 »
    4. Gregorio San Miguel (Esp) à 3’17 »
    5. Roger Pingeon (Fra) à 3’29 »
    6. Rolf Wolfshohl (All) à 3’46 »
    7. Lucien Aimar (Fra) à 4’44 »
    8. Franco Bitossi (Ita) à 4’59 »
    9. Andres Gandarias (Esp) à 5’05 »
    10. Ugo Colombo (Ita) à 7’55 »
    Van Springel garde rancoeur. Lisons ses propos recueillis 30 ans plus tard:
    «J’avais remarqué un étrange manège, à l’écart des foules, entre Félix Lévitan et le docteur Dumas. De qui, de quoi parlaient-ils ? On vint me mettre en garde : les contrôles anti-dopage seraient menés avec une rigueur accrue. J’ai su de nombreuses années plus tard, et de la bouche même d’un coureur hollandais, qu’à Jan, on promit exactement le contraire. A quoi bon avancer des noms, réunir des preuves aujourd’hui ? Est-ce que l’on me rendra le Tour de France ? Par contre, j’en veux beaucoup à Frans Cools, mon directeur sportif, de n’avoir pas mis à ma disposition un vélo spécial pour le contre-la-montre. Le matériel dormait à Anvers ! Il paraît que j’avais oublié de le réclamer ! Jan utilisait une bicyclette allégée, sortie tout droit des ateliers des frères Lejeune, ses habituels constructeurs. Il fut informé régulièrement de nos positions respectives quand j’attends toujours qu’on me communique mes temps de passage ! Non, décidément, on ne voulait pas de moi sur les tablettes du Tour ! J’affirme avoir réussi une bonne performance entre Melun et Paris, suffisante pour que mon adversaire qui ne m’impressionnait pas contre-la-montre reste à sa place. Seulement, Jan volait littéralement ce jour là.»

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 28 mai 2017 à 12:31 | Permalien

    Le Bourrin Ardéchois: tu nous « rafraichis bien la mèmoire » avec le TDF 1968 , c’ est pour ça qu’ il faudrait que tout soit clean, surtout que l’ on sait que ça se jouera à quelques secondes prés, et quand on connai les différents facteurs qui peuvent intervenir….on a de quoi rester prudent…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 28 mai 2017 à 12:41 | Permalien

    J’ ai « évoqué » ces différents « facteurs » au post N° 12 du sujet précedent, et bien sur, je ne connais pas tout! (je ne croyais pas si bien dire en parlant d’ un controle antidopage qui pourrait étre promis « allégé » ou inexistant à un ou plusieurs…décidement les ficelles sont multiples et insoupçonnables la plupart du temps.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • garolou
    Soumis le 28 mai 2017 à 2:01 | Permalien

    Tour de France 1968, Giro 2017????? 50 ans d’écart, me semble que le vélo est pus pentoute pareil. Juste comme ça

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 28 mai 2017 à 2:07 | Permalien

    Entendu de la bouche de Patrick Chassé, interprète des faits au service du suspense: « Dumoulin est parfois défaillant, comme au clm des JO de Rio l’an passé, où [blessé au poignet] il ne finit que 2ème derrière Cancellara ».
    Il est temps que le Giro se termine, il n’y a pas que les coureurs à être fatigués!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 28 mai 2017 à 2:11 | Permalien

    Et juste comme ça, gare au loup, une chèvre et un percheron rouge, ce n’est pas du tout pareil.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 28 mai 2017 à 3:55 | Permalien

    On le voit, c’ est cela l’ omerta, quand « retiré des affaires », Van Springel (un sacré coureur celui là, dur au mal et polyvalent) s’ autorise enfin à parler, un peu, 30ans aprés et à lever un coin du voile.
    Merci au Bourrin Ardéchois d’ avoir fait resurgir un moment d’ histoire (et d’ histoires)
    Rétrospectivement, on peut penser que des magouilles de toute il y en a eues .
    Je ne citerai pas de noms, mais il y avait aussi à l’ époque de sacrés tireurs de ficelles.
    jusque aux organisateurs (TDF Giro…..) qui pouvaient s’ impliquer..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 8 votes)
  • Wolber
    Soumis le 28 mai 2017 à 10:49 | Permalien

    J ai l impression que tous les coureurs sont anglais lors des interviews .

    J aimerais qu un français ai la même progression que Tom Dumoulin en montagne

    C est dommage Dumoulin ne portera pas son maillot rose , clm final obligé.

    Van emdem , placé aux mondiaux de chrono , l année passée .

    Jerome Pineau n aime pas Quintana, il ne devrait pas le montrer de trop.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • Bici
    Soumis le 28 mai 2017 à 11:15 | Permalien

    Comment Thibaut Pinot peut il rater 2 chronos à ce point ? Même Quintana fait mieux que lui sur le chrono final, le plus important, celui qu’il ne pouvait pas, qu’il ne devait pas louper !
    Quant à Dumoulin, ses progrès en montagne sont quand même assez incroyables.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 28 mai 2017 à 1:31 | Permalien

    @ Bici

    ok avec toi, que Pinot se fasse battre par le petit colombien, c’est incompréhensible! faut reconnaître que
    la France n’est pas un pays de rouleurs et le titre de Thibaut n’a pas grande valeur à « l’international » (même en France!)…
    Quant à Dumoulin, son excellent tour d’Espagne 2015 laissait présager de futurs bons résultats sur les grands tours… Il monte au train sans à coups, gère bien ses montées,ses descentes et sait faire la différence dans les chronos; de plus, il a un mental fort et ses adversaires n’ont jamais été convaincants
    au niveau attaques ou stratégies; il est léger pour un rouleur et puissant pour un grimpeur … pour le reste,
    Bici, si je lui sers ma salade de fruits et mon eau minérale, il ne sera peut-être pas d’accord ! plus grand monde n’est dupe lorsque je vois les efforts consentis par l’ensemble du peloton après trois semaines assez démentes avouons le …
    Mais c’est la première fois que je me passionne autant pour un Grand tour !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 28 mai 2017 à 2:54 | Permalien

    Ce qui est incroyable, bici, c’est qu’on puisse affirmer une telle chose quand on ne suit pas les courses professionnelles, ce qui est à l’évidence ton cas ou alors c’est encore plus incroyable.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 5 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 28 mai 2017 à 2:57 | Permalien

    Et Van der Poel a encore fait le show. A suivre, faute de quoi on lira encore des choses incroyables…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Wolber
    Soumis le 29 mai 2017 à 12:49 | Permalien

    Il n était pas au Giro mais où est passé Wouter Poels?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • alain39
    Soumis le 29 mai 2017 à 7:47 | Permalien

    Le coureur le plus complet et le plus fort a gagné.
    Il a pourtant été malade, mal entouré par son équipe et soumis à une forte pression.
    Un seul mot: bravo et il confirme sa vuelta 2015.
    Pinot fait un super giro mais il lui manque le petit truc qui fait gagner. Bravo aussi avec une belle victoire d’étape et une belle fin de giro. Dommage que ses progrès en chrono soient restés aux abonnés absents.
    Quintana a montré ses limites actuelles. Malade ou pas personne ne sait vraiment mais clairement sur cette dernière semaine il est rentré dans le rang. Il avait perdu son jump.
    Nibali sort un beau giro mais il perd trop de temps sur les étapes avec une montée sèche. Dommage mais merci aussi pour son comportement de battant et sa belle étape du Stelvio.
    Ce qui me marque le plus est le resserrement de niveau entre les meilleurs. Ils n’arrivaient pas à se lâcher en montagne et jouaient la victoire à coups de poignées de secondes. Nous sommes loin des exploits de Froome et sa moulinette. Aussi beaucoup de stratégie dans ce giro avec Dumoulin qui a fait montre d’une grande science de la course. Il gère ses montées à la perfection et si il continue à ce niveau il va devenir une référence sur les grands tours. On retourne au cyclisme d’antan avec un coureur puissant qui domine les chronos et tient les grimpeurs en montagne sur sa puissance et sa récupération.
    La moyenne atteste du haut niveau physique de ce giro et je vois mal Quintana sortir un grand tdf après une telle débauche d’efforts.
    Super giro et merci à tous les protagonistes pour avoir donné un tel spectacle avec un suspens qui souvent manque dans un cyclisme trop stéréotypé.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 29 mai 2017 à 7:57 | Permalien

    Lors du reportage sur les mécanos de l’équipe FDJ, j’ai vu que, sur la roue arrière du vélo de chrono de Thibault Pinot, était monté un boyau (ou un pneu ? ) Continental. Ce boyau ressemblait étonnamment aux miens, soit des Continental gatorskin Sprinter (ou peut-être Compétition). Ces boyaux sont géniaux pour des gens comme moi : je n’ai pas crevé depuis plus de 3 ans, le prix est correct et ils tiennent la route. Mais, mon budget est limité et je suis un amateur, voire un cyclosportif à certaines périodes. Je pense que la FDJ aurait pu fournir un boyau digne de ce nom à son leader briguant une victoire dans un grand tour lors de ce dernier CLM. Pinot n’a certes pas perdu le Giro et fait une performance bien moyenne hier à cause de ses boyaux, mais c’est un ensemble de chose…Les fameux marginal gains de Sky…
    Ceci étant, un copain qui courait à la FDJ il y a quelques années, avait perdu une course importante en fin de saison sur crevaison : il avait ensuite découvert que un, ou des mécanos de la FDJ, revendaient les boyaux et pneus neufs et montaient des boyaux déjà un peu usés sur les vélos de certains coureurs…
    @lebourrinAdéchois : tu parlais de Pinot qui ne s’était pas habillé après son étape victorieuse. Que faisaient les DS, les soigneurs…?
    Un ami qui courait chez AG2R avait chopé une bronchite sur une course par étape en Espagne où il était leader du classement de la montagne car il avait attendu en vain sa voiture à l’arrivée d’une étape de montagne. Idem l’an passé pour un autre coursier de la même équipe qui perd un maillot sur une course en Suisse. Le DS donnait des interviews pendant que le jeune coureur se gelait sur le podium…
    Il faut savoir que les bus d’équipes ne sont présents que sur les grandes courses. Pour le reste, c’est voitures et camionnettes et parfois camping-cars.
    Tout cela pour dire – j’aimerai me tromper-, que malgré les performances de Bardet ou de Péraud, je ne vois pas une équipe française gagner un grand tour dans les mois ou années à venir. Armstrong a d’ailleurs des anecdotes stupéfiantes de son passage chez Cofidis.
    Bourrin Ardéchois, tu évoquais aussi les commentaires de l’équipe 21 qui sont d’un autre niveau que ceux de France 2. C’est une réalité, et les propos de Pineau et de Roche parfois opposés, laissaient voir des points de vue différents, de cyclismes différents. Sympa d’entendre Roche, avec une belle « philosophie cycliste », son accent et sa finesse d’analyse. On voit qu’à l’époque les coursiers faisaient leurs choix tactiques d’eux-mêmes, sans l’omniprésence décisionnelle du DS par le biais des oreillettes. Tu as corrigé pour Patrick Chassé…qui est certes intéressant, mais a quelques approximations dans l’identification des coureurs et de leurs places dans la course qui n’est pas sans rappeler celles de Robert Chapatte, que corrigeait diplomatiquement Anquetil. Le top des commentaires pour moi, c’est la RAI, même si je n’ai pas fait italien 2ème langue. En 2016, il y avait Garzelli qui commentait, Salvodelli sur la moto, Cassani…etc…Et je soupçonne les commentatrices d’être déjà montées sur un vélo…pas Chassé, AMHA !
    Beau Giro quand même, que Dumoulin aurait gagné avec 2 ou 3 minutes mini s’il avait eu l’équivalent d’une équipe comme celles de Nibali ou Quintana.
    Beau coureur que Dumoulin, qui se destinait visiblement à des études de médecine. C’est l’absence de place en fac qui l’a conduit, pendant une année, à ne faire que du vélo. On peut espérer une sensibilité aux conséquences néfastes éventuelles du dopage sur le corps humain…même si depuis les années 90, les dopeurs sont souvent médecins.
    A noter que grâce à un début tardif dans le cyclisme, Dumoulin n’est pas crâmé et qu’il devrait continuer sur sa lancée et ne pas rester un espoir déçu…ou déchu, comme vous voulez !
    Dernière chose : je ne suis pas surpris de la performance moyenne de Pinot hier, tant il semblait avoir donné dans les étapes 19 et 20, surtout cette dernière d’ailleurs. Il a du payer ses efforts. Mais au moins, il n’a pas de regret. Quintana et Nibali peuvent en avoir, eux!
    L’idéal, la veille d’un chrono, est un effort de plus en plus intense sur une fin d’étape, mais sans être dans le rouge et avec une durée limitée. Ma description ressemble à l’effort fourni par Dumoulin en fin d’étape samedi, non ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • mica
    Soumis le 29 mai 2017 à 8:41 | Permalien

    Alain 39: Belle analyse que je partage en grande partie.
    Oui, Dumoulin est un coureur attachant et ce n’ est que justice qu’ il ait gagné. Un petit bémol cepedant, il a eu de la chance d’ avoir avec lui lors de la derniére étape en ligne, Jungels, Yattes, Moléma..,il l’ a d’ ailleurs reconnu et les a remercié (cela vaudra renvoi d’ ascenceur à l’ occasion) Sans eux, il pouvait perdre pas mal de temps supplémentaire et perdre le giro,car finalement, il ne gagne qu’ avec une trentaine de secondes sur Quintana. A ma connaissance, c’ est la 1ere fois qu’ un coureur remercie publiquement des coureurs d’ une autre équipe qui ont donné un coup de main.
    Un aspect de ce Giro qui par contre m’ a hérissé (vous allez me reconnaitre…), c’ est l’ omniprésence des motos , parfois dangereuses (on l’ a vu avec la chute de Thomas, Yates..etc…),les protestations de Rolland, ou autres…
    Trés souvent avantageuses pour les coureurs..
    Pour en revenir à l’ avant derniére étape, les motos « ouvraient la voie » au groupe de téte de trop prés (Nibali , pinot, quintana….) et il n’ y en avait pas devant le groupe Dumoulin, Jungels, Mollema
    d’ ou un déséquilibre qui n’ a pas eu trop de conséquences, mais imaginez que Jungels, Mollema n’ aient pas roulé… le sort de la course aurait été différent. i un genr
    Selon moi sous l’ égide de l’ UCI des « états généraux » du cyclisme seraient necessaire afin de définir et de limiter le role des véhicules motorisés dans le cyclisme( des voitures aux hélicos, en passant bien sur par les motos)
    Je pense cependant que ce n’ est pas possible car ça arrange pas mal de monde à commencer par les coureurs et les organisateurs.
    Pour en revenir à la course: bon bilan pour Pinot, mais sa faiblesse contre la montre a beaucoup à voir avec le manque total d’ organisation en France de ce genre d’ événement, encore une foi je ne remercierai pas C. Prudhomme…..
    Quintana et Nibali, un peu défaillants sur leur terrain ( on est loin des temps de Pantani mais c’ est une autre histoire)
    Paradoxalement Quintana pas ridicule en CLM.
    Un bon tour d’ Italie sur le plan général, avec en France, une bonne couverture télévisée, avec un bon point pour J. Pinault, mais, de grace, arrétez de promouvoir ces braquets gigantesques et je ne sais cette couronne de 58 dents: Avec beaucoup moins, le néerlandais serait allé aussi vite, et probablement plus vite. (mais c’ est une autre histoire…)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 6 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 29 mai 2017 à 10:25 | Permalien

    J’ajoute que ce Giro a été beaucoup plus sobre en termes de succès surprises et de coureurs qui sortent de nul part. Pas d’étoiles filantes comme Emmanuel Sella et ou de Pirazzi pour semer le doute. Le petit ménage pré Giro a probablement eu des « effets positifs » en ce sens.

    Léonardo Piepoli (convaincu de dopage) notait dans une entrevue au Cycling Podcast (London Telegraph) que dans son milieu, tout a changé avec la politique d’interdiction des aiguilles (No needle Policy) de l’UCI en 2008-09. Ce fut un choc, dit-il. Jeune, on l’avais habitué aux injections pour mieux récupérer. Ca faisait partie du quotidien et ce n’était pas perçu comme un dopage « illicite ». La fin de cette pratique a changé les perceptions et la façon de faire, selon lui.

    Le dopage n’est pas éradiqué pour autant, mais pas de giclettes à la Rasmussen sur ce Giro. Pas de « Cobra » en vue. On est plus dans les montées hard tempo. Vendredi dernier, les images, montraient des coureurs à bout de force, difficilement capable de se démarquer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • mica
    Soumis le 29 mai 2017 à 10:56 | Permalien

    alain 39, E A Poe, Thierry Mtl; trés bons commentaires, vous faites quasiment oeuvre d’ éditorialistes ou de journalistes, par contre E A Poe la présence de Garzelli, savoldelli, et Cassani à la RAI ne me rassure pas trop, mais peut étre sont ils « repentis »?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 29 mai 2017 à 11:18 | Permalien

    Ha, à propos de Cassani, j’ oubliais tout de mème qu’ il fut, en Italie celui qui prouva l’ existence des moteurs dans les cadres et la forte probabilité qu’ ils aient été utilisés, on peut donc lui faire confiance.
    Il est, de plus, à la fédé Italienne au moins sélectionneur .
    Sur les leçons à tirer de ce Giro, on attends les interventions des Bourrins, Wolber, Noir vélo et tous les autres..si vous le voulez bien…..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 29 mai 2017 à 1:32 | Permalien

    Autre point. Ce Giro fut aussi celui du beau temps!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 29 mai 2017 à 3:11 | Permalien

    Oui, Mica, Davide Cassani est bien répertorié parmi les clients du Dottore Ferrari sur le site cyclisme-dopage.com.
    Avec l’EPO, (et la politique aussi), j’ai découvert cette formidable propension qu’ont​ les tricheurs à dénoncer ceux qui trichent après eux, souvent de manière plus efficiente qu’ils ne le faisaient eux mêmes ! Il n’y a qu’à écouter Jalabert dénoncer les tricheurs à l’EPO ou autres produits miracles. Comme si les « vieux » tricheurs le faisaient avec morale et éthique par rapport aux jeunes nouveaux tricheurs qui seraient sans foi ni loi, et mettraient le système en danger.
    D’ailleurs, Jalabert était « affectueusement » surnommé Jaja par les spectateurs et autres journalistes proches du champion qu’il fut. Je pensais qu’il s’agissait d’une expression franchouillarde, (le vin en argot notamment), alors qu’il s’agit d’un acronyme : Jaja signifie « Jamais j’avouerai », tout simplement ©EAPOE😎.
    Comme dit mon fils, super Giro, vivement la Vuelta !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 29 mai 2017 à 10:02 | Permalien

    Et avant cela le Tour de Suisse (et la fabuleuse montéé vers le Tiefenbacher)!
    Allez, n’oublions pas le Dauphiné, une étape spectaculaire à St Etienne, un chrono de 24 km, le Chat, l’Alpe par Sarennes dans le bon sens, Solaizon qui surpendra, avec Froome et une grosse équipe Sky (dont Sergio Henao mais pas Poels…), Chaves, Contador, Porte, Aru, Bardet, Valverde, S Yates, D Martin et d’autres gros moteur dont Latour.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 29 mai 2017 à 10:05 | Permalien

    Tu seras à Rochetaillée dimanche pour voir passer les coureurs avec le fiston, Edgar?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 30 mai 2017 à 7:48 | Permalien

    @LeBourrinArdéchois : Non…à regrets, mais mon fils sera au départ de la course de Sarras. Pour une fois, une vraie course cadet, sur un très beau circuit de 27,5 kms, avec un vrai col de 7 bornes et une bosse de 2 kms, à accomplir deux fois. Je ne sais pas ce qu’il en est au Québec et dans les autres pays dits « cyclistes », mais le nombre de courses en France métropolitaine est en décroissance astronomique, et souvent, celles qui restent, tournent autour d’un pont d’autoroute en périphérie de zone industrielle et sur des longueurs de circuits dérisoires !
    La cote de Rochetaillée sur la 1ère étape du Dauphiné sera montée 3 fois. Elle n’est pas terrible, mais il peut y faire chaud. La descente n’est pas dangereuse, et pourtant, Herrera en tête au TDF 1985 y avait pris une bonne gamelle, tout comme Greg Lemond maillot jaune, lors du CLM du TDF en 1986, ou Ronan Pensec au début des années 90 alors qu’il était en jaune, je crois aussi. Il se passe souvent des choses aux arrivées en cité stéphanoise : Lubberdink qui balance Michel Laurent à 100 mètres de la ligne en 1983, la chute d’Hinault en 1985, sur le pourtant très large cours Fauriel!
    Je n’ai jamais vu une telle ambiance sur les bords d’une course que lors de ce CLM de St-Etienne en 1986. Hinault qui avait promis le tour à Lemond et avait mis un genou à terre dans les Alpes gagne l’étape. Chute de Lemond. Tapie, le boss, avait fait monter la température entre les 2 protagonistes par voie de presse. Ce jour là, dans la cote de Rochetaillée, le monde était binaire : les pros Lemond, ( les ricains avec leur cyclisme moderne…les glaces ou les boites de sardines de Lemond avant le départ…) et les pros Hinault, le blaireau, imprévisible et blessé dans son égo, qui ne voulait plus rien lâcher ! J’ai le souvenir d’avoir beaucoup rigolé, le public du vélo n’étant bien sur par celui du foot. Et c’est resté un grand dilemme pour moi : je n’ai jamais pu choisir! Cyclisme de grand panache!
    Etape CLM de 1997 à St-Etienne avec montée de la Valla en Gier : triste spectacle, en fait, les italiens avec des cuisses énormes qui montaient à la plaque les 10 derniers kms au dessus de 7%. C’est aussi la fameuse étape, remportée par Ulrich, où Virenque, à l’affût de toute nouvelle potion magique, s’était fait refiler …de l’eau distillée par un soigneur d’une équipe espagnole qui en rigole encore! Pour une somme loin d’être modique apparemment.
    Le lendemain, Pantani, après 205 kms en partie sous la pluie, établissait son deuxième temps au sommet de l’Alpe d’Huez : 37’15 !
    Accrochez vous les gars…ou prenez un bon vélo électrique !
    J’y serai donc samedi prochain pour l’arrivée de l’avant dernière étape du Dauphiné. Ca permettra au fiston de monter son premier col mythique. Je lui ai mis 34*25 avec l’assentiment de Mica (!)
    Encore une semaine harassante pour qui va devoir rouler, travailler, avoir une vie de famille…et suivre les courses du moment.
    On ne vit qu’une fois !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • mica
    Soumis le 30 mai 2017 à 9:29 | Permalien

    E A Poe: trés bon choix de braquet, je n’ en doute pas, on voit que la passion te guide et la vie de famille avec ton fils. Ce n’ est pas tellement les gros braquets en montagne que je fustige, mais plutot pour les sprints et les CLM. Je vois que tu prépares  » le Dauphiné »
    Au fait, monterez vous l’ Alpe coté classique, ou coté Sarenne ?
    Si j’ ai bien compris la course montera coté Sarenne et aprés une bréve descente empruntera aprés la « patte d’ oie la route d’ arrivée classique. (cette fin de montée n’ est pas la plus difficile sur environ 4 Km)
    L’ Isérois pourrait nous renseigner!
    A propos des temps de Pantani, les meilleurs actuellement lui « rendent » environ 2 minutes, sur une montée comme l’ alpe! Le pirate était donc sur une autre planéte, mais l’ on sait pourquoi.
    La montée coté Sarenne est certainement l’ une des plus « sauvages » que l’ on puisse voir, donc, à ne pas manquer!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!