Giro 2017: 5 étapes clés, 5 favoris, 5 outsiders…

La 100e édition du Tour d’Italie débute aujourd’hui vendredi, c’est assez inhabituel.

Au menu des coureurs, 21 étapes entre Alghero et Milan, le 28 mai prochain.

C’est pas compliqué, ce qu’il faut retenir de ce Giro se compte par 5: 5 étapes clés, 5 favoris, et 5 outsiders.

L‘étape reine est sans contredit la 16e étape, en début de troisième semaine donc, entre Rovetta et Bormio. Au menu, 222 kms très difficiles, de par le Mortirolo (côté le plus facile cependant), le Stelvio et l’UmbrailPass. Quiconque connait le coin mesurera la difficulté de cette étape qui fera des dégâts.

Capture d’écran 2017-05-04 à 22.02.50

Les 4 autres étapes à surveiller sont évidemment les deux chronos, le premier sur la 10e étape, et long de 39 kms, l’autre lors de la dernière étape à Milan, sur 28 bornes. Un chrono le dernier jour d’un grand tour est toujours excitant, on se prend à rêver d’un suspense digne du chrono Versailles-Paris sur le Tour 1989…

La 9e étape et son arrivée au sommet du difficile Blockhaus sera également très intéressante, forçant les favoris à se démarquer sans réserve.

Capture d’écran 2017-05-04 à 22.03.01

L’autre sera l‘étape des Dolomites (18e étape) par delà les Pordoi, Valparola, Gardena Pinei puis arrivée en altitude à St-Ulrich. Cette étape est courte (137 kms), propice donc à des coureurs qui attaquent de loin. Sur des organismes fatigués, ça peut être intéressant et ça inspirerait certainement Alberto Contador, malheureusement pas au départ du Giro.

Capture d’écran 2017-05-04 à 22.02.38

5 favoris

Les cinq grands favoris sont incontestablement Vicenzo Nibali, Nairo Quintana, Thibault Pinot, Mikel Landa et Geraint Thomas.

Pour Nibali, nous n’avons que très peu de repères cette saison quant à sa condition. Jouant probablement la carte de la fraicheur physique, je pense que c’est surtout en troisième semaine qu’il sera costaud. L‘étape du Blockhaus sera donc pour lui un premier vrai test, et il devra alors s’assurer de ne pas y perdre son Giro.

Quintana a offert davantage de garantie cette saison, s’imposant par exemple la semaine dernière lors de la 2e étape du Tour des Asturies. L‘étape de Bormio sera sa grande étape!

Thibault Pinot se lance plein d’ambitions sur ce Giro, et il a beaucoup progressé ces deux dernières années. À maturité, il aura toutefois fort à faire pour faire jeu égal avec Quintana en haute montagne.

Les deux Sky Landa et Thomas sont plus imprévisibles. En grande forme, ils sont capables de tout, mais ils sont aussi capables du pire! Et il faudra s’entendre dans l‘équipe, ce qui ne sera pas évident si les deux sont en grande forme. Avantage Thomas qui est un anglais au sein d’une équipe anglaise?

5 outsiders

Je vois clairement 5 outsiders à ce Giro: Tejay Van Garderen, Adam Yates, Steven Kruijswijk (quel nom difficile à écrire!!!), Tom Dumoulin et Bob Jungels.

Aucun de ces coureurs n’a remporté jusqu‘à présent de grands tours. Certains sont passés près de, comme Van Garderen, Dumoulin ou Kruijswijk. Je pense personnellement que Yates et Jungels pourraient créer une grosse surprise sur ce Giro, et l’un d’entre eux terminer sur le podium.

2 Canadiens

Deux coureurs canadiens sont au départ de cette 100e édition du Giro, deux coureurs avec des profils et des qualités très différentes: le vétéran Sein Tuft chez Orica, et le grimpeur Mike Woods chez Cannondale-Drapac.

Woods a évidemment les meilleures chances d’un bon classement général, et un top-10 serait pour lui génial. Les étapes de montagne devrait lui convenir, surtout lorsqu’elles sont plus courtes. Pourquoi ne pas viser une victoire d‘étape dans les Dolomites?

À la télé 

Difficile cette année de suivre le Giro à la télé depuis le Canada. Fred, un fidèle lecteur que je remercie au passage, me dit cependant qu’on peut s’abonner à la RAI (poste 247 chez Vidéotron, pas en HD cependant) et que cette chaine devrait diffuser des images de la course. Elle diffusait, hier en tout cas, des images de la présentation de la course.

Sinon, on pourra suivre la course en stream sur Internet, via des app comme FilmOn ou des sites comme Cyclingfans.com ou encore SteepHill.tv.

3 Commentaires

  1. mica
    Soumis le 10 mai 2017 à 1:27 | Permalien

    @ Ludovic: IL n’ est pas évident de rentrer à travers les posts dans un débat trés poitu, mais je vais tenter de m’ expliquer.
    Sur terrain plat, la résistance principale opposée aux cyclistes est bien la force due à la résistance de l’ air, cette force est bien proportionelle au carré de la vitesse, la puissance absorbée est donc bien prop. au cube de la vitesse V, soit : V à la puissance 3.
    (je sais c’ est lourd et ennuyeux pour certains..)

    Une preuve à cela est que si l’ on réduit la surface frontale (sur vélo couché), et si l’ on soigne particuliérement le coef. de pénétration dans l’ air (CX optimisé en carénant l’ ensemble vélo couché+ cycliste), on arrive à des vitesses incroyables .
    record de l’ heure: + de 92 km

    Record des 200m lancés: 144 Km/h

    On peut aussi jouer sur la densité de l’ air, sur terrain plat on obtient (en général) de meilleurs résultats quand on monte en altitude. (il existe cependant des limitations physiologiques, car altitude dit aussi moins d’ oxygéne et le « moteur humain » « s’ essouffle ».

    On pourrait dire , sous forme de boutade, que muni de bouteilles d’ oxygéne, sur la Lune, nos cyclistes pourraient rouler à peut étre 500Km /h.

    C’ est en ce sens que je dis que le cyclisme est un sport aérodynamique, mais pas en rapport avec les sports de vol et de voile.

    On pourrait raprocher le cyclisme sur plat au patinage de vitesse sur glace, ou au roller de vitesse. (ce sont des « sports voisins, mais ils n’ ont généralement pas de composante ascentionelles)

    Allez, je me tais, car c’ est lourd, et cela n’ interesse pas grand monde.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  2. le bourrin iserois
    Soumis le 10 mai 2017 à 5:42 | Permalien

    En aucun cas il ne l’a accusé de dopage (moi non plus d’ailleurs) ni de magouilles, il dit simplement qu’il connait le « milieu » et qu’il tait les pratiques qu’il a vues. Tu interpretes et en plus tu insultes. Mais ce n’est que mon avis…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  3. mica
    Soumis le 10 mai 2017 à 6:32 | Permalien

    Le Bourrin Isérois: Tu tente d’ expliquer des choses à des gens qui refusent de comprendre, je crois que c’ est peine perdue.
    Je viens d’ assister, par hasard, au départ de la 5éme étape du Giro; comme d’ habitude, échappée du Km 0 dans les roues des motos et presque de la voiture directoriale, derriére rideau du peloton et donc 2 illustres inconnus à l’ avant: çà c’ est du sport!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 2 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!