Gent-Wevelgem: DANTESQUE!

D’abord, un chiffre: 39.

C’est le nombre de coureurs à l’arrivée de Gent-Wevelgem hier. Ils étaient 200 au départ. Je vous rappelle que c’est des pros.

Ca vous donne une idée de combien la course fut difficile.

Payez-vous absolument ces images, notamment des 40 derniers kilomètres. J’ai rarement, très rarement autant apprécié une course cycliste comme celle-là. (la retransmission intégrale, plus de 2h, est ici mais c’est en flamand).

Un exemple? Sur le vidéo en lien dans le paragraphe précédent, payez-vous les images autour de la 5e minute 45 secondes, alors qu’une haie incroyable de tracteurs de ferme acclame les coureurs au pied de la descente du Kemmelberg. Y’a qu’en Belgique que vous voyez ça, et ça en dit long sur la ferveur populaire que suscitent les Classiques. Les images sont vraiment impressionnantes.

Par ailleurs, la course a été considérablement durcie par la pluie et surtout, un vent très violent avec des rafales à 90km/h qui ont envoyé certains coureurs dans le talus, comme ici Geraint Thomas. Incroyable! Ca a évidemment borduré sévère, condamnant très rapidement beaucoup de coureurs. Bordures 101 hier en Flandres!

Payez-vous ensuite le classement final: c’est pas compliqué, y’a les 6 premiers, tous des sacrés costauds, puis Roelandts, puis Oss, puis un peloton pointé à environ 7 minutes, puis plus personne.

Et au final, un beau vainqueur en Luca Paolini, 38 ans, qui a été hier le plus malin. Certains diront qu’il a profité du travail des autres dans le final, ne prenant presque aucun relais après la dernière ascension du Kemmelberg où il avait été largué. C’est vrai, il faut reconnaitre qu’il l’a joué à l‘économie dans les 25 derniers kms, sauf après son démarrage à 6 bornes de la ligne bien sûr.

D’autres s‘émerveilleront de la poursuite qu’il a mené après le Kemmel: c’est vrai aussi, et j’en suis. Largué dans le Kemmel, Paolini a en effet chassé seul longtemps afin de revenir sur le devant de la course, témoignant d’un sacré mental. Je ne pensais jamais qu’il réussirait à rentrer!

Et il aura aussi été le plus malin dans le final, attaquant avec 6 kilomètres à faire, puis se relevant rapidement voyant Thomas le prendre en chasse, puis insistant assis sur la selle, pour créer un écart “mine de rien”. Ce fut le bon coup du jour!

Juste avant, le coup de théâtre qui m’a jeté par terre: tout juste revenu d’un changement de vélo qui – je le croyais – aurait dû le condamner, Terpstra attaque direct ses compagnons d‘échappée, prenant seulement Paolini avec lui. Cette attaque, j’avoue que je ne l’aurais pas vu venir et c‘était rudement bien joué.

Enfin, certains d’entre vous diront que les Etixx-Quick Step ont bien cafouillé une fois Paolini devant, ne prenant pas la chasse à leur compte: je suis parfaitement d’accord avec vous, et honte à eux car c’est au moins la 2e fois cette saison (rappelez-vous le Het Nieuswblad et la victoire de Stannard à la barbe de… trois Etixx!). Ils avaient tout simplement trop peur de Thomas, vainqueur vendredi d’un difficile Grand Prix E3, disputé là encore sous des conditions climatiques difficiles.

Bref, on a assisté, sur ce Gent-Wevelgem, à une vraie course de flahutes, une course d’hommes dont je n’explique pas la constitution tant elle me semble surhumaine, une course magnifique par ses rebondissements, une course qui m’a tenu en haleine tout le long, et une course que je prendrai plaisir à revoir pendant des années.

Ne manquez pas ça, c’est tout le vélo – son histoire, sa tactique, sa difficulté, sa légende – concentré dans une seule course!

Et vivement dimanche prochain pour le Ronde!

15 Commentaires

  1. Régis
    Soumis le 30 mars 2015 à 3:28 | Permalien

    Salut,
    Super course en effet, avec un beau vainqueur que j’apprécie beaucoup pour son tempérament, sa maitrise en descente comme lorsqu’il fait gagner Bettini sur MSR… alors qu’il avait sans doute les jambes pour gagner!
    Il fait d’ailleurs une magnifique course comme tu le soulignes, après avoir chassé le groupe.

    Concernant Terpstra, je dois t’avouer un « truc de Belge »:
    je pense sincèrement qu’après sa crevaison, Peeters l’a ramené bien calé derrière la voiture, car à ce moment là, ça soufflait plutot de face, si ma mémoire est bonne.
    C’est cela qui lui a permis d’arriver, relativement frais et d’attaquer de suite…
    car du temps, il en avait perdu lors de sa crevaison (changement de vélo assez lent à mon sens).
    Le « truc de belge », c’est que la réalisation n’a pas diffusé volontairement d’image de sa poursuite…
    S’il avait roulé seul comme Paolini l’a fait, tu peux être certain qu’ils l’auraient filmé!

    Concernant le cafouillage des Etix, il n’a pour moi pas lieu d’être. Ils n’étaient pas assez fort et on voit qu’un Boonen manque pour prendre la course en charge et donner des directives.
    Ils ont bien vu que le sky était l’un des plus forts, que Vandenbergh était à bloc et sans ressources. Terpstra avait lui un peu plus de jambes… Bref, Terpstra n’a pas voulu rouler pr ramener tt le monde, et le sky n’a pas voulu rouler pr ramener les etixx qui allaient attaquer. C’était bien vu de Paolini!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  2. Soumis le 30 mars 2015 à 3:39 | Permalien

    Malin le Paolini, certes, mais surtout très costaud pour rouler à bloc durant 6 km sans jamais se retourner si ce n’est à 200m de la ligne.
    Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que certaines arrivées retrouvent le goût de l’incertitude du sport où le mental a son importance et non plus seulement les watts.
    En tout cas j’aime bien, c’est frais.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  3. Le Grand
    Soumis le 30 mars 2015 à 3:40 | Permalien

    Magnifique vélo.
    Le commentaire de Régis me rappelle des propos de Roger de Vlaeminck concernant des complicités entre coureurs et motards, et même réalisateurs télé. On a encore vu ou deviné des aides qui doivent être insupportables à ceux qui en sont victimes en plein effort. Quel dommage que l’UCI ne prenne pas cette perversité au sérieux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  4. plasthmatic
    Soumis le 30 mars 2015 à 3:46 | Permalien

    Luca Paolini a avant tout profité de son niveau de toujours, exceptionnel, à tout le moins rare. Il crève l’écran sur toutes les courses, au service de l’un ou l’autre. Comme s’il consacrait sa fin de carrière à jouer devant sans le stress et le doute sur la victoire finale. Hier, c’était lui ou personne de son équipe, alors il a joué pour lui. Mon favori à cinquante bornes. Eh, il revient seul après le Kemmel, c’était pas écrit ; il revient avec un braquet de mule d’ailleurs.
    Ce qu’a fait Roelandts, c’est pas mal extraordinaire aussi. Emmener devant comme ça pendant des dizaines de kilomètres, creuser jusqu’à deux minutes sur les sept mecs derrière, dans un vent pareil, mon dieu quel effort, y compris de concentration, cela a dû constituer.
    Longtemps qu’on n’avait pas vu des mecs distancés, qui pètent, pour se remettre finalement en jeu, sans que devant ça ne se soit spécialement regardé. Qu’est-ce que ça a dû être dur pour qu’on voit ça. L’impression que Vanmarcke a pédalé en subissant en permanence, à la limite ; quel inconfort, quel effort mental.
    Quant à Geraint Thomas, déjà sur le E3, encore sur son bout de chasse hier, quel niveau il tient en ce moment. Vendredi, on a pu noter, à l’interview derrière la ligne, un calme, presque un flegme, rare, très rare. Satisfaction certainement aussi profonde qu’elle fut mesurée dans sa manifestation, ça change des grimaces et des emphases d’un Thomas Voeckler, au hasard …
    J’ai zappé un instant sur le Critérium International-des-Français, pardon pour ces gars, mais la comparaison était difficile à soutenir. Bon, c’est pas le même type de course, donc de coureurs …
    Est-ce que je suis le seul à commencer de lever un sourcil sur la saison de Nacer Bouhanni, même si elle est encore longue bien entendu ? Est-ce que l’idée du train est la bonne idée pour lui, lui qui sait aussi se faufiler à la Mac Ewen, avec son punch, son adresse et son sens de la lutte. Est-ce que cette option du train, parce que télécommandée, ne le priverait pas de « toutes les opportunités de l’instant » ? Hier en revanche, il s’est couché à un moment étonnant, « tôt », du côté de Cassel ; manifestement il n’avais pas les jambes. Bon, jamais quand je le voyais tourner sur la piste en bas de chez moi je n’imaginais qu’il devienne un jour le coureur de cette envergure. Pour citer notre Franckie national du Bayern de Munich, dans les mois à venir, on peut espérer que « la roue-tourne va tourner ».
    Oui Laurent, quelle course. Et sans casse en prime ; ça, avec les conditions au départ, ce n’était pas écrit.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  5. Soumis le 30 mars 2015 à 4:27 | Permalien

    Merci aux Belges, surtout de Belgique flamande, d’offrir du frisson, du spectacle, bref du beau cyclisme pro. Comme des courses a l’ancienne! L’hiver deja ils nous regalent avec un cyclo-cross pur et dur!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  6. mica
    Soumis le 30 mars 2015 à 4:31 | Permalien

    Tout a fait d accord avec Le Grand l aide des motos est insuportable et bien sur tout ne nous est pas montré , le réalisateur télé gardant le choix des images ! Que de courses faussées par l abri aerodynamique procuré par les motos et méme quelquefois par les voitures. Il n’ est que voir comment les courreurs se jettent comme des morts de faim derriére le moindre abris aero. Je pense qu’ un groupe de motos méme situé a une dizaine de mètres devant un cycliste crée un vent artificiel et une aspiration non négligeable. Que dire des motos caméra qui filment de face un coureur qui s’ échappe et ceci quelques mètres devant celui-ci? Un règlement solide et définitif s’imposerait ! Mais de règlement en cyclisme il n’ y en a pas vraiment , c’ est du pas vu pas pris, et a la vas comme je te pousse, ou plutôt ici a la vas comme je te tire aérodynamiquement !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  7. Le Grand
    Soumis le 30 mars 2015 à 5:36 | Permalien

    Probablement bien plus d’une dizaine de mètres, s

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. Zardoz
    Soumis le 30 mars 2015 à 6:17 | Permalien

    Ça fait depuis 2002 que je suis le cyclisme, et la course d’hier a peut-être détrôné Liège-Bastogne-Liège 2005 au rang de la plus belle course cycliste à laquelle j’aie jamais assisté.

    On a déjà eu du beau spectacle avec le Dwars puis l’E3, mais là, c’était tout simplement phénoménal. La Flandre, malgré son relief très plat, est vraiment LA terre de cyclisme par excellence.

    Il ne faudra quand même pas oublier la très grosse performance de Roelandts, hier, un peu le vainqueur « moral » de ce Gand-Wevelgem, sans déprécier la prestation du valeureux Paolini. Creuser un écart comme ça sur 4 à 5 très bons coureurs qui se relaient assez bien, et tenir le coup pendant 60 km tout seul, le tout dans des conditions pareilles, il fallait vraiment le faire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  9. Le Grand
    Soumis le 30 mars 2015 à 8:11 | Permalien

    Niki Tepstra était aussi très puissant. Le retour de Paolini doit un peu à la crainte que le néerlandais suscitait à ses compagnons de groupe.

    Le vol de Gand-Wevelgem de Flecha par Mattan en 2005. Voir depuis 1h48. A 1h51, le belge fait un signe de la tête à un véhicule pour prendre son sillage, le réalisateur est complice, la fin est un vol manifeste.
    https://www.youtube.com/watch?v=KjEilMLpC-g. Le pire est de voir Mattan crier triomphe sous les yeux de Flecha.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  10. thierry Mtl
    Soumis le 30 mars 2015 à 9:12 | Permalien

    Un G-W impressionnant quand on peut se débarrasser des sprinters trop douillets pour le climat du nord…

    Pendant ce temps en Espagne, Richie Porte à démontré qu’il était le meilleur coureur par étape jusqu’ici, en 2015. Il place ainsi la suprématie SKY en tête du Pro Tour. Même Contador n’arrive pas à le suivre. Il risque d’ailleurs de pousser Contador dans ses derniers retranchement sur le Giro. Ce n’est d’ailleurs pas le départ soudain de Riis qui va améliorer sa préparation, ni celle de Sagan.

    Froome est resté en retrait, manifestement encore diminué par son infection.
    D’ailleurs depuis 2014, Froome comme Porte, sont des coureurs à la santé fragile. seront-ils encore fonctionnels en juin et en juillet ?

    Pendant ce temps Quintana s’entraîne sur le pavé et les conditions difficiles. Bonne idée. Il a déjà démontré qu’il peut grimper plus vite que les autres.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  11. hgldx
    Soumis le 30 mars 2015 à 11:41 | Permalien

    Petite correction: les tracteurs n’étaient pas là pour célébrer le vélo, mais bien pour protester! J’ai pas vu à la tv, mais durant la course, à la radio (je vis aux Pays-Bas et oui y’a des updates à la radio aux 15min durant les classiques) ils disaient que les tracteurs pourraient être très dangereux pour les coureurs. Ils bloquaient à un moment complètement la rue. Finalement ils se sont tassés juste avant que les coureurs passent.

    L’autre version que j’ai entendue c’est que les fermiers ont commencé à boire et ont « oublié » leur protestation…

    Hugo

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  12. Thierry
    Soumis le 30 mars 2015 à 12:56 | Permalien

    Juste pour préciser que les tracteurs manifestaient pacifiquement contre le gouvernement fédéral belge. Car à cette époque, ici, il faut plutôt épandre le fumier.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  13. Fred
    Soumis le 30 mars 2015 à 10:07 | Permalien

    très belle course, impressionnant comment les gars sont aux taquets dans les 15 derniers kilometres,
    on peut voir Tepstra (à 29:15 du vidéo)https://www.youtube.com/watch?v=xSo1R7e8uzc qui fait du derière-auto pour revenir dans la caravan

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  14. coach Team De Lux
    Soumis le 31 mars 2015 à 1:21 | Permalien

    Juste pour préciser que les tracteurs étaient là pour manifester « pacifiquement » contre les nouvelles lois du gouvernement fédéral belge. Car ici, en ce moment, c’est plutôt l’épandage de fumier pour les cultivateurs, histoire de rendre les routes agricoles encore plus glissantes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  15. Zut
    Soumis le 31 mars 2015 à 10:08 | Permalien

    Faut s’assurer maintenant que ces courses ne soient pas annulées à la dernière minute dû à une mauvaise température prétextant la sécurité et la santé des coureurs…
    Le spectacle était trop beau…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!