Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Gent-Wevelgem : Cervélo débordé

C’était pourtant bien parti pour l’équipe Cervélo aujourd’hui dans Gent-Wevelgem, une course disputée par un vrai temps de flahute puisque pluie, fraicheur et vent étaient au rendez-vous.

Imaginez, ils étaient en avantage numérique dans la cassure survenue dès les premiers kms de la course, une cassure ayant surpris Cavendish et la quasi-totalité de l’équipe Quick Step. Seul Tom Boonen avait su prendre le bon wagon pour en être exclu plus tard sur crevaison.

Inutile de vous dire que les comptes ont été vite faits et que l’équipe Cervélo avait tout avantage à rouler devant, ce qu’elle a fait afin de limiter les retours de l’arrière. Seul un McEwen auteur d’un joli numéro solo est rentré sur le groupe de tête au prix d’un effort qui le taxa très certainement, le coureur australien disparaissant ensuite du final.

Les Cervelo roulant devant et Cavendish, un des favoris, étant derrière, l’équipe Columbia-High Road avait le beau rôle aujourd’hui dans l’échappée. Les Boasson Hagen et Hincapie, notamment, pouvaient se laisser amener par les Cervélo sous prétexte que leur leader, Cavendish, était derrière.

Quoi de plus normal que dans le final, Columbia-High Road disposait de forces fraiches pour faire la différence ? À ce petit jeu, c’est Boasson Hagen qui en profita le plus, contrant une échappée amorcée par le Liquigas Kuschynski. La fraicheur physique permit au jeune norvégien de 21 ans de s’imposer au sprint pour une première grande victoire en carrière chez les professionnels. Rappelons toutefois que Boasson Hagen présente une carte de visite intéressante à l’échelon inférieur, étant double-champion de Norvège (2007 et 2008) du clm et vainqueur d’étapes au Tour de Grande-Bretagne (2008) et au Tour de l’Avenir (2006).

Chez Cervelo, le final fut moins reluisant malgré la supériorité numérique affichée. Le premier classé est Klier, "seulement" 5e de la course à environ une minute du vainqueur. Manque de synchronisme ? Difficile à dire mais on peut penser qu’on a laissé passer une belle occasion de remporter une victoire chez Cervélo aujourd’hui…

Et le Québécois Dominique Rollin ?

J’avoue avoir du mal à comprendre sa course. En suivant les fils de presse, on laisse croire qu’il était d’abord absent de la cassure du début de course, ce dont je doute pourtant fortement. Pourquoi ? Parce que plus tard, on le retrouve dans le groupe de tête après une nouvelle cassure. Juste avant, certains reportages annoncent qu’il aurait été pris dans une chute avec son équipier Haussler, chute qui condamna d’ailleurs ce dernier. Enfin, on annonce que Rollin aurait été victime d’une erreur d’alimentation et qu’il aurait manqué de force dans le final.

Dans ce contexte, difficile donc de comprendre quelle fut le film de sa course. À mon avis, il était de la cassure du début de course, avec de nombreux équipiers. Pris ensuite dans une chute avec Haussler, il revint dans le groupe de tête puis fut assez fort pour se retrouver dans le premier groupe après une nouvelle cassure. Seul représentant de l’équipe Cervelo devant, c’est là qu’il a manqué de force suite à une erreur d’alimentation, condamnant son équipe à rouler dans le 2e groupe pour revenir. Au final, c’est donc Klier qui termine premier de l’équipe, Rollin étant 3e à un peu plus de 2 minutes.

Quoi qu’il en soit, je pense que Rollin a fait une belle course aujourd’hui, une course qui, rappelons-le, s’est déroulée dans des conditions météo difficiles. Cervélo annonce que Rollin ne fait pas partie de sa sélection pour Paris-Roubaix, un choix confirmé par Rollin lui-même. C’est une grave erreur selon moi, Rollin ayant prouvé aujourd’hui avoir la caisse pour être utile pour son équipe sur une course sélective et présentant un relief peu accidenté. J’aurais donc personnellement privilégié un coureur comme Rollin à Roulston, Hunt ou Lancaster pour Paris-Roubaix…

Pour les amateurs, à ne pas manquer ces petits reportages photos, version 1 et 2, de Gent-Wevelgem.

Partager

Précédent

71e édition de Gent-Wevelgem

Suivant

Paris-Roubaix: qui pour battre les Quick Step ?

  1. Andy Lamarre

    C’est une grave erreur selon moi, Rollin ayant prouvé aujourd’hui avoir la caisse pour être utile pour son équipe sur une course sélective et présentant un relief peu accidenté……
    —–
    Laurent, sois un peu patient avec Rollin, c’est sa première saison en Europe, on a déja assez brulé de coureur dans cette province, en se faisant accroire qu’un nouveau DIEU nous était aparue. J’aime beaucoup le courage de ce jeune homme.
    Andy Lamarre

    0
    0
  2. garolou

    Concernant Rollin, il faut donner la chance au courreur de faire s’est preuve. Rollin a 26 ans il arrive dans la force de l’age donc il est capable d’en prendre le brule? non pas vraiment. De plus ce genre de courses (les classiques du printemps) c’est fait pour lui, dommage.

    0
    0
  3. stephane

    Je rejoins ceux qui considerent que le fait de ne pas sélectionner Rollin est une erreur…C’est une course impitoyable, il faut un tres gros moteur pour bien figurer, je pense que Rollin est équipé pour être présent ds le final..ce mec est une machine il faut simplement lui donner un billet de sortie….

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.