Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Froome: vers un premier doublé Tour-Vuelta?

C’est intéressant: Chris Froome participera très probablement au prochain Tour d’Espagne, qui débute le samedi 22 août prochain de Puerto Banes. Donc très bientôt.

Moins d’un mois après sa victoire sur le Tour de France, où il a semblé terminer fatigué, il s’attaquera donc de nouveau à un grand tour.

Pied de nez à Alberto Contador pour le titre de meilleur cycliste au monde? Comment ne pas le penser, Contador ayant fait du doublé Giro-Tour son grand objectif cette saison. Froome pourrait-il réussir là où Contador a échoué?

Rappelons que seulement deux coureurs dans l’histoire ont réalisé à ce jour le doublé Vuelta-Tour: Jacques Anquetil, en 1963, et Bernard Hinault, en 1978. À l’époque, le Tour d’Espagne était toutefois disputé avant le Tour de France, en avril, sitôt la fin des Classiques du printemps.

Personne à ce jour n’a donc remporté un grand tour après avoir remporté le Tour de France.

Et le dernier doublé sur les grands tours remonte à… Alberto Contador en 2008, avec Giro-Vuelta. Pour un doublé impliquant le Tour de France, il faut remonter à Marco Pantani en 1998.

C’est donc un grand défi que se lance Chris Froome et son équipe Sky.

Reste à voir la concurrence: elle devrait être presque aussi importante que sur le Tour!

Vicenzo Nibali devrait en effet être au départ de cette Vuelta, avec une redoutable formation Astana incluant, excusez-un-peu, Aru et Landa. Aie! Astana pourra donc compter sur pas moins de trois leaders, et gageons que Nibali sera revanchard afin de sauver sa saison 2015.

La Movistar ne sera pas en reste avec Valverde et Quintana de retour en action. Quintana, en particulier, pourrait opposer une belle compétition à Froome, car on suppose que Valverde va finir par fatiguer d’une saison bien pleine où on le voit tant sur les épreuves par étapes que sur les classiques d’un jour.

BMC sera également de retour avec Van Garderen qui lui aussi a des preuves à faire.

Joaquim Rodriguez sera probablement de la fête lui-aussi, et l’épreuve comme les fins de saison lui réussissent habituellement. Attention à lui, il pourrait être un sacré client, bien que le parcours ne lui soit pas entièrement favorable. Il ne manquera donc que Contador, qui a déjà mis un terme à sa saison (faudrait voir ce qu’en dit Oleg Tinkoff…).

Le parcours justement: assez atypique, sans lieu archi connu. Et une montagne qui se concentre surtout en 2e semaine, et un long chrono de 39 kms en début de 3e semaine, du côté de Burgos, de quoi favoriser Froome au détriment des grimpeurs de poche.

La 11e étape, sur seulement 138 kms, comporte pas moins de 5 cols à franchir avec une arrivée en altitude à Cortals d’Encamp: aie!

Bref, ca se présente bien du côté de l’intérêt que la course aura pour nous les amateurs!

Rappelons enfin que Fabian Cancellara devrait être au départ, comme Tom Dumoulin. En préparation des Mondiaux?

Partager

Précédent

Mike Woods: une 2e place à saveur de victoire

Suivant

Freins à disque: vous y croyez, vous?

23 Commentaires

  1. cavaroc

    Attention a la Vuelta, passées les Pyrénées, tout semble permi! Les Latins vont essayer de prendre leur revanche du TDF les Nibali,Valverde,Rodriguez etc.. etc..savent très bien s’ organiser pour faire perdre qui vous savez, attention aux entourloupes…
    A propos d’ entourloupes on peut revenir sur les accidents ou incidents, dus au trafic motorisé, qui polluent le cyclisme actuel( chutes, géne, ..ou le plus souvent aide aérodynamique illicite consciente ou non..). On notera par ailleurs que les cyclistes ne se plaignent presque jamais de la présence des motos, ils savent bien ce que le trafic motorisé qui les entoure leur apporte en terme de Km/h gagnés! Combien d’échappées déclenchées dans les roues des motos? Combien d’abris proposés par celles-ci durant quelques secondes ou quelques minutes? On ne le saura jamais vraiment car ceci nous est caché. Alors, je sais bien que l’argument selon lequel les caméras écrasent l’ image nous est toujours ressorti,il n’ en est pas moins vrai qu’ un ménage radical s’imposerait moins de véhicules motorisés autour des coureurs et peut étre donc un peu plus de vérité sportive. On peut toujours rèver….

    0
    0
  2. Zenou

    Je pense qu’il en est capable, car ces adversaires les plus dangereux ont tous participé au Tour et sont donc dans le même état de fatigue.
    Je ne vois ni Aru, ni Landa suffisamment armés pour gagner

    Les années précédentes, il y avait toujours des grands leaders, qui arrivaient dans un meilleur état de forme car ils n’avaient pas (ou peu) participé au Tour.

    Pour moi cela se jouera entre les plus forts Quintana et Froome, sauf coup tactique des Astana.

    0
    0
  3. toutouille26

    Les coups tactiques n’existent plus. Peut tu me citer un grand tour dont le scénario a été renversé ces dernières années? Les oreillettes ont tout tué.

    0
    0
  4. pijiu

    Des fois, on a quand même des situations qui vont dans ce sens sur le Giro :
    – La descente du Stelvio en 2014
    – L’étape de l’Aquila en 2010 : une échappée géante qui prend près de 30 minutes à un moment, alors que le peloton prend l’eau, Arroyo n’y a pas gagné le Giro mais la 2ème place.
    – L’étape des Strade Bianche de ce même Giro 2010
    OK ce n’est pas de la tactique au sens propre du terme, mais une conjonction de mauvais temps, de mauvaises routes et de circonstances de courses. Certains coureurs sont tout de même meilleurs pour profiter de ce genre de situation.
    On peut citer par exemple Nibali qui renverse Tirreno-Adriatico en 2014, sous la pluie, sur un parcours casse-pattes avec mauvaises routes, alors que Froome avait course gagnée. Il avait sûrement les watts ce jour-là, mais pas que, il fallait aussi oser, savoir descendre et tourner, être prêt à tout perdre…

    0
    0
  5. toutouille26

    Sur 25 ans, on est d’accord que ça fait pas beaucoup!

    0
    0
  6. Nicolas

    Rajoute:

    – Contador sur le tour d’espagne lorsqu’il bat Rodriguez
    – Talensky lors du Dauphine l’annee derniere
    – Contador sur le Dauphine 2014 (encore) qui part de loin sentant Froome en difficulte.
    – Pour Troller un peu Quintana sur le tour 2015 qu’il perd a cause des bordures.
    – Contador sur le tour 2013 qui meme si au final ca n’aura servit a rien mais il effectua un joli coup de bordure.
    – Pour super Troller, notre ami l’americain Floyd L sur le tour de France.
    – Gallopin sur Paris Nice cette annee qui profite des circonstances bien particulieres pour nous faire rever?

    Il doit y en avoir d’autre auquel je ne pense pas.
    Par contre c’est evident qu’avec les oreillette et surtout la puissance de certaine equipes c’est de plus en plus rare. Il faut dire aussi que les courses ne s’y pretent plus.
    Les gens veulent voir du cyclisme de boeuf. 20 a 40′ d’effort sur une pente a 20% ca c’est telegenique! Facile a comprendre. Le truc de con quoi.

    0
    0
  7. Nicolas

    Rajoute Voeclker tiens sur le tour 2010? qui avait vraiment fait une superbe operation sur l’etape du massif central entre Issoire et Superbesse et avait passer proche d’une victoire sur le tour, ou en tt cas d’un podium.

    0
    0
  8. Régis78

    bof !!! si il tue le suspense d’entrée de jeu, on va s’emmerder autant qu’au tour de FRANCE.
    Mais si c’est le cas, on pourra se poser des questions.

    0
    0
  9. claude

    bonjour Laurent!

    Est-ce que c’est possible de savoir les critères que tu utilises pour décider de publier ou non les commentaires que tu reçois?

    J’ai fais parvenir, hier, un commentaire que je jugeais au moins aussi pertinent que ceux qui apparaissent sur ton blog.

    Merci, et en passant, j’adore te lire!

    Claude Legault

    0
    0
  10. Patrick

    Ca Régis, c’est ce qui était reproché à Merckx au tournant des années 60-70. Rarement un coureur n’a été autant injurié sur la route du Tour. La raison: il gagnait.

    0
    0
  11. guillaumef

    sur 25 ans, on peut aussi rajouter Pantani aux 2 Alpes en 98.

    0
    0
  12. guillaumef

    Un Giro gagné par Savoldelli dans une descente non? 2005?

    0
    0
  13. thierry mtl

    Cette Vuelta promet de belles batailles.

    Il sera intéressant de voir comment évolueront les trois cadors d’Astana qui risquent d’avoir envie de se bouffer entre eux, malgré l’opposition. Aru et Nibali ne seront pas coéquipiers très longtemps. Aru se soumet aux règles Kazakh bien plus facilement que Nibali, qui n’a pas sourit depuis un an. Landa s’est aussi soumis aux règles Astanienne sur le Giro, sacrifiant sa deuxième place pour Aru et Vino ainsi que le publique italien. Mais la Vuelta sera probablement sa dernière course pour cette équipe. Il sera moins enclin à faire des cadeaux.

    Van Garderen veut montrer qu’il peut faire un podium.

    Valverde veut gagner. Quintana jouera t-il encore le second violon ? Il mérite mieux.

    Avec un CLM de 39 km, Froome part avec au moins 2 minutes d’avance.

    0
    0
  14. Patrick

    Intéressant aussi de voir Dombrovski à la Vuelta.

    0
    0
  15. Régis

    @guillaumef

    Effectivement sur le Giro 2005 la lutte était acharnée et Salvoldelli a gagné le tour sur plusieurs descentes dont une dont je me souviens bien:
    celle de Superga (Turin) sur le contre la montre où il y avait un très beau comparatif offert par le réalisateur entre Basso? ou Simoni? et lui…

    0
    0
  16. Ludovic

    Coup tactique sur le Tour, je me rappelle de l’étape du Tourmalet en 2008. Riss envoie Cancellara dans l’échappée matinale. Ca passe le Tourmalet. Les frères Schleck et Sastre attaquent dans le Tourmalet. Ils distancent de quelques secondes Valverde notamment au sommet du Tourmalet. Cance freine dans la descente, récupère Sastre et les frangins luxembourgeois pour leur claquer un joli contre la montre dans la vallée, Voigt était aussi dans le coup. Les trois grimpeurs sont déposés au pied d’Hautacam avec un belle avance sur le groupe Valverde.

    Au final, Schleck (F) est dans le groupe de tête en haut. Sastre gagne du temps au général.

    Sartre gagne le tour de France cette année là. Sans dire qu’il gagne le tour grâce à cette étape, on peut tout de même dire qu’il l’a construit en partie ici.

    Donc oui, les coups tactiques existent encore.

    0
    0
  17. Patrick

    Et il me semble qu’Andy le perd ce jour! Leader et favori. Un miracle que Sastre ait eu les moyens de le suppléer. Quant à Valverde, je ne crois pas qu’il était dans le coup et je me demande même s’il n’a pas été sorti à la pédale dans la montée.
    Quand même, bien joué Riis, d’être parvenu à faire grimper aussi bien des poids lourds comme Cancellara et Voigt. Bien joué tactiquement, même si venant de lui (rappelons le Tour des Flandres de Cance…, etc…), il semble avoir été un as dans le support à la tactique que restera toujours la puissance développée…

    0
    0
  18. Patrick

    C’est bien à la pédale que Voigt a fait sauter Valverde dans le Tourmalet. 50″ au sommet. Ce fut purement physique. Rien de tactique. Comme souvent dans ce cas, Valverde qui était à la limite de la rupture dans le Tourmalet a explosé dans Hautacam (tout comme Andy, pour qui Voigt était aussi trop fort). Superbe triomphe du duo Cobo – Piepoli, en attendant le numéro de Ricco le lendemain.
    Ca ne se jouait pas dans les reflexions stratégiques, Ludo, mais dans les cabinets des médecins…

    0
    0
  19. Ludovic

    Andy n’était pas le favori ni le leader, c’était son premier tour de France. Il se prend une défaillance dans Hautacam, une fringale parait-il.

    Patrick, quant au fait d’avoir placé Cance en avant dans la course et qu’il fasse son job de rouleur dans la vallée du Gave de Pau, si ce n’est pas de la tactique, c’est surement juste le fruit du hasard ou la volonté du Saint-Esprit.

    0
    0
  20. Patrick

    Mouais, trivialité. Qui d’ailleurs n’y a rien changé, Valverde ne pouvait déjà pas suivre les autres dont des non grimpeurs. Et l’équipe de monsieur 60% n’y a pas gagné grand chose. La banque luxembourgeoise (je crois) a été battue sur son terrain par les chaudières espagnoles, lesquelles n’ont par suite pas fait le poids en devant retirer toute l’équipe dont Cobo parti pour faire très mal quand Ricco a été chopé. Le vélo ne se joue guère sur la tactique, par ailleurs assez triviale.
    Je persiste à dire que déjà Andy était a priori un atout plus sûr que Frank et Carlos. Que ce dernier a gagné grâce bien sûr à son énergie mais surtout au marquage de Evans avec ses deux frères. Victoire plutôt sympa vue de l’extérieur.
    Un mystère tout de même, cette carrière des frères Schleck (l’essentiel avec Riis…).
    Bon, on s’en fiche un peu, et surtout pas de quoi se fâcher.

    0
    0
  21. @Claude,

    Je censure fort heureusement très rarement des commentaires, et pour en arriver là, il faut que ce commentaire manque de respect envers les autres, ou utilise un language inapproprié.

    J’ai libéré ton commentaire qui avait été mis en quarantaine par le système WordPress que j’utilise. Très souvent, WordPress met ainsi en quarantaine les commentaires de gens qui en laissent pour la première fois, ou peu souvent. Comme je n’ai pu avoir accès à mon interface de publication ces derniers jours, étant bien occupé ailleurs, je n’avais pu le libérer.

    Crois-bien que j’apprécie beaucoup vous lire et que vos commentaires enrichissent mes réflexions.

    Sportivement,

    Laurent

    0
    0
  22. alain39

    Autres époques autres moeurs.
    Dans les années pré-EPO il n’était pas rare de tenter des doublés.
    Et en raison des calendriers la Vuelta et le giro servaient aussi de préparation au tdf.
    Avec l’EPO on a assisté dans les années 90 à l’apparition de champions avec des pics de forme très courts. Indurain et Pantani étant les seuls à avoir réussi le doublé giro tour.
    Depuis Armstrong aucun vainqueur du tdf n’a jamais tenté ce challenge.
    Et cette année nous assistons à une épidémie. Rien ne vous étonne?
    Ils font tous le doublé comme si ça devenait un standard voire même quelque part obligatoire.
    En effet, on voit que pour beaucoup ce n’était pas prévu à leur programme. Or si on se réfère à Sky on entend à longueur de journée le même discours sur le professionnalisme et la gestion au millimètre des entraînements et courses.
    Or Froome va se lancer dans un doublé à la dernière minute dans une sorte de parfait amateurisme.
    Nous sommes loin du professionnalisme millimétré tant vanté par la Sky ou aucun place n’est laissée à l’aléa.
    Pensez aussi à la saison de Valverde qui est digne des meilleurs millésimes Sean Kelly. Etre sur le pont de avril à septembre est très rare encore plus à 35 ans.
    Il faut chercher les raisons!!
    Certes il y l’argent et la pression des sponsors qui va de pair. Mais ça n’explique pas tout.
    Il semble que les coureurs ont découvert la possibilité de gérer 2 pics de forme à 1-2 mois d’intervalle.
    C’est là l’élément nouveau et il a une explication physiologique.
    Par contre pour les français ça ne semble pas à l’ordre du jour puisque ni Bardet, ni Pinot, ni aucun autre cador ne tente ce doublé de dernière minute.
    Autres pays autres moeurs? ou autres pays autres protocoles?
    On va voir à quoi ressemblera cette vuelta qui reste d’ailleurs le grand tour avec des chiffres de puissance toujours hallucinants. Le miracle espagnol avec au menu un bon steak de viande espagnole.

    0
    0
  23. @alain39 : « Pensez aussi à la saison de Valverde qui est digne des meilleurs millésimes Sean Kelly. Etre sur le pont de avril à septembre est très rare encore plus à 35 ans. Il faut chercher les raisons!! »

    Sur Valverde il serait peut-être temps, enfin, de reconnaître que ce coureur a tout simplement un talent exceptionnel, qu’il est hors norme. C’est probablement le coureur le plus talentueux de la dernière décennie et même de sa génération ; du reste dans les différents classements All Time, quels que soient les barèmes utilisés, il apparaît dans le top 30 ou le top 20 – et sa carrière est loin d’être terminée (il lui reste à mon avis encore 2 autres saisons au très haut niveau). Et il y aurait matière à développer bien davantage, sur le fait qu’il a toujours eu des résultats constants, qu’il était déjà extrêmement fort chez les jeunes, etc etc…

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.