Froome: il a la pression!

Le bilan des deux grandes étapes alpestres est simple:

  • la plupart des coureurs du top-10 se sont contentés de suivre, hormis Contador, Martin, Bardet et Barguil. Dommage car ce n’est pas ainsi qu’on gagne une course! Aru était trop juste, embêté par un début de bronchite (ha! la bronchite chez les coureurs italiens, déjà Marco Pantani…), Uran s’est contenté de suivre (dommage…) tout comme Meintjes et Yates, et enfin Landa bossait essentiellement pour Froome.
  • le grand perdant de cette traversée des Alpes est sans conteste Aru, suivi de Quintana qui a lâché prise.
  • le grand gagnant de cette traversée des Alpes est… une équipe, Sunweb. Une victoire d‘étape hier avec Barguil au sommet de l’Izoard, sa 2e du Tour, le maillot à pois acquis sur les épaules du Breton, et le maillot vert qui abouti avec Michael Matthews suite à l’abandon sur chute de Marcel Kittel. Le carton plein pour la Sunweb qui ramènera deux maillots distinctifs à Paris, et au minimum quatre victoires d‘étape!

Le Tour se jouera donc samedi dans les rues de Marseille, 29 secondes séparant les trois premiers, soit Froome, Bardet et Uran.

Dans l’exercice, Froome part favori sur le papier, et Bardet peut être inquiet de perdre sa 2e place aux mains de Rigoberto Uran, solide rouleur et dont on ignore les réserves actuelles. En fin de Tour ainsi, la fraicheur physique et la récupération sont des éléments clé.

Ce sera une étape intéressante car Froome aura… la pression! Avec seulement 23 et 29 secondes d’avance sur Bardet et Uran, il se devra de rouler à bloc dans les rues de Marseille, et devra prendre des risques qui pourraient le pousser à la faute. Une simple chute sans conséquence pourrait lui faire perdre le Tour s’il met 30 secondes à se relever et repartir!

Tout peut donc arriver samedi sur cette étape ponctuée de nombreux virages serrés, et disputée en milieu urbain. Par chance pour les coureurs, il fera beau et pas de pluie.

Les derniers chronos sur le Tour ont souvent été une formalité pour le maillot jaune tant son avance était conséquente au départ de l‘étape: pas samedi!

Alliance française dans l’Izoard?

Je sais pas vous, mais j’ai été surpris de voir Tony Gallopin donner un gros relais à Romain Bardet alors à la chasse derrière Mikel Landa hier dans le haut du col de l’Izoard. Gallopin affirme pourtant ne pas avoir vu Bardet dans sa roue et à avoir simplement cherché à relancer son allure.

Je n’en crois personnellement pas un mot, et je suis sûr qu’une certaine solidarité nationale a alors existé à ce moment de la course. Des renvois d’ascenseurs pourraient être vus dans les prochaines courses…

La fraicheur physique

Et si la clé du Tour était la fraicheur physique? Blessé en début d’année, on craignait que la saison de Warren Barguil en soit une autre de galère… or il n’en fut rien, signant son meilleur Tour de France, et de loin! Barguil est en quelque sorte la révélation de ce Tour de France et il semblait avoir une énergie inépuisable. Lui-même a affirmé que sa fraicheur physique avait fait la différence.

Bien sûr, la même recette ne saurait être appliquée à tout le monde tant les organismes sont différents… mais il y a certainement des leçons à retenir de la préparation Barguil des derniers mois.

Le geste sportif

J’ai beaucoup apprécié la main tendue de Thomas DeGendt à l’endroit de Warren Barguil au pied du col de l’Izoard, ainsi que la petite tape dans le dos, question de lui dire “on s’est bien battu, tu gagnes, bravo“. Le meilleur du cyclisme, ce sport tellement difficile qu’il force habituellement le respect entre les coureurs.

36 Commentaires

  1. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 22 juillet 2017 à 2:49 | Permalien

    Dans le genre « déni commercial de la réalité », un prix à Christian Prudhomme dans son exclamation sur le succès populaire du Tour pour ce clm à Marseille.
    De la dizaine de fois que je me souviens avoir arpenté la cité phocéenne du côté élargi du Vieux Port, j’y ai toujours côtoyé plus de piétons que ce que la télé ne pouvait aujourd’hui cacher.
    C’est un fait que le Tour n’y a non seulement pas amené plus de monde, mais qu’il a fait fuir la population!
    Même le stade au nom publicitaire n’était, selon Le Monde, rempli qu’à 15%.
    La schizophrène propagande n’y changera rien.
    Quant au discours du Président qui assénait à Serre Chevalier que le Tour se gagnerait dans la tête, il ne fait que rejoindre celui de ces seigneurs infantilisants.
    Tant que le bon peuple acceptera cette infantilisation…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  2. mica
    Soumis le 22 juillet 2017 à 3:00 | Permalien

    On s’ est ennuyé ferme cette année, alors, svp plus court pour l’ an prochain.
    Et j’ espére que l’ on en arrivera pas à la formule « critérium » ou c’est l’ organisateur qui choisit les animateurs et le vainqueur, en réservant une petite place pour le local.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 12 votes)
  3. Thierry Mtl
    Soumis le 22 juillet 2017 à 3:14 | Permalien

    Ouch Bardet

    CLM OU PAS DE VICTOIRE

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  4. Nikko
    Soumis le 22 juillet 2017 à 3:28 | Permalien

    Merci Mica,je crois que je suis d’accord avec toi… ce qui n’arrive pas souvent pourtant…

    Donc, 2mn20, et c’est plié ? Demain, comme d’habitude, on fêtera le vainqueur sur le trajet vers Paris ?

    Personne pour attaquer le maillot jaune sur la dernière étape ?

    Demain je prévois le même cirque que d’habitude, une rando jusqu’aux Champs puis un circuit pour sprinters.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  5. Edgar Allan Poe
    Soumis le 22 juillet 2017 à 3:47 | Permalien

    Merci Mica d’avoir rappelé que la majorité des grands exploits – tous ? – sont réalisés avec des artifices ou des béquilles chimiques. Seuls different le délai des révélations de la supercherie, la crédibilité et la naïveté des spectateurs, comme la complicité des medias et des suiveurs.
    Il semblerait que l’homme est un réel besoin de rêve. Le mythe du surhomme, à notre époque contemporaine, de la conquête des sommets par les alpinistes dans les années 50 (Maurice Herzog) aux exploits sans équivalent des Armstrong ou Pantani, reste très présent dans les esprits !
    Malheureusement, les tricheurs ont raison : ils tirent des bénéfices importants de leur tricherie pendant leur carrière, même lorsqu’ils se repentissent, et encore bien au delà de leur carrière, sauf pour des cas exceptionnels, comme aux USA quand ils sont reconnus coupables d’avoir trompé l’etat, comme Marion Jones ou possiblement Armstrong…
    Les autres sont en place et le restent. Pas besoin de citer de noms : prenez la liste des encadrants de toutes les équipes pro!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  6. Edgar Allan Poe
    Soumis le 22 juillet 2017 à 4:21 | Permalien

    Je viens de regarder l’étape. Le pauvre Bardet n’y était pas : erreurs de trajectoire, erreurs de braquets, transpiration surabondante…. comme on dit dans le milieu : il est sec !
    Des vestes rafraîchissantes à l’échauffement ? Bizarre. Ça a toutefois marché pour Uran.
    Quand même…une simple crevaison aujourd’hui aurait pu éliminer un des prétendants au podium.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  7. le bourrin iserois
    Soumis le 22 juillet 2017 à 6:47 | Permalien

    Bardet est archi nul en clm, d’ou le faible kilometrage cette année de clm!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  8. Thierry Mtl
    Soumis le 22 juillet 2017 à 8:18 | Permalien

    Pourquoi pas une tentative de Landa demain pour prendre une seconde a Bardet?
    Pour un podium ca vaut la peine

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  9. Thierry Mtl
    Soumis le 22 juillet 2017 à 8:33 | Permalien

    Contador n’était pas encore mort.
    Surprenante perfo a Marseille

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  10. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 22 juillet 2017 à 10:58 | Permalien

    EAP, une simple crevaison dans un clm ne coute qu’entre 10 et 15 secondes (selon la pente), donc pas de quoi éliminer un des prétendants au podium.
    Hormis bien sûr la lutte entre Bardet et Landa, qui a tourné en faveur du héros français parce que, durant ce Tour, il bataillait pour le général et même la victoire quand son adversaire était au service de son leader (il gagne donc avec lui). Il est aisé de trouver des arrivées où le basque a lâché quelques secondes après avoir fait son travail.
    Romain Bardet n’a pas gagné le Tour tout simplement parce qu’il est tombé sur trois coureurs plus forts que lui (Froome, Uran, Landa), et peut-être quatre avec Martin. Par chance pour lui, il n’a pas fait partie des sacrifiés Porte et Valverde (mais si, Bardet aussi a été pris dans des chutes).
    S’il y avait eu encore moins de km clm, et déjà que la portion est pour le moins congrue, et même pas du tout, et bien Froome aurait quand même gagné le Tour. Bon, Julien Jurdie plein de culot ose: «C’est aux organisateurs aussi de savoir s’ils veulent voir un jour un Français gagner le Tour et d’essayer de faire un parcours adapté. C’est un petit message à Christian Prudhomme.».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  11. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 22 juillet 2017 à 11:10 | Permalien

    Toujours Jurdie: «je n’imagine pas que ça cherchera à frotter dans le dernier tour pour provoquer des cassures et pénaliser Romain. Je ne me fais pas trop de doute sur l’état d’esprit du peloton.»
    « Pénaliser », qu’il dit, associé à « état d’esprit ». Choix des mots. La morale est à géométrie variable. Voilà maintenant que frotter ne ferait plus partie de la course. Pour reprendre un passé tout récent, les propos entendu tout au long de cette course légitimerait une accélération de la sky même sur chute ou crevaison de Bardet. Mais sûr que cette fois on entendrait des cris d’orfraie…
    Raisons parmi d’autres, si largement répandues, qui font que oui, c’est une bonne nouvelle que le français n’ait pas gagné ce Tour.
    A l’avenir, la meilleure nouvelle serait que ce soit une bonne nouvelle qu’un français gagne le Tour. Ca signifierait que nous sommes devenus moins cons!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  12. Wolber
    Soumis le 23 juillet 2017 à 12:44 | Permalien

    Et oui , c est comme à l école quand on est petit. Le dernier jour , on amène des jeux, les notes ne comptent plus et la maîtresse est gentille.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  13. Igor
    Soumis le 23 juillet 2017 à 12:46 | Permalien

    Dans l’Izoard, l’equipe ag2r n’aurait elle pas roulé pour Barguil? Un cadeau de bienvenue ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 2 votes)
  14. plasthmatic
    Soumis le 23 juillet 2017 à 1:22 | Permalien

    Dommage que le prophète à courte vue cité plus haut (commentaire 10), pilote d’automobile et de coureurs cyclistes, remonte-pente aussi à l’occasion, n’ait pas été présent en 1984 à Los Angeles au titre de conseil aux organisateurs des JO : en retirant des épreuves combinées les trois lancers, les deux sauts verticaux, le 1500m, le 110m haies et pourquoi pas le 400m plat, le grand Carl (ne pas confondre avec le Grand Charles) ne serait pas rentré at home avec seulement quatre gold medals, mais cinq. L’américain d’alors préférant peut-être encore le triste réel au clinquant spectacle et sa communication, il n’y aura pas pensé de lui-même.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  15. mica
    Soumis le 23 juillet 2017 à 1:54 | Permalien

    Les propos de Jurdie sont inadmissibles! Déjà que, oui, on construit depuis 5 ou 6 ans des TdF « spécial Français »!….que voudrait il de plus ou de moins.
    S4 IL faut peser 55Kg maintenant pour gagner le tour, si au bout des ascensions on rajoute un bout de pente à 25 ou 30% genre Peyragude (c’est vrai que l’ on trouvera tjs. un altiport, un chemin à 25% à goudronner, voire un bout de piste bleue à revètir, ne serait ce que provisoirement, comme le stade hier).
    Mais ou va t’ on?
    Le cyclisme sur route doit rester « sur route » et non sur chemins muletier fussent ils revêtus!
    Et pas d’ étape de VTT par exemple, dans leur délire, cette idée pourrait bien jaillir dans l’ esprit des organisateurs. A ce propos, l’ idée du stade vélodrome à Marseille à été un « flop »!
    Et cette pente démentielle au milieu du CLM, une idée tordue. Des pentes à 20%, ils en ont eue plus que de raison dans ce TDF. Sans compter l’ effet inesthétique de ceux qui montaient à 10 à l’ heure, sur un braquet démesuré , ceux qui s’ obstinaient à rester assis, ceux qui zigzageaient complétement désunis; j’ ai une autre conception des CLM, qui doit rester l’ épreuve aérodynamique par excellence: genre « fusées lancées à 55Km à l’ heure » et non « remake » de je ne sais quelle épreuve d’ escalade.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 10 votes)
  16. mica
    Soumis le 23 juillet 2017 à 3:10 | Permalien

    Plasthmatic: je ne comprends pas bien ton intervention n° 14 , pleine de sous entendus.
    Pour en revenir à la cote de ND de la Garde(peut étre les organisateurs tentaient une derniére imploration à la Bonne Mére pour sauver le cyclisme), j’ ai trouvé que le coureur le plus aérien était encore ce diable de Contador; aérien et efficace, toujours en danseuse, il reste un modèle du genre et peut étre le plus efficace dans la bosse (quelqu’ un a t’il les temps?? ce serait interressant).
    L’ Espagnol avait aussi monté une très grande partie du Télégraphe debout sur les pédales. Il me semble que des études, sérieuses, devraient étre enfin menées sur cette maniére d’ escalader, car ils sont légion ceux qui restent tjs. assis. et peut étre ont ils tort.( le paradoxe est que les sprinteurs se dressent sur leurs pédales alors qu’ ils devraient soigner leur aérodynamisme, et que les grimpeurs restent assis, alors que l’aérodynamisme n’ est pas primordial en cote.)
    Pour en revenir à Contador je trouve qu’ il a fait un Tour plus qu’ honorable et je pense que nous le regretterons.
    Pourtant je n’ ai pas tjs. aimé ce coureur souvent prét à « monter des coups » (genre en faveur de Schleck contre Evans lors de certain (s) TDF, ou étape 15 de la derniére Vuelta)
    Il a su aussi quelquefois se montrer  » généreux », tel lors d’ un Paris Nice qu’ il avait  » offert » à son compratriote Sanchez.
    Bref, un comportement quelquefois limite, mais un bel attaquant et un coureur à panache.
    Pour le reste,..moteurs..dopage…. sans doute comme les autres. Mais très beau coureur au style pur en montagne, ce dont beaucoup devraient s’ inspirer!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 8 votes)
  17. mica
    Soumis le 23 juillet 2017 à 3:21 | Permalien

    Autre petite remarque, anodine et dérisoire peut étre: hier la Hollandaise Van Vleuten a fait son ‘chrono » dans la même minute q’ une trentaine d’ hommes.
    Je sais bien qu’ elle ne sortait pas de 3 semaines de TDF, et que la motivation… etc..etc n’ était pas la même.. pourtant, je suis sur que, hier, pas mal ont du regarder son chrono et ont tout fait pour que l’ on ne puisse pas faire de comparaison désobligeante… déjà que dans l’ Izoard..
    c’ était une simple remarque…et Jalabert d’ ajouter: » il faut mettre du braquet »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  18. plasthmatic
    Soumis le 23 juillet 2017 à 3:30 | Permalien

    Mon commentaire veut peut être dire qu’un Tour avec 0 km de chrono, et pourquoi pas un point de réglement obligeant tout coureur français à se mettre (chaque fois que les circonstances c’est-à-dire les cadres Ag2r l’exigent) au service de Romain Bardet, cela pourrait pleinement satisfaire Julien Jurdie ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  19. plasthmatic
    Soumis le 23 juillet 2017 à 3:34 | Permalien

    Et pour le remonte-pente, si besoin est, qu’on se souvienne de l’épisode du Dauphiné, ou « comment réintégrer un peloton à la vitesse d’une voiture, encore juste incroyable quand j’y repense, malgré les mea-culpa toujours tellement faciles qui ont rapidement suivi, communication oblige.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  20. Edgar Allan Poe
    Soumis le 23 juillet 2017 à 4:06 | Permalien

    Mica : attention, sur un chrono qui s’étale tout au long de la journée, les conditions météo, le vent, notamment en bordure de mer, peuvent énormément jouer sur la performance. D’ailleurs, Thierry Adam l’a bien dit « il y avait beaucoup de vent pour Bardet »…et pas pour Froome visiblement !
    Contador, pas si mauvais que cela en effet : 6 chutes, la pédale-douce sur le dopage depuis un bon moment peut-être? Des équipes « moyennes » depuis son passage chez Tinkov, panne de moteur depuis le Mortirolo 2015?
    Fred Grappe disait que grimper les côtes en danseuse comme Contador le fait (en appui très en avant sur les cocottes) est hyper efficace, mais sous-entend un gainage très important des muscles de l’abdomen.
    Je trouve Jurdie, le remonte-pente (☺ plasthmatic ) assez grotesque dans sa manière de vouloir s’affirmer comme le patron du milieu cycliste français….au final, je le préferais encore dans ma roue ! N’est pas Guimard ou Koechly qui veut !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  21. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 23 juillet 2017 à 4:15 | Permalien

    Pour la précision:
    Van Vleuten l’a emporté en 32’52, en solitaire et pour la gagne de bout en bout et en vélo classique.
    chez les hommes, en vélo de clm:
    1 Bodnar 28’15
    164 KRISTOFF Alexander 32′ 47 »
    165 MORENO BAZAN Javier 32′ 53 »
    166 BONO Matteo 33′ 00 »
    167 PANTANO Jarlinson 33′ 25 »
    Comparaison naturelle, mais sans grand intérêt.
    Oui, des milliers d’hommes au monde vont sur un vélo sur un tel parcours plus vite que toutes les femmes. Juste une différence de nature, et on peut bien s’en foutre.
    Et bravo Van Vleuten, qui nous avait fait doublement frissonné à Rio.
    (Perso, je ferais moins bien qu’elle même sur le plat, alors dans Izoard…).
    Sans aucun sentiment quel qu’il soit, j’ai été de mon côté impressionné par la montée de ND de la Garde assis sur la selle les avant-bras sur les prolongateurs de Tony Martin.
    ND de la Garde, vous vous souvenez, Franck Van Den Broucke vient mater le peloton pro à 19 ans 1/2.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  22. Edgar Allan Poe
    Soumis le 23 juillet 2017 à 4:37 | Permalien

    @LBA : pour une fois, je ne souscris pas à ton commentaire sur les risques de perte de temps en chrono et te trouve très optimiste quand tu évoques 10 à 15 secondes de perte pour une crevaison.
    Si une crevaison était intervenue dans la descente, le coureur lancé à vive allure aurait déjà du s’arrêter. Sa voiture aussi, dans des conditions certainement difficiles. Le mécano doit descendre de la voiture, descendre le vélo du toit, le coursier remonter sur le vélo et ensuite, produire un effort à minima d’une trentaine de secondes pour regagner la vitesse et le rythme qui étaient les siens au moment de la crevaison. Encore fut-il que le tracé lui permette de se relancer ainsi. Hier, par exemple, les virages en descente auraient été un frein à une telle relance.
    Anquetil ne changeait jamais de vélo en CLM au plat ou lors d’une descente : trop de temps perdu pour s’arrêter, trop de temps perdu pour se relancer. Il s’arrêtait en côte quand il roulait à 18/20 km/h : il remontait sur son vélo, et avec une bonne poussette du mécano, il reprenait son rythme de croisière en quelques tours de pédales. Alors…heureux, Mica ?
    En plus, aujourd’hui, j’ai remarqué que beaucoup de coureurs s’arrêtent quand ils ont crevé : c’est une erreur, il faut continuer à rouler tant que la voiture n’est pas à côté de soi et que le mécano n’a pas identifié le problème. C’est facile avec des boyaux, plus difficile avec un pneu, je ne sais pas avec des tubeless.
    Je ne parle même pas de ceux qui ne descendent pas de vélo une fois arrêté en cas de crevaison arrière!!!
    Néanmoins, je te l’accorde : Froome finit avec 54 secondes d’avance sur Uran. Il était presque à l’abri en cas de crevaison.
    Par contre, heureusement qu’il n’a pas plu. Le classement final se serait alors résumé à un numéro d’équilibristes entre les plus kamikazes des 5 premiers. Surtout que les premières pluies sur les routes du sud de la France sont souvent suivies d’exhalaisons de corps gras, huiles ou diesel !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  23. mica
    Soumis le 23 juillet 2017 à 5:56 | Permalien

    LBA: pour ma part, je préfére, et de loin, le style Contador, pour escalader NDD La Garde ( et au bout du compte, Martin le « spécialiste » ne précéde Contador que de quelques secondes). Martin se loupe désormais assez systématiquement dans les chronos, le tout à droite n’ est pas tjs. la meilleure solution.
    Oui, Van Vleuten nous avait très peur à Rio, content de la voir afficher un sourire très sympatique.
    Comparaison n’ est pas raison, mais, comme ça, je voulais afficher son temps face à l’ élite mondiale…
    10

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  24. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 23 juillet 2017 à 6:15 | Permalien

    Pour ce qui est de l’arrêt, je crois que nous devrions faire l’expérience (on aurait eu le temps dimanche dernier!). On est d’accord pour la variable pente. Regarde quand même 15 secondes passer, c’est déjà long. « Exhalaison » apprécié.
    « Tony Martin se loupe », hum. Bien sûr, il ne gagne pas, et il y a un temps il gagnait. Tout de même, dans l’absolu, quelle perf (à Dusseldorf aussi)! Ne faisons pas trop la fine bouche, non il n’y a pas que la victoire qui compte, d’autant qu’il y a les autres, qui sont de sacrés putains de pédaleurs!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  25. mica
    Soumis le 23 juillet 2017 à 6:52 | Permalien

    Tout à fait H S (quoique pas trop éloigné de nos sujets)
    Pendant le chrono, je m’ ennuyais un peu.
    Me prit alors envie de zapper, afin de voir ce qui se passait par ailleurs.
    L’ equipe 21 (proche d’ aso) diffusait pendant quelques minutes une épreuve de Roller de vitesse ( dans le cadre des Wordl Games)(500m hommes et dames), cette épreuve se déroule par qualifs. puis manches à 4 coureurs (1/2 finales et finales).
    Le format « départ arrété » qui pénalise de plusieurs secondes n’ est pas très adapté à ces épreuves courtes.
    De plus la piste courte empéche un patinage efficace pendant une partie des virages (non relevés, ou très peu) Une reprise de patinage ne pouvant intervenir qu’ en fin de chaques virages et en pas croisés.
    Néanmoins, le spectacle était au rendez vous et impressionnant.
    Je pense que le roller serait encore plus à son avantage sur des parcours routiers à peu prés plats et avec un très bon revétement.
    Le record du marathon roller est de l’ ordre de 58 minutes, soit une vitesse moyenne sup. à 43 Km/h !
    Cependant, infiniment plus qu’ en vélo, on peut pousser un adversaire à la faute, le géner et facilement le faire tomber, d’ ou, je pense un sport qui ne peut pas trop prendre (donnant lieu à polémiques)
    Une alternative consisterait à faire courir les épreuves en décalé, comme pour le patinage de vitesse sur piste.
    Ces 2 sports sont d’ ailleurs très proches l’ un de l’ autre, de nombreuses passerelles existent pour passer de l’ un à l’ autre.
    Enfin, et pour conclure cette digression un peu longue, je me dis qu’ il serait bon que la télé puisse nous montrer de temps en temps ces sports « alternatifs ».
    Quand je vois les heures et les heures consacrées au vélo, tellement ennuyeuses, je me dis que ce ne serait que justice (quitte à « rogner » 20 ou 30% du temps alloué à celui ci)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  26. mica
    Soumis le 23 juillet 2017 à 7:28 | Permalien

    Oui, je disais que ma (trop?) longue digression sur le roller n’ était pas tellement éloignée du vélo car avec le patinage de vitesse sur glace, ce sont, comme le vélo sur le plat, de remarquables sports aérodynamiques!
    Le vélo posséde en plus et oh combien son extraordinaire aspect ascensionnel!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  27. mica
    Soumis le 23 juillet 2017 à 8:02 | Permalien

    EAP/ La maniére de grimper  » en danseuse » est très efficace semble admettre Mr Grappe, selon les propos que tu rapportes, il semble cependant nuancer en disant qu’ il faudrait étre très bien « gainé » au niveau du corps. C’ est bien le moins que l’ on puisse attendre de sportifs de haut niveau, qui plus est professionnels.
    Alors, en intersaison et même tout au long de l’ année, gainez vous, vous avez tout à y gagner, et montez les cotes en danseuse (certes pas uniquement)
    Et pour les sprints restez assis avec modération des braquets, pour des raisons aérodynamiques et de rendement amélioré par une, plutôt, grande fréquence de pédalage (je n’ ai pas pu m’ en empécher!)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 6 votes)
  28. Edgar Allan Poe
    Soumis le 23 juillet 2017 à 8:38 | Permalien

    Éric Heiden avait gagné les 5 courses de patinage de vitesse, avec 5 records du monde à la clé, au J.O. de Lake Placid avant de devenir cycliste pro. chez 7-Eleven. Son gabarit l’a toutefois limité, ce qui ne serait plus le cas aujourd’hui : on modifierait sa physionomie !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  29. mica
    Soumis le 23 juillet 2017 à 9:12 | Permalien

    EAP: Tout à fait vrai pour E. Heiden, et sa sœur était aussi devenue (ou avait fait un podium ) à des ch du Monde sur route (vous tous qui étes du coin, je me demande si ce n’ était pas à Chambéry, ou à Sallanche?)
    Par contre je pense que l’ on ne pourrait pas reformater l’ athléte qu’ il était, surpuissant avec un tour de cuisse impressionnant.
    Il y a actuellement des spécialistes de roller qui font des saisons de cyclisme sur route (Ewan Fernandez en particulier, il fait partie de l’ élite Française en Roller)
    D’autres passent du roller au patinage de vitesse sur glace (Alexi Contin par exemple.)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  30. Wolber
    Soumis le 23 juillet 2017 à 9:46 | Permalien

    Sa soeur 3 eme à Sallanches en 80, mais lui je n ai pas souvenir d une place à des chpt du monde.
    Mais pro chez Seven Eleven et au départ du Tour avant de reprendre ces études de médecine.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  31. mica
    Soumis le 23 juillet 2017 à 9:48 | Permalien

    LBA: c’ était dans quel cadre la victoire de F. Van Den Broucke à ND de La Garde? Je n’ en aies pas souvenir, peux tu nous rafraichir la mémoire? Merci.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  32. Louis
    Soumis le 23 juillet 2017 à 11:11 | Permalien

    La victoire de VDB à notre dame de la garde il me semble que c’était lors du tour méditerranéen à son âge il avait fait fort le Franck…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  33. Tchmil
    Soumis le 23 juillet 2017 à 11:28 | Permalien

    Une pièce sur Groenewegen aujourd’hui pour le sprint…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  34. Wolber
    Soumis le 23 juillet 2017 à 11:56 | Permalien

    Allez Nacer , elle. te ferait du bien celle la. Mais attention à Greipel…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  35. Wolber
    Soumis le 23 juillet 2017 à 12:50 | Permalien

    Bien vu Tchmil.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  36. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 23 juillet 2017 à 11:37 | Permalien

    EAP
    Question ennuis divers sur un clm, tu dois te souvenir du chemin de croix de Michaël Rasmussen dans le chrono de St Etienne au Tour 2005, et tu étais probablement sur place?
    https://www.youtube.com/watch?v=q3OQAX90sFA
    Michaël Rasmussen, l’homme qui grimpait plus fort qu’Alberto Contador. Lequel Alberto Contador, dans sa période qui par suite lui valut une suspension a posteriori, avait rencontré plus forts que lui chez Jean-René Bernaudeau avec Pierre Roland et surtout un Thomas Voeckler survolté notamment sur les pentes du Galibier.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!