Flèche Wallonne: Valverde ou Kwiatkowski, qui d’autre?

Capture d’écran 2017-04-18 à 18.11.16On dispute aujourd’hui dans les Ardennes belges la 81e édition de la Flèche Wallonne, sur 204,5 kilomètres.

Le parcours, ponctué de plusieurs belles bosses, comporte trois ascensions du célèbre Mur de Huy, une bosse de 1,3 kilomètres avec des passages à plus de 20%, notamment dans les virages. L’arrivée, jugée chaque année en haut, exige d’avoir des watts sous les pédales lorsque vient le temps de s’arracher à la pente.

L’ajout, il y a quelques années, de la côte de Chérave à 5 kilomètres de l’arrivée n’a pas réussi à changer drastiquement la configuration de la course qui, plus souvent qu’autrement dans le cyclisme moderne, se résume à une course de côte sur la dernière ascension du Mur de Huy.

Les favoris

Pas compliqué, je n’en vois que deux: Alejandro Valverde, ou M. Flèche Wallonne, et Michal Kwiatkowski.

Valverde a remporté les trois dernières éditions, portant à 4 ses succès sur l‘épreuve belge, record absolu.

Son principal atout est de connaître parfaitement comment doser son effort lors de la dernière ascension du Mur, où il ne commet jamais d’erreur. En forme, avec une belle équipe à son service, je pense qu’il est l’homme à battre demain. La stratégie des Movistar? Contrôler la course et déposer Alejandro au pied du Mur au km 203. S’ils réussissent, c’est quasiment gagné d’avance!

L’autre, c’est évidemment Michal Kwiatkowski, le seul à accompagner Philippe Gilbert dimanche dernier dans le final de l’Amstel. En l’absence de Gilbert, blessé à un rein (quelle histoire! il a remporté la course malgré cette blessure, impressionnant… faut croire que les jambes lui faisaient plus mal que les reins dans le final!), Kwiatkowski a vraiment un bon coup à jouer, lui qui avait terminé 3e de l‘épreuve en 2014.

Les outsiders

Hormis ces deux archi-favoris, je vois seulement quelques autres coureurs capables de faire une belle place (un podium) à Huy aujourd’hui.

En premier lieu, Tim Wellens chez Lotto. Si ce dernier n’a pas la puissance de Valverde dans une ascension comme le Mur de Huy, je pense que son tempérament agressif peut bien le servir demain, en plus de son excellente condition. Son meilleur atout est probablement de s‘échapper avec d’autres dans l’avant-dernière ascension et d’essayer de résister au retour du paquet. S’il se présente au pied du Mur de Huy avec 30 secondes, c’est jouable!

Pour l’accompagner, pourquoi pas le Canadien Mike Woods, qui a montré récemment des signes de bonne condition physique? Le Canadien ferait bien de surveiller les Lotto dans le final, ce qui permettrait de surcroit à son leader, Rigoberto Uran, de se réserver pour le Mur, disposant d’une puissance plus grande que Woods. J’aime cette équipe Cannondale aujourd’hui!

Michael Albasini chez Orica est en grande condition, et maitrise aussi cette course. Attention à lui, tout comme à Dan Martin, Dries Devenyns et Gianluca Brambilla chez Quick Step.

Outre Kwiatkowski, la Sky dispose aussi de plusieurs atouts, je pense à Sergio Henao. Ce dernier est en grande condition aussi, et ajoute un atout à la stratégie de l‘équipe britannique.

Enfin, des coureurs comme Jarlinson Pantano, Warren Barguil, Louis Meintjes et Romain Bardet peuvent viser selon moi une place dans les 5 au terme de l’ascension du Mur de Huy.

Outre Woods, je ne vois aucun autre Canadien dans l’alignement prévu demain.

Alors, qui pour battre l’inusable Valverde?

Retour sur l’Amstel

J’ai été impressionné par le sprint de Philippe Gilbert dimanche dernier sur l’Amstel. Ce dernier s’est fait bouffer 10m dès le départ du sprint, pour ensuite revenir arracher la victoire à Kwiatkowski au terme d’un long, long, long sprint. Après plus de 260 kilomètres et une chute assez significative ayant imposé une bonne chasse pour revenir, je lui lève mon chapeau. C‘était du grand art, et la preuve qu’un sprint, c’est parfois très, très long.

Sinon, belle course dans l’ensemble, avec du mouvement dans le final. On a pu réaliser l’importance de ne jamais laisser de trou chez les pros, Van Avermaet et Valverde en ayant fait les frais, n’ayant jamais pu revenir sur le petit groupe devant pourtant à portée pendant plusieurs kilomètres.

Chapeau également à Kwiatkowski pour son retour solo sur la bonne échappée et ce, en quelques hectomètres seulement à environ 30km de l’arrivée. Ces signes-là ne trompent pas, le Polonais est en très grande condition. Ce n’est pas la première fois que Kwiatkowski court juste, ce type est intelligent en course et c’est très bien.

6 Commentaires

  1. Tchmil
    Soumis le 19 avril 2017 à 3:09 | Permalien

    David Gaudu ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  2. Soumis le 19 avril 2017 à 5:40 | Permalien

    Valverde peut faire super Poker aprés l’année passée!

    Pour kwiatkowski je pense que est trop dur.

    L’année passée: http://cyclingimpressions.blogspot.it/2016/04/la-fleche-wallonne-mr-mur-de-huy.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Wolber
    Soumis le 19 avril 2017 à 12:52 | Permalien

    Une Fleche wallone insipide comme tout les ans.. la faute a Aso, aux coureurs , aux oreillettes, aux ds dans les voitures, au parcours, a l importance du jeu d équipe ,a tout ce qu on voudra..
    En tout cas bravo Tchmil pour avoir penser au petit Gaudu , un vrai talent intrinseque … seul éclair de la course.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 8 votes)
  4. Bernard
    Soumis le 19 avril 2017 à 3:35 | Permalien

    Valverde a gagné avec une grande maitrise technique, un rendement énergétique optimum, il dégage une puissance étonnante et prend les meilleures trajectoires. Gilbert l’aurait peut-être perturbé mais il est un peu plus lourd. Alaphkllippe et peut-être Gaudu dans l’avenir pourront lui succéder

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  5. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 19 avril 2017 à 3:43 | Permalien

    Le grand bonhomme fut Bob Jungels, un vrai costaud celui-là. Mais le parcours n’élimine plus les équipiers, et quand ensuite ceux-ci se mettent à sprinter à tour de rôle sur les grandes lignes, on assiste systématiquement à ça.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  6. Tchmil
    Soumis le 20 avril 2017 à 3:30 | Permalien

    @Wolber,

    C’est vraiment dans sa nature l’attaque à Gaudu. Samedi dernier, au Tour du Finistère, il a tenté d’un peu plus loin mais avec la même détermination.

    C’est un peu un Barguil en plus fort. Et son gabarit le classe plus parmi les grimpeurs (style Contador mais quid des CLM?)

    Il n’a que 20 ans, mais la FDJ sera la structure adaptée pour lui. Pour progresser et devenir un grand grimpeur.

    En tous cas, 2 bretons dans les 10 à la Flèche Wallonne 🙂
    _____________
    ***]_________]
    ***]_________]
    _____________]
    _____________]

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!