Ferrari condamné, Armstrong en pré-procès

Beaucoup de nouvelles aujourd’hui sur la scène du dopage dans le monde du cyclisme, une scène que nous prévoyons très active dans les prochains mois, bien malheureusement pour le sport. Mais que voulez-vous, les pratiques se poursuivent auprès des coureurs et de l’encadrement (entraîneurs, médecins d’équipe…).

1 – Procès Ferrari en Italie. Rappelons d’abord que Michele Ferrari est ce contreversé médecin qui aurait été, avec son « père spirituel » Conconi, à l’origine du dopage sanguin au début des années 1990 (Conconi fit ses premières expériences dans ce registre avec Francesco Moser qui gagna ainsi le Giro 1984 sans parler de son record de l’heure…). Les autres médecins en pratique dans les années 1990, notamment Sabino Padilla (médecin de la puissante Banesto de Miguel Indurain) auraient presque tous appris de lui.

Le juge de Bologne Maurizio Passarini a rendu public ses conclusions après le procès qui a condamné, en octobre dernier, Michele Ferrari à un an de prison. Il y écrit que « le monde du sport professionnel n’est pas encore prêt à affronter le problème du dopage avec le courage et l’autocritique sans pitié requis« , jugement avec lequel nous sommes évidemment d’accord. Dans ses conclusions, il fait état des preuves irréfutables que Ferrari a bel et bien prescrit des produits dopants (lire surtout de l’EPO mais aussi tout le cocktail qui va avec) durant des années aux coureurs pro qu’il suivait, sans nécessairement leur fournir directement ces produits toutefois.

On est évidemment ravi qu’outre les coureurs, qui n’ont souvent que peu d’éducation et qui, en ce sens, sont en partie des victimes, des médecins du sport puissent être ainsi reconnu coupables de gestes aussi graves. Nous rappelerons enfin qu’après avoir soutenu Ferrari pendant des années, s’être entraîné dans son fief à Crans-Montana afin de peaufiner sa préparation pour le Tour 2005 après un Dauphiné pas très rassurant et célébré sa 6e victoire avec lui au soir de son triomphe à Paris, Lance Arsmtrong a finalement émis un communiqué de presse à la fin de l’année dernière suite à la condamnation de Ferrari et mentionnant qu’il avait rompu tous liens avec le médecin italien.

2 – Lance Armstrong toujours. Le procureur de la République d’Annecy, ville au coeur des Alpes françaises, a ouvert une enquête préliminaire visant à vérifier si les éléments de la preuve assemblés par la brigade des stupéfiants de Paris sont suffisants pour ouvrir un procès pour dopage contre Lance Armstrong. Une partie de la preuve s’appuie sur des interrogations que la brigade des stups aurait fait avec l’ancienne masseuse d’Armstrong, Emma O’Reilly, et dont une partie de ses propos ont été rendus public dans le livre L.A. Confidentiel. D’autres éléments de preuve seront apportés au dossier dans les prochains mois (on parle de rendez-vous avec des spécialistes dans le domaine de la santé notamment). Acharnement ? Pas vraiment. Simplement, on estime que les preuves sont réelles et tangibles pour approfondir officiellement le dossier.

videmment, on se dirige tout droit vers une bataille juridique énorme et on peut d’ors et déjà prévoir que les avocats d’Armstrong (probablement une meute) attaqueront d’abord les procédures plutôt que les faits.

Quoi qu’il en soit, encore une histoire qui fera du tort à l’image du cyclisme, mais qui est un mal nécessaire selon nous.

3 – on en enfin démantelé un important traffic de produits dopants en France et en Belgique, comme quoi la demande est bel et bien toujours présente pour ce type de produits, notamment le pot belge. Aucun nom de coureurs professionnels en activité n’a cependant été associé à cette opération (ouf…_).

6 Commentaires

  • ruunsbrg
    Soumis le 21 janvier 2005 à 3:08 | Permalien

    Pourtant, avec de l’acharnement on peut coincer n’importe quel champion. Avec tous les moyens qui sont déployés contre lui depuis des années, et les centaines d’enquêteurs en tous genres qui sont sur ses traces, s’il s’en sort les mains propres, vous devriez vous poser d’autres sortes de questions.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • ruunsbrg
    Soumis le 21 janvier 2005 à 3:08 | Permalien

    Pourtant, avec de l’acharnement on peut coincer n’importe quel champion. Avec tous les moyens qui sont déployés contre lui depuis des années, et les centaines d’enquêteurs en tous genres qui sont sur ses traces, s’il s’en sort les mains propres, vous devriez vous poser d’autres sortes de questions.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • ruunsbrg
    Soumis le 21 janvier 2005 à 3:08 | Permalien

    Pourtant, avec de l’acharnement on peut coincer n’importe quel champion. Avec tous les moyens qui sont déployés contre lui depuis des années, et les centaines d’enquêteurs en tous genres qui sont sur ses traces, s’il s’en sort les mains propres, vous devriez vous poser d’autres sortes de questions.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Un cycliste bronchiteux et asthmatique
    Soumis le 24 janvier 2005 à 3:31 | Permalien

    De toute façon, il n’y a jamais de fumée sans feu et les tricheurs se font tot ou tard rattraper. La preuve s’il en est avec une fois de plus Laurent Roux impliqué dans une affaire de dopage. Après sa suspension voici quelques années pour usage de produits dopants, le voila plongé dans un trafic d’après certaines sources journalistiques. Ou comment réussir sa reconversion… Pour les infos, voici le lien: http://sports.fr/fr/cmc/scanner/cyclisme/20053/news_57377.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Un cycliste bronchiteux et asthmatique
    Soumis le 24 janvier 2005 à 3:31 | Permalien

    De toute façon, il n’y a jamais de fumée sans feu et les tricheurs se font tot ou tard rattraper. La preuve s’il en est avec une fois de plus Laurent Roux impliqué dans une affaire de dopage. Après sa suspension voici quelques années pour usage de produits dopants, le voila plongé dans un trafic d’après certaines sources journalistiques. Ou comment réussir sa reconversion… Pour les infos, voici le lien: http://sports.fr/fr/cmc/scanner/cyclisme/20053/news_57377.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Un cycliste bronchiteux et asthmatique
    Soumis le 24 janvier 2005 à 3:31 | Permalien

    De toute façon, il n’y a jamais de fumée sans feu et les tricheurs se font tot ou tard rattraper. La preuve s’il en est avec une fois de plus Laurent Roux impliqué dans une affaire de dopage. Après sa suspension voici quelques années pour usage de produits dopants, le voila plongé dans un trafic d’après certaines sources journalistiques. Ou comment réussir sa reconversion… Pour les infos, voici le lien: http://sports.fr/fr/cmc/scanner/cyclisme/20053/news_57377.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!