Exit T-Mobile

"La compagnie T-Mobile, présente dans le cyclisme depuis 1991, a annoncé aujourd’hui qu’elle mettait un terme immédiat à son engagement dans ce sport":http://www.cyclingnews.com/news.php?id=news/2007/nov07/nov28news. Après les affaires Ullrich, Riis et Zabel, la compagnie avait déjà annoncé qu’elle se réservait le droit de mettre fin à son soutien si d’autres affaires devaient éclater. Ca n’a pas loupé, l’affaire Sinkewitz, qui va de rebondissements en rebondissements, étant la goutte qui a fait déborder le vase. L’équipe n’arrête pas pour autant. Le manager, Bob Stapleton, lui-même richissime, a déjà annoncé qu’il maintiendrait l’équipe en 2008 sous le nom de High Road Team, du nom de la société qui gérait l’équipe T-Mobile jusqu’à maintenant. C’est notamment High Road qui détient la licence ProTour de l’équipe. Hincapie pourra donc être au départ de Paris-Roubaix en 2008… Évidemment, ce retrait est quand même un nouveau coup dur pour le cyclisme, surtout allemand, ainsi que pour l’UCI. Mais bien franchement, nous saluons ce soir à La Flamme Rouge cette décision courageuse du sponsor T-Mobile. Pour nous, elle est une conséquence directe du manque flagrant de jugement de nombreux coureurs professionnels qui continuent à se doper allègrement et à militer publiquement pour le maintien d’un statut quo qui n’a plus de sens. Les récents propos ridicules de Paolo Bettini en sont un exemple éloquent. Si d’autres sponsors continuaient à se désengager ainsi du cyclisme dans les prochains mois, on est porté à croire que ce serait une bonne chose, forçant des réactions plus fortes que celles que l’on observe actuellement. Dans ce contexte, qu’attendre de 2008 ? À notre avis, d’autres scandales de dopage, encore. D’une part, ca se réchauffe du côté de la Belgique, notamment en raison de l’affaire Sinkewitz. Ce dernier n’a en effet pas hésité à dénoncer les pratiques chez Quick Step. Le directeur sportif Patrick Lefevere a beau tenté de se défendre, ne soyons pas naif comme le dit Sinkewitz: il est évident qu’un vieux briscard comme Lefevere, ancien directeur sportif de Musseuw rappelons-le, connaît très bien toutes les ficelles du métier. À notre avis, des scandales importants de dopage surviendront du côté belge en 2008. D’autre part, d’autres scandales sont probablement en gestation un peu partout ailleurs, à l’exception peut-être de la France. La nouvelle équipe Astana, dirigée par Bruyneel rappelons-le, vient d’annoncer son nouveau programme anti-dopage, très proche de celui de la CSC. Quelle crédibilité ? À notre avis, aucune. C’est de la poudre aux yeux. Le seul programme anti-dopage crédible devra venir d’autorités totalement indépendantes, et non choisies expressement par les équipes elles-mêmes qui peuvent contrôler les choses, même si elles s’en défendent. Si Contador continue de survoler les cols du Tour comme il l’a fait en 2007, espérons que les gens se poseront les bonnes questions… Enfin, il est probable que Stapleton sera à la recherche d’un nouveau sponsor pour 2009. Réussira-t-il là ou Johan Bruyneel a échoué ? En ce sens, le retrait actuel de T-Mobile n’a pas beaucoup d’impact pour les coureurs puisque ces derniers ne se retrouvent pas au chômage immédiatement. Ce n’est peut-être qu’à la fin 2008 que l’impact se fera le plus sentir… surtout considérant que de nombreux autres sponsors d’équipes devront aussi renouveller – ou non – leur engagement.

11 Commentaires

  1. Dan Voy
    Soumis le 27 novembre 2007 à 9:20 | Permalien

    T-Mobile a été un sponsor exemplaire et personne ne peut leur en vouloir de laisser tomber. Il devait sûrement y avoir des passionés de cyclisme parmis le c.a. Ils ont investis des millions pour améliorer l’image de leur marque, ils ont étés dupés. En passant, vélodrome de Québec, repose en paix!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. testocarbone
    Soumis le 27 novembre 2007 à 10:16 | Permalien

    Les allemands sont incontestablement ceux qui ont agi avec le plus de conséquences depuis le scandale du tour 2006.
    Les français bavardent, prennent position, discutent, mais je ne vois pas de conséquences concrète à ce bavardage. Les italiens et les espagnols continuent allègrement de se charger avec la bénédiction de leurs fédération respectives. Le comportement du juge espagnol dans l’affaire Puerto et le comportement de Lissavetzky, le ministre des sports espagnol, ont été depuis 2006 plus que douteux.
    Les américains continuent de faire du business, “at all costs”, ce qui veut dire qu’il n’y a rien de concrêt à attendre de leur part. Je mets les australiens dans le même panier. C’est pourquoi, je ne vois pas d’un bon oeil la nomination du politicard australien à l’AMA.
    Reste les petites nations cyclistes qui quoi qu’elles fassent n’auraient de toute façon pas le poids pour faire bouger les lignes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Soumis le 27 novembre 2007 à 11:05 | Permalien

    Le sport implose et tu crois que c’est une bonne chose. Incroyable !

    Ils se dopent et continuront de se dopés. C’est le cas dans les cyclosportives….

    Alors continue de regarder ton sport mourrir et réjouis toi bien de l’implosion final.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. marten
    Soumis le 27 novembre 2007 à 11:19 | Permalien

    Ne saluons pas trop T-Mobile. Ils savent depuis des années que leur équipe se dopait. Et ce n´est que seulement maintenant à cause des sales affaires qu’ils se retirent. Ils auraient du se retirer il y a 15 ans. Ça se serait un exemple.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. roger13
    Soumis le 28 novembre 2007 à 4:03 | Permalien

    Les sponsors qui vont et qui viennent, celà à toujours été le cas. Je ne crois pas une seconde à l’angélique innocence de T-Mobile. Les sponsors sont le coeur du système du dopage. Ils gagnent à tous les coups, quand on parle du dopage de leur équipe et quand ils prennent des mesures énergiques pour soi-disant l’endiguer. Les allemands sont simplements hypocrites à un échelon supérieur, vous n’avez qu‘à regarder leurs séries télévisuelles, ça suinte une morale insupportable (dans le sens où elle est fausse.

    Dans les cyclosportives, je regrette agent-secret, mais dans beaucoup de cas, ce sont vraiment les meilleurs qui gagnent (exception pour la Marmotte par exemple), et il y a effectivement surement des dopés parmis les meilleurs mais aussi chez les moins bons.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. testocarbone
    Soumis le 28 novembre 2007 à 5:16 | Permalien

    @Roger13,

    Sur ce coup je ne te suis pas. De un, parce que je suis de métier, réalisateur de fictions de télévision, et que j’ai réalisé des tonnes de séries en Allemagne et que j’en réalise en ce moment pas mal en France. Ce que tu affirmes, culturellement parlant, et totalement faux. Les séries allemandes qui sont diffusés en France sont parmi les plus mauvaises, parce que pas chères et que TF1 ou M6 les achètent, car fabriquées par leur filiale allemande ( dans le cas de M6-je connais – j’ai travaillé pour eux).
    Les allemands ne sont pas plus hypocrites que d’autres. Pour y avoir travaillé de longues années, je peux t’assurer que lorsqu’ils prennent des mesures elle seront aussi fiable que peuvent l‘être leurs voitures, comparées au tas de tôles que nous fabriquons en France.
    Certes, T-Mobile a bien profité pendant des années, mais ils ne devaient pas être “affranchis” sur les méthodes mafieuses du groupe. Attention, je ne les dédouane pas. Ils fermaient les yeux devant toutes les rumeurs sulfureuses qui circulaient autour de leur équipe, tant que rien n’explosait à leur figure. Mais aujourd’hui, tout explose à leur figure et là ils deviennent très conséquent. C’est ce que je voulais souligner. Souviens-toi de la réaction des chaînes de télé allemandes qui menaçaient dès 2006 de ne plus retransmettre le tour.
    Ce qui suinte la morale insupportable, ce sont ces gens qui donnent des leçons sans savoir, sans connaître. La morale insupportable suintent aussi dans des fictions françaises. Crois moi, je suis bien placé pour t’en parler. Mais là n’est pas le problème.

    Je ne suis pas non plus aussi sur que toi sur les vainqueurs de cyclosportives. Il n’est plus rare de rencontrer dans le bois de Boulogne ( outre les brésiliens(nes) des médecins et des pharmaciens cyclosportifs qui sont autant chargés que les pros, juste pour en mettre plein la vue à leur copain de ballade. C’est d’un triste. C’est un people de la télé connu dans le milieu cyclo et que je ne citerais pas, qui disait rouler régulièrement avec des cyclos qui marchent à l’epo. Personnellement je roule avec des gars qui n’ont pas honte d’avouer qu’ils se font des patches de testostérone sous prétexte qu’il ont un dérèglement de ce côté là (SIC).

    Par contre je te rejoins dans ta critique des propos d’agent-secret, qui visiblement, se satisfait d’un sport sans sportifs, où il n’y a plus que des chaudières, de petit tricheurs sans moyen et de gros tricheurs avec de gros moyen.
    Oui, agent-secret, je me rejouis de voir mon sport préféré implosé de cette manière, car après cette implosion il est légitime d’espérer une renaissance.
    Cette renaissance n’aura pas lieu si l’ensemble de la société n‘évolue pas elle non plus vers un renouveau, un retour à l’esprit des “Lumières” , et sortir enfin de l’obscurité vénale dans laquelle nous pataugeons depuis des décennies.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  7. roger13
    Soumis le 28 novembre 2007 à 8:34 | Permalien

    Réponse à testo:
    Tes informations (que j’ignorais) à propos des séries allemandes “bon marché” expliquent effectivement leur médiocre qualité mais je ne me serais pas battu un seul instant pour défendre la supériorité française en ce domaine, j’ajoute que je n’ai pas trop de sympathie pour l’esprit franchouillard. Je tiens à préciser aussi que je n’ai pas un iota de ressentiment anti-allemand. D’un autre côté, j’ai souvent été étonné par l’admiration béate et naïve des Allemands pour leur démocratie. En réaction de la période noire de leur histoire et de leur défaite, ils ont éduqué la jeunesse dans le respect de la démocratie et ont fait de l’intégrité morale un objectif individuel à atteindre. La corruption des hommes politiques est indubitablement si non plus rare plus discrète outre-Rhin qu’ici. En France les hommes politiques traînent leurs casseroles (autant que les cyclistes) sans craindre pour leur avenir. De toutes façons, en France, le citoyen de base contrairement à son homologue allemand ne nourri pas trop d’illusions vis à vis de ses responsables politiques. Ici, on peut même voter pour un Bernard Tapi si l’on pense qu’il est plus malhonnête mais plus malin que les autres. En règle générale, plus un pays est riche et “avancé” plus il faut monter haut pour trouver la corruption. Pourtant ce même pays riche est souvent un acteur principal dans la corruption des “élites” du tiers-monde pour, par exemple, obtenir des matières premières à bas prix. Il y a donc toujours quelque chose d‘éminemment faux dans cet état d’esprit à vouloir “laver plus blanc que blanc” et cette fausseté en ce qui concerne le cas allemand trouve peut être des racines dans la guerre froide qui a transformé leur défaite en victoire (malgré et peut être grâce à la partition de leur pays). Car d’immenses concessions au niveau des échanges économiques ont été faites par les USA et le monde occidental à ce pays qui se devait d‘être un rempart contre le communisme à l’Est. En conséquence, le niveau de vie des Allemands (en particulier des ouvriers ) s’est accru, encore plus qu’ailleurs et ceci de manière formidable sans que l’Allemagne ne dispose d’une puissance de frappe. Cette période de l’après guerre mondiale a donc été propice à fabriquer cet esprit “bon enfant” qui se persuade que l’on a tout à gagner à être honnête, droit et pas belliqueux. Il en reste encore quelque chose, certainement. Mais je dis que cet état d’esprit est faux car il ne correspond pas au monde réel dans lequel on ne peut pas gagner le tour de France (ou le Mundial de foot) sans dopage, faire les affaires de Elf en Afrique sans l’armée française avec soi et s’enrichir sans vendre les actions d’Air bus avant qu’elles ne s’effondrent. Je doute fortement que la télé allemande censure le football même si on trouve la moitié de leur équipe nationale chez Fuantes. Quand, en cyclisme, la guerre des gangs sera terminée, il y aura moins de dopage (dans la presse bien sûr). L’agitation actuelle aura eu pour effet d’augmenter la fiabilité, la compétence, la confidentialité mais surtout le prix des filières du dopage.

    Pour les cyclosportives: Oui il y a des tas de gens même en dehors du vélo qui prennent des drogues, des coupes faim, des amphet, de la testo…..
    Il y en probablement encore un peu plus chez les cyclistes qui font des compétitions. Mais je connais aussi des cyclosportifs de premiers plans qui ne prennent absolument rien. Comment je le sais ? Ma certitude ne vaut que pour quelques cas de gens que je crois connaître bien. Je me fais confiance pour apprécier la cohérence de leur comportement. Ce sont généralement des gens qui font de l’hygiène de vie un de leurs buts principaux. Ils n’ont pas jamais de patch suspects, de pansements sur les bras, de jambes bizarrement gonflées…. Je crois que même au niveau “elite” il y a encore un certain nombre qui tourne à l’eau et probablement aussi parmi des pros qui ne gagnent pas. Il ne faut pas oublier qu’ il y a d‘énormes différences dans les capacités naturelles. Chez les pros, il doit y avoir une gradation au niveau du dopage depuis ceux qui ne prennent rien, en passant par ceux qui font un peu de rééquilibrage hormonal ponctuel , jusqu‘à ceux qui font la “Totale”: EPO, transfusion; anabolisants, hormones de croissance…

    Diminution significative du dopage chez les pro ? Je n’y crois pas. Grâce aux sponsors ? J’y crois encore moins. Par contre, il faudrait que les pros donnent de l’argent pour des contrôles fiables au niveau amateur et surtout chez les jeunes (où l’on peut penser que le dopage sophistiqué est très rare faute de moyens et d’intérêts financiers importants). Il faut pouvoir assurer aux parents que, à coup sûr, leurs enfants vont pratiquer le cyclisme sans le dopage, c’est la seule guerre contre le dopage que je crois possible de gagner dans ce monde réel. C’est déjà pas mal. Non ?

    Veuillez m’excuser pour cette trop longue intervention dont une partie pourrait être considérée hors-sujet sur le site.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. patrick B
    Soumis le 28 novembre 2007 à 9:58 | Permalien

    Salut à toi, Roger. Je ne t’excuse pas pour la longueur de ton intervention, je t’en remercie! Et je remercie Testocarbone par la même occasion. Parce que les commentaires étaient tombés un peu bas ces derniers temps, rendant le site moins attractif bien que Laurent garde toute sa vigueur sur le long terme. Non Alain, je ne te vise pas…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  9. testocarbone
    Soumis le 28 novembre 2007 à 10:25 | Permalien

    Roger,
    Je n’ai rien à ajouter. On est à nouveau d’accord. Ton analyse sur l’Allemagne, cette fois ci plus nuancée, et plus consistante est assez juste. Et soit dit en passant, ce n’est pas du hors sujet, dans la mesure où ce pays se démarque dans ses actions contre le dopage dans le vélo, je trouve riche de débattre sur ces différences culturelles et historiques qui sont déterminantes dans la compréhension de ce qui se passe à un niveau international.
    Pour le football, je te rejoins encore, et il est clair qu’une grande partie de la Bundesliga est cliente chez Fuentes. Là encore, comme le football est très loin du cyclisme dans son autocritique, les choses ne sont pas près d‘évoluer, et tant que Sepp Blatter sera au commande, on est pas près de systématiser les contrôles, ou d’introduire des cartes de profils biologiques, comme dans le vélo.
    Car ici, le business est beaucoup plus lourd que celui du vélo, et comme Mr. Blatter en croque……….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. Minos
    Soumis le 28 novembre 2007 à 1:23 | Permalien

    Zut ! Je n’arrive pas à accéder à l’article, à la suite duquel un de mes posts a suscité une vive réaction de Testo (qui m’ a traité de con, merci ) et de alain 39, qui m’a comparé à un assassin !!
    Quelle agressivité de la part de deux intégristes notoires, qui sont surement les seuls dans le monde du vélo à tout savoir, et qui évidemment le savent depuis toujours…
    Seulement voilà, Il existe des gens bien plus impliqués qu’eux dans le cyclisme pro, et beaucoup plus crédible de part leur rôle actif, qui pensent exactement comme moi. Et il me semble par exemple qu’un Guimard a plus de crédibilité que Alain ou Testo, qui regardent le Tour assis devant leur télé et passent leur temps à potasser les palamarés… Désolé les kids, vous ne détenez pas la vérité, loin de là .. Quant à ma remarque sur Herrera (dont j’ai j’ai dit qu’il n‘était pas un TRES grand grimpeur ), elle ne veut pas dire qu’il ne grimpait pas…
    JE suis prêt à en disucter avec Alain , qui ne comprend rien au cyclisme, mais connaît les palmarés par coeur !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  11. testocarbone
    Soumis le 29 novembre 2007 à 3:14 | Permalien

    Professionnellement, il m’est arrivé de croiser Guimard qui est humainement, intellectuellement et moralement parlant un personnage pas très fréquentable. On a les amis qu’on peut, Minos et je ne serai pas fier de compter Guimard, qui est l’archétype de ces gens qui ont vérolé ce sport, parmi mes amis. C’est lui qui inspiré au réalisateur du film Gislain Lambert, le personnage pas trés reluisant de Focodel, le directeur sportif de Magicrème.
    Et juste pour info, la télévision, je ne suis pas assis devant, mais cela fait des années que j’y travaille et que je contribue à la faire. Et crois moi, chaque fois que mon métier de réalisateur m’a amené à toucher au sport cyclisme et d’ailleurs au sport en général, j’en ai croisé des crapules de toutes sortes. Pas vraiment des gens très crédible.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!