Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Etixx-Quick Step sauve son week-end!

C’était le début de la saison des Classiques belges ce week-end avec la tenue, samedi, du Het Nieuswblad et dimanche, de Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Et quel week-end de course! Ca faisait du bien de retrouver des noms mythiques comme le Oude Kwaremont, le Kruisberg, le Mur de Grammont ou encore le Taaienberg (ou côte « Tom Boonen »!).

Et on n’a pas été déçu du week-end!

Samedi, on a eu droit à un final incroyable avec un Ian Stannard chez Sky pris en souricière avec pas moins de trois Etixx-Quick Step, soit Vandenbergh, Terpstra et Boonen, rien que ca.

À 20 kilomètres de l’arrivée, nous étions probablement nombreux à penser que la course était pliée. Il était cependant surprenant de voir les trois coureurs Etixx relayer, la prudence ayant plutôt recommandé qu’un d’entre eux – Boonen évidemment – se réserve pour les derniers hectomètres. Première erreur.

À 4 km de la ligne, accélération de Boonen. Stannard semble réagir avec un gros temps de retard, mais hausse son rythme et revient doucement, au train. Premier gros doute chez les Etixx: ça sera pas facile de se débarrasser du rouleur anglais, visiblement surpuissant.

Au contact avec Boonen, c’est Terpstra qui a démarré, logiquement. Stannard réagit cette fois plus rapidement, amenant avec lui Vandenbergh. Boonen, à ce moment, a visiblement du mal à suivre.

À la reprise de Terpstra, coup de génie de Stannard: c’est lui qui accélère en tête! Là, fallait être très costaud. Vandenbergh essaie d’entamer la poursuite, et explose très rapidement, laissant à Terpstra le soin de boucher le trou, un trou que Boonen, visiblement cuit, ne parviendra jamais à boucher.

Aux 500m, Terpstra et Stannard, le tenant du titre, vont de toute évidence se disputer la victoire au sprint. Et là, gourde monumentale de Terpstra qui passe! Deuxième grave erreur. Il avait Boonen juste derrière à quelques secondes à peine! Ce fut la chance de Stannard, qui était visiblement fatigué: il a pu prendre la roue – de justesse – de Terpstra et l’ajuster dans les tous derniers mètres.

Y’en a qui ont dû se faire remonter les bretelles le soir à l’hôtel chez les Etixx-Quick Step.

La formation belge a eu un sursaut d’orgueil hier sur Kuurne en plaçant Cavendish pour la victoire finale. Ouf… la Belgique peut respirer, même si c’est encore un… anglais qui a gagné…

On a assisté hier à un beau sprint, avec outre Cavendish, les Kristoff, Viviani et… Bouhanni qui étaient tous présents pour l’emballage final. Je pense que Dominique Rollin, 61e de la course à tout juste 4 secondes du vainqueur et de Bouhanni, a pu bien faire son travail pour son sprinter, prouvant aussi au passage qu’il a la condition après un an d’absence du peloton. De bonne augure pour la suite et notamment Paris-Nice qui pointe doucement son nez.

À noter le bel effort de Philippe Gilbert dans les derniers hectomètres, parti seul pour la gagne. Il fallait de la force pour résister aussi longtemps au paquet en pleine préparation pour le sprint. Attention au champion belge sur le prochain Milan San Remo s’il continue comme ça.

Bref, un bien beau week-end d’ouverture des Classiques de la saison. Il ne manquait que les Trek Factory Racing!

Partager

Précédent

Sports Life Stories – Chris Froome

Suivant

Magnifique Strade Bianche!

12 Commentaires

  1. Zardoz

    Les semi-classiques flandriennes sont pour moi le dernier îlot d’un certain cyclisme au sens fort du terme. A noter : les trois coureurs Etix n’ont en fait pas eu le choix de rouler ou non dans les 30 kilomètres qui précédaient la finale, car le duo Vanmarcke-Van Avermaet a mis une grosse pression derrière, jusqu’à revenir à 13 secondes.

    Après, il est vrai que le trio a assez mal géré la finale. Boonen aurait mieux fait de ne pas attaquer, comme il l’a reconnu lui-même. Je crois qu’il a voulu refaire un coup comme au Tour des Flandres 2005, où tout le monde le voit gagner au sprint mais où il a le panache d’attaquer et de triompher en solitaire. Ça aurait été beau, mais il n’est quand même plus tout jeune. Le pire, c’est que l’Omloop est la dernière des flandriennes qui manque à son palmarès, et que c’était peut-être sa dernière très grosse chance.

    Par ailleurs, j’ai été assez surpris au moment où Terpstra attaque une fois Boonen repris, et où…Vandenbergh contre-attaque, en favorisant au passage le retour de Stannard. Je ne sais pas trop ce qui lui est passé par la tête.

    Et puis, clairement, Terpstra a raté son sprint. Je pense que l’équipe a eu trop peur d’une défaite aussi « humiliante », à trois contre un, et que du coup, ça les a déstabilisés. C’est peut-être ça qui expliquerait leurs choix un peu précipités.

    0
    0
  2. alain39

    J’ai suivi la course de samedi et franchement je suis resté sidéré.
    A 3 contre un les Etixx ont perdu. D’aucune parleront d’erreur tactique d’autres de science de la course de Stannard.
    Ce qui me frappe c’est pas la victoire mais la façon. Il répond à toutes les attaques notamment celle de Boonen ou il revient lentement au risque d’être contré. Il répond immédiatement à l’attaque de Tepstra qui était violente. Il fait les 2 derniers kms devant et est le plus fort au sprint. Une victoire à la Hinault, à la Merckx. C’est là que le bas blesse, un très bon coureur nous sort une victoire de super champion. Et de quelle équipe? La Sky. Ils ne vont pas nous remettre ça tous les week-ends. C’est lassant et même Ferrari ne peut réprimer une remarque acerbe. Entre l’étape 3 et la 4 du tour d’andalucia Froome a trouvé entre 25 et 30 watts de puissance supplémentaire. C’est énorme à ce niveau.
    La course de dimanche a été plus conforme à ce type de course de début de saison. Cavendish est en forme et il faudra le suivre sur MSR. Il a l’équipe et la forme sauf si les Sky nous refont un numéro digne des Gewiis et partent à 3 dans le Poggio. On n’est pas à l’abri de ce type d’élucubration sportive.
    Astana va peut être payé mais clairement ils ne sont pas les seuls à taper dans la gourde et je suis étonné de voir que les Sky ne lèvent pas le pied et continuent à gagner tous les week-ends avec des coureurs différents.
    Il faut être un novice pour ne pas s’en étonner et penser que c’est fait à l’eau claire. Ferrari qui est une référence en matière de dopage n’est pas dupe. Mieux que des aveux ils ont les félicitations du professionnel de la dope de ces 30 dernières années.

    0
    0
  3. Vincent C

    Drôle d’analyse Laurent… un peu comme celle de Lefevere qui mets la faute de leur déconfiture sur Stannard.

    http://www.cyclingnews.com/news/lefevere-laments-stannards-tactics-in-omloop-het-nieuwsblad

    1- Stannard n’était pas si costaud, il est rester sur le porte-bagage pendant plus de 50km.

    2- Stannard n’avait pas à tirer puisque 3 gars de Quickstep et un groupe de chasse sans Sky et avec un autre Qucikstep lui ausssi sur le porte-bagage pendant 30km (Stybar)

    3- Lefevere était pressé d’aller donner la tactique à ses gars; il est parti en trombe lorsqu’il a pu le faire à 20km de l’arrivée. C’est sûrement de lui la tactique.

    4- Boonen était cuit, trop de relais dans les 50 derniers kilo, il passait son temps à attaque dans les derniers monts. C’est lui qui a lancé l’attaque gagnante.

    5- Boonen était vraiment cuit; 2 gels dans les 12 derniers km, alors pourquoi attaquer à 3km alors qu’il est le meilleur sprinter. Stannard ramène au train mais assez facilement.

    6- Lorsque que Stannard reprend Boonen, Terpstra attaque à 3.4km et ce n’est pas Stannard qui prend la roue, c’est Vandenbergh! (7:50 du vidéo). Avec un temps de retard, Stannard colle puisqu’il vient de donner un gros relais…. quelle erreur ici de Vandenbergh; laissant Boonen revenir par ses propres moyen vu qu’il venait de faire un effort inutile à 4km. En plus que Vandenbergh saute à 2.5km, 500m plus loin.

    La grossière erreur vient de Vandenbergh. Il aurait dû laisser partir Terpstra, la Quickstep aurait fini 1ere avec Terpstra et peut-être 2 ou 3 avec Boonen au sprint.

    Et que dire de Stybar qui était sur un porte-bagage pendant 40km et qui ne sprint même pas…

    0
    0
  4. @Vincent,

    Tu as lu que je mettais l’échec des Etixx sur Stannard toi?

    Non, Stannard était visiblement très costaud, a été très intelligent et en ce sens mérite pleinement sa victoire.

    Stannard était costaud pour revenir au train sur Boonen (c’est Boonen tout de même) et surtout, pour attaquer après avoir repris Terpstra. Tu le sais comme moi, quand ça fait deux trous que tu bouches seul, tu as habituellement besoin de souffler.

    D’accord avec toi sur Lefevere: c’est probablement lui qui tirait les ficelles derrière et a qui on peut imputer une partie de la défaite. Il a pas été très sport avec Stannard dans la presse. J’ai jamais aimé ce type par ailleurs, sur qui pèse de gros doutes sur la gestion de son équipe.

    0
    0
  5. thierry mtl

    Tu oublies de souligner les résultats de Hugo Houle, 21 e et 27 e devant de bien grosses pointures. Sans lui, l’AG2R était ni vue, ni connue. Il mériterait plus de soutien lors des prochaines courses.

    0
    0
  6. alain39

    Stannard était très au dessus des autres sur les 5 deniers km.
    Il reprend Boonen au terme d’une poursuite d’environ 1 km. Quand Terpstra attaque Vandenbergh essaye de prendre sa roue et d’ailleurs se retourne pour vérifier que Stannard n’est pas dans sa roue. Il n’est pas dans sa roue et donc essaye de boucher le trou car à 2 devant c’est plié. Lorsqu’il rejoint Terpstra Stannard est quasiment revenu à sa hauteur et aucun des 2 Etixx n’a la force de relancer.
    Mieux encore c’est Stannard qui attaque alors qu’il vient de se taper presque 3 bornes de poursuite. C’est là que c’est énoooorme. Car là où les autres ressentent le besoin de récupérer il en remet une couche et franchement il faut être bigrement fort pour tenter cette manoeuvre.
    Terpstra revient et Boonen est sur le point de faire la jonction. Stannard a de nouveau les moyens de repousser Boonen qui est certes fatigué mais pas complètement cuit. il prend un relais d’un km. A 200 mètres Terpstra lance le sprint en force comptant sur la fatigue de Stannard qui a pourtant la force de le remonter et de le passer assis.
    En 5 bornes Stannard a fait 2 poursuites, 1 attaque, mis en échec le retour de Boonen et gagne le sprint.
    excusez du peu.
    C’est énoooorme car même si il n’a pas donné un coup de pédale avant ces 5 kms il fait une succession d’efforts sur 5 bornes qui auraient du le mettre dans le rouge.
    Il était très au dessus des autres et pouvait se payer le luxe d’encaisser toutes les accélérations et avoir encore du jus pour le sprint.
    Les Etixx n’ont pas mal joué mais surtout sous estimé la force de Stannard qui d’ailleurs sur ces 5 bornes était quasi imprenable.
    En effet, tout jouer au sprint aurait été une entreprise plus risquée et d’ailleurs vu la forme de Stannard je pense que Boonen n’aurait pas gagné.
    Stannard nous a fait une Cancellara. Un peu comme Hinault sur Paris Roubaix 81 qui revient à 2 reprises et lance le sprint de loin.
    C’est très rare d’atteindre cette différence de niveau.

    0
    0
  7. Michel

    J’ignore qui tirait les ficelles mais c’est EQS au complet qui prend un méchant coup de vent pour ce final à placer très haut au palmarès de l’histoire des flops de fin de course. Même au sprint, Terpstra accélère et vient se placer tout juste devant Stannard qui n’a qu’à coller pour passer dans les derniers mètres.

    Ce ne sont pas des cadets!! Ce sont des pros et se faire donner une leçon de cette manière, on voudrait pouvoir effacer toutes les vidéos pour que personne ne voit et revoit ça!! Sauf peut être pour faire la démonstration éloquente de TOUT ce qu’il ne faut pas faire.

    0
    0
  8. Vincent C

    @Laurent

    Je n’ai pas dit que tu m’étais la faute de l’échec de Quickstep sur Stannard, c’est Lefevere qui fait ça!

    En fait, je disais que tu avais une drôle d’analyse qui n’est pas la mienne. Très costaud Stannard? Pas si sûr. C’est ça mon point. Sans rien lui enlever, il a la forme mais il a passé 40km dans les roues ne l’oublions pas. Pour les costauds du jour Boonen et Vanmarcke étaient au-dessus du lot selon moi.

    Quickstep a brûler toutes leurs cartouches se disant plus forte que tous alors que Vanmarcke et Van Avermaet les tenaient à la même distance à 2.

    Si Vanmarcke n’aurait pas jouer aussi de malchance, il les aurait manger tout cru.

    Boonen a trop donner et il a payer pour.

    Un p’tit exemple : http://www.cyclingfans.com/node/17169

    Sinon, on est d’accord que Stannard l’a joué filou… on le voit dans la vidéo ci-dessus, Stannard prend les bonnes roues et les gardes jusqu’à la toute fin. Fin tacticiens, tout le contraire de Quickstep ou Lefevere!

    Comme dit Michel, cette course va rester dans les annales côté mauvaises tactiques!

    0
    0
  9. Le Grand

    Je me permets une parenthèse pour évoquer les deux magnifiques courses du week-end en Ardèche puis en Drôme. Plateau, parcours, déroulement, retransmission gratuite des 60 dernières bornes, la qualité était au rendez-vous.
    On a pu voir la réalité de l’intensité et de l’âpreté de courses dont on aurait tort de dédaigner la violence, comme on le fait parfois ici. Les gars se mettent vraiment minable, et des costauds comme les autres.
    Ca peut être beau, une course de vélo. Deux en deux jours dans nos beaux départements.

    0
    0
  10. Vincent

    Qu’est-ce qu’elles sont belles ces courses sans oreillettes….et qu’est-ce qu’ils sont perdus ces coureurs qui n’ont connu que ça!!

    0
    0
  11. legafmm

    Je n’ai vu que les 15 derniers km, j’ai une question, combien de temps (ou km) stannard est t’il resté au chaud sans prendre un relais ?

    S’il est resté 30 km dans les roues alors que les 3 autres se relayaient pour ne pas laisser rentrer van Avermaet et Vanmarcke, on comprend facilement pourquoi il était le plus frais des 4.

    Ce final m’a fait pensé à celui du Dauphiné 2013 ou Voeckler aligne en se frisant les moustaches 2 coureurs d’astana.
    Ils étaient échappées depuis un long moment et ont du résister au retour du peloton sur un parcours très accidenté.

    https://www.youtube.com/watch?v=Jt9_NH6KgeE

    le français était le plus frais, ey n’a eu aucun mal à gagner un peu comme stannard samedi, la fraîcheur a été plus importante que le nombre sur ces 2 courses.

    0
    0
  12. alain39

    @legafmm
    grosse différence avec l’étape de Voeckler. Les attaques sont moins franches et il joue le sprint. Qui plus est c’est sur les 2 derniers km et les efforts fournis sont sans commune mesure. Là Stannard répond aux attaques, attaque et ensuite maintient Boonen a distance pour aligner Terspstra.
    Les efforts fournis par Stannard sont autrement plus importants et sur une distance de plus de 5 km. Fatigué ou pas il faut pouvoir encaisser toutes ces accélérations.
    C’est cette capacité à répéter les efforts qui m’étonne. A chaque grosse accélération il fait des toxines et là il ne semble pas en souffrir. Ca prouve qu’il en a encore sous la pédale. Il se permet pendant 1 km de maintenir Boonen a distance lequel n’arrive pas à recoller. Or à ce moment Terpstra bénéficie de l’abri. Mieux encore il lance le sprint à 200 m (sa seule erreur est de l’avoir lancé devant et non de derrière à mon sens) ce qui est une faible distance. mais rien à faire Stannard le remonte et le passe assis.
    Stannard était très au dessus du lot et a gagné plus à la pédale que par sa science de la course.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.