Tous les jours, la passion du cyclisme

 

En France, la chance de Lance…

Commenter l’étape d’aujourd’hui vers La Grande Motte et remportée au sprint par Cavendish est un exercice périlleux, tout le monde ayant sa petite opinion sur les événements peu banals s’y étant déroulés.

Le but de La Flamme Rouge ce soir : donner l’heure juste, sans à priori sur aucun coureur.

D’abord, il faut dire que l’étape fut beaucoup plus intéressante qu’attendue. L’invité surprise fut le vent, vent qui fut à l’origine d’un beau coup de bordure. J’aime les coups de bordure, c’est si spécifique au cyclisme ; un peu comme la flamme rouge qui annonce le dernier kilomètre, ce n’est que dans le vélo qu’on voit ca !

Bref, à environ 30 bornes de l’arrivée, un coup de bordure est parti sous l’impulsion de l’équipe Columbia-HTC qui s’employait au complet à ramener l’échappée matinale. Beau coup de bordure d’ailleurs, fait dans les règles de l’art puisque les Columbia ont bien serré sur la droite de la route, ne laissant un abri que pour un ou deux coureurs, point final.

Les fils de presse font état que c’est Hincapie qui aurait lancé la bordure, fâché de ne voir aucune autre équipe les épauler dans la chasse derrière l’échappée et au bénéfice du passage d’un rond-point. On peut dire que c’est de bonne guerre et surtout, que c’est la course !

27 coureurs se sont alors dégagés, dont Lance Armstrong qui était alors sur l’avant du peloton. Derrière, la cassure aurait été créée par Alberto Contador selon les dires de Christophe LeMevel de La Française des Jeux.

C’est ici que chacun aura sa petite explication. La mienne ? Le plus objectivement du monde, je crois que Lance Armstrong a été chanceux d’être de la cassure, tout simplement parce qu’il était au bon endroit au bon moment. Le vidéo est très clair, il n’est en rien dans l’initiation de la bordure, une initiative des coureurs de chez Columbia. Les fils de presse rapportent que quelques minutes avant, c’est plutôt sur l’arrière du peloton que Lance Armstrong évoluait. Enfin, lui même affirme, sur son site Twitter, avoir joué de chance dans ce coup ("I was lucky enough 2 b there").

De toute façon, là n’est pas le débat. Les coureurs font aussi leur chance et on doit en toute honnêteté dire bravo à Armstrong d’avoir été vigilant et de ne pas avoir manqué le coche. C’est probablement George Hincapie qui était ravi de rouler dans le final aujourd’hui, il comblait deux de ses amis, Cavendish son leader pour la victoire d’étape et Armstrong som ami pour le général ! Idem pour Armstrong dans les 5 derniers kms qui faisait rouler Zubeldia et Popovych, il prenait un temps précieux sur les autres favoris du Tour – Contador compris – , se replacait premier coureur Astana du général et contribuait à la victoire d’étape de l’équipe de son bon ami Hincapie. Et qui sait, Armstrong et les Astana auront peut-être besoin de George et ses Columbia plus tard sur le Tour pour ramener une échappée…

Quant à Contador, il ne faut pas tirer trop de conclusions s’il est effectivement le responsable de la bordure. D’une part, il s’est peut-être relevé pour économiser ses forces en prévision de demain, estimant la manoeuvre peu importante. D’autre part, peut-être était-il moins bien à ce moment précis de la course disputée sous une forte chaleur. Je ne prendrais pas la chance ce soir d’affirmer que Contador est à la dérive sur ce Tour de France.

Si erreur il y a eu, c’est du côté des Silence-Lotto de Cadel Evans, des Cervelo de Carlos Sastre ou des Rabobank de Denis Menchov qu’il faut la chercher. C’était en premier lieu à eux de boucher le trou afin de ramener leur leader sur l’avant, Armstrong étant un homme dangereux pour le général. Contador et Leipheimer n’avaient pas à bouger, ils avaient des coureurs devant. La Quick Step aurait également pu rouler derrière pour essayer de replacer Boonen en prévision du sprint. Visiblement, les autres ténors du peloton n’ont pas jugé la situation assez grave pour faire donner rapidement la charge. Grave erreur ? Je ne pense pas, nous n’en sommes qu’à la 3e étape. Mais ce qui est pris n’est plus à prendre…

Il n’est pas impossible non plus que les Evans, Sastre, Menchov ou Schleck aient jugé qu’il valait mieux, pour la suite du Tour, un Armstrong leader chez Astana plutôt qu’un Contador, tout simplement parce que cela contiendrait justement Contador qui serait alors réduit à un rôle d’équipier… Et comme Contador est le grand favori et un grimpeur redoutable, c’est un calcul intéressant !

Une entrevue avec Alain Gallopin, directeur sportif d’Astana avec Johan Bruyneel, est disponible ici et permet d’en apprendre plus sur les faits du jour et comment ils ont été vécus dans le feu de l’action.

Que signifie maintenant cette étape pour la suite du Tour ?

Indiscutablement, la bonne opération est pour Armstrong qui, très important, se replace comme le coureur Astana le mieux placé au général, étant 3e avec 19 secondes d’avance sur Contador, désormais 4e. Armstrong redevient ainsi le leader de l’équipe en quelque sorte, du moins sur le critère de l’homme le mieux placé au général.

Pour Contador, la situation se complique. Armstrong est devant lui. Pire, une grosse performance d’Astana demain et il n’est pas exclu qu’Armstrong soit en jaune au terme de l’étape. Ce serait pour Contador le scénario catastrophe, l’obligeant presque à rouler pour Armstrong pour le reste du Tour, surtout considérant qu’Armstrong voudra probablement défendre le maillot et que Bruyneel ne voudra pas nuire aux ambitions du coureur américain. Seule une défaillance d’Armstrong, par exemple s’il était lâché au train dans la montée d’Andorre-Arcalis, pourrait donner un bon de sortie à Contador pour reprendre du temps. Il ne faudra pas qu’il se loupe !

Bref, la situation est intéressante avec Armstrong devant Contador, avec Evans à plus de 20 secondes de ces deux coureurs Astana, Andy Schleck et Carlos Sastre étant à environ une minute. Cela condamne ces derniers à l’attaque en montagne.

Pour demain, il faut surveiller la performance des Astana pour savoir si Armstrong ira chercher le maillot jaune. Pour l’étape, ca se jouera entre les Garmin, les Columbia qui ont Tony Martin à la 2e place du général ainsi que les Saxo Bank de Cancellara qui possède tout de même 33 secondes de priorité sur tout le monde. 

C’est surtout l’étape d’Andorre-Arcalis qui sera intéressante à mon avis. Le changement de rythme, après une semaine passée sur de gros braquets, fait souvent des dégâts. Contador aura certainement des fourmis dans les jambes, à quelques kms de son Espagne natale, mais pourra-t-il se laisser aller à son ambition ? C’est tout l’intérêt de la course à présent ! 

Partager

Précédent

Quatrième gazette du Tour

Suivant

Récital Astana

17 Commentaires

  1. Dan Simard

    La soit-disante rivalité Contador-Armstrong très médiatisée fait couler beaucoup d’encre.

    Les directeurs sportifs et coureurs d’Astana ne peuvent l’ignorer alors je vois deux choix: l’une est de laisser cette contreverse nuire à leur performance et résultat final à Paris. L’autre est d’en prendre avantage et de l’incorporer dans leur stratégie quotidienne, question de brouiller les cartes des équipes adverses.

    0
    0
  2. z boy

    Je ne lui souhaite pas, mais à mon humble avis, Armstrong va casser à un moment ou l’autre. Je continuerais à jouer la carte Contador en cachette.

    0
    0
  3. toutouille26

    je penche plutot pour une defaillance des legers: contador, schleck… qu’il faut user sur le plat pour qu’ils soient fatigués
    armstrong ne risque pas d’avoir une defaillance, ça lui est jamais arrivé, et nerveusement il est le plus costaud, de loin

    0
    0
  4. marten

    Deux kilomètres auparavant Gesink(qui avait été aux avants-postes) avait été victime d’une crevaison ce qui explique l’absence d’une part de l’équipe Rabobank au moment de la cassure. Pourquoi ils n’ont pas roulé???
    Peut-être à cause du clm par équipes d’aujourd’hui…..

    0
    0
  5. francisponch

    ouaip, tu m’etonnes qu’ils ont pas roulé !!!!…..Armstrong devant, mais touts les gros leaders etaient ensemble !….je crois que c’est surtout l’ambiance chez astana qui doit etre encore plus sympa !!! :-p

    0
    0
  6. alain39

    Un fait de course assez banal fait couler beaucoup d’encre.
    Car au final Armstrong ne prend que 40 secondes ce qui est plutôt mince.
    La réaction des autres équipes est plutôt normale et ils ont eu peu de temps pour mener la chasse.
    Qui plus est, les Astana devant n’ont embrayés que sur les 15 derniers km ce qui ne semble pas attester d’une tactique de course qui seraiot la manifestation d’une scission au sein de Astana (pas encore à tout le moins).
    Le chrono et l’étape d’arcalis seront plus significatifs de l’état de forme et des chances de chacun des prétendants à la victoire.
    Cette 1er semaine quelque peu musclée est un élément très important et ce d’autant plus que la chaleur est venue y mettre son grain de sable.
    De toute façon cela ne change rien à la tactique de Contador qui se doit d’attaquer en montagne. Avec seulement 3 arrivées en altitude il devra donc profiter de l’étape d’arcalis.
    Les consignes de l’équipe ne peuvent l’en empêcher car cette possible attaque obligera les adversaires à se mettre à découvert et à s’exposer à des contres de Armstrong ou Leipheimer.
    Saxo bank me semble aussi bien armée et de toute façon le bel andy se doit de passer à l’attaque. Si il en a les jambes celà aidera Contador.
    Reste Evans et Menchov qui ont perdu du temps là où ils devaient en gagner (le chrono, la plaine) et qui doivent impérativement refaire leur retard.
    La pression est sur eux non sur Astana.
    Ceci étant, nous sommes durant la 1er semaine et les organismes sont encore frais, aussi les attaques qui auront lieu ne devraient pas donner d’écarts significatifs mais permettre d’étalonner les forces en présence et éliminer les leaders hors de forme (Menchov???).
    Ceci étant, ce fait de course confirme que les leaders doivent toujours être dans les 20 1er du peloton, chose que l’on sait tous.
    Un tdf se court devant ce qui le rend encore plus difficile.

    0
    0
  7. je suis tout de même surpris que le peloton ne soit pas revenu. 30 secondes, à un moment, presque 30 km, contre une seule équipe, avant les quelques relais moins efficaces des skil et astana, de wegman, etc…
    impuissance ou renoncement ?

    et quels choix des « directeurs » ? sans parler de l’inutilité des oreillettes, si c’est pour s’organiser de cette manière.

    on verra si les équipes perdantes ont en fait gardé des réserves pour tout à l’heure.

    0
    0
  8. alain39

    8 gars qui se relaient efficacement vont aussi vite qu’un peloton, c’est d’ailleurs tout l’art de la bordure.
    Car avec l’effet du vent le peloton est aussi obligé de se mettre en évantail et donc il y a moins de monde pour prendre les relais en tête du peloton.
    C’est pourquoi les bordures sont efficaces uniquement quand il y a un vent assez violent qui oblige le peloton à se mettre en évantail.
    Qui plus est, le peloton met toujours un certains temps à s’organiser et ce d’autant plus si il est composé de nombreuses unités, les équipes faisant monter à l’avant leurs rouleurs ce qui prend du temps.
    Tout ceci explique comment les columbia ont pu tenir en respect le peloton.
    Le 1er chrono de 15 km n’a pas été étranger au déroulement de l’étape d’hier puisqu’aucun sprinter ne peut prétendre au maillot jaune compte tenu des écarts et que donc ces équipes qui auraient dû cadenasser la course ont brillé par leur absence.
    Toutefois d’accord avec aplg les columbia sont très forts et devraient faire un chrono de tout 1er ordre si ils ont récupéré.
    Car 30 km à bloc devant ça laisse des traces pour le lendemain. Ceci étant le chrono est seulement de 39 km ce qui limite les risques de « défaillances.
    Mais si ils tiennent leur forme du tour de suisse ils devraient occuper les avants postes.
    Je vois bien les saxo limiter la casse et cancellara sauver son paletot jaune.
    Le chrono de cancellara à Monaco est époustouflant en ce sens que lorsqu’il a embrayé il a creusé en quelques km des écarts impressionnants et ce sur les portions les plus planes.
    Sa puissance devrait aider grandement les saxo aujourd’hui et permettre de sortir un grand chrono.
    On peut l’imaginer très présent lors des 10 derniers km pour accélérer le rythme jusqu’à la rupture de ses équipiers. Et puis le chrono par équipe est une spécialité de Riis et ses gars se sont entrainés spécialement.
    Astana devrait faire un gros chrono et à coup sûr être dans les 3 1er avec Armstrong qui se rapproche du maillot jaune.
    Ceci étant Astana n’a pas intérêt à prendre le maillot jaune et laisser les saxo supporter le poids de la course jusqu’aux pyrénées.
    De son côté Riis doit être partagé entre le maillot jaune de cancellara et donc supporter le poids de la course et laisser Astana en leader pour jouer les outsiders et par là même favoriser des attaques de Andy.
    Choix difficile qui risque fort de peser sur la suite de la course, car au terme des pyrénées l’équipe qui aura le maillot jaune devra passer une semaine à le défendre avant de retrouver la haute montagne. Ca pèsera dans les jambes au moment de l’explication finale dans les Alpes et sur le Ventoux.
    Qui plus est la suprématie de Canvendish rend plus aléatoire l’aide des équipes de sprinters qui vont peut être privilégier des attaques de baroudeurs avec le risque d’échappées fleuve.
    Tout ceci favorise une course de mouvement ce qui n’incite pas à prendre le maillot jaune.

    0
    0
  9. Thierry Mtl

    Même si Armstrong est en jaune vendredi matin, Contador n’aura aucune raison de se retenir. La preuve est que la dissidence est permise chez Astana, Voyez Zubeldia et Popo travailler pour L. A. mardi. Par ce geste, Contador est maintenant en droit de répliquer sans devenir le protagoniste des hostilités. Il a même le beau rôle. L.A. fut le premier à ne pas être loyal au leader désigné. Maintenant c’est chacun pour soi. Contador n’a pas besoin du train Astana en monté.

    0
    0
  10. Thierry Mtl

    p.s. :
    Si j’étais Contador, je ne ferai même pas confiance aux bidons que me donne mon équipe.

    0
    0
  11. armstrong en jaune, ça nous remet 10 ans en arrière… j’en viens presque à apprécier cancellara pour avoir évité (différé ?) ce cauchemar (masochisme).
    bel exercice technique par ailleurs.

    0
    0
  12. Andy Lamarre

    Beaucoup de mauvaises langes sur ce site…..
    Beaucoup aimerait voir un Francais gagner, mais ou sont-ils………. ces Francais.

    0
    0
  13. mauvaises langues, peut-être ; crédules, plus maintenant…

    0
    0
  14. Vinnnch

    Andy Lamarre,

    ???
    Oui oui oui, les lecteurs de ce site ne sont que des mauvaises langues frustrées et nationalistes…
    Et il y avait des armes de destruction massive en Irak aussi.

    0
    0
  15. legafmm

    les français trustent le clt de la combativité, c’est déjà pas mal, non sans rire, le budjet de la pharmacie des équipes françaises est très inférieur aux équipes de pointe tout simplement.

    0
    0
  16. Roger13

    Qu’est ce que tu en sais du budget pharmacie des équipes françaises ??

    Rien évidemment!
    Donc une occasion de la fermer ratée !

    (ce qui n’empêche pas que tu pourrais éventuellement dire vrai).

    0
    0
  17. @ andy lamarre : je suis prêt à croire que armstrong et cancellera, sur leur forme actuelle, prendraient un tour d’avance au championnat de france (et de belgique aussi, tant qu’on y est). pas de problème. mais ça prouverait quoi ?

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.