Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Échappées, à quoi bon?

Le titre vient d’un petit article publié ce matin dans L’Équipe.

De plus en plus de coureurs se posent la question: pourquoi se lancer dans une échappée, elle est de toute façon condamnée à l’échec grâce aux oreillettes qui permettent aux grosses équipes de sprinters de bien contrôler la course, et ainsi s’assurer que l’étape finira au sprint.

Que voulez-vous, dans un sport qui, aujourd’hui et comme les autres, est dominé par les intérêts financiers, les équipes de sprinters ne peuvent se permettre de ne pas ramener au moins une victoire d’étape sur le Tour. Donc on assure un max, et on ne permet pas aux échappées de résister.

Les coureurs qui s’échappent le font encore pour une seule raison, là encore financière: ça permet de montrer le maillot pendant quelques heures. Du coup, le sponsor est content, et surtout, les petites équipes invitées justifient leur sélection auprès d’ASO puisqu’elles « animent la course ». C’est tout ce qu’on leur demande…

Bref, le Tour devient un spectacle bien rodé, et ça fait des plombes que ça dure. Les oreillettes ont tout changé, les coureurs sont devenus des robots à la solde de tableaux de décision consultés par les directeurs sportifs derrière qui ainsi peuvent calculer assez précisément la corde qu’ils peuvent laisser aux échappées compte tenu de la vitesse, du terrain, etc.

Soyons fair play, ASO joue cependant la carte d’un Tour atypique cette année pour relancer l’intérêt. L’étape des pavés avant-hier a créé de nombreux rebondissements, et les étapes des Vosges qui se dessinent ce week-end seront piégeuses. On verra ce que ça donne!

Je sais pas vous, mais je trouve Vicenzo Nibali très fort sur ce Tour, et voilà Contador relégué à plus de 2min30. Ca fait beaucoup…

Partager

Précédent

Le Tour de l’actualité

Suivant

La menace Valverde… et de la SQ!

22 Commentaires

  1. olivier

    Daccord avec toi, l italien est tres fort.Lui et son equipe controle bien la course. Les Vosges arrivent, puis l Alsace et les Alpes, cela promet de belles etapes car les favoris comme Contador sont condamnés a attaquer piur se refaire au général.

    0
    0
  2. Josef Koba

    Beau parcours en effet pour un début de Tour de France. Attendons toutefois la suite.
    Les échappées sont nécessaires mais ne servent plus à rien. C’est une sorte de paradoxe. On vit sur le mythe de ces longues échappées qui « allaient au bout » au croisement de la nécessité et du hasard. Qui peut aujourd’hui croire que les échappées peuvent déboucher sur une victoire d’étape? On devrait inscrire les deux ou trois coureurs fugueurs quotidiens dans la caravane publicitaire et autoriser les coureurs (généralement un français et un étranger) à jeter sur le bord des routes autre chose que leurs forces. Aujourd’hui, pour « prendre la bonne » il faut partir au kilomètre zéro. Demain, il faudra peut être autorisé les attaques devant l’hôtel.
    Heureusement, on va attaquer une nouvelle course, un autre profil. Nibali devrait laisser partir une échappée et s’il n’est pas trop présomptueux laisser le maillot jaune passer sur les épaules d’un sans-grade, si possible d’une sympathique équipe française sans leader pour le classement général : Cofidis, Iam, …
    enfin concernant ces échappées « publicitaires » comme sur les autres aspects, je m’enivre des commentaires de Cyrille Guimard à la radio. Cela change de l’eau tiède qui coule à flot des robinets de France télévision. Ses jugement sur ces échappées ont toujours été clairs : un aveu de faiblesse.

    0
    0
  3. Josef Koba

    J’en oubliais une bien bonne : Jean Christophe Péraud échappé avec Pierre Rolland dans la deuxième étape(je crois): « j’attendais d’être repris par la peloton ». A tant raser les murs, il doit être sacrément profilé le garçon!
    Je mets au défi quiconque de reconnaître, même à 5 mètres entre un enfant et un vieillard, ce vaillant monsieur « je veux faire dans les quinze » sur le tour de l’Ain, le tour de France ou le tour du pâté de maison.
    En attendant c’est révélateur d’un état d’esprit pessimiste sur la signification des échappées.
    Vivement la fatigue, les parcours accidentés et le retour d’un peu de stratégie…

    0
    0
  4. toutouille26

    Il y a pire, qui peut me citer une attaque de leipehmer pendant ses années de carrière
    ?

    0
    0
  5. Vincent

    Te voilà contredit par la performance de Kadri aujourd’hui!
    Il a dût lire ton article et se surpasser pour nous exciter par un peu de suspense.

    PS:toujours très agréable de lire les articles de ce site très pertinent en général

    Vincent B

    0
    0
  6. Michel Garand

    Nibali est fort sur le Tour mais avec Contador,Valverde, Porte, Talasky et Van Garderen qui peuvent attaquer en alternance Nibali et bien le Tour est loin d’être plié! Je suis d’accord que nous allons avoir des belles surprises dans les Vosges avant la haute montagne de la fin de semaine prochaine.

    0
    0
  7. Zenou

    On critique les tactiques des équipes françaises Europcar et Fdj très souvent avec raison, mais il ne faut pas oublier que Ag2r cours en général très bien, avec une politique simple : on attaque pas dans les étapes toutes plates.

    Maintenant je vais défendre Péraud :

    Premièrement, le but dans une vie n’est pas forcement d’être reconnu dans la rue, sinon on fait les anges de la téléralité, c’est plus rapide et moins fatigant.

    Deuxièmement, ce qu’on oublie souvent, c’est que ce n’est que sa quatrième année pro, avant il a eu un gros palmarès en VTT (champion d’Europe, vice champion olympique) et c’est surement pour cela qu’il est sous-côté. Il n’a pas eu la médiatisation extrême d’un jeune qui fait quinzième du tour et qui sera toujours considérer comme un possible vainqueur du tour, même s’il n’en a pas les capacités.
    C’est la même chose qui est arrivé à Gadret, il suffit juste de voir la différence de médiatisation entre la 4ème place sur le Giro de Gadret en 2011 (avant de récupérer la troisième) et celle de Rolland en 2014

    Troisièmement, il ne vise pas un top 15, mais plus un top 5, cette année par exemple, il a gagné le critérium internationale, a fait troisième du tour de Pays Basque et quatrième de Tirreno-Adriatico. C’est grâce à ce genre de coureur que la France n’est pas réduite à cinq coureur aux championnat du monde.

    0
    0
  8. Amenh Tsan

    Tony Martin a lu ton article aussi! Chapeau pour le blog Laurent, continue de faire briller La Flamme Rouge. 😀

    0
    0
  9. Alain

    Et une autre avec Tony Martin aujourd’hui. Donc deux échappés qui seront allées jusqu’au bout pour ce 101ème Tour de France. Est-ce terminé?

    0
    0
  10. Zboy

    Pas d’oreillette, mais pas plus d’ardoise, ça, ça serait drôle !

    0
    0
  11. Thierry mtl

    Galopin peut dire un gros merci à l’oreillette. Sans l’oreillette le peloton de n’aurait pas pris la chance de lui laisser le maillot jaune. On lui a donné juste assez de lousse pour pouvoir le reprendre facilement. Grace à l’oreillette, la France est en jaune le 14 juillet. Un petit cadeau de l’Espagne et de l’Italie.

    0
    0
  12. Zenou

    à mon avis, Gallopin aurait pu avoir une marge beaucoup plus importante si Rolland n’avait pas été dans ce groupe.
    Nibali et Contador pouvaient rattraper facilement 10 min à Gallopin, mais cela parait plus difficile pour Rolland (voir Machado).

    0
    0
  13. bigmouse

    bah c pas contador qui rependra 10 min ^^

    0
    0
  14. le facteur du vercor

    pfffff!!!!!!!!!!!!!! INCROYABLE le boulot que fait tony Martin

    0
    0
  15. toutouille26

    Encore 2 ou 3 abandons et perraud ou pinot succèderont à cet ab.. d’hinault

    0
    0
  16. bigmouse

    Juste un et ca peut le faire^^ mais il est vraiment bizarre ce tour!

    pr les big spécialiste niballi ca donne quoi en chrono? c’est bien derrière perraud non?

    et ds le top 10 qui est le meilleur ? perraud ou porte?

    0
    0
  17. Zenou

    Nibali est médaillé de Bronze aux championnat du monde de contre la montre junior et espoir (Ce qui ne veut pas dire grand chose car si on regard le palmarès, certains ont complétement disparu de la circulation)

    En 2012, il termine 8ème du premier contre la montre, 2′ derrière Wiggins, et 1′ derrière Van Garderen. Mais devant Tony Martin. Porte n’a pas dû faire le contre la montre.

    Lors du dernier contre la montre il finit 16ème, 1′ derrière Porte et Van Garderen.

    Sinon l’année dernière il remporte le contre la montre en côte du Giro et termine 4ème des contre la montre sur le plat du Giro et de la Vuelta.

    Péraud, c’est 6ème en 2011 sur un parcours accidenté juste derrière Porte, mais beaucoup plus loin depuis.

    Pour moi les plus forts intrinsèquement sont Van Garderen et Porte, et pas loin derrière Nibali et enfin Péraud.

    Un contre la montre en fin de Tour dépend plus de la forme que d’autre chose, même si le contre la montre du tour est long et accidenté, je ne vois pas Nibali perdre beaucoup de temps sur l’un ou l’autre.

    0
    0
  18. alain39

    Les 2 avant-dernières étapes nous ont démontré que les échappées peuvent aller au bout.
    Et hier il s’en est fallu de peu.
    Ce tdf devient de plus en plus intéressant avec l’abandon des 2 principaux protagonistes. Les 2 super dopés sont out et ça va avoir un impact sur la course.
    Nibali est un solide leader mais son équipe reste peut être son talon d’Achille. Ils sont bons mais ils portent le poids de la course depuis une semaine et ça peut peser lourd. Qui plus est, leur expérience d’équipe leader sur le tdf est récente et il y a des automatismes qui peuvent manquer notamment sur certaines étapes de transition.
    Le dopage généralisé semble avoir marqué le pas et comme par enchantement les français se retrouvent devant. Quand on parlait de cyclisme à 2 vitesses ce n’était pas une vue de l’esprit. Ca faisait longtemps que sur une montée finale nous n’avions pas vu autant de français devant. Et ils ne font pas qu’accompagner ils peuvent aussi attaquer. Ca fait des années que les espoirs français sont dans les meilleurs au monde et qu’ils n’arrivent pas à confirmer chez les pros. Personne ne voulait poser la bonne question: pourquoi un coureur talentueux à 20 ans ne l’est plus à 23?
    Pendant des décennies on occulté cette question invoquant un manque de courage, un suivi médical dépassé, une absence de culture de la gagne etc…
    A l’opposé des pays au passé cycliste bien plus faible (USA, GB, Kazakstan…) nous sortaient des champions à la pelle.
    Si on écoute Sky notre culture cycliste est devenue un handicap et c’est justement ces nations vierges de toute histoire qui peuvent créer des champions. Les événements ont été moins angéliques et nous avons pu constater à chaque fois (sauf Sky pour l’instant) que ces résultats avaient une autre explication bien moins avouable et sexy.
    Donc ce tdf n’est certes pas celui du renouveau mais il semble marquer une rupture en ce bien aidé par une météo homérique qui déjoue les pronostics. J’apprécie de revoir des français aux avants postes et ce d’autant plus qu’ils sont jeunes pour la plupart. Le plus difficile reste à venir et donc il ne faut pas s’emballer et attendons les Pyrénées pour voir se dessiner le podium.
    Bon tdf à tous.

    0
    0
  19. thierry mtl

    Cheng Ji, premier chinois sur le Tour.. est « lanterne rouge ». Il était prédestiné.

    0
    0
  20. toutouille26

    Je ne mettrais pas une pièce sur la propreté des français, déja pinot dans les pyrénées était louche il y a 2 ans, a qq secondes de froome et wiggins, mais la au vu de leur tempas de montée et de leurs puissances de fin d’étape…

    0
    0
  21. bigmouse

    ca on le saura un peu plus tard!
    sur un site concurrent il est indique 6 radars mis en place par vayer

    http://www.chronoswatts.com/watts/25/

    ps: laurent je te laisse decider si tu estimes que ce message peut etre publié du fait du lien vers un autre site web

    0
    0
  22. alain39

    Une seconde victoire française et comme la première avec la manière. Car il fallait être costaud pour résister au retour du peloton. Super tdf de Gallopin qui confirme sa valeur.
    Maintenant les Alpes se profilent et on va voir comment l’équipe de Nibali va se comporter. C’est la principale inconnue car en toute logique ses adversaires vont attaquer. Il va falloir être fort et surtout malin. Si les français, Valverde et Porte ont la forme ils peuvent faire exploser la course. Un Madiot qui est un fin stratège doit avoir son idée. Idem pour AG2R qui avec 2 coureurs peut jouer une belle carte. Il va y avoir des alliances entre certaines équipes et en toute logique je vois bien les français s’allier avec Valverde. Il a une bonne équipe qui peut dynamiter la course bien avant la dernière difficulté. Une course de mouvement voilà aussi une vieille tactique qui va revenir au goût du jour. Et nos pros actuels ne sont pas habitués avec des schémas stratégiques ou une équipe cadenasse la course pour que l’explication se fasse dans la dernière montée.
    On ne va pas reproduire des schémas d’entrainement mais des schémas de course avec cette nécessaire dose d’improvisation et d’opportunisme. On va quitter le monde de la science exacte pour celui des sensations, observations et anticipations. Rien avoir avec les tactiques aseptisées du type playstation.
    Une course de mouvement va impliquer des attaques successives et bien avant le dernier col pour isoler Nibali et ensuite l’obliger à travailler. On parlait à l’époque de course de harcèlement qui se matérialise tant dans les étapes de transition que dans les étapes de montagne. Nibali (et surtout son équipe) va avoir du pain sur la planche et c’est à partir de maintenant que va commencer la réelle bagarre si ses adversaires en ont les moyens. Une tactique qui essaye de fragiliser l’adversaire tant physiquement que moralement.
    Il est important de constater que Bardet, Pinot et Peraud occupent les devants alors qu’ils n’ont pas encore attaqués. Ils sont là sur des faits de course et parce qu’ils ont su parfaitement se placer. C’est une position enviable car tous ceux qui se sont économisés vont creuser les écarts avec ceux qui commencent à accuser le coup. La dernière semaine est difficile et la fraîcheur va être cruciale.
    Les français ont vraiment une carte à jouer si ils prennent des risques. Bardet et Pinot du haut de leur jeunesse doivent saisir cette chance car pas certain qu’elle va se représenter. C’est pas tous les ans que les 2 principaux protagonistes sont out.
    Bon courage à tous et ce tdf devient de plus en plus intéressant.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.