Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Double décès dans le cyclisme

Sombre jour pour le cyclisme aujourd’hui: pas un mais bien deux décès de cyclistes sont survenus dans les dernières heures.

D’une part, le Belge Frederiek Nolf (Topsport Vlaanderen) a été retrouvé mort dans sa chambre qu’il occupait au Tour du Qatar. Le coureur allait avoir 22 ans dans quelques jours… Son décès serait survenu durant son sommeil selon toute vraissemblance. Le coureur ne présentait aucun signe d’une quelconque maladie ou malformation, notamment cardiaque, et avait subi des tests médicaux imposés par son équipe récemment. Une autopsie sera pratiquée prochainement en Belgique pour en savoir plus sur les causes de ce décès subi qui fait drôlement penser à celui de Fabrice Salanson, 23 ans, survenu en 2003 sur le Tour d’Allemagne et jamais élucidé.

La 5e étape du Tour de Qatar sera neutralisée en hommage au disparu.

D’autre part, on apprend également ce matin la nouvelle du suicide de l’ex-champion du monde de VTT en 1998 Christophe Dupouey. Ce coureur avait également terminé 4e de la course des JO d’Atlanta. Dupouey s’est suicidé vraissemblablement en raison d’une profonde dépression dont il souffrait depuis plusieurs mois. Il avait été condamné à 3 mois de prison avec sursis en 2006 pour traffic de pot belge.

Difficile d’aller plus loin ce matin sur les liens à faire entre ces deux décès. Si on peut penser que celui de Dupouey est relié indirectement et de diverses manières à l’enfer du dopage, je refuse pour l’instant de franchir ce pas concernant celui du coureur belge décédé au Qatar. Il faut attendre les résultats de l’autopsie avant d’en dire plus… mais chose certaine, cela n’est pas une bonne publicité pour le sport cycliste.

Partager

Précédent

La perle Tronchet

Suivant

Tome 2 des Fondamentaux du cyclisme

13 Commentaires

  1. Pierre Dumais

    Se peut-il?

    Se peut-il qu’un jeune homme de 21 ans en parfaite santé décède durant son sommeil?

    Se peut-il que ce soit la consommation de produits illicites?

    Se peut-il que les entraîneurs de clubs cyclistes professionnels soit irresponsables à ce point?

    Se peut-il que le sport cycliste qui se veut une image de santé et de pleine forme soit devenu mortel?

    Si les réponses sont oui, alors le sport cycliste professionnel est devenu un sport qu’il faut interdire.

    Qu’en pensez-vous?

    Pierre Dumais

    0
    0
  2. bikelarue

    Il faudra interdire, le tennis, le foot, l’athlétisme, etc

    Ils sont tous sur la dope. Malheureusement pour lui, il a probablement été trop loin dans sa consommation et surtout mal suivi par son médecin.

    0
    0
  3. alain39

    A travers ces 2 décès que nous ne pouvons que regretter nous pouvons identifier les 2 conséquences majeures du dopage.
    Outre le risque de mort subite, il existe aussi l’après dopage qui laisse des hommes dans des états psychiques et physiques dramatiques.
    Pantani et Jimenez en sont les exemples les plus illustres.
    Définitivement, le dopage est dangereux et doit être combattu non pas uniquement parce qu’il s’agit de tricherie mais de mise en danger de la vie d’autrui.
    Nos champions sont devenus de véritables toxicomanes et souffrent des mêmes pathologies.
    Je ne suis pas certain que l’autopsie relèvera quelque chose car en toute logique, afin d’éviter les contrôles antidopage l’organisme du coureur aura évacué (naturellement ou pas) les traces de prises de produits dopants.
    Le médecin légiste ne pourra que constater la cause immédiate du décès mais ne pourra remonter plus avant.
    Une crise cardiaque à 21 ans alors que l’on est un sportif de haut niveau s’inscrit dans la logique si on se réfère au fait que le peloton est massivement composé d’asmathiques, de coureurs souffrant de nécrose de la hanche, d’ancien cancéreux, de dépressifs suicidaires etc….
    D’ailleurs ses meilleurs éléments sont suivis par des obstétriciens, et autres docteurs mabuse, plus enclin a faire des expérimentations lucratives qu’à oeuvrer pour un sport propre.
    Un peloton de « malades » qui se promène de courses en courses avec une pharmacie digne des meilleurs centres hospitaliers au monde.
    Voilà ce qu’est devenu le monde du sport de haut niveau.
    De toute évidence le cyclisme, sport où les capacités physiques sont les plus sollicitées et l’un des sports les plus exposés mais il n’est que l’arbre qui cache la forêt.
    Ce que je regrette le plus est de penser que ces 2 personnes sont mortes pour rien car je ne vois pas poindre de quelconques changements puisque nous conservons toujours les mêmes acteurs et que tout le monde semble s’en contenter.

    0
    0
  4. Tiphaine

    On étouffera bien vite, ni vu ni connu, les causes réelles du décès du jeune Nolf, ça fait tache vous comprenez dans le cyclisme tout beau tout nouveau voulu par Armstrong-UCI/ASO-L’Equipe-VéloMag…
    Pour Salanson il semble qu’il n’y ait plus rien à élucider, Cyclismag avait consacré au sujet tout un article qui faisait le point, l’année dernière ou juste celle d’avant. Cherchez sur le site, vous ne devriez pas avoir de mal à le trouver.

    Pour les coureurs, surtout ceux qui au Quatar ont côtoyé le disparu, c’est sûr que cette mort subite va leur donner à penser… momentanément.

    0
    0
  5. lafringale

    Le sport c’est la santé ,ça fait bien longtemps que l’adage devenu caduque;au -delà du dopage(qui est une approche trop réductrice du problème m’et d’avis) c’est la professionalisation de l’activité sportive prise dans une logique de rendement comme tout ce qui rentre dans le circuit des marchandises qui est en cause sans parler de l’influence pernicieuse des grands médias tendant à tranformer le monde en un spectacle permanent;autrement dit,le modèle de civilisation qui est le notre….vaste programme.

    0
    0
  6. Pierre

     » Si on peut penser que celui de Dupouey est relié indirectement et de diverses manières à l’enfer du dopage, … »

    Ah oui ? Je trouve ça fort pas mal quand même…
    Est-ce que Dupouey a déjà été convaincu de dopage ??? Ce serait surprenant que le dopage lui même soit si dûr psychologiquement. Dans le cas de Pantani, ce n’est pas le dopage qui l’a détruit. C’est la perte de gloire du à l’absence de dopage et la sensation d’être le seul à payer le prix sachant que tout le reste du pleton continu à faire pareil.

    Je ne suis pas le plus connaissant en la matière, mais c’est la façon dont j’avais percu les évennements. S’il était devenu moins bon en vieillissant à armes égale avec tout le monde probablement qu’il aurait mieux accepté et serait encore de ce monde.

    0
    0
  7. Thierry Lemaire

    Dupouy a été condamné pour trafic de pot belge. C’est encore pire que d’être convaincu de dopage…

    0
    0
  8. Thierry Mtl

    Si vous regardez la composition du Pot Belge que Dupouey a utilisé, vous remarquerez les éléments hautement addictifs qui le compose (héroine et autres opiacés, amphétamine et cocaine). D’ailleurs, sa composition a pour effets d’agir directement sur le système nerveux central et par conséquent, à long terme, de le déstabiliser. Le pot Belge c’est la substance qui fait franchir le dopage dans la sphère de la toxicomanie. Le Pot Belge ferait @triper@ n’importe qui, sportif ou pas. A la limite, cela pourrait être simplement une forte drogue récréative et elle sera peut être vendue èa cette fin, bientôt.

    Les substances addictives utilisées de façon chronique et intense ont des effets nocifs sur le cerveaux. Je vois dans ma pratique quotidienne des gens qui ont développé des problème de santé mentale chronique par leur utilisation. Les problèmes perdurent des années après la cessation de l’utilisation de la substance : Troubles de l’humeur et troubles psychotique.

    J’ai vu Dupouey gagner le championnat du monde en 98, au Mont St-Anne. Une belle course. J’ai une belle photo de lui en échappé avec Jérôme Chiotti et Philippe Meirhaeghe, ou était-ce Miguel Martinez… Un beau souvenir, qui devient de plus en plus triste

    0
    0
  9. alain39

    Merci Tiphaine.
    La comportement de ces parents me sidère.
    Je suis ébranlé par la teneur de cet article et celà renforce mon sentiment que ce coureur est mort pour rien.
    Ce refus d’autopsie claque comme un aveu et le pire est de voir que ce sont les propres parents du défunts qui se réfugient derrière l’omerta.
    Il ne m’étonnerait pas que la crémation soit présentée par ces mêmes parents comme une des dernières volontés du défunt.
    Avec de tels comportements le dopage a de beaux jours devant lui et ceci dénote des dérives d’une société.
    En effet, la recherche de gloire alliée à la cupidité sont devenus les fers de lance d’une société axée sur la paraître, l’argent facile, le pouvoir et le politiquement correct.
    Après la mort de leur enfant ces parents parfaitement au fait des pratiques de leur fils, ne veulent pas affronter le déshonneur, l’infamie.
    Au contraire si d’aventure ils ignoraient tout ils voudraient connaitre la vérité et identifier les responsables de la mort de leur fils. On devrait même utiliser le terme d' »assassins », car ces personnes savent parfaitement qu’elles mettent en danger la vie d’autrui et en plus en tirent des bénéfices financiers et personnels non négligeables.
    A ce demander si ce ne sont ps ces mêmes parents qui devraient être traduits en justice pour incitation à l’usage de substances interdites et non assistance à personne en danger.
    C’est outrageant, écoeurant, affligeant.
    Les mots me manquent et celà ne me rassure pas sur la nature humaine.
    Sommes nous entourés que de monstres et malfaisants prêt à tout pour assouvir leurs besoins de pouvoir et de fric???

    0
    0
  10. Tiphaine

    … et encore :

    http://www.dhnet.be/sports/cyclisme/article/246748/pas-d-autopsie-pour-frederik-nolf.html

    J’ai bien peur d’être d’accord avec toi sur l’essentiel, Alain39 : l’omerta, le refus d’affronter l’éventuelle – très probable ? – réalité du dopage, finalement une certaine complicité « indirecte » avec ceux (entourage professionnel, fournisseurs, etc.) qui ont contribué à la mort de leur fils, et quelque-part aussi, oui, complicité de crimes « à venir »…
    Je sais bien qu’une autopsie c’est quand même pas rien, c’est pas un acte banal, c’est dur à accepter qu’on charcute ton gamin, mais bon, vu le contexte…
    Quant aux divers médecins de course chargés de se prononcer sur les raisons du décès et l’utilité ou non d’ouvrir une enquête, comment arriver encore à leur faire confiance ?… Combien ont-ils reçus pour ne surtout pas faire de vague, maintenant que la dénonciation du dopage ne fait plus de recette & n’est plus de rigueur dans les médias « concernés » ?…

    0
    0
  11. JOCELYN

    INcroyable on a meme plus le droit de mourir dans son sommeil et ce meme à 22 ans autant DUPOUEY a un passé qui permet de penser qu’il a joué avec sa sante, autant rien ne permet de penser que ce jeune belge a fait de meme. SInon qu’il est coureur cycliste. ALors ne salissons pas ce garçon. IL EST MORT le pauvre.

    0
    0
  12. Tiphaine

    T’as raison Jocelyn, ferme les écoutilles & plonge 🙂 !

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.