Doit-on rendre le port du casque obligatoire à vélo?

Le débat fait de nouveau rage au Québec suite à la décision de la ville de Sherbrooke (ma ville natale!) de rendre obligatoire le port du casque à vélo pour les personnes âgées de moins de 18 ans

Le journaliste bien connu Pierre Maisonneuve, de la radio de Radio-Canada, a consacré sa tribune ouverte au grand public à cette question hier midi

Les avis sont souvent tranchés: Pierre Lavoie, triathlète et fondateur du Grand Défi Pierre Lavoie, est pour parce que ca peut sauver des vies. Suzanne Lareau, de Vélo Québec, est contre, estimant qu'une telle loi, si elle devait se généraliser à tout le Québec, nuirait à la popularité grandissante du vélo. On retrouve par ailleurs sur le site de Vélo Québec une page consacrée au port du casque à vélo et les débats entourant cette question.

Pour Louis Barbeau, directeur général de la Fédération québécoise des sports cyclistes, une telle loi ne réduirait pas l'attrait du cyclisme. Un petit détour sur les tribunes électroniques permet de constater que la question suscite beaucoup de réactions, souvent bien campées. 

Et bien moi, je suis pour.

Pour parce que le casque est efficace pour prévenir de graves blessures à la tête lorsque la vitesse de déplacement à vélo est peu élevée, ce qui est habituellement le cas chez les enfants. 

Pour parce que les enfants n'ont pas le même comportement sur un vélo que les adultes: moins habiles, ils sont plus susceptibles de tomber. Ils prennent également directement ou indirectement davantage de risques, notamment à travers le jeu.

Pour parce que l'habitude prise tôt dans la vie a de bonnes chances de perdurer à l'âge adulte.

Une telle loi chez les jeunes de moins de 18 ans pourrait donc être étendue à l'ensemble du Québec selon moi.

Chez les adultes? C'est une autre question. Un vaste débat. 

Le problème selon moi ? C'est que l'imposition du port obligatoire du casque à vélo ne toucherait que les cyclistes, quels qu'ils soient. Forcément, des résistances émergent. Certains crient à leur liberté bafouée. Certains y voient une autre forme de contrôle que veut nous imposer le gouvernement.

Pour moi, rendre obligatoire le port du casque – et donc demander aux policiers d'appliquer la loi – doit s'accompagner de mesures qui toucheraient les automobilistes. En touchant le plus de monde possible, on nuance, on ne cible pas qu'un seul groupe et on envoie le message que la sécurité sur nos routes est une responsabilité partagée. 

Or, trop souvent jusqu'ici, il est question d'imposer un changement aux cyclistes, mais pas aux automobilistes.

M'imposer le port du casque sans aucune mesure envers les automobilistes me rendrait furieux. Pas parce qu'on s'occupe de ma sécurité. Mais bien parce que si certains cyclistes sont dangereux, de nombreux automobilistes le sont bien davantage, notamment parce qu'ils ont entre leurs mains un véhicule autrement plus dangereux pour la vie humaine. 

Je suis prêt demain matin à me soumettre à une loi rendant obligatoire le port du casque à vélo. Je suis prêt à payer une contravention si jamais un policier devait m'arrêter à vélo sans mon casque. Mais à une condition: que le gouvernement du Québec, par qui une telle loi arriverait, s'attaque aussi aux automobilistes. Par de vigoureuses campagnes d'éducation et de sensibilisation qui vont plus loin que l'insignifiant panneau visible sur nos routes et dont le message est "Partageons la route". Par une demande explicite aux policiers de considérablement durcir leur surveillance du comportement des automobilistes à l'égard des clignotants, de l'arrêt obligatoire aux feux rouges avant de tourner à droite, de l'espace à respecter lorsqu'on double des cyclistes, etc.

Le vélo gagne en popularité au Québec, c'est évident depuis une dizaine d'années. L'industrie se développe et il n'y a jamais eu autant de cyclistes sur les routes le dimanche matin qu'en ce moment. Un nombre croissant de personnes utilisent également ce moyen de transport pour se rendre au travail matin et soir, particulièrement en milieu urbain et durant la belle saison (laquelle en ce moment au Québec?!). Dans ce contexte, il est clair que le cyclisme est là pour rester et que les automobilistes devront s'adapter, tout comme les cyclistes. Autant commencer tout de suite en incitant les deux groupes, pas seulement à un seul, à changer leurs habitudes.

En terminant, félicitations à Kevin Lacombe, 4e hier de la 2e étape du Tour de Californie. Lacombe s'est payé quelques belles pointures comme Hushovd, Haedo, Phinney ou encore Freire, c'est impressionnant!

26 Commentaires

  1. Batrick P
    Soumis le 17 mai 2011 à 12:53 | Permalien

    Je me souviens qu'il y a quelques années, une étude, allemande je crois, avait montré que le port du casque obligatoire augmentait le nombre d'accidents vélo-voiture. Cela confirmait mon intuition d'une application supplémentaire des effets délétères de la décharge ou du transfert de la responsabilité, ici du fort sur le faible, qui joue sur le conscient et sur l'inconscient. Reste à voir la fiabilité de l'étude.
    En France, je vois tous les jours, et à de très nombreuses reprises, des motos en grand excès de vitesse et des automobilistes au téléphone. Y compris avec kit mains libres, et de loin, on devine souvent à sa conduite et avec justesse l'automobiliste qui téléphone. J'en suis venu à me demander s'il était possible de porter plainte contre les responsables de la sécurité routière (police, gendarmerie) pour complicité de mise en danger de la vie d'autrui, tant je suis convaincu qu'il ne s'agit pas de laxisme mais de volonté. En amont, il y a pire encore, je pèse mes mots: le droit de fait que se donnent, et qui leur est donné, des commissariats de refuser une plainte, transgression grave de la séparation des pouvoirs; un procureur lui peut classer une plainte sans suite, encore doit-elle lui parvenir, et on a bien compris qu'il est complice de ce fait. De plus, même la main courante n'est pas libre puisqu'il est de fait que le préposé de police impose sa rédaction au plaignant.
    Je pourrais être pour l'interdiction du casque, s'il y avait une volonté d'application de la loi encadrant les agissements du fort (l'automobiliste). En l'état actuel, je suis contre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Yann
    Soumis le 17 mai 2011 à 2:13 | Permalien

    Pour compléter le message de Batrick P dans le même sens. Il y a quelques années, une étude (anglaise, cette fois) a montré qu'en moyenne, les automobilistes laissent moins d'espace entre leur voiture et le cycliste si celui-ci est casqué.
    Je reste cependant pour le port du casque, en particulier pour moi et mes enfants (mon fils ne peut pas encore faire de vélo, mais il a déjà compris qu'il faut un casque pour en faire et il me le rappelle si j'oublie). Mais de là à le rendre obligatoire, je n'ai pas d'avis tranché. Je laisserai plutôt ca à la conscience personnelle. Le vrai problème est en effet le comportement des automobilistes, comme largement développé plus haut. Mais difficile à faire passer dans une société où la voiture est considérée comme une "liberté" et non comme un simple moyen de locomotion. Et tout ce qui entrave cette "liberté" (donc les cyclistes) est considéré comme nuisible.
    Par contre, je trouve toujours injuste d'imposer le port du casque aux enfants et non aux adultes sous prétexte que ces derniers sont plus responsables. C'est loin d'être toujours vrai et c'est aux adultes de montrer l'exemple (c'est aussi à mon avis que les choses contraintes sont plus facilement acceptées par les enfants).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Thierry Lemaire
    Soumis le 17 mai 2011 à 3:20 | Permalien

    Les systèmes de vélo en libre service de type Vélib' deviendraient caduques du jour au lendemain, à moins de proposer un casque avec chaque vélo.
    À Paris, au démarrage du Vélib', les boutiques de cycles ont été dévalisées, ils ont fait une pointe de vente de casques à cette époque.
    Autre solution en ville : interdire la circulation aux voitures :) (sans doute moins facile au Québec qu'en Europe)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. Batrick P
    Soumis le 17 mai 2011 à 3:54 | Permalien

    D'un point de vue intellectuel au moins, le Québec a été en avance sur cette idée d'exclusion de la voiture de la ville, il y a 40 ans déjà.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. Vincent C
    Soumis le 17 mai 2011 à 7:34 | Permalien

    Laurent, c'est parce que une loi pour le port du casque sera JAMAIS conditionnelle à tes demandes. Excuse-moi d'être direct, mais tu rêves en couleur!

    Vélo Québec a raison, ça va nuire au cyclisme en général. Les automobilistes ne feront pas plus attention parce que nos jeunes portent des casque. Ils ne le font pas déjà alors que des adultes qui maitrisent bien leurs vélos en porte alors imagine pour des jeunes cyclistes. Cette loi, s'est nous mettre encore des restrictions pour rien. Attaquons-nous à la cause du problème, pas les accidents, mais bien la négligence et le non-respect des lois et des cyclistes. Encore une fois, on frappe encore sur le mauvais clou.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. sylvain
    Soumis le 17 mai 2011 à 7:37 | Permalien

    T'AS ENCORE RAISON PAT…la drerniére fois que j'ai ramassé un rigolo qui faisait du vélo il avait du lire ton message, pas de casque et le crane en sang il a porté plainte contre Sarko, aprés tout c'est la mode ces temps-ci, mais je crois que vu l'état de sa tronche il s'en…balance que sa plainte soit bien arrivé au procureur, pas de bol non plus il roulait pas en ville ce con et y'avait pas de bagnole.Parait que depuis il est pour l'obligation du port du casque mais que pour sa gueule à lui.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  7. Vincent C
    Soumis le 17 mai 2011 à 7:43 | Permalien

    D'ailleurs, il y a eu une étude en Australie qui démontrait que les automobilistes font moins attention aux cyclistes lorsque ceux-ci sont casqués. Les gens le frôlaient beaucoup plus parce qu'ils les croyaient en sécurité avec leur casque.
    Les gens ne comprennent vraiment pas; le casque vous sauve la vie lors d'un accident mais ne vous sauvent pas des accidents!! Il faut prévenir les accidents et les chutes, pas se prémunir contre ceux-ci!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. zboy
    Soumis le 17 mai 2011 à 7:54 | Permalien

    Pour.  Non ça n'enlève pas les accidents, mais lorqu'ils se produisent, ça nous donnent une chance de toujours savoir ce que font 2 + 2. J'ai vu des traumatisés crâniens (suite à une chute à vélo) et croyez-moi, vous ne voulez pas basculer de ce côté.
    Bon, si le gars de rentre dedans à 100 km/h ça en changera rien, mais pour les accidents légers, la base de la pyramide, plus fréquents, c'est juste logique.
    Question, le casque obligatoire à moto a t'il rendu la moto impopulaire ?!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  9. Andy Lamarre
    Soumis le 17 mai 2011 à 8:51 | Permalien

    Vous me faites rire tous ceux qui sont contre le port du casque. Vous êtes plusieurs a mentioner que les voitures sont moins portés a être plus sécuritaire avec ceux qui portenet un casqye. Juste pour cette raison…… on devrait mettre le port du casque obligatoire au Québec. Encore ce matin un cycliste mort qui a projetté ppar terre par une porte de voiture.
    Portez en un ou pas, je ne partirais jamais de chez moi sans casque.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. Un autre Sylvain
    Soumis le 17 mai 2011 à 9:30 | Permalien

    Les commentaires sont intéressants, mais votre opinion pro casque est totalement biaisé. On sait tous que les cyclistes assidus portent tous un casque.
    En pratique, ce sont les autres qui sont visés. Ceux qui prennent un vélo pour aller chez un ami à 2 pâtés de maison ou qui vont chercher du lait ou  qui font moins de 100 km par année en se baladant sur les pistes cyclables.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  11. Ray Neuville
    Soumis le 17 mai 2011 à 10:22 | Permalien

    On n'a pas fini d'en débattre et pendant ce temps, il se passe n'importe quoi. Il y a probablement plus de vélos que d'automobiles du moins au Québec. Tous ces vélos sont susceptibles d'une manière ou d'une autre d'avoir à partager la route. Que ce soit pour le travail, l'activité physique, le sport ou le divertissement, il n'y a pas d'autre véhicule ayant des fonctions aussi diversifiées et c'est peut-être là, la complexité de la chose. Cependant ce que je trouves inconcevable c'est qu'il n'y ait pas de direction générale au sein de la Sûreté du Québec (je ne sais pas si ça existe en Europe ou ailleurs) qui s'occupe exclusivement du cyclisme sous toutes ses formes.
    Si on décortique le problème  par la nature de son utilisation.
    Pour le sport (compétition): le port du casque est obligatoire.
    Pour l'activité physique. L'immense majorité des cyclistes que l'on croisent sur les routes portent un casque.
    Pour le travail, autres déplacements utilitaires et le divertissement. Le port du casque devient moins généralisé et cela est d'autant plus préoccupant que ces activités sont généralement pratiquées dans des endroits où le traffic est plus dense. S'il y a des gens  qui s'appuient sur des études de comportement pour ne pas porter de casque, grand bien leur fasse. S'il y a des parents assez imbéciles de ne pas exiger que leur(s) enfant(s) soient protégés, cela est préoccupant. Dans ce cas précis, il faudrait que toutes les écoles primaires y consacrent un volet éducatif.
    Je terminerai mon point avec la question suivante: Est-ce à la collectivité à payer les traumatismes craniens de ceux qui défendent leur liberté individuelle? À ma connaissance, il y encore 2 activités populaires au Québec où on se pait encore ce luxe, le cyclisme et les sports de glisse. Ce serait si simple, sur le constat d'accident,  cette personne portait-elle un casque ou non? Filière A ou filière D. Aux détracteurs qui s'insurgeront qu'ils paient justement trop de taxes et d'impôts, je leur répondrai qu'avec un peu plus de sens civique, on en paierait possiblement un peu moins. On peut toujours rêver et pas besoin de porter un casque pour le faire. Pour le civisme, cela est aussi valable pour les automobilistes qui se croient tout permis.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  12. Batrick P
    Soumis le 17 mai 2011 à 11:06 | Permalien

    Et aussi se prémunir contre ceux-ci, Vincent!
    Qui ici a écrit être contre le port du casque, Andy, et même contre le port du casque obligatoire?
    Ray, l'idée d'assumer ses conneries, ou présumées conneries, ça va loin. Un exemple parmi des milliers d'autres: la société doit-elle payer pour soigner le diabète de ceux qui ont mangé des sucreries? Mais tout peut se discuter, malheureusement pas avec n'importe qui visiblement (avec toi, ça semble possible).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  13. Soumis le 17 mai 2011 à 11:20 | Permalien

    Vincent,
    Je t'assure ne pas avoir la prétention de penser qu'une loi sera faite au Québec en fonction de mes désirs!!!! Je veux simplement illustrer ma pensée toute personnelle sur le sujet du port obligatoire du casque à vélo. 
    Je ne crois pas par ailleurs que le port obligatoire du casque ferait diminuer la pratique du cyclisme: arrêterais-tu de rouler pour ca ? 
    Mon propos montre qu'à mon avis, il ne faut pas frapper sur le mauvais clou, mais bien sur TOUS les clous: cyclistes ET automobilistes. L'un ne va pas sans l'autre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  14. thierry mtl
    Soumis le 17 mai 2011 à 12:13 | Permalien

    Un peu de liberté pour les adultes SVP.  Cessez de vouloir mon bien par ce genre d'hygiénisme social.  Les cyclistes coûtent bien moins cher au réseau de la santé que les trop nombreuses patates de sofa, dont le seul risque qu'ils encourent est que leur télé leur explose en plein visage.
    Je mets toujours un casque en vélo de montagne.  J'en porte presque toujours une sur la route, mais parfois je l'enlève sous qqs minutes de canicules et quand je suis seul sur la route.  Je n'en porte pas souvent quand je vais au dépanneur ou quand je me déplace pour faire des commisions, ou visiter des amis à proximité de chez moi.  C'est pas toujours rationnel, mais c'est comme ça.  C'est une liberté de choix laissé à mon jugement. 
    J'ai pas besoin de l'État et de la Santé publique pour me dire comment prendre soin de moi.  D'ailleurs, quand je roule en vélo, plutôt quand auto pour faire des emplettes, j'améliore ma santé et je polue moins.  Non? 
    Le traumatisme cranien chez les cyclistes demeurent peu fréquent et n'est  pas en hausse comparativement à l'augmentation de l'utilisation du vélo. 
    Le port obligatoire du casque réduiera l'utilisation du vélo de déplacement.  Les adolescents utiliseront un peu moins leur vélo à Sherbrooke.   Et en Bixi ou Vélib, on fait quoi ?  On prend l'auto ?  
    On essai de faire rouler les Montréalais en vélo plutôt qu'en auto.  C'est vraiment pas le temps de faire ce genre de virage "casque obligatoire".
    L'éducation plutôt que le contrôle social et la répression.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  15. schwartz patrick
    Soumis le 17 mai 2011 à 1:14 | Permalien

    Arrêtez avec vos études, vos sondages, intellectualiser le port du casque !!! A toi de savoir si pour toi, c'est utile  ou non ! en version "cyclosport", 8000 bornes par an , il ne me quitte pas et le dimanche matin, tous les potes (une douzaine) le portent, obligatoire! version ville, pour aller au boulot (2000/an), depuis ma gamelle d'il y a 15j, j'ai "enfin compris", je le porte aussi et pourtant je ne l'ai jamais porté en "cool street bike" ! liberté ou sécurité, le rond contre le carré …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  16. Max
    Soumis le 17 mai 2011 à 1:26 | Permalien

    Je trouve qu'on prend le problème à l'envers.
    On est tous d'accord, je pense, pour dire que théoriquement le casque est très utile.
    Le but du gouvernement serait donc d'essayer de faire en sorte que 100% des cyclistes le portent, sans pour autant diminuer le nombre de cycliste (voire même les augmenter car plus de sécurité)
     
    est-ce qu'interdire le non port du casque va engendrer ce 100% sans entraîner une diminution de cyclistes? Est ce que faire des campagnes de sensibilisation ne serait pas plus efficace?
     
    L'être humain est ainsi fait que c'est une tête de mule. Quand on interdit, ça pousse à transgresser. Par contre, l'éducation par la sensibilisation fait bien souvent ses preuves (SIDA, cigarette, dvp durable…).
     Peut être que l'avenir du port du casque passe par la sensibilisation plutôt que par l'obligation…
     
    D'ailleurs je vois pas ce que les voitures viennent faire là dedans… se faire cartonner par un automobiliste, avec ou sans casque ça pardonne rarement. Je voyais plus le casque pour des chutes "tout seul", même si ça arrive parfois à cause d'une voiture. Bien entendu il faudrait reglementer ce partage de la route, mais ce sont deux mesures à dissocier.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  17. Marc
    Soumis le 17 mai 2011 à 4:01 | Permalien

    Pour le casque. Contre l'obligation!
    Pour la pratique sportive, pas de question; je porte un casque. Mais si, par exemple, je vais souper au restaurant, il m'arrive de prendre le vélo pour être un peu plus rapide qu'à pied. Dans ce cas, je ne veux pas avoir à trainer un casque toute la soirée. Le "risque" n'est pas plus grand que si je fais la même distance à pied. Bien sur qu'en cas de chûte, même à très basse vitesse, le casque pourrait être utile, mais rendu à ce niveau devrait-on obliger les piétons à porter un casque?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  18. Pour le casque
    Soumis le 17 mai 2011 à 8:18 | Permalien

    Contrairement à l'habitude lorsque je prend position sur un sujet quelconque, je n'ai pas d'étude à citer… parce que je n'en ai pas cherché… parce que ça me semble tellement évident. Je travaille sur l'équipe de traumatologie de l'un des principaux centres de traumatologie du Québec. Des traumas voiture contre cycliste ou tout simplements des chutes à vélo, on en ramasse de temps en temps. Deux constats, je parle ici des traumatismes significatifs.
    1 – Je ne suis pas sûr que j'ai vu jusqu'à maintenant dans mon centre un polytrama chez un cycliste non casqué. La raison en est probablement que ceux qui subissent un traumatisme à haute vélocité sans casque ne se rendent jamais jusqu'à moi… voire jamais jusqu'à l'hôpital…
    2 – Il est étonnant de constater à quel point certains polytraumatisés récupèrent bien du moment qu'ils n'ont pas eu de traumatisme crânien trop sévère. C'est une simplification grossière de la réalité, mais des os, ça se répare mieux qu'un cerveau, et pas mal plus vite. 
    Maintenant, est-ce le rôle du gouvernement de légiférer là-dessus ? Je ne sais pas. Mais du moment qu'il défraie les astronomiques coûts de santé, les gargantuesques dédommagements de la SAAQ, et qu'il perd souvent de valeureux contribuables dans des accidents de vélo, je crois qu'il a au moins un mot à dire. C'est d'ailleurs probablement beaucoup plus le rôle du provincial que du municipal de se mêler de ça si l'on suit cette logique, mais je sort de mon domaine d'expertise et laisse cela aux légistes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  19. Daniel
    Soumis le 17 mai 2011 à 8:27 | Permalien

    Une seule chute en vélo depuis 10 ans. Bon, d'accord, je roule pas trop (2000k par an). Le lendemain d'un Montréal-Québec sans anicroches, me promène sur la piste du canal de Lachine, dimanche matin, 8 heures, pas un chat. Mon dérailleur fait des siennes, je le bricole tout en roulant. Erreur. Un poteau vert  (celui-là ne pliait pas… maintenant, si) m'attend pour la bise. Magistrale la bise, passe par-dessus le vélo et atterri sur la tête….non, sur le casque, sinon pas ici en train de vous écrire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  20. Soumis le 18 mai 2011 à 12:11 | Permalien

    pour le casque, pour la responsabilité et l'éducation, contre l'obligation. quant aux enfants, aux parents d'assumer. 
    sinon, ensuite : permis de rouler, contrôle technique, plaque, etc. on pourra toujours justifier ça. et les "vélos" électriques ?
    en réalité, au moins pour les petits déplacements urbains, suivre les règles existantes serait déjà pas mal (je parle de paris, 30 km/h, le clignotant, les feux rouges, etc.). comme dans beaucoup de domaines !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  21. Ray Neuville
    Soumis le 18 mai 2011 à 9:04 | Permalien

    Tout à fait d'accord avec vous aplg. Moi aussi je suis contre l'obligation. Personnellement, je porte le casque et ce depuis le début des années '80 et ce par choix personnel. Je n'avais jamais eu d'accident auparavant. Mon épouse et moi avions l'air lunaire à cette époque.
    J'ai le privilège si on peut appeler ça un privilège d'être un témoin de 2 accidents similaires ayant eu des répercussions diamétralement opposées. C'est l'histoire de Diane et Réjeanne. Diane, le jour de son anniversaire prend congé. Il fait beau et une sortie à vélo est tout à fait appropriée. Ce soir nous allons à un spectacle mais elle a amplement le temps de faire une tournée. Dans une légère descente, un chien apparaît, lui rentre dans sa roue et hop! par dessus bord. Sonnée et saignante une dame lui vient en secours. Ça va? Oui que s'est-il passé? C'est un chien errant qui rode depuis ce matin qu'elle lui répond. Diane, demande à la dame si elle peut  téléphoner à son conjoint. Au spectacle du soir, je peux vous affirmer qu'on me regardait comme si j'étais un batteur de femmes. Son casque (son résidu) a été longtemps exposé sur la tablette du marchand qui nous l'avait vendu.
    Réjeanne, une amie de mon frère et de ma belle-soeur, décide de faire une randonnée. Met son casque et part. Au bout d'un kilomètre, elle trouve l'air un peu frisquet, revient à la maison, enfile un chandail chaud et repart. Quelqu'un la trouve étalée sur une route peu achalandée, appèle l'ambulance. Fracture du crâne, 2 ans d'arrêt de travail, perte d'équilibre, nausées qu'elle traînent depuis plus de 10 ans. Elle ne se rappèle plus de ce qui s'est passé. Le constat d'accident parle de traces de chien en bordure de route, on retrouve du poil sur sa roue avant.  Son mari a retrouvé son casque intact sur le comptoir de la cuisine….
    Pour moi et Diane, le casque ce n'est pas une question de liberté individuelle, de réglementation ou d'obligation, c'est juste une question de gros bon sens. Réjeanne ne peut plus faire de vélo….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  22. lou
    Soumis le 19 mai 2011 à 8:30 | Permalien

     
    donc si on suit votre raisonnement:
    1. on ne devrait pas imposer le casque en moto
    2.on ne devrait pas imposer le casque en VTT
    3.on ne devrait pas imposer la ceinture de sécurité en auto
    4. on ne devrait pas interdire l'alcool au volant
    5. on ne devrait pas imposer le casque au hockey

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  23. François
    Soumis le 19 mai 2011 à 1:55 | Permalien

    Une étude comparative entre plusieurs pays menée il y a trois ans par un organisme britannique (désolé, le nom m'échappe), a montré une chose très intéressante: le nombre d'accidents graves ou fatals par km parcouru en vélo étaient beaucoup plus élevés dans les pays où le port du casque était très répandu, voire obligatoire (certains états américains, Australie, Canada) que dans ceux ou le port du casque était moins répandu (Pays Bas, Allemagne, Pays Scandinaves).
    Attention, ce n'est pas le port du casque qui est responsable de ce plus grand nombre d'accidents, mais bien la faible proportion de cyclistes sur les routes. Entendez bien: plus il y a de cyclistes sur les routes, plus il y aura d'infrastructures adaptées et  meilleure seront les habitudes de cohabitation avec les autos.
    Or, l'obligation du port du casque aurait tendance à réduire le nombre de cyclistes sur les routes! Donc l'obligation du port du casque rendrait les routes plus dangereuses en réduisant le nombre de cyclistes.
    Je suis pour le port du casque – je le porte (presque) tout le temps. Par contre, je crois qu'il y a des situations qui le requièrent plus que d'autres et son port n'augmente guère la sécurité sur la route. Ce n'est pas le port du casque qui empêchera une voiture de me faucher. 
    À mon avis, le débat devrait plus porter sur la visibilité des cyclistes, sur l'évolution des lois et l'adaptation des infrastructures qui ont beaucoup plus d'impact sur la sécurité cycliste que le port du casque…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  24. Denis Ouellet
    Soumis le 19 mai 2011 à 10:15 | Permalien

    L'an dernier mon casque m'a sauvé la vie lorsque j'ai été fauché par une auto. J'étais tout à fait à  la bonne place sur la route et dans mo droit. Si ça se reproduisait je ne pourrais pas faire mieux.
    Je suis pour le port du casque pour moi-même, ma conjointe et mon fils. Les autres, qu'ils réfléchissent et prennent leur décision. Mais qu'ils ne viennent pas se plaindre d'être mal traité par la SAAQ ou le système de santé en cas de blessures dûes au non port du casque.
    Denis O.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  25. schwartz patrick
    Soumis le 20 mai 2011 à 10:23 | Permalien

    Je n'ai pas répondu à la question (15); NON, çà ne doit pas être obligatoire, le
    vélo étant un rare espace d'indépendance et de liberté, mais il faut conseiller à tout le monde de le porter, moi je le porte, je suis lucide et responsable  .Ma réponse est quelque peu contradictoire, mais ne vivons nous pas dans un monde dominé par les polémiques ? Maintenant, il est étonnant de voir de plus en plus de cyclosportifs âgés ne plus en mettre , sur route et en vtt  !!!!!  les premiers donneurs de leçons !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  26. ced
    Soumis le 25 juillet 2011 à 2:14 | Permalien

    non laissons la liberté à chacun,la ceinture est obligatoire en voiture en ville et l’on est debout dans des transports en commun,des protections sont obligatoires autour des piscines privées et la plupart des ports n’ont aucun garde fous,des voies vertes utilisent des anciens chemins de halage sans aucune protection

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!