Deux courses, quatre révélations…

Très beau week-end de course en Belgique avec deux courses très difficiles en raison du vent, de la pluie et surtout du froid, des conditions météo qui auront permis une sélection impitoyable et deux beaux vainqueurs.

On retiendra du week-end la très belle lutte entre deux équipes, Quick Step d’une part avec les Boonen, Knaven, Hulsmans, Nuyens et Discovery d’autre part, avec les Hincapie, Ekimov et Devolder. Et au final, un match nul puisque c’est Nuyens qui s’impose sur le Het Volk et Hincapie sur K-B-K. Rabobank et Davitamon-Lotto ont, dans cette lutte, fait figure honorable un moment, pour perdre cependant pied dans les moments décisifs. Il faudra néanmoins compter sur ces deux autres équipes sur les Classiques d’avril.

Les révélations maintenant : Nuyens (24 ans), Devolder (25 ans) et Vam Impe (23 ans) assurément, voire Hulsmans (26 ans). Nuyens, pour la manière de sa victoire samedi, acquise en solitaire dans une course très dure, et avec un peloton entier à ses trousses. Parti seul à 15 bornes de l’arrivée avec comme seule intention de préparer le sprint de Boonen en forçant les autres formations à chasser, il ne fit qu’accroître son avance – excusez un peu – jusqu’à la ligne, triomphant avec 14 secondes d’avance sur son leader Boonen qui mis un point d’honneur à compléter le tableau pour Quick Step, prouvant de ce fait à ses équipiers qu’il est en ce moment digne de confiance.

Devolder, pour son travail incroyable au cours des deux courses du week-end. Membre de l’échappée royale partie avec 65 kms à faire dans le Het Volk samedi, il trouvait encore la force d’attaquer dans le final avant que Nuyens ne s’envole pour de bon, ne baissant les bras qu’une fois qu’il eut compris que ce dernier ne serait plus revu. C’est qu’on tergiversait alors derrière à savoir c’était à qui de chasser ce Quick Step devant, sachant qu’on emmenerait alors un Boonen dans un fauteuil jusqu’aux 200 m. C’est ainsi que Rabobank, Discovery et Davitamon-Lotto préférèrent jeter l’éponge, jurant toutefois qu’on remettrait la monnaie de la pièce à ces Quick Step rusés.

Ce qui fut fait aujourd’hui dans K-B-K puisque c’est Devolder lui-même qui se chargea de “cuire” Boonen dans le final, lançant attaques sur attaques. C’est ainsi que probablement un peu fatigué de la veille, Boonen s’est éteint avant de voir Kuurnes. Ce travail de Devolder permis à Hincapie de ne plus être inquiété par le meilleur sprinter du moment et de répondre en toute tranquilité d’esprit à une attaque de Van Impe dans les tous derniers kms, assuré qu’il était de le battre au sprint. Sacré Georges ! pas facile de lui faire comprendre que pour gagner, il faut attaquer!

Kevin Van Impe (le neveu de Lucien Van Impe), pour son excellent final hier. Sans lui, Hincapie serait probablement resté “au chaud” dans le groupe de tête. À 23 ans, ce Van Impe a donc un bel avenir devant lui, même si cet avenir semble ne pas être dans le même registre que celui de son oncle, 6 fois meilleur grimpeur du Tour…

Enfin, Hulsmans, pour son incroyable travail d’équipier tout au long du week-end. Boonen et Nuyens peuvent lui dire merci.

Bref, pour Discovery et Quick Step, ca baigne en ce moment. DeMol et Bruuynel, en particulier, seront très contents de cet excellent week-end de course, car il est toujours utile de gagner tôt en saison avec un nouveau sponsor. Ca rassure l’investisseur et ca met en confiance l’équipe. Avec Armstrong qui débarque bientôt sur Paris-Nice et sur le Ronde, c’est à se demander si on ne va pas avoir des problèmes pour désigner le leader chez les Américains ! Et puis, le week-end apporte également la preuve que chez Discovery comme chez US Postal avant, on sait très bien récupérer de ses efforts rapidement…

Quick Step se renforcera également au cours des prochaines semaines avec l’arrivée en forme de Bettini, notamment.

Quelques autres nouvelles d’importance :

1 – victoire d’un revenant, Rik Verbrugghe de chez Quick Step (décidemment, beau week-end pour eux…) sur le Grand Prix de Lugano en Suisse. Un événement qui aurait pu passer inaperçu mais qui sera surement significatif dans les Classiques à venir… Verbrugghe peut en effet rouler très vite et ce, longtemps, faisant de lui un excellent poisson-pilote pour Boonen sur une Via Roma…

2 – victoire d’étape (sa 3e) et au général de Petacchi sur le Tour de la Communauté de Valence. Petacchi semble très fort en ce début de saison, engrangeant les victoires avec une facilité déconcertante. Un autre client sur la Via Roma dans 3 semaines, qui plus est qui bénéficie d’une équipe très rodée pour amener les sprints…

3 – je sais pas vous, mais nous, on trouve ce vélo tout simplement sublime. C’est fluide, c’est propre, c’est beau, c’est sobre, c’est la très grande classe quoi !

Fouillez nos archives!