Des raisons d’y croire!

Il a fallu traiter de beaucoup de choses négatives ces dernières semaines lorsqu’on voulait parler vélo.

J’estime que nous n’avions pas le choix: il fallait passer par là pour connaître le vrai visage du cyclisme professionnel.

Aujourd’hui, nous connaissons mieux ce visage, et il n’est pas toujours très beau.

Nous connaissons surtout l’ampleur du problème: c’est un cancer généralisé. Institutionnalisé. Une « culture du dopage », il n’y a pas d’autres expressions pouvant mieux décrire le phénomène.

S’il faudra encore beaucoup traiter de choses négatives c’est certain, notamment parce qu’il est très probable qu’aujourd’hui même, des coureurs pro continuent de se doper significativement, j’estime que plusieurs nouvelles récentes sont enfin porteuses d’un grand espoir de renouveau pour le cyclisme.

Il y a d’abord eu des mouvements comme ChangeCyclingNow, des hommes et des femmes qui se sont mobilisés pour le bien du cyclisme.

Il y a ensuite eu, récemment, l’abandon de cette commission indépendante de l’UCI, qui n’était au fond qu’une manœuvre de Pat McQuaid pour essayer de garder un certain contrôle sur les événements.

Il y a maintenant cette chance de voir la commission Vérité et Réconciliation voir le jour sous l’égide de l’AMA. Les grands principes directeurs ont circulé ici.

Il y a surtout cette rencontre prévue très prochainement entre Antoine Vayer et Lance Armstrong. C’est une chance immense pour le cyclisme car Antoine Vayer est porteur d’idées défendues par beaucoup d’hommes et de femmes qui sont passionnés de cyclisme et qui veulent des changements majeurs s’opérer.

Comme nous, Antoine Vayer a les mêmes buts: virer McQuaid et Verbruggen, tenir cette commission Vérité et Réconciliation, réformer la gouvernance de l’UCI, revoir certaines règles du cyclisme et de la lutte contre le dopage, tout cela pour au bout du compte changer les mentalités des coureurs et personnels encadrants, dans le but ultime de restaurer la crédibilité du sport cycliste, ce si beau sport.

Antoine, tu as une chance inouïe de convaincre Lance Armstrong de venir devant cette commission Vérité et Réconciliation et de tout avouer quant aux acteurs du système dans lequel il fonctionnait. Tous les acteurs.

Antoine, tu as une chance inouïe de dire à Lance qu’il peut faire partie de la solution s’il le souhaite. Tu peux le convaincre que de dire toute la vérité est la seule façon de rétablir sa propre réputation.

Cette rencontre est pour moi porteuse de beaucoup d’espoirs. Beaucoup.

Pat McQuaid

Je vais m’avancer auprès de vous aujourd’hui puisque ce site est un blog: je pense que Pat McQuaid va démissionner très prochainement.

Tous les indices pointent dans cette direction. Pour lui, le début de la fin a commencé avec cette mise au point servie par les membres du CIO.

Peu après, il n’a plus eu d’autres choix que de céder sur sa commission indépendante.

Depuis, il ne maîtrise plus l’agenda, ni le timing.

Sa récente rencontre avec Antoine Vayer, la semaine dernière, permet de croire qu’il a désormais du mal à faire la part des choses. À la question d’Antoine Vayer de savoir s’il était entouré d’incompétents à la lumière de la situation actuelle du cyclisme, il a répondu que l’UCI ne se préoccupait pas que de dopage et qu’il était personnellement heureux d’avoir fait passer le nombre de courses en Afrique de 4 à 20.

Si le développement du cyclisme africain nous tient tous à coeur, l’avenir même du cyclisme aussi…

Enfin peu importe, je pense que McQuaid sait que si la commission Vérité et Réconciliation va de l’avant, les allégations à l’endroit de l’UCI contenues dans le rapport de l’USADA seront examinées de près. Et des témoins importants pourront se prononcer, dont Lance Armstrong ou, espérons-le, Johan Bruyneel.

L’étau va donc très probablement se resserrer autour de sa présidence. Des cas comme un éventuel traitement de faveur  à l’endroit de l’équipe Astana sur le Tour 2009 pour les prévenir d’avance des contrôles vont ressurgir.

Que feriez-vous à sa place?

Comment peut-il penser qu’il sera ré-élu par le congrès de l’UCI en septembre prochain?

Il va démissionner, parce que je ne vois pour lui aucune autre prochaine étape.

Cyclisme Canada

Il faut enfin saluer l’initiative de John Tolkamp, président de Cyclisme Canada, qui a envoyé une lettre courageuse à l’UCI pour l’enjoindre à changer d’attitude et lui proposant des pistes de solution à la crise actuelle. C’est une source de fierté d’appartenir à une Fédération qui se mobilise. Ca bouge aussi en Australie.

Ajout après publication: 

Il ne fait aucun doute que Pat McQuaid se sent plus isolé que jamais puisqu’il vient d’écrire aux… membres du Comité Olympique International pour obtenir leur appui. On peut croire que le CIO est extérieur au monde du cyclisme, donc on voit mal en quoi un appui ou non des membres du CIO serait un quelconque élément permettant de restaurer la crédibilité et la légitimité de McQuaid à la tête de l’UCI. Si vous êtes le président de l’UCI, c’est d’abord et avant tout la confiance des gens que vous dirigez, donc ceux oeuvrant dans le monde du cyclisme, qu’il est important d’avoir.

32 Commentaires

  • alex
    Soumis le 1 février 2013 à 9:00 | Permalien

    Enfin! Rasmussen admet:
    http://www.bbc.co.uk/sport/0/cycling/21279737

    Pas grand mérite puisqu’il voyait bien que son « comeback » n’allait nulle part mais encourageant pour le cyclisme tout de même.

    Qui sera le prochain?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • André Lemay
    Soumis le 1 février 2013 à 10:46 | Permalien

    En effet, je ne connais pas toutes les ramifications de l’UCI mais les Fédérations nationales n’ont pas dit grand chose à date (à part l’intervention de Cyclisme Canada) N’est-ce pas elles qui élisent les dirigeants de l’UCI? (À moins que je me trompe) Et ces fédérations nationales ne sont-elles pas subventionnées par les gouvernements, donc le public? Les courses de Québec et Mtl ne seraient pas sans les subventions publiques. Ou bien le cyclisme se privatise comme la LNH, le baseball, la NFL (oui elle sont subventionnées indirectement par l’apport de fond public pour construire des stades, réductions de taxes municipales sur l’immobilier etc) et là il édictera ses propres règles comme les autres ligues ou bien il continu avec l’UCI et là il faut faire le ménage, mettre en place des dirigeants crédibles extérieurs au cyclisme afin de se redonner une légitimité (et alors s’adjoindre des conseillers au dessus de tout soupçon provenant du milieu). Ça presse quitte à annuler la saison 2013, on efface pis on recommence ( oui ça a déjà été dit)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • schwartz patrick
    Soumis le 1 février 2013 à 1:58 | Permalien

    Je pense déjà, que ce n’est pas parce que LA doit dire un maximum de vérités, qu’il doit être absout! c’est la moindre des choses de tout dire, et de dire ce qu’il a fait, lui et son équipe, parler de « son » organisation ! ce que les autres acteurs et les autres équipes ont fait dans leur coin, c’est leurs histoires! je ne voudrais surtout pas que LA devienne un expert en la matière, une sorte de spécialiste du dopage que l’on vienne solliciter pour « précieux conseils », une vedette, après (mauvais) coup, qui reste dans le milieu …
    1 il débale tout sur lui et l’équipe
    2 il passe à la caisse
    3 il disparait
    il a fait assez de mal au cyclisme et au sport en général pour être encore médiatisé! je ne crois pas un seul instant qu’il regrette! s’il ne s’était pas fait toper », il sévirait encore !!!
    j’aimerais que ce soient les mecs biens, les vraies champions, dotés de valeurs, et pas les truands en gants blancs qui attirent autant les médias …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • François Gagnon
    Soumis le 1 février 2013 à 7:26 | Permalien

    Mais qu’est-ce que ça pourrait bien changer que McQuaid s’éjecte? Il n’est qu’un noeud dans un réseau de relations de pouvoir dont les acteurs veulent continuer leurs calendriers débiles et leur spectacles menés à des vitesses surhumaines. Pour faire ces saisons, à ces vitesses, il faut se doper. Sinon, il faut faire la moitié des compétitions et de l’entraînement et rouler 20% moins vite. Ce qui veut dire, pour les équipes, soit engager le double du nombre de coureurs, soit diminuer de moitié leur visibilité. Pour un spectacle… moins spectaculaire. Qui va, sérieusement, accepter cela? Le modèle d’affaires du show doit changer pour que se transforme la culture du dopage, or les acteurs en place ne veulent pas le changer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 14 votes)
  • schwartz patrick
    Soumis le 2 février 2013 à 3:45 | Permalien

    @ François Gagnon, ok avec toi!
    réflexion très pertinente! tout un système autour d’un
    PMQ ! il est vrai que si tu veux durer toute la saison
    30000 bornes à 40 de moyenne, des courses de huit jours
    ,de trois semaines, des classiques de 250 bornes, 6h
    sur le vélo,par tous les temps (!) on peut dire ce qu’on veut, marcher au jus de carotte et au pain complet, « çà ne le fait pas trop »; ces mecs ont beau être de super machines avec de gros moteurs largement supérieurs à nous autres, ils restent encore des êtres
    humains,des machines très pointues qui demandent beaucoup « d’entretien »…
    Le show demande toujours du « plus »,du spectaculaire,à partir du km o au km 250! …et tous les jours !
    Eliminer le dopage,oui, absolument! mais aussi gérer au
    mieux la saison de chacun des coureurs, du leader à l’équipier, rouler moins,mieux, autrement, à35 au lieu de 40 de moyenne ? 150 bornes au lieu de 250 ? plus de journées de repos entre deux courses ?
    A l’avenir, il va falloir faire d’autre choix si on veut totalement éradiquer le dopage !on est fixés,obsédés, conditionnés par ce mal, dopé ou pas dopé ? dopé ou pas dopé ? Apprendre aussi, le pourquoi,le comment, son « antérieur » et son « postérieur »,sa naissance et ses conséquences …
    Et savoir vraiment ce que veulent les actionnaires ,protagonistes payants , parce qu’on ne peut le cacher,les sponsors n’ont pas manqué depuis les années « réellement dopage »,c’est à dire post 98 !
    Apparemment, le scandale a toujours « payé » en terme d’image, les bad boys et bad girls, n’ont-ils pas toujours bien fait vendre du papier,de l’info,du blog?
    Savoir faire le bon choix entre la lumière artificielle
    et la non moins séduisante obscurité tamisée…
    LES BONS CHOIX …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • Karl G
    Soumis le 2 février 2013 à 4:00 | Permalien

    Trop drôle, la foule américaine a hué Pat McQuaid lors de la remise des médailles du championnat du monde de cyclocross, dehors McQuaid!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • BP
    Soumis le 2 février 2013 à 9:15 | Permalien

    Une raison de ne pas y croire: la bêtise de nombre de commentaires sur le vélo!
    En compétition, c’est simple, le but est d’aller le plus vite possible d’un point A à un point B, avec pour moyens le dosage des efforts et l’exploitation des abris, moyens basés sur une condition physique.
    Le dopage vise à augmenter cette dernière.
    Critiquer le fait qu’un ensemble composé de spectateurs, organisateurs, sponsors et instances demanderait trop de vitesse aux coureurs est ridicule: aller plus vite que les autres est le fondement même de la compétition cycliste!
    Quant aux distances, difficultés topographiques (qui réduisent l’effet « abri ») et fréquence des épreuves, elles jouent certes sur un aspect du dopage, mais pas sur ce qui le fonde: aller plus vite que les autres! On y revient.
    Il est donc illusoire de penser réduire significativement le dopage en réduisant les distances, difficultés et fréquence. On réduira à peine quelques aspects, et d’ailleurs on en créera d’autres (par léger déplacement des composantes de la compétitivité, de moins d’endurance et de récupération vers plus de résistance et d’explosivité).
    Une illustration extrême (il y a toute une palette d’intermédiaires): le 100 m plat en athlétisme. Les athlètes en disputent une dizaine par an, chacun d’une dizaine de secondes. Seuls un ou deux comptent vraiment. On s’y dope allègrement, et contrairement à ce qu’on dit sur le cyclisme qui serait le seul sport à faire la chasse au dopage, la liste des vedettes positifs au contrôle ou confondus de dopage y est grande: Johnson, Lewis (il a enfin avoué!), Jones, Montgomery, Gatlin, Chambers, Bailey etc…
    Un autre point: en cyclisme (notamment), ce n’est pas la vitesse qui fait le spectacle. Prenez une course télévisée (une étape de montagne du Tour, Paris-Roubaix, une épreuve de poursuite, etc…), la même à 2 km/h moins vite donnera exactement le même spectacle, et d’ailleurs nous ne verrons pas la différence.
    Pour revenir au point de départ, la bêtise de ces commentaires réside surtout dans le fait que d’autres commentaires s’évertuent depuis des dizaines d’années à les réfuter. Et que cela est vain.
    Non, Laurent, bien qu’il te plaise de t’en persuader, la communauté des commentateurs de la Flamme Rouge n’est pas très éclairée. Je t’accorde un point: rares sont les lieux où elle l’est plus, nombreux sont ceux où elle l’est moins, à des niveaux souvent dramatiques.
    « Rien n’est plus affligeant que l’ignorance en action », qu’il disait. Il s’agissait je crois de Goethe, ce qui compte ce n’est pas l’auteur, mais le message.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 18 votes)
  • François Gagnon
    Soumis le 2 février 2013 à 10:39 | Permalien

    En tout cas la politesse dans la discussion n’est pas donnée à tout le monde. Pourtant, quand nos arguments sont aussi faibles, on mériterait d’être un peu plus humble!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 10 votes)
  • Donjuan dodu
    Soumis le 3 février 2013 à 1:44 | Permalien

    Pour qui il se prend BP, le respect et la politesse tu n a jamais entendu parler…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 11 votes)
  • Roger Wielgus
    Soumis le 3 février 2013 à 8:54 | Permalien

    @ Patrick (BP)

    En accord total avec ton commentaire. De temps à autre il faut savoir appeler un chat un chat. Il n’est en rien impoli de constater que certains commentaires émanent d’une ignorance crasse.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 9 votes)
  • didier
    Soumis le 3 février 2013 à 12:54 | Permalien

    tiens, encore un commentaire plein de modestie de BP …
    depuis au moins quinze ans, depuis la fin du TDF qui a vu la victoire de G.Lemond sur L.Fignon,

    j’ai vu des tas de trucs bizarres,

    par exemple les 3 mapei qui téléphonent pour savoir qui doit gagner Paris Roubaix,

    j’ai vu les Festina se faire choper par la patrouille et R.Virenque gagner le maillot à pois avec la permission du big boss,

    j’ai vu F.Cancellara accélérer comme un dragster dans un raidard à 25%, j’exagère un peu sur la pente, ou les autres le laisser partir , va savoir ?

    j’ai vu les Discovery et autres grimper le Galibier BOUCHE FERMÉE en ligne et en souriant

    j’ai vu la famille Shleck incapable de savoir s’il fallait risquer de finir en vrac pour gagner un tdf, B.Hinault était un caractériel fini mais je ne l’ai jamais vu se poser ce genre de question

    et je me suis emmerdé au point de ne plus regarder le TDF 2012

    alors, l’argument de la gagne comme ultima ratio du dopage, je me marre, c’est tout le contraire, ces mecs nous prennent pour des couillons et sont des fumistes qui ont trouvé un truc du feu de dieu qui permet de s’économiser et de gagner un maximum d’argent en GÉRANT comme des petits épiciers leur niveau de charlot augmenté par l’EPO, car le dopage, ça marche et LA est la plus belle escroquerie du cyclisme, plutôt du catch sur roue, spectacle frelaté et arrangé

    c’était mon commentaire bête et inutile, avec une pensée pour C.Bassons et tout un tas d’autres types volés par des arnaqueurs et des dirigeants pourris jusqu’à la moelle.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 12 votes)
  • BP
    Soumis le 3 février 2013 à 2:10 | Permalien

    Et encore une réaction sans queue ni tête de Didier, sans jamais aller au fond. « Bête et inutile », dis-tu.

    Tu qualifies ainsi ta réflexion en substance: Je me marre, c’est tout le contraire de la dope pour la gagne, c’est la dope pour un maximum d’argent en nous prenant pour des couillons.

    1) Et pour gagner ce maximum d’argent, il font comment? Ils gagnent! Avec le dopage! (Exemple: Vinokourov aux JO).
    2) Ils ne te doivent rien.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 9 votes)
  • schwartz patrick
    Soumis le 3 février 2013 à 2:29 | Permalien

    à BP et Roger Wielgus
    je ne comprends pas ce mépris à nos égards (puisque en ce qui me concerne je me sens visé)
    1 bien sûr, il s’agit d’aller d’un point A à un point
    B, le plus vite possible, mais il y a aussi la
    manière et c’est là que le sport initial a donné
    naissance au « sport spectacle » avec tous ses excès,
    du panache jusqu’au drame…Les médias en sont
    friands parce que le spectacteur en est acheteur!
    2 j’aimerais bien voir se dérouler une saison complète
    sans le moindre produit (au jus de carotte et au pain
    complet) et constater au final une baisse de 2 km/h
    sur l’ensemble de la saison ,dans les mêmes
    conditions, les mêmes courses !
    je n’ai pas la science infuse et je n’intellectualise
    pas forcément ce qui au fond n’est qu’un sport ;
    m’insulter ,c’est insulter je pense beaucoup de gens qui écrivent sur ce blog, chacun a sa vision, spontanée,manipulatrice,prétentieuse ou modeste; en ce
    qui me concerne, c’est du franc, du spontané, je ne
    cherche ni merci,ni lauriers mais juste (un tout petit
    peu) de respect pour ma vision des choses avec mon
    droit à l’erreur quand erreur il y a .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 12 votes)
  • BP
    Soumis le 3 février 2013 à 2:37 | Permalien

    Ca y est: « tu m’insultes ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -8 (from 10 votes)
  • schwartz patrick
    Soumis le 3 février 2013 à 2:49 | Permalien

    « la bêtise de nombre de commentaires »: nous sommes donc
    bêtes,idiots ou crétins peut-être ! pour moi c’est une insulte…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 12 votes)
  • BP
    Soumis le 3 février 2013 à 3:06 | Permalien

    Prends-le comme tu l’entends.
    Je persiste.
    Tu te crédites d’un discours « franc, spontané ». Franchement, spontanément, permets-moi aussi: ton commentaire était bête.
    Et je crois qu’il était ici utile de le dire (un peu plus crûment que les fois précédentes sur ce sujet, c’est bien dommage).
    J’ajoute: ça m’embêterait qu’on ne se permette plus de m’en dire autant. Surtout s’il s’agit de personnes que j’aime (on n’en est pas là), ça voudrait dire que je me suis trompé.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 9 votes)
  • Régis
    Soumis le 3 février 2013 à 3:11 | Permalien

    @ Patrick S.
    Salut,
    Dopage ou pas, vitesse élevée ou pas, les spectateur s’en foutent : ce qu’ils veulent c’est du spectacle comme tu dis : et le spectacle il est au rdv justement sans dopage : avec des défaillances terribles, des gars qui en bavent vraiment bouche grande ouverte, pas des mecs qui bavent en passant leur langue durant chaque ascension!!!
    La vitesse tout le monde s’en fiche:
    Je pense par exemple à Cadel Evans dans son premier Giro : superbe défaillance alors qu’il venait de prendre le maillot rose.
    Il y a plusieurs siècles , existaient les jeux de la Rome antique (avec entre autre les gladiateurs). A cette époque pas de dopage mais des arènes remplies chaque semaine .
    Il y a un siècle, le TDF comportait des étapes dantesque avec plus de 5000km au compteur!
    => penses-tu vraiment que le dopage et la vitesse change quelque chose à l’attente des spectateurs?
    Comment l’expliquer alors?

    @ BP ,
    Continue à éclairer et partager ton avis, mais stp reste zen. On en retirera plus.
    Ciao

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  • BP
    Soumis le 3 février 2013 à 3:19 | Permalien

    J’ai de nombreuses fois fait ce commentaire.
    Zen, comme tu dis. A chaque fois, on ressort les mêmes aneries qui bloquent les échanges à un niveau infantile.
    Un peu moins zen, mais tout à fait respectueux, celui-ci aura peut-être un peu plus d’effet…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 8 votes)
  • didier
    Soumis le 3 février 2013 à 4:43 | Permalien

    merci pour les noms d’oiseaux,

    je persiste et ne suis surement pas le seul, depuis 15 ans ce sport n’est plus intéressant, à cause du dopage sanguin qui, que ça te convienne ou non, transforme un combat contre soi-même en une simple équation: tant de watts disponibles et c’est tout, ça te parait simpliste, « sans queue ni tête » mais c’est aussi vrai que la terre est ronde, pas plate;

    tu ne t’étonnes pas des cinq victoires d’Indurain, des sept de LA, tant pis, une saison limitée à une course, certes dure, ça te parait normal,ce serait le même jeu de la gagne qui faisait que Simpson , chargé comme un aviateur aux amphétamines se faisait exploser dans le Ventoux, tu as tort.

    ça n’a plus rien à voir, avec une préparation médicale optimisée et une bonne logistique, la victoire n’est plus qu’une certitude, parce que tout simplement ces gars ont trouvé la formule magique qui te fait gagner, demande aux Sky si la victoire est un souci, cette année c’est Wiggins, l’an prochain ?

    depuis quinze ans, on nous vend un spectacle, voire un divertissement (entertainment) et un guide touristique, rien de plus, des heures de diffusion télé, et ça n’a rien à voir avec la hargne de B.Hinault, la classe de J.Anquetil ou la supériorité d’E.Merkcx , eux voulaient gagner, ils ne pensaient qu’à ça.

    Il faut accepter que le dopage sanguin permet à un coureur de pulvériser ses adversaires, et que tous le savent, l’ont accepté et font avec.

    Alors, il faut y croire et surtout l’exiger, un cyclisme propre sans oreillettes et impitoyable avec les tricheurs,

    quant un Rassmussen donne des noms et des adresses, comme les Festina en leur temps, il faut balayer les pourris et accepter des courses qui vont moins vite, des défaillances et des surprises.

    c’est comme ça que l’on retrouvera le gout de la gagne à la pédale et pas à l’injection intra veineuse, car c’est ça qui fait la grandeur de ce sport

    un TDF avec des clampins inconnus, ça me plairait. au bout de huit jours, je me prendrais au jeu, même et surtout si ces gars allaient moins vite et donnaient l’impression d’en baver.

    on ne leur demande pas d’aller plus vite, on leur demande de se mettre minable, d’être malin, vicieux et de se mettre en danger par rapport à eux-mêmes, pas de gérer leurs précieux watts et leur glycogène jusqu’à la montée finale où la puissance pure permet à un Contador de prendre 30 secondes à un Schleck qui gagne un TDF sans comprendre comment.

    Dernier point, ils me doivent beaucoup: tout ce qu’ils gagnent sort de nos poches, c’est de l’économie, stupid, disait B.Clinton. la pub, vélos, matériels, ne sont pas gratuits, loin de là, et ça augmente tous les ans

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 9 votes)
  • sylvain
    Soumis le 3 février 2013 à 6:12 | Permalien

    j’aime bien ses commentaires à PB il me rapelle le zigoto don quichotte sur son wattbiikke, un hussard à la villepin, grandes et jolies phrases, l’inquisiteur des temps modernes, merde j’espére que j’ai point fait de fautes d’orthAUgraphe…!!continues pat t’es dans le vrai…!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  • Soumis le 4 février 2013 à 4:07 | Permalien

    Comprends pas la prise de bec… Il me semble pourtant que vous êtes d’accord pour l’essentiel.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • sylvain
    Soumis le 4 février 2013 à 5:16 | Permalien

    HAAAAAAAA nikko tu manquais!!! le réconciliateur de l’impossible, le pancho villa du monde des bisounours, c’est pourtant pas dif de comprendre, d’un côté t’as le zigoto des grenouilles de bénitier de lfr à pensée et vérité unique, de l’autre t’as l’ami Schwartz qui parle simplement et qui avance un point de vue sans se la jouer, faut dire que RORO wielgus est formidable aussi dans le rôle de « pancho »,olé olé!!!!!!!! hé hé, génial les tchios gars, vous apportez un souffle nouveau dans le cyclisme ..pro….Oléééééééééé, allez vous êtes dans le vrai continuez..pis Nini et schwartzi faut les aider les gugus parceque les éoliennes c’est plus costaud que les moulins, vamos zigoto!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! suis avec toi.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Soumis le 4 février 2013 à 8:09 | Permalien

    Ok Sylvain, tu as distribué les rôles. Mais tu as oublié le dernier, incontournable sur un forum ou un blog, ton rôle, le troll.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Soumis le 4 février 2013 à 8:12 | Permalien

    Decevants certains de vos commentaires, pas tres dignes d’un site comme la LFR

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  • sylvain
    Soumis le 4 février 2013 à 8:27 | Permalien

    génial nikko, bien parlé, au top du jugement, j’adore
    !!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • p'tit lucien
    Soumis le 4 février 2013 à 12:01 | Permalien

    didier, ton avant-dernier paragraphe semble quand même assez contradictoire avec la position qu’on défend sur ce blog (enfin, en majorité, c-à-d contre le dopage). Parce que, « être malin, vicieux et de se mettre en danger par rapport à eux-mêmes » c’est précisément ce qui mène le dopage et ce à quoi mène le dopage.
    Un cyclisme exempt de dopage (on peut rêver) obligerait au contraire encore plus à gérer et économiser leurs précieux watts et leur glycogène. C’est beau d’avoir de la hargne et du panache et de la classe et de la volonté de vaincre, encore faut-i! avoir les moyens physiques de le faire…

    et puis, même sans dopage, où s’arrête le « être malin et vicieux » qui soit sportivement acceptable ? placer un démarrage au moment où son rival le plus proche a sa chaîne qui saute, par exemple, c’est pas tricher ça, mais est-ce qu’on accepte ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • schwartz patrick
    Soumis le 4 février 2013 à 12:19 | Permalien

    Initialement, au fait, on parlait de quoi ? … Bon, moi je mets plus petit, séance de décrassage …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • alain39
    Soumis le 4 février 2013 à 1:26 | Permalien

    Quelque part BP exprime une réalité à savoir que comme lors de tout débat on lit des explications pour le moins étonnantes et dénuées du sens des réalités.
    J’entends la réduction des étapes, la durée des grands tours. Certes ce sport est très difficile mais concernant le dopage sur le 100m les mêmes rédacteurs ne parlent pas de réduire le 100M. Or aux mêmes maux les mêmes remèdes. C’est pas parce qu’il aurait réduit à 90 m que Ben Johnson ne se serait pas dopé.
    La spécificité de chaque sport ne doit pas nous éloigner du fondement même du dopage qui est d’obtenir par la triche une amélioration de ses performances. La tricherie a toujours existée et elle restera. Seulement avec le dopage scientifique nous avons franchi plusieurs palliers qui font que la science fabrique des champions. A une époque elle les aidaient et là est toute la nuance. Mettre dans le même panier des Hinault, Merckx, Indurain et Armtrong est une hérésie et fait abstraction de l’évolution du dopage.
    Tous avaient des forces mentales et une soif de vaincre identique mais certains ont réussi non pas sur leur valeur physique mais sur de meilleurs protocoles de dopage.
    Lire Ferrari qui défends Armstrong en vantant ses qualités de combattant et en considérant que sans dopage il aurait quand même gagné est une totale mascarade. Alors pourquoi a-t’il dépensé des millions de US$? Si tel était le cas c’est le cataloguer comme un idiot fini et nous savons tous que ce n’est pas le cas.
    S’il a recouru au dopage c’est bien parce qu’il en tirait un avantage substantiel et un juste retour sur investissement. Que je sache il n’a pas fait appel à la voyance, ni aux sciences occultes?
    Par ailleurs faire peser la responsabilité du dopage sur les spectateurs qui attendraient des moyennes élevées est un argument totalement falacieux et surtout pas étayé. Avons-nous des sondages? Non rien mais seulement le sentiment de certains. Avant l’EPO le cyclisme existait et était tout autant regardé. Il est fâcheux de prêter des intentions à la masse silencieuse des aficionados. C’est un raisonnement pervers qui pollue inutilement le débat.
    Tout comme celui qui fait le lien automatique entre dopage et argent. L’argent qui a coulé à flot dans le cyclisme ces dernières decenies n’a pas créé le dopage mais seulement été l’outil qui a permis de recourir systématiquement à un dopage plus complexe. Ce n’est pas la cause mais un moyen.
    Il est évident que le risque de se disperser sur ce type de sujet est important alors que justement il faut rester concret et coller à la réalité.
    A nous de savoir faire la part des choses et je peux comprendre que certains commentaires plus emprunts d’émotions puissent agacer certains.
    Chacun voit midi à sa porte mais encore faut-il accepter la critique et pour tout dire le sujet vaut bien quelques divergences d’analyses. De la diversité nait la richesse et une meilleure compréhension.
    Merci à Laurent de permettre à chacun de s’exprimer et de donne rà ce site un véritable lieu de liberté. C’est le plus important et nous devons l’en remercier.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 9 votes)
  • BP
    Soumis le 4 février 2013 à 2:03 | Permalien

    Déjà mal noté, Alain (pas par moi, je ne goute pas à ce gadget).
    Il y a le dopage, il y a les commentaires bêtes, il y a les personnages haineux qui ne supportent pas la contrariété.
    J’en appelle une nouvelle fois à ton aura Laurent pour interpeler sur un sujet autrement plus grave que le dopage: l’absence de volonté politique de protéger les cyclistes des automobilistes. Hoogerland aujourd’hui après tant d’autres, pros et bien sûr amateurs au sens large, il semble que malheureusement il faille les y pousser pour que l’UCI, la FFC et autres fédérations de cyclistes s’occupent du problème, et vraiment.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 6 votes)
  • josef Koba
    Soumis le 4 février 2013 à 2:33 | Permalien

    Toujours amusant de voir que certains restent « bloqués » sur la liaison entre la difficulté (distance – pente-…) et le dopage. Je suis plutôt l’avis de ceux qui pensent qu’il n’y a pas de lien mécanique. Réduire la distance ne règlerait rien. Et dans ce cas, que fait on les jours de grand vent? on raccourcit? Ce n’est pas sérieux. Le cyclisme doit se recentrer sur la stratégie d’équipe (d’où l’importance de supprimer les oreillettes), sur les grandes courses… les arrangements entre coureurs sur les petites courses ou pour escamoter certains cols font partie du sport, ce sont des pêchés véniels. Il faut accepter les étapes qui arrivent en retard et les premières semaines des grands tours le plus souvent soporifiques mais qui recélaient quelques pépites. Les coureurs s’adaptent aux parcours et doivent aussi s’adapter au calendrier. A quoi sert une direction sportive dans ce cas? APrès tout à quoi cela sert d’avoir une trentaine de coureurs dans les équipe du world tour?
    Même si tout n’était pas parfait, je reste persuadé que le dernier âge d’or du cyclisme s’achève quelque part vers 1992 avec le grand (seulement par la taille) Indurain.Après, c’est n’importe quoi, on s’ennuie tout le temps et les courses comme les plus mauvais plats nous laissent un goût dégueulasse, les courses sont faussées par les données biologiques exogènes, les protocoles plus ou moins secret et les médications dont seuls quelques « voleurs » possèdent les recettes ou le monopole.
    Le dopage avant Indurain n’avait rien à voir. Et réduire la carrière de Lemond ou d’Hinault au dopage massif, c’est ridicule à mon sens. Je l’ai lu hélas sur ce site régulièrement. Ne lisons pas le passé avec les lunettes de l’EPO et des transfusions : Il était possible de faire des « coups » mais tenir sur toute une carrière, je ne crois pas l’avoir constaté. Alors qu’une « belle » carrière comme celle d’un Escartin, d’un Rominger ou surtout d’un Indurain relève de la duperie la plus caractérisée. Encore une fois, lisez l’excellent livre de C. Guimard.
    Je n’attends plus que deux choses du cyclisme : ou un grand nettoyage ou la mise en ligne de toutes les retransmissions des courses cyclistes d’avant 1992. Les résultats sont déjà connus! Ah bon? Certes, mais il y a toujours plus de suspense et d’intérêt que sur les classiques de l’an dernier!!Et je ne parle même pas de 2013!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • schwartz patrick
    Soumis le 4 février 2013 à 5:15 | Permalien

    OK avec Alain 39
    tu peux être tout à fait contre les « idiots » sans les traiter d’idiots et en leur faisant comprendre simplement qu’ils ne sont pas dans le vrai.C’est poli et franc sans être hypocrite.
    Maintenant pour ma part, je reconnais que réduire ne résout pas forcément le problème; on peut se doper sur
    250,200 ou 150 bornes, ok. Maintenant, je pense qu’il y a la dope des leaders et la dope des grégari mais çà reste du dopage à tous niveaux; il y a aussi la gagne et finir dans les délais;
    et au final,il y a triche ou non et lutte contre la triche ou non ;en espérant que l’envie d’assainir prenne le dessus sur la corruption.Bon, c’est pas nouveau ce que je dis mais je ne me sens pas idiot pour autant, mais du coup, terriblement las de toutes ces histoires.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • François Gagnon
    Soumis le 19 février 2013 à 3:53 | Permalien

    Si c’est Ancquetil qui explique pourquoi il faut se doper pour faire un nombre aussi élevé de courses aussi longues à d’aussi grandes vitesses, ce sera peut-être moins ridicule, bête, puéril ou je ne sais quoi aux yeux de certains. En tout cas.

    On peut effectivement penser que simplement réduire la longueur des courses de changera rien, ou trop peu pour faire une différence. C’est peut-être qu’il restera le nombre et la vitesse et d’autres conditions de course. Mon propos portait sur les conditions générales du circuit professionnel, par sur une ou l’autre seulement des dimensions d’une course.

    http://blogs.rue89.com/drogues-et-addictions/2013/02/18/affaire-armstrong-la-lutte-contre-le-dopage-aussi-inefficace-que-la-guerre-contre-la-drogue-229662

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!