Des nouvelles de l’UCI

Plusieurs réunions administratives – conseil du ProTour, comité directeur – de l’UCI se déroulent actuellement en marge des Mondiaux de cyclisme sur route à Mendrisio. Voici le point sur ce qui se trame en ce moment du côté de l’UCI.

1 – Pat McQuaid a été réélu comme président de l’UCI. C’était une formalité, il était le seul candidat à sa propre succession !!! McQuaid a déclaré «Le fait qu’aucun autre candidat ne se soit déclaré pour la présidence est significatif à mes yeux», y voyant une preuve de son bilan positif au cours des 4 dernières années.

Positif son bilan ? Je n’en suis personnellement pas si sûr. La crédibilité du cyclisme est proche du niveau zéro, les contrôles positifs, particulièrement récemment, continuent de s’accumuler prouvant que les cyclistes se dopent encore massivement, l’UCI a accouché d’une souris avec le passeport biologique qui ressemble de plus en plus à une opération de public-relations, les critiques – AMA, AFLD, etc. – fusent quant aux réelles intentions de l’UCI de s’attaquer au dopage, etc. C’est très lourd.

Doit-on se réjouir de cette réélection ? Selon moi et sans détour, non. Car c’est surtout le gage que l’UCI demeurera sous l’emprise forte de Hein Verbruggen, l’ancien président et aujourd’hui #2 du CIO. Hein Verbruggen ne cache pas son ambition de devenir le Bernie Ecclestone du cyclisme et on peut s’en inquiéter à bien des égards… Verbruggen est selon moi un danger pour l’UCI elle-même, la concentration du pouvoir et de la décision étant très dangeureux.

Quoi qu’il en soit et outre Hein Verbruggen, il y a au moins deux autres personnes qui accueilleront avec grand plaisir cette réélection : Lance Armstrong et Marie-Odile Amaury ! Nous y reviendrons prochainement lors de notre analyse-critique de l’ouvrage Le sale Tour de Walsh et Ballester.

2 – L’UCI via son comité directeur s’est prononcée en faveur de l’abolition de l’usage des oreillettes pour toutes les catégories de coureurs, professionnels compris. Après le manque de leadership démontré par l’UCI lors du dernier Tour de France qui proposait 2 étapes sans oreillettes (l’UCI avait reculé sur ce point à la demande des directeurs sportifs et coureurs), la nouvelle a de quoi surprendre. Wait and see, on jugera le sérieux de ces intentions au cours des prochains mois, étant probable qu’équipes et coureurs opposent un fort lobby à cette volonté.

3 – Autre mesure surprenante de l’UCI, celle d’imposer à tous les coureurs "de classe mondiale", professionnels compris, un "programme éducatif antidopage" appelé "Véritable champion ou tricheur" et composé de divers modules. Les coureurs pro auront jusqu’au 30 juin 2010, soit juste avant le Tour de France, pour compléter le programme.

C’est une belle mesure en soi, qu’on doit saluer. Les coureurs pro n’étant pas des enfants de coeur et n’hésitant pas à mentir lorsqu’ils se font pincer, il convient d’être réaliste selon moi quant à la portée et l’efficacité de cette nouvelle mesure qui sera, de surcroît, surement très décriée par les coureurs.

4 – Sans surprise, c’est Valkenburg, en banlieue de Maastrich aux Pays-Bas, qui a obtenu l’organisation des Mondiaux de cyclisme sur route en 2012. En 2010, ce sera Melbourne en Australie puis, en 2011, Copenhague au Danemark.

5 – On a un peu plus d’information concernant les événements ProTour au Québec en 2010. Deux courses seront en effet mises sur pied, la première à Québec le vendredi 10 septembre (189 km, 3000m de dénivellée) et la seconde le dimanche 12 septembre 2010 (200 km, 2800m de dénivellée) . La course de Québec devrait reprendre le circuit côte Gilmour – côte de l’Église et celle de Montréal le légendaire circuit du Mont Royal.

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!