Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Des contrôles anti-dopage sur les courses ACVQ en 2012

Voilà une excellente nouvelle et je tenais à en parler sur La Flamme Rouge.

Pierre Dumais, membre du bureau de direction de l'Association des Cyclistes Vétérans du Québec (ACVQ), annonçait récemment sur ce site via l'option "commentaires" que des contrôles anti-dopage inopinés seraient pratiqués sur les courses ACVQ en 2012. 

C'est au Centre Canadien pour l'Éthique dans le Sport (CCES) que reviendra la responsabilité de conduire ces tests inopinés, probablement par tirage au sort parmi les coureurs des différents pelotons sur certaines courses sélectionnées du calendrier. 

Il convient de rappeler que les coureurs cyclistes ont la responsabilité de bien s'informer quant aux produits et suppléments alimentaires qu'ils consomment avant, pendant et après une course cycliste. 

Un montant de 20$ de plus a été exigé cette année pour l'achat d'une licence de course, montant qui servira à financer ces contrôles anti-dopage. 

À noter que les membres du bureau de direction de l'ACVQ ne connaîtront ni les dates, ni les courses où auront lieu ces contrôles. On peut ajouter qu'ils seront très certainement soumis aux mêmes règles que tous les autres coureurs.

L'ACVQ prend ainsi clairement position pour un cyclisme propre et pour la sensibilisation de tous les coureurs aux travers du dopage.

J'ajoute, sur une base personnelle, que je suis très fier d'appartenir à cette association qui a posé des gestes concrets dès cette année pour lutter contre la gangrène du sport cycliste. À tous les membres du CA de l'ACVQ, bravo! et au plaisir de me faire tester sur les courses cette saison!

Partager

Précédent

Les résultats du week-end

Suivant

Marco Pantani (1970-2004)

22 Commentaires

  1. Batrick P

    A propos de dopage et de justification rocambolesque que tu avais évoqué il y a quelques articles.
    (quelques jours après avoir fermement démenti sa prise) l’avocat de Patrice Ciprelli nous a ressorti l’argument déjà utilisé il y a quelques années par un cycliste italien: il prenait de l’EPO pour… assurer au lit.
    http://video.lequipe.fr/video/cyclisme/cyclisme-dopage-ciprelli-epo-ou-viagra/?sig=1c0a676e9e9s
    Fier de sa n-ième argutie contradictoire, l’avocat se marre, croit se faire mousser. Sur le dos de son client, qui lui ne doit pas rigoler.

    0
    0
  2. Claude

    Comment pouvons nous nous assurer que nos protéines, électrolyte etc… que nous achetons à la boutique du coin sont OK?

    0
    0
  3. Pierre Dumais

    Laurent

    Au nom des membres du CA de l’ACVQ, je te remercie.

    Comme il faut rendre à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César, cette idée revient à Stéphane Le Beau, président de l’ACVQ et excellent coureur maître A,B,C

    Pierre Dumais

    0
    0
  4. Format

    Une excellente nouvelle! Bravo ACVQ

    0
    0
  5. Dan Simard

    Suggestion: Établir un système discret et anonyme ou les coureurs peuvent suggérer un coureur spécifique devant être testé (e.g. via web ou boîte à suggestions). Cela pourraît aider à cibler certains coureurs suspects.

    0
    0
  6. Vincent C

    J’prérerais qu’on test plus les seniors 1-2 que les maitres, ceux qui ont été pris ne sont 1-2 pas maitres. Et pourquoi ont ne donnerais pas amendes à ceux convaincu? Un genre d’auto financement et un gros incitatif à ne pas commettre une niaiserie?

    C’est un pas dans la bonne direction, mais j’espère que les tests seront bien ciblés; comme les Lachines par exemple

    0
    0
  7. François P.

    Merci Stéphane d’avoir pris le temps d’écouter et de lire tes membres à ce sujet, c’est apprécier. Merci aussi pour cet article qui explique la hausse des coûts d’inscription relative aux futurs tests de dépistage.

    0
    0
  8. Etienne

    On devrait tester le gagnant seulement, systématiquement à toutes les courses.. Pourquoi un Maitre se dope ? pour gagner; pas finir 2eme ou 3eme , pour gagner. Qui prendra le risque de se doper pour finir 2eme ou 3eme.. Et si vous etes 3 eme et dopé dans le final d’une course et que les deux autres chutent; qu’est ce que le gars qui se dope fait ? Il ralentit ? Attend le peloton pour ne pas gagner ? Et comment on s’assure de finir 2eme dans un contre la montre ?

    Avec un tirage au sort dans un peloton de 70 coureurs, les chances sont plutot bonne de gagner et ne pas être testé..

    0
    0
  9. schwartz patrick

    Halucinant !!! Ciprelli, encore un qui nous prend pour des truffes ! D’abord, il prend de l’EPO pour récupérer de ses blessures suite à de (nombreuses!) chutes à vélo; ensuite (dixit son incroyable avocat),
    pour soigner sa « virilité » face à sa femme (une bête de sexe apparemment!)parce que EPO et VIAGRA sont de la même famille… il est vrai que le Porto et le jus de pamplemousse sont des boissons analogues , liquides et sucrées toutes les deux !!!le peu de choses que nous apprenons pour un super scandale de plus dans ce petit monde du vélo me fait hurler tant les mensonges
    sont énormes… Et Longo, dans tout çà? elle n’est pas au courant, elle, si maniaque,soupçonneuse voire parano
    …Encore un complot de la part de ses(jeunes) fémi-nines et jalouses adversaires, un coup monté au final!
    Très belle initiative de l’ACVQ, une association qui se bouge et qui va de l’avant dans un sport qui marche comme un « crabe » …
    En ce qui te concerne, cher Laurent,on retrouvera
    toujours des traces de Gewurtz dans tes urines; de si
    bonnes choses sont aussi détectables que le bon goût de
    ce nectar est imprimé sur ta langue et conservé bien
    au chaud dans ton esprit; si tu en abuses,tu ne rouleras pas plus vite, pas plus longtemps,mais vu les
    trajectoires éthiliques dûes à ce fabuleux breuvage,tu
    parcoureras beaucoup plus de kilomètres que les autres… Je sais, mon final est un peu « surréaliste » d’autant plus que là, dans mon écriture , je suis à jeun! mais l’actualité cycliste est telle que la
    décompression est nécessaire, amen …

    0
    0
  10. Bruno Cyr

    Salut, c’est rare que je commente mais
    pourquoi le Martel, victime, ne nous dit pas de quelle crème il s’agit, afin d’aider le monde du cyclisme?
    J’ai des problèmes cutanés moi aussi mais dans la figure,est-ce que la crème fonctionne au moins?
    Allez hop, je vous invite, on mange du boeuf espagnol
    ce soir…sauce à la crème!

    0
    0
  11. Un maître B

    Laurent,

    Pense-y bien avant de t’enchanter de cette nouvelle.

    Côté dopage, je n’ai rien à me reprocher – et toi non plus j’amagine – mais ça veut donc dire maintenant que si je veux continuer à courir, pour le plaisir, je dois surveiller dans ma vie de tous les jours, tous les produits que je consomme afin de ne pas me faire mettre du même côté que les Ulrich, Basso, Contador et autres de ce monde! Que je vais maintenant me faire soupçonner comme un grand criminel. Qu’on peut décider de m’amener faire un pipi surveillé pour s’assurer que je n’ai pas volé une 10e place ou peut-être un jour un podium et un T-shirt à quiconque. Bravo pour la vie privée. Vive le Patriot Act. Avez-vous déjà discuté avec des coureurs professionnels? Savez-vous ce qu’implique comme hygiène de vie de s’assurer qu’il n’y ait aucune trace de produits dopant dans votre système?

    Je ne gagne pas ma vie avec le cyclisme. Je fais ça uniquement pour le plaisir. Par contre, si on trouve des traces de quelque chose dans mon urine, c’est toute ma crédibilité professionnelle qui en prend un coup. Surtout, qu’on ne se gênera pas pour publier mon nom dans les journaux. Comment fait-on pour s’assurer qu’on est clean? Comment peut-on se défendre s’il y a quelque chose? Quel support nous fourni l’ACVQ?

    Je sais très bien que je ne me dope pas mais est-ce que je peux vraiment avoir confiance en la CCES pour décider de mon honnêteté? Quel sont les garantis? Tout ça pour me garantir que ma 10e place est bien la bonne?

    Tester des cyclistes vétérans? Est-ce qu’on est rendu fou? On n’est pas des pros : on court juste dans une ligue de garages quand même.

    0
    0
  12. zut

    Bravo à l’ACVQ !
    Enfin du concret !
    Au plaisir de gagner une course un jour et de vivre ce qu’est de se faire tester…

    0
    0
  13. Andy Lamarre

    Comme fondateur de l’ACVQ, avec Gaston Langlois, et plusieurs autres, je donne un GROS BRAVO a la présente direction de l’ACVQ.

    Comme disait Gaston Langlois dans le temps….
    Assez Vecu.

    BRAVO.

    0
    0
  14. Claude

    Au paragraphe 4 ci-haut vous mentionnez que:

    « Il convient de rappeler que les coureurs cyclistes ont la responsabilité de bien s’informer quant aux produits et suppléments alimentaires qu’ils consomment avant, pendant et après une course cycliste

    Existe t’il un moyen de vérifier la qualité des suppléments alimentaires afin de s’assurer qu’ils ne contiennent pas de trace de produits interdits?

    0
    0
  15. Batrick P

    Au maitre B du commentaire 11.
    « Savez-vous ce qu’implique comme hygiène de vie de s’assurer qu’il n’y ait aucune trace de produits dopant dans votre système? ».
    Personnellement, je n’ai strictement jamais porté aucune attention à d’éventuelles traces de produits dopants dans mon corps. Je suis très curieux de savoir si je dois penser que donc j’en avais, donc j’en ai, lesquels et d’où ils pouvaient provenir.
    C’est une question qui n’est pas ironique mais me fait souci pour ma santé. J’apprécierais d’obtenir quelques réponses.

    0
    0
  16. pierre lacoste

    Ironie: il y en a qui, chez les Maîtres, se dopent pour à tout prix gagner et être le meilleur, le plus cool, au centre de l’attention de tous. Mais à sa face même, le recours au dopage pour arriver à cette fin est non seulement répréhensible, mais aussi, vaguement risible…c’est perdre son sens des proportions, pas à peu près. Je ne voudrais pas avoir une telle dépendance à la gagne (et même à la course) pour meubler un vide dans ma vie. Je suppose que l’ACVQ agit bien; le conseil tente de contrer un problème d’éthique qui n’aurait jamais dû se présenter chez des amateurs vieillissants, en toute franchise. Autrement dit, je me sens vaguement ridicule de faire partie d’un groupe de sportifs dont certains trichent pour la gloriole éphémère et passagère d’un podium à trente sous en quelque part au milieu d’un champs ou d’une banlieue dénuée de spectateurs.
    Ce qui fait vraiment chier, là-dedans, c’est de encore devoir payer pour trois-quatre comiques qui se sentent libres de tricher…comme à l’aéroport, avec toutes ses mesures de sécurité, comme dans bien d’autres instances dans la vie ou tout le monde doit payer pour les quelques imbéciles incapables de comprendre le pourquoi des lois, des règles, du l’éthique. Ça suffit.

    0
    0
  17. zut

    Le CCES est très clair à propos de l’utilisation des suppléments alimentaires. Vous êtes responsables de ce que vous prenez.

    Aussi, voici un site où vous pourrez vérifier la légitimité des produits que vous prenez : http://www.nsfsport.com

    0
    0
  18. filou

    Bonjours a tous,
    ce serai bien si en France les décisions prisent par votre ligue soit les mêmes!
    Il est trés rare par chez nous que l’on aient droit a un contrôle.
    Le prix dudit contrôle y est pour beaucoup.

    0
    0
  19. schwartz patrick

    @ Un maître B

    Bizzare ton post, ta crise de parano! il y a des choses que je ne comprends pas ,cette recherche de
    compléments alimentaires,ces petites pillules « honnête ment miracle »; si tu manges équilibré, féculents,fruits
    et légumes, protéines en suivant les précepts de
    diététiciens à la bonne réputation, si tu complètes en
    course par les compléments type « OVERSTIM’S, POWERBAR,
    FENIOUX, »,des marques réputées qui n’ont jamais fait scandale, je ne vois vraiment pas en quoi un contrôle te poserait problèmes; si tu joues avec les produits
    sur le net et que tu recherches les mixtures « perlin
    pinpin », là çà craint mais je ne crois déjà plus à ton
    intégrité …Si tu n’as pas (plus) le moteur,l’entrai-
    nement éfficace, ne va pas chercher la pilule miracle,
    dans ce cas,(c’est un avis,pas un jugement)tu es déjà
    aux limites des prises interdites…Et moi,en ce qui me concerne, je n’ai jamais eu peur d’être contrôlé !!!

    0
    0
  20. G.Lambert

    quant est-il de mon petit joint du samedi soir?

    0
    0
  21. Un maître B

    @schwartz patrick

    Je ne parle pas de perlinpinpin ou de mixture magique trouvée sur le web. Je ne joue pas à ces jeux-là même avec les produits que tu cites. Je suis contre les médicaments et j’essais généralement de manger sainement et équilibré. Je parle simplement de la vie de tous les jours. Est-on sûr de tout ce qu’on mange? Qu’en est-il si on voyage à l’étranger, au Mexique ou en Chine… Sans parler du post 20. C’est peut-être parano, mais je ne connais rien, ni au dopage, ni au testage. C’est un peu comme tous ces gens qui n’ont rien à se reprocher mais qui sont quand même stressés de passer les douanes.

    Le point est qu’il y a un risque (mais je suis ouvert à croire le contraire) et que ce risque peut avoir des conséquences importantes (pour moi ou d’autres comme toi et moi) vu la couverture médiatique et le manque de discernement des gens. Et, je me répète, tout ça pour courir dans une ligue de garage. Pour ma part, je trouve qu’on commence à se prendre trop au sérieux. Je m’inquiète peut-être inutilement, mais je préfère 10 coupables en liberté qu’un innocent condamné. C’est tout. D’autant plus que la lutte contre le dopage semble laisser de moins en moins de place à la présomption d’innocence.

    Et comme le dit le post 16, il est dommage de brimer tout un groupe pour quelques tricheurs, pour laver plus blanc que blanc. En fait, c’est ça le Patriot Act, plus de contrôles, plus de polices. Pour quoi? Garantir au deuxième qu’il a bien fini deuxième?

    0
    0
  22. Alex

    vive les tests antidopage !

    Il est important de mentionner que les courreurs ayant été suspendu pour dopage n’ont pas gagné toute les courses de la saison….il est donc très important de vérifier le peloton et non seulement le gagnant !

    Merci pour cette belle initiative !
    Vive le vélo au naturel !

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.