Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Dernier journal du Tour: le bilan

Après 48h loin du clavier, retour au service normal sur La Flamme Rouge avec ce dernier journal du Tour, soit l’occasion de dresser un petit bilan.

Tout d’abord, merci à tous les lecteurs de ce site pour un mois de juillet fabuleux, fort intéressant. Merci à tous de vos commentaires très enrichissants, et toujours rendus de la meilleure façon qui soit. La fréquentation de ce site a également été à des niveaux record ces trois dernières semaines. Si ce n’est jamais un but, c’est toutefois une source de satisfaction!

Enfin, merci à tous ceux qui m’ont fait parvenir des courriels d’information, de commentaires, voire des tuyaux portant sur vos découvertes. Vous avez été si nombreux que je n’ai pas pu répondre à tout le monde pour le moment: je m’efforcerai de le faire dans les prochains jours.

Mes deux Tours de France

On trouve actuellement sur le web de très nombreux bilans portant sur le Tour de France.

Beaucoup de sites « main stream » se contentent de résumer les trois dernières semaines.

Plusieurs autres parlent du vainqueur Froome, mais sans discuter de la crédibilité de ses performances.

D’autres enfin n’hésitent pas à publier des textes plus engagés et plus justes selon moi, mais susceptibles de fâcher.

Deux articles ont retenu mon attention.

Ce texte d’abord, teinté de cynisme mais c’est le style de l’auteur, publié dans le très sérieux journal français Le Monde. Le texte est évidemment signé Antoine Vayer. S’il va par moment un peu loin, les analyses de puissance, notamment sur la montée du Semnoz samedi, sont très éclairantes sur le niveau de trois coureurs très suspects sur ce Tour, soit Froome évidemment (436 watts), mais aussi Quintana (444 watts!) et Rodriguez (439 watts).

Il y a ensuite ce texte de Guillaume Prébois, qui pose la question « Le Tour 2013 a-t-il été propre » et qui donne quelques éléments permettant d’alimenter nos réflexions. À ne pas manquer!

De mon côté, avant de dresser un petit bilan de ce Tour, le recul des derniers jours m’a permis de comprendre qu’il y a désormais deux Tours de France chez moi.

Le premier est celui de la course au maillot jaune, et que je regarde d’un oeil le plus critique possible, question d’être un observateur éclairé du cyclisme. Ce Tour de France ne me passionne plus, il est souvent décevant: en 2013, c’était déjà plié à Ax-3-Domaines, lors de la 8e étape. Froome n’a certes pas été testé positif, du moins pour le moment: nous verrons d’ici 12, 24 voire 48 mois… Chose certaine, cette course pour la victoire finale ne m’intéresse plus, car incohérente: on nous annonce partout que le cyclisme a changé, hors les records continuent de tomber, notamment dans la montée du Semnoz samedi dernier…

Le deuxième est celui qui me passionne encore, qui rejoint mon coeur de pratiquant, qui est humain: c’est le Tour des autres coureurs, qui n’ont aucune chance pour le général, mais qui sont là pour jouer une étape, en espérant survivre le lendemain. C’est le Tour de David Veilleux, remarquable David qui est allé au bout de son rêve et qui a terminé La Grande Boucle à une très respectable 123e place. C’est le Tour de Christophe Riblon, vainqueur au courage et à la persévérance sur les pentes de l’Alpe d’Huez, mais fatigué durant les autres étapes alpestres. C’est le Tour de Jens Voigt, repris à 8 bornes du sommet du Semnoz samedi dernier, à 41 balais. C’est le Tour du Canadien Svein Tuft, lanterne rouge mais si utile à son équipe lors du chrono par équipe qu’ils ont remporté. C’est le Tour de Thibault Pinot, révélateur d’une phobie en descente. C’est le Tour de ceux qui se battent tous les jours pour rentrer dans les délais. Bref, c’est le Tour ou le dopage n’est pas nécessaire, car tous les coureurs pros ne sont pas dopés. Si une chose a changé dans le cyclisme depuis 3 ou 4 ans, c’est probablement qu’il ne faut plus être à 54 d’hématocrite pour survivre dans le peloton. Et c’est ce peloton là qui m’intéresse dorénavant, pas les avions de chasse survitaminés qu’on voit devant!

Le bilan objectif

Chris Froome a gagné dans le doute quant à sa probité, et c’est normal selon moi compte tenu des puissances et de l’aisance qu’il a affichées ces trois dernières semaines. Je l’ai écrit, je le ré-écris encore: je ne crois pas en Chris Froome. Pas du tout. Espérons que l’AMA continuera de chercher du côté du GAS6, du dopage hormonal et des nouveaux produits pour le confondre. En attendant, Froome continue à donner dans la désinformation et à insulter l’intelligence de son propre public. Insupportable.

La révélation: le jeune Colombien Nairo Quintana bien évidemment. Maillot de meilleur jeune, maillot à pois, 2e place à Paris, une victoire d’étape, tout cela à 23 ans. Malheureusement, je ne peux m’enflammer lorsque je réalise qu’il a monté le Semnoz à plus de… 440 watts.

Les belles perfs: Joaquim Rodriguez, qui termine sur le podium au terme d’une remarquable remontée notamment grâce à beaucoup de watts sur le Semnoz, Roman Kreuziger (au courage), Bauke Mollema, Jakob Fuglsang, Alessandro Valverde, Marcel Kittel, Jan Bakelands, Romain Bardet, Christophe Riblon, Rui Costa, David Veilleux, Svein Tuft.

Les déceptions: l’équipe BMC (John Lelangue, le manager général de l’équipe, a annoncé quitté le navire dès maintenant, une nouvelle un peu surprenante et qui pourrait être liée aux contre-performances de l’équipe depuis 2 ans. Par ailleurs, une interview avec Fabio Baldato, directeur sportif de l’équipe durant le Tour, est disponible ici), l’équipe FDJ, l’équipe Europcar, l’équipe Lampre (vous les avez vu, vous?), Alberto Contador, Cadel Evans, Pierre Rolland, Thomas Voeckler, Ryder Hesjedal, Andy Schleck, Philippe Gilbert, Tom Danielson, Arthur Vichot (dommage pour le champion de France!), Rein Taaramae, Robert Gesink, John Gadret, Thibault Pinot. Beaucoup de coureurs français certes, mais ces derniers sont un peu passés au travers cette année.

Les vengeances: celle de Joaquim Rodriguez d’abord samedi dans le Semnoz, qui a pris sa revanche sur Contador qui l’avait battu sur la Vuelta l’an dernier, le renversant sur une seule étape. Rodriguez a un peu fait la même chose samedi sur le Semnoz!

Celle des Movistar ensuite à l’endroit des Europcar. Il est clair que les Movistar n’avaient pas digéré d’avoir vu les Europcar rouler contre Valverde qui venait de crever lors de l’étape de Saint-Amand-Montrond. Total, les Movistar ont mis un point d’honneur, depuis, à ne pas voir les Europcar remporter une étape, et encore moins le maillot à pois…

Le maillot vert: Peter Sagan est-il le meilleur sprinter de ce Tour de France? La réponse est non: c’est Marcel Kittel qui, cette année, était le meilleur selon moi.

Les primes remportées, par équipe: c’est ici. Sans surprise, l’équipe Sky est bonne première avec 525 690 euros, dont 450 000 pour la victoire finale à Paris. À l’opposé, l’équipe Lampre repart avec 11 180 euros dans la cagnotte, soit bien peu pour trois semaines de course! On note également trois équipes françaises parmi les 4 dernières, preuve du manque de réussite des Français sur ce Tour.

Le succès populaire: les chiffres sont là, un public très nombreux sur les routes, notamment dans le Ventoux et dans l’Alpe d’Huez, et des records d’audience à la télé. Le Tour continue donc de fasciner, malgré 20 ans de dopage et de palmarès galvaudé. Comment l’expliquer? Simple selon moi: le Tour bénéficie d’une plage horaire unique, correspondant aux vacances de juillet. Alors que ce sont les passionnés de vélo qui se rendent sur les routes du Giro ou de la Vuelta, c’est le beauf et sa petite famille qui se rend sur le Tour, le seul temps de l’année où il s’intéresse au cyclisme. Il s’y rend davantage par curiosité que par passion: voir le Tour est une activité comme une autre. Bref, le public du Tour est totalement différent de celui des autres grands tours, et son succès populaire est selon moi intimement lié au fait qu’il se déroule en juillet, dans le pays le plus touristique du monde.

Le Tour 2014: il partira d’Angleterre, du comté de Yorkshire plus précisément, le 5 juillet. Il est probable que l’Est de la France, soit la Champagne, la Lorraine, l’Alsace et/ou la Franche-Comté soient visités, et que les Alpes soient franchies avant les Pyrénées.

Enfin, à ne pas rater en guise de conclusion, cet excellent vidéo d’un peu plus de 8 minutes revenant sur les temps forts de la course cette année. Les images sont exceptionnelles!

Partager

Précédent

Septième journal du Tour: une étape pour rien, questions de dopage et de calculs de puissance

Suivant

Froome 2013 mieux qu’Armstrong 1999

37 Commentaires

  1. ferrerg

    Un petit bémol sur les watts du Semnoz. L’étape ne faisait que 125km et pas 200km et quelques et certes c’était casse-pattes mais le Revard avant était roulant et c’était la seule difficulté. Donc ça pouvait s’apparenter à un sprint en côte.

    Pour le public du Tour, ne m’étant encore jamais rendu sur une étape de montagne, seulement sur du plat ou à l’arrivée à Paris, et de ce que j’en vois à la TV, j’ai l’impression qu’il y a plus d’étrangers (notamment Hollandais, Belges, espagnols, italiens) justement dans les étapes à public.

    Effectivement le Tour bénéficie de sa place en juillet. Mais c’est aussi le privilège du plus vieux des 3 tours!

    Laurent, l’exemple type de la famile beauf, est un peu péjoratif comme expression… On est toujours le beauf de qqun. Faire du vélo dans des tenues moulantes à titre personnel ça fait beauf pour certaines personnes qui ne se rendent pas sur le tour.

    Sinon dans l’équipe du jour, un entretien avec David Walsh qui dit croire en Froome parce qu’il a passé 9 mois avec les Sky et a pu aller à Ténérife…
    Un passage savoureux ou Brailsford lui confie qu’il est inquiet et espère que les autres équipes vont pouvoir rapidement rattrapper leur niveau parce que sinon les coureurs seront tenter de le faire par des moyens illégaux. Pov chou il a trouvé une méthode tellement révolutionnaire qu’il aimerait bien que les autres la trouve pour le bien du cyclisme!

    0
    0
  2. Nelson

    Dans mon cas ce Tour a été celui d’une petite indifférence, Froome était trop dominateur par contre il y a eu des beaux moments. Riblon à l’Alpe d’Huez, le clm par équipe, le sprint final à Paris et David Veilleux qui finit son Tour.

    Je ne crois plus en Froome et moi aussi j’aimerais croire en Quintana mais bon on va sa retenir un peu.

    À juger par le nombre de spectateurs sur les pentes de l’Alpe d’Huez et du Ventoux dopage ou pas dopage le « spectacle-cyclisme » marche très bien, et tant qu’il marchera très bien, la triche continuera de marcher très bien. J’ose rêver qu’un jour le cyclisme sera un peu plus propre mais même 2 décennies après le scandale de Ben Johnson, il y a encore des sprinters qui se sont fait pincer ………. Donc je vais continuer de rêver seulement.

    0
    0
  3. Stéphane

    Que dire de Porte ? Je trouve ses performances plus louches que celles de Froome.

    0
    0
  4. ferrerg

    Mais non Stéphane :
    Si on se met en juillet 2014 :
    On pourra entendre : Ses performances et son passeport sanguin sont cohérents depuis son arrivée chez Sky, Et puis son nonuple démarrage sur les pentes du Grand Colombier n’a rien d’extraordinaire, il a une VO2 Max de 99.99 mais on l’avait jamais mesurée. En plus, il pédale avec le nouveau pédalier triangulaire (oui l’ovoïde s’est dépassé), alors c’est dire si son temps de 12minutes30 est un temps pépère!

    0
    0
  5. lefacteurduvercor

    A moyen terme l’alpes d’huez se fera en circuit fermé, ASO l’a testé cette année, c’est faisable et hop on ferme les routes et on fait payer. Oh pas grand chose, sur le tour ce sont des pov’s gens, mais avec le nombre c’est rentable. Et pareil pour les champs elysées tout est possible. Regardez jusqu’en 2012 ils tournaient avant l’arc de triomphe, aujourd’hui ils font le tour de la place de l’étoile. ASO fait ce qu’il veut et tous les maires sont content. Y’avait un bon Tarantino sur Arte dimanche soir

    0
    0
  6. thierry mtl

    Rodriguez et Quintana étaient moins affaiblis que Froome sur le Semnoz, après trois semaines. Le dernier démarrage de Froome à 1,5 km de l’arrivée, était le moins convaincant du Tour. Il s’est même mis debout et il ne leur à pris que 30 mètres avant d’être rattrapé et dépassé. Et non, il ne faisait pas semblant. Il est cycliste avant d’être acteur.

    On pourrait croire que Quintana gagnera 7 ou 8 Tours à ce rythme, mais un autre Froome ou Rasmussen pourrait surgir pour le déloger.

    0
    0
  7. thierry mtl

    FROOMER: (verbe, action) Accélérer de façon démentielle en tournant les jambes à un rythme infernal pendant 30 secondes dans une montée difficile, dans le but d’anéantir ses adversaires. L’exercice est soutenu par des substances frauduleuses, d’où le lien entre fraude,froome et fourrer.

    exemple: Hier, lors d’une sortie avec mes copains sur le Mont Royal, je les ai froomé.

    0
    0
  8. Pierre Lacoste

    Laurent, tu est déçu par Contador, parce qu’il n’a pu répondre aux Froome, Quintana et Rodriguez, que tu soupçonnes de marcher à la nitrométhane?

    Par ailleurs, je partage ton avis, le Tour «des seconds couteaux», des équipiers, des baroudeurs reste désormais le plus intéressant. Perso, ce qui m’importe, c’est jamais de savoir qui est le plus grand, LE champion.
    Les grands se succèdent, puis disparaissent, pfft! et il en reste quoi, des statistiques, des souvenirs pour alimenter des discussions et des anecdotes. L’important, ce dont je ne me lasse pas, c’est la course, pas les quelques coureurs du moment. La course et son déroulement m’importe plus que son vainqueur, le «comment» m’importe plus que le «qui». Le vélo, pour moi, c’est d’abord un plaisir esthétique, un ravissement pour les yeux et l’emportera bien qui pourra ce jour-là.

    0
    0
  9. Pierre Lacoste

    Si je puis, j’ajouterai qu’étant blessé et démobilisé cet été, j’ai pu suivre le Tour attentivement (sur home trainer…beurk!) et j’avoue que chaque matin, je faisais mon p »tit tour du côté de la Flamme pour voir ce qui s’y jasait, complément du visionnement de la course. Bien que la question dopage par moments semblait complètement évincer les reste et qu’on sent un petit biais en faveur des équipes françaises (avoue!…), la Flamme reste une lecture agréable qui me renseigne sur des aspects du cyclisme qui autrement m’échapperaient. J’sais pas où tu trouves le temps, mais merci bien!

    0
    0
  10. Sebastien Lamarre

    Hey les copains, le tour c’est Adam Hansen.

    72 Adam Hansen (Aus) Lotto Belisol 2:23:15

    Et Tuft, Veilleux, Danielson, Albasini, Tosatto, Taaramae…

    Je n’en peux plus du reste. On ne peut donc pas avoir un Tour avec une étape de CLM gagnée par le spécialiste, puis la montagne gagnée par un spécialiste, puis des échappées… Bien non. On a tué le Tour avec des surhommes qui font tout bien (et mieux que les spécialistes!) et des équipiers robots qui contrôlent tout. Vivement les classiques.

    0
    0
  11. schwartz patrick

    j’ai acheté,lundi,(pas volé!), le journal l’EQUIPE (n°21555),et comme je suis mauvaise langue,mauvais oeil et mauvaise oreille!, j’ai cherché du mieux que j’ai pu,quelque chose,un tout petit article,quelques lignes perdues! se rapportant aux soupçons de dopage (pour pas changer!)aux doutes justifiant certaines
    « époustouflantes » performances …Eh bien rien, « tout
    le monde il est beau, tout le monde il est gentil » …
    Déjà, pas de contrôles inopinés, (on a voulu un Tour
    propre,quand ASO le veut, ASO le peut !!! Ah si, un
    contrôle inopiné des vélos a eu lieu, comme si on
    pouvait rejeter la moindre faute,le moindre vice sur
    nos (très) chères (€,$,£)montures… en tous cas, la
    vie en jaune rejoint la vie en rose, sur un fond
    « transparent » du plus bel effet …
    Une fois de plus, Laurent, je me réjouis (ou me console
    )de faire partie, en quelque sorte de ta bande de
    « joyeux rebelles », lucides, têtus et néanmoins
    follement passionnés, le « contre pouvoir » a quelque
    chose de romantique mais en même temps défiant toutes
    les concurrences aussi déloyales soient-elles …

    0
    0
  12. schwartz patrick

    C’est vrai que moi aussi, j’ai moins regardé le Tour de
    « devant » que celui de derrière où je me suis senti
    « proche » des premiers lachés dans les cols, ceux qui
    luttent pour finir dans les délais, et qui rêvent d’être dans la « bonne » un jour …
    Ils correspondent à un cyclisme plus « humain » celui
    que nous cotoyons à chaque sortie, quand « l’homme au
    marteau » vient taper après cent cinquante bornes sous
    la canicule dans une longue bosse sur un tarmac qui rend pas et sur un bike de 7 kg qui semble peser 7
    tonnes …

    0
    0
  13. JJS

    Apparemment, le patron de Contador, aimerait que son poulain reprenne rapidement contact avec son boucher préféré…

    0
    0
  14. JJS

    Apparemment, le patron de Contador, aimerait que son poulain reprenne rapidement contact avec son boucher préféré…

    0
    0
  15. deux tours, et puis aussi le 3eme, celui des cartes postales, et il faut reconnaître que ça donne des envies d’aller rouler sur ces routes. et le quatrième, juridique, bof…

    quant au public, sur les champs, très peu de parisiens, quelques français, et sinon beaucoup de britanniques, de scandinaves, de hollandais. des japonais, beaucoup d’allemands. bon public, enthousiaste, familial, bon enfant, des touristes assez friqués, et des centaines de cyclos en voyage organisé, même si tout est ultra sécurisé (podium inaccessible, les champs encore fermés aux piétons deux heures après, pas de parade des coureurs, tout pour la télé, en fait). mais bon, à force d’attendre le champion français, on est peut-être jaloux !!!

    en tout cas les affaires anglaises d’ASO marchent bien…

    0
    0
  16. Monérol François

    @Schwartz Patrick

    Eh bien moi aussi j’ai surtout regardé la course de derrière. Quand un Sojasun partait dans l’échappée, je vibrais. J’étais debout lors de l’étape de Lyon pendant laquelle Simon se trouvait à deux doigts de réaliser le hold-up. J’ai vibré lorsque Hivert se trouvait en galère à l’arrière et j’étais heureux de savoir qu’il avait réussi à rentrer dans les délais. Pareil pour Brice Feillu. Malgré des petits moyens, j’ai aimé la générosité de ces coureurs.

    J’ai aussi adoré le mano à mano de l’Alpe d’Huez entre Van garderen et Riblon. Grand moment de cyclisme. D’ailleurs la solidarité des coureurs d’Ag2R qui avaient perdu leur leader faisait vraiment chaud au cœur.

    Froome? Movistar? Rodriguez? Connais pas…

    0
    0
  17. Eric

    Je pense que l’on peut effectivement douter de la probité du podium de ce tour.

    Néanmoins, je n’arrive pas à comprendre cette obsession à vouloir traduire des performances en Watt.

    Le tour emprunte souvent les mêmes cols d’années en années et il suffit de déclencher le chrono au pied et de l’arrêter au sommet en tenant compte des conditions météos et des efforts ayant précédé l’ascension.

    Ainsi, Antoine V indique sur la montée du Semnoz : Froome (436 watts), Quintana (444 watts!) et Rodriguez (439 watts).

    J’avoue que je suis totalement ignorant des calculs de puissance mais si l’on prend les poids des coureurs indiqués sur les sources internet (ce n’est pas précis mais cela constitue une première base…) est-il possible que ces trois coureurs aient exprimés des puissances aussi proches ?

    Selon des sources internet, Joaquim Rodriguez pèserait 55 kg (pour 1m70) et Chris Froome 69 kg (pour 1m87)…

    Quelle est la puissance de Marcel Kittel pour hisser ses 86 kg (pour 1m89) ?

    Quant aux commentaires de Guillaume Prébois, ils me laissent dubitatif…
    Selon lui, « le monde des amateurs et des cyclosportifs est rongé par le dopage comme un ver dévore un fruit pourri. ». Bien sûr, le dopage touche tous les sports et tous les niveaux mais je pense que sa plume est avant tout guidée par un égo surdimensionné allié à des capacités certes honorables mais en aucune manière équivalente à un Christophe Bassons ou même un bon cyclosportif.

    Prétendre que tous les coureurs qui évoluent à un niveau supérieur au sien sont nécessairement dopés relève d’une certaine forme de médiocrité intellectuelle qui est comparable à celle de croire que les premiers du tour de France 1993 seraient moins tricheurs que les premiers des tours qui les ont précédés…

    0
    0
  18. Détrompe-toi, Guillaume Prébois n’était pas mauvais du tout quand il faisait encore de la compétition en cyclosport… Maintenant je ne partage pas son avis pour le moins « tranché » sur le cyclisme en général, même si j’aimerais bien pisser un peu plus souvent dans un bocal le dimanche, quand je vois le comportement et surtout les performances de certains 😉

    0
    0
  19. Eric

    Je voulais dire 2013 et non 1993…

    Je suis d’accord avec toi Rodolphe, il serait souhaitable que des contrôles soient mis en places pour les 3 premiers des cyclos.

    Je n’ai jamais dit que Guillaume Prébois était mauvais, j’ai même qualifié ses capacités d’honorable. Néanmoins, on ne peut pas dire qu’il est laissé une trace à la hauteur de son égo et j’imagine que cela puisse nourrir une certaine frustration.

    Je n’ai pas fait suffisamment de cyclo pour en juger avec exactitude mais j’imagine que certains cyclo se dopent. Mais j’ose espérer que la grande majorité, y compris dans les 20 premiers, se satisfait de boissons sucrés…

    0
    0
  20. Arnaud

    Pour info, et pour bien rigoler…le rapport du Senat sur le dopage va étre publié.
    On va enfin savoir la verité sur le Tour de France…1998!
    Déjà des fuites avec les nom sde Durand, desbiens, Jalbert, et le podium dans sa totalité ( Pantani, Ulrich etc).
    Deux commentaires:
    1) Pas de surprise.
    2) Nous serons la verité sur le Tour 2013 en …2018 !!!

    0
    0
  21. Dan Simard

    Merci à toi Laurent

    J’espère qu’il y aura un pool cyclisme en 2014 😉

    0
    0
  22. arnaud

    Un petit commentaire sur la relation ASO, le Tour, et le dopage.

    En regardant un documentaire sur l’histoire du Tour , et son fondateur Henri Desgrange, on constate que à l’origine, le Tour n’etait pas …un évenement vraaiment sportif mais un spectacle pour faire vendre le journal organisateur ( ancetre de L’Equipe). Henri Desgrange, qui était à la fois, l’organisateur, le directeur de course, le commissaire de course.. faisait tous son possible pour faire un grand spectacle sans se soucier des coureurs. Il semble qu’il changeait les regles en cours de course pour relancer le suspens.Il fit passer le Tour dans les montagnes parce que les étapes de plaine n’apportaient aucun interêt aux lecteurs du journal.

    La conclusion que nous pouvons en tirer, c’est que le Tour a un « péché originel », il a dans ses génes le souffre du scandale, la recherche du suspens et de l’émotion pour faire un grand spectacle. Mais le coté sportif ne semble que secondaire.

    Donc le Tour, c’est un peu comme le Catch…

    0
    0
  23. laurent

    Guillaume Prébois n’est pas le premier venu, il se situe dans le haut du panier des amateurs avec 70 de v02 max. Pour vous en convaincre regardez ses performances ( 3 tours bouclés à 30 km/h de moyenne, contre la montre du col d’Eze à quelques minutes des meilleurs pros qui ne tournent pas à l’eau claire).
    De surcroît, je rappelle qu’il a plus de 35 ans donc il subi une décroissance de 0.5/0.8 % de sa v02 max depuis ses 25/30 ans.
    Même si c’est pas une science exacte ; il se disait dans les années 80 qu’une v02 max supérieure à 80 était synonyme d’athlète exceptionnel ? Pour avoir un ami qui touche sa bille au niveau de la physiologie, il m’a confirmé que Prébois est proche des limites humaines par rapport à son âge.

    0
    0
  24. SLY

    @Laurent

    Bien que je partage ton opinion quant aux performances hors du commun et partage aussi un grand nombre de tes conclusions, j’aimerais formuler quelques commentaires que je crois constructifs.

    Je vais paraître un tantinet pointilleux, mais par soucis de rigueur et que puisque tu parle de « bilan objectif » voici mes commentaires …

    Je crois qu’il serait plus indiqué que dans chacun des segments ou tu utilise les estimations de puissance, de souligner qu’il s’agit d’estimations et leur source.

    par exemple:

    « Malheureusement, je ne peux m’enflammer lorsque je réalise qu’il (Nairo Quintana) a monté le Semnoz à plus de… 440 watts. »

    En as-tu la preuve?

    Je crois qu’il serait préférable d’écrire:

    « Il a monté à une puissance estimée, par A. Vayer, à plus de 440 Watts. »

    Autre commentaire.
    Par moment tu confonds certitude avec preuve à l’appui et tes opinions. Certains de tes commentaires pourraient faire l’objet de poursuites en diffamation si tu écrivais dans un journal.

    par exemple :

    « En attendant, Froome continue à donner dans la désinformation et à insulter l’intelligence de son propre public. »

    En as-tu la preuve ?

    Je crois qu’il serait préférable d’écrire:

    « En attendant, les estimations de puissance d’Antoine Vayer laissent croire que Froome continue à donner dans la désinformation et à insulter l’intelligence de son propre public. »

    Le but étant simplement d’ajouter à la crédibilité et au sérieux de tes propos, j’espère que ces commentaires te seront utiles.

    0
    0
  25. louis

    le rapport du sénat est sorti et comme prévu on apprend
    que le podium 98 était 100% e.p.o,qu’elle surprise!!!par contre on y apprend aussi que C.Rinero 4° du tour et meilleur grimpeur n’est pas concerné, vu que sa carrière s’était quasiment arreter la j’aurai parier le contraire comme quoi les apparences……

    0
    0
  26. Eric

    Est il possible de « ne pas être le premier venu » et d’avoir un niveau honorable (qui fait honneur ; qui attire de l’honneur et du respect) et de nourrir un sentiment de frustration ?

    Si Guillaume Prébois est proche des limites humaines par rapport à son âge est ce que cela veut dire que l’on peut considérer comme dopés des amateurs comme Michel Roux, Serge Garnier ou Nicolas Ougier ?

    A ce compte, l’on peut aussi douter de la probité de G Prébois, non ?

    A part ces considérations, j’ai trouvé déplorable le protocole sous l’Arc de Triomphe. L’on a vu que les récompensés et les autres n’ont même pas eu droit au tour d’honneur…

    0
    0
  27. laurent

    Bien sûr que bon nombre d’amateurs sont aussi bons et méritants que Guillaume Prébois. D’ailleurs un nombre conséquent ne passent pas professionnels dégoûtés qu’ils sont par « les mafias », le dopage…
    Enfin un peu moins maintenant.
    Toutefois malgré certains défauts qui peuvent agacer, Guillaume Prébois a le mérite de prouver ses performances. Combien disent j’ai fait si ou ça sans apporter de preuves ?
    De plus, Prébois et sans concessions avec le dopage. Ce n’est pas en étant mou qu’on combat l’infamie.
    On a vu que le système Armstrong allait bien au-delà du dopage. Il s’agissait ni plus ni moins qu’un système mafieux ou régné l’omerta, les pressions en tous genres. Prébois se bat aussi contre le fait qu’on nous prend vraiment « pour des abrutis finis ».
    Ecoutez Michel Drucker nous dire EN PARLANT DE lance « on ne fait pas d’un âne un cheval de course » et que même sans dopage il aurait gagné le tour. Imaginez-vous un écrivain pris par la patrouille pour plagiat dire de  » toute façon j’aurais écrit la même chose sans reprendre des textes d’autres auteurs. Donc prébois est utile et comme pour toute escroquerie en bande organisée il faut se montrer impitoyable.On ne reconstruit pas avec des brebis galeuses.

    0
    0
  28. Eric

    Tout à fait d’accord avec toi mais avec une nuance importante : Il existe peut être aussi des meilleurs et surement des plus méritants (qui font du vélo tout en travaillant au centre de tri de la Poste pour Serge Garnier).

    Je ne vois pas trop l’intérêt de prouver ses performances à l’exception d’en faire un argument pour vendre son image.

    Etre sans concessions avec le dopage reste tout à son honneur et certains de ses arguments sont pertinents mais, à mon sens, son avis pour le moins « tranché » sur le cyclisme en général décrédibilise la lutte.

    C’est effectivement assez agaçant cette généralisation du tous pourri. Il ne me fait aucun doute que cette position est prise pour des raisons commerciales. Je doute que cela puisse contribuer à un plus grand respect des cycliste par les automobilistes. Il va bientôt falloir rouler masqué de peur de se faire traiter de dopés par les collègues de travail 🙂

    0
    0
  29. Alien

    Peut-être pourrait-on laisser la notion de mérite de côté…

    A propos des faits (c’est déjà ça).
    412 W (calculés) pour Froome pour la deuxième montée de l’Alpe d’Huez (il est monté sur la balance au pied?), c’est suspect. 388 W (idem) pour Riblon (qui avait fait la course depuis le départ et surtout depuis le 1er passage à Bourg d’Oisans), ça ne l’est pas. Un argument en sa faveur: il est français. Un autre (très probable): il est moins fort.
    On place des seuils (Vayer place des seuils), de suspicion, de miracle, de mutation (tiens, c’est quoi, une mutation?). En deça, t’es clean. Comme l’immense majorité d’entre nous, ce système de seuils donne à Prébois une belle marge de dopage avant d’atteindre le premier…

    Lui a déjà le sens du mérite, générateur de droit. Rappel: « quel est ton palmarès pour t’exprimer? ».

    0
    0
  30. Eric

    L’Alpe d’Huez a été grimpé de maintes fois et la notion de watts n’est que superflu et sources d’erreurs quand il suffit d’enclencher le chrono au pied et l’arrêté à l’arrivée ou à la maison de l’Alpe et de comparer (la seule difficulté étant de bien définir le départ et l’arrivé). En plus, nul besoin de SRM pour s’évaluer soi même.

    Je n’ai pas compris la question, sur le mérite ? Pourquoi est elle entre guillemets ? C’est Guillaume Prébois qui s’est exprimé ainsi ?

    Je n’ai pas son chrono mais quelle puissance à du développer Marcel Kittel pour hisser ses 86 kg (sachant qu’il n’as pas forcé son talent afin de conserver de l’énergie pour les Champs Elysées)?

    J’ai trouvé une définition pour la mutation dans le contexte sportif :

    « Modification des performances cyclistes à la hausse par le biais de médicaments entrainant une augmentation des richesses sur le compte des sponsors, du coureur, mais aussi de celui d’Antoine V qui en a inventé le concept. »

    0
    0
  31. vitalis

    @ François monérol
    Les noms des coureurs sont enfin tombé à l’issue de la conférence de presse organisée mercredi matin au Sénat. En plus de ceux communiqués mardi 23 juillet par lemonde.fr (Durand, Desbien, Ullrich et Pantani), voici donc l’armée de dopés concernés :

    Tafi, Serrano, Heppner, Blijlevens, Minali, Olano, Beltran, Ullrich (deux fois), Livingston (deux fois), Jalabert, Hamburger (deux fois), Cipollini, Sacchi, Mazzoleni et Zabel.

    D’autres cas serait par ailleurs litigieux. On murmure pour l’heure les noms de Brignoli, Turicchia, Chanteur, Moncassin, Julich, Meier, Calcaterra, Zanini Mazzoleni, Barthe, O’Grady et A. Merckx.

    La fameuse liste a été communiquée avec le rapport remis aux journalistes. On sait également qu’ »il n’y aura pas de sanction ou de procédure contre les personnes qui ont été auditionnées ». C’est Jean-Jacques Lozach, sénateur de la Creuse, qui l’a assuré.

    Le podium d’aujourd’hui serait donc bien différent de celui de l’époque : c’est Rinero qui monterait sur la première marche, Boogerd sur la deuxième et Robin sur la troisième.

    Et la commission de rappeler les sept piliers de la lutte anti-dopage : connaissance, prévention, contrôles, analyses, sanctions, politique pénale et coopération.
    il dise que ses cycliste se sont dopé en 98/99

    0
    0
  32. Alien

    Tu as bien compris, Eric, il s’agissait en substance de l’expression de Guillaume Prébois sur ce site même, laquelle était prononcée en des termes nettement plus agressifs et accompagnés d’injures ordurières réitérées. Si tu le demandes, tu auras les liens.

    Le mérite…

    0
    0
  33. schwartz patrick

    on nous dira dans quelques années que tels et tels en
    2013 étaient dopés; à qui profite le crime? tous les protagonistes auront placés leurs avoirs, ASO continuera ses jeux du cirque avec de petits scandales de temps à autres pour satisfaire la plèbe assoiffée de sensations fortes, les labos chercheront,trouveront,
    gagneront, les médias écriront et la fraction armée
    (de dérailleurs) « Flamme Rouge » dirigée par son emblématique général Lorenzo en viendra encore et encore à contester avec raison et passion l’establish-
    ment incompétent et corrompu des générations suivant
    l’ignoble tandem Verbruggen-Mc Quaid …

    0
    0
  34. X

    Et pour les coureurs de cette époque qui décèderont prématurément, ce sera: « aucune pitié ».
    http://laflammerouge.com/le-tour-de-lactualite-70/, commentaire 4.

    0
    0
  35. schwartz patrick

    OK, X !!!
    je ne change pas d’un iota, aucune pitié .

    0
    0
  36. Eric

    J’ai une connaissance qui m’a prêté son livre Moon-rider. Le titre correspond à la nature du projet qui est de relier la dénivelée de la terre à la lune soit 384 400 000 m ramené pour l’occasion à 384 400 m. Tu admireras ici la subtilité de la communication. D’ailleurs, l’auteur coupe court à ses détracteurs lors d’un chapitre : en gros, si comme moi tu es incapable de comprendre que 1000 m = 1m c’est que nous sommes des esprits obtus. Le ton n’était pas ordurier mais très condescendant et je me suis arrêté après une trentaine de pages…

    Petite citation entendu d’en « Impitoyable » : « Le mérite n’a rien à voir avec ça »

    Une dernière pour le fun : « Si vous faites encore du mal aux putains je reviendrai et je vous tuerai tous salopards ! »

    0
    0
  37. X

    Si tu cites (les personnages joués par) Clint (dans un film réalisé par lui-même), tu risques ici des réactions violentes. Tu pourras toujours répondre par des paroles de Tuco.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.