Tous les jours, la passion du cyclisme

 

De la liberté de presse…

L’Affaire Lagacé, ce journaliste du quotidien La Presse de Montréal dont les données cellulaires ont été espionnées par le Service de Police de la ville de Montréal (SPVM), fait grand bruit depuis hier au Québec, et même en haut lieu puisque le ministre fédéral de la sécurité publique s’en est mêlé.

Au coeur de cette histoire, l’enjeu de la liberté de presse.

Au Canada, cette liberté de presse est partie intégrante de la liberté d’expression, garantie par l’article 2 de la Charte des droits et libertés du Canada. Il s’agit d’un des principes fondamentaux de la démocratie.

Je dois dire que cette histoire m’a touché, étant moi-même un grand bénéficiaire de cette liberté de presse et d’expression me permettant de réaliser La Flamme Rouge. Ce site ne serait peut-être pas possible dans certains pays du monde, il faut en être conscient!

Bien que n’étant pas un journaliste « officiel », mon travail sur ce site s’apparente souvent à celui d’un journaliste.

Au fil des ans, vous avez été nombreux à me communiquer des informations confidentielles parce que non publiques, portant par exemple sur des individus précis. Je protège mes sources, je respecte toujours vos directives à l’endroit de ce que je peux publier et ce que je ne peux pas publier, je valide aussi mes informations grâce à diverses sources de données.

En somme, je me suis constitué, au fil des ans, un réseau d’informateurs, et je pense avoir gagné votre confiance. Je souhaite évidemment continuer ainsi à bénéficier de vos opinions et informations, et je continuerai à respecter votre anonymat, comme vos limites sur ce que je peux écrire.

Et je ne voudrais certainement pas être sur écoute!

Si les journalistes ne sont certes pas au dessus des lois, ils doivent pouvoir faire librement leur travail en se constituant des réseaux d’information. L’écoute de leurs communications peut entraver leur travail et nuire à l’indépendance de la presse.

Plus encore, je suis de ceux qui croient au journalisme d’enquête, type de journalisme qui fait quotidiennement avancer le monde. Sans Walsh et Ballester par exemple, il est probable que jamais les mensonges de Lance Armstrong n’auraient été mis à jour. Sans l’émission Enquête de Radio-Canada (qui a poussé Geneviève Jeanson à avouer s’être dopée, ne l’oublions pas) ou encore Envoyé Spécial en France, bien des dossiers inacceptables ou des personnes commettant des gestes déplacés voire criminels seraient encore en action aujourd’hui.

Bref, le journalisme d’enquête est utile pour faire avancer la société, c’est parfois le seul moyen.

Ce scandale est grave en ce sens qu’il installe un doute: si le journaliste Lagacé était sous écoute, qui d’autres parmi les journalistes du Québec?

Et sans journalistes et leurs informateurs, point de public éclairé sur ce qui se passe dans le monde.

Voilà qui remettrait en question le leitmotiv de ce site: faire des lecteurs de La Flamme Rouge des observateurs éclairés du cyclisme.

Je suis inquiet!

Partager

Précédent

La mesure de l’audience

Suivant

Vendée globe: la dernière grande aventure humaine?

  1. L'oiseau

    « L‘écoute de leurs communications peut entraver leur travail et nuire à l’indépendance de la presse. »
    La menace suffit, l’ami.
    Du mal est donc déjà fait. Mais le combat n’est jamais terminé. Jamais. Il est d’ailleurs unique, le combat, composé de nombreuses batailles. A tout moment, la situation est le fait du rapport de forces. Elle varie avec lui. La tendance n’est pas bonne (notion relative dont l’emploi ici nous place en alliés).

    0
    0
  2. Maxime maltais

    Il n’y a qu’à penser aux histoires du watergate, spotlight, snowden et autres qui ont fait changer les choses.

    0
    0
  3. touille masqué

    tout le mode est écouté, et snowden n a fait que le confirmer
    en france, la liberté d’expressio est extremement en péril car les forums des quotidiens sont filtrés par des entreprises qui ne font que ça; au lieu de combattre les idées, on les efface; c’est une honte, une de plus, pour le gouvernement hollande.
    Ici, la flamme rouge a ceci d’exceptionnel que l’on a pas besoin de créer un compte pour donner son avis. Cela fait de ce site un site non filtré, ou les gens sont libres, ce qui est malheureusement assez exceptionnel de nos jours

    0
    0
  4. mica

    Un bel exemple ou la libertée de la presse (télévisée) semble perdurer quelque peu est l’ enquéte consacrée au dopage dans le rugby Français, et qui nous montre que le dopage y est omniprésent, même dans les clubs de villages.
    Des très jeunes n’ hésitent pas à prendre des « produits » pour gagner 10, 15, ou 20 Kg de « muscle », avec les dégâts postérieurs que l’ on sait.( dégâts dus aux stéroides, anabolisants, corticoïdes, hormones de croissance…..)
    Les témoignages sont saisissants, et l’ on comprend bien que les transformations physiologiques n’ ont pas grand chose à voir avec un entrainement naturel.
    Je pense que l’ on pourrait dire sans trop se tromper que ce genre de probléme exite aussi dans les salles de sport, sports de combats, halthérophilie, athlétisme, lancers….
    Merci à Stade 2 pour cette libertée de ton quand les instances officielles du rugby étouffent les affaires (3 joueurs pris aux corticoïdes lors de la finale du ch. de France, affaire de Toulon…etc etc..)
    Pourtant, avec le TDF , France télévision la joue davantage « langue de bois »

    0
    0
  5. LaVoitureCaPue

    Il y en a même qui prennent des pilules bleues à 60 ans pour pouvoir baiser des filles plus jeunes que leurs enfants… Le dopage touche toute l’immoralité !

    0
    0
  6. lNoirvélo

    Je suis un peu plus prudent avec la liberté de la presse…
    Personnellement, je trouve qu’il y a trop de presse, beaucoup trop! de la presse de pure information,simple,
    concrète,efficace,jusqu’à lapresse »torchon,nauséabonde
    qui te saoule jusqu’à l’écoeurement, polémiste,pas fondée,racoleuse et mercantile à l’extrême ;
    Pas besoin de choisir,de payer, on te l’impose comme une pub, dans les talk-show, sur les sites des opérateurs médias,radio,télé,journaux,partout !!!
    Les journalistes n’ont aucuns scrupules à balancer sur toi,sur l’autre quitte à se rétracter,à ne pas confirmer l’info … Tout est prétexte à l’info …et toi et ta famille vous êtes dans la m…. ! de plus, le journaliste donne un coup dans le nid de guêpe et se barre « dare dare », dans un flou incompréhensible …et hop,on passe à autre chose, l’important c’est d’avoir fait de l’audimat,du tirage,du dollar…
    Il y a, oui, un journalisme d’investigation, plus sérieux,plus percutant, mais qui conduit où ? Lent, très lent (il fait son beurre quand même!) mais n’aboutit que rarement avec réel effet… Sûr que l’info informe et ne juge pas (en théorie)… Mais en
    analysant bien les propos, on devine facilement les
    goûts, les tendances,les opinions du journaliste…
    Alors, liberté de la presse, est-elle indépendante des
    politiques,des religions,des courants, je doute …
    Nécessaire, oui, si elle conduit à un progrès,à une transparence totale à une refonte d’un système incompétent et corrompu … sinon, et je le trouve,nous
    tombons dans une information anarchique,nauséabonde et
    créatrice d’angoisses,de contradictions,de voyeurisme et d’excitations perverses en tous genres.

    0
    0
  7. Régis78

    Il y a aussi la presse corrompu qui manipule l’opinion, les idées, c’est le cas en FRANCE.
    La liberté d’expression mais dans le sens du pouvoir en place.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.