David Gaudu, l’espoir français

La présence au sein des premières positions du jeune David Gaudu mercredi dernier dans le Mur de Huy sur la Flèche Wallonne a piqué davantage ma curiosité et j’ai voulu en savoir plus sur ce néo-pro.

Ben dit donc, la France pourrait tenir là un futur grand champion.

D’abord, le chiffre: 92.

C’est la valeur de sa VO2max, telle qu’estimée par l’entraineur de son équipe FDJ, Frédéric Grappe. Du jamais vu selon lui!

Ensuite, le gabarit: 1m73, pour 53 kilos.

Je fais 1m73 pour 62 kilos, je commence le jeûne dès demain matin!

Autrement dit, format grimpeur, c’est certain. À 53 kilos toutefois, la puissance chez les pros risque de lui manquer un peu, mais à 20 ans, il a tout le temps devant lui pour se développer.

Enfin, peut-être le plus important, un mental à toute épreuve, aucun complexe, une excellente confiance en lui. Il l’a d’ailleurs prouvé dans le Mur de Huy, étant le premier à accélérer l’allure dans les derniers mètres avant l’arrivée.

Le palmarès chez les amateurs confirme également toutes ces qualités: vainqueur l’an dernier de la Course de la paix, du Tour de l’avenir, 3e du Championnat de France, il semble plutôt taillé pour les courses par étapes où la montagne a une belle part des étapes.

Cette année, outre sa présence devant dans les derniers hectomètres de la Flèche Wallonne, il s’est également distingué sur le Tour de Catalogne où il a réussi à suivre Froome et Valverde dans certaines ascensions.

À 20 ans, le plus difficile sera de le faire progresser doucement au niveau professionnel, sans le cramer. Faisons confiance à Marc Madiot et Fred Grappe pour ne pas passer à côté d’un si grand talent, peut-être le plus intéressant – mais dans un autre registre – depuis Bernard Hinault.

Gaudu est au départ aujourd’hui du Tour de Romandie – une de mes épreuves préférées du calendrier – dans les rue d’Aigle, siège de l’UCI. Après le prologue du jour, la 1ere et la 4e étape devrait lui permettre de s’exprimer, avec des arrivées en altitude de Champéry et Leysin. À surveiller de près!

9 Commentaires

  1. mica
    Soumis le 25 avril 2017 à 2:40 | Permalien

    David Gaudu est bien, c’ est vrai, le nouvel espoir Français, comme ses ainés: Bardet, barguil, Latour, pinot…
    Comme ces derniers, il n’ est pas très lourd, et peut jouer de ce rapport poids puissance en montagne.
    Quand on sait le tournant pris par les organisateurs, détruisant complétement l’ équilibre du cyclisme en multipliant les difficultées en nombre et en pourcentage, on peut prévoir pour lui un avenir radieux.
    Les organisateurs du TDF ne sont pas prés de nous proposer, à nouveau, un kilométrage de CLM décent.
    ASO « spécule » sur une victoire Française pour relancer son épreuve phare, et connaissant l’ insigne faiblesse des français dans les « chronos », à pratiquement supprimé ces derniers de ses courses.

    Je lisais récemment que Gaudu n’ a pris part, dans sa carriére » qu’ à un seul CLM par équipe, et ne dispose même pas d’ un vèlo de CLM.
    Je trouve que cela regrettable, et montre bien que la plupart des organisateurs Français ont renoncé à cette composante essentielle du cyclisme.
    Compte tenu de cet état de fait, il n’ est pas surprenant que les jeunes Français soient trés faibles dans ce domaine, c’ est un peu l’ histoire de la cause et de l’ effet.
    Faibles car il n’ y a plus ce genre d’ épreuves, et l’ on supprime celles ci car ils y sont dominés.
    (Il semblerait que Pinot et Bardet aient corrigé, un peu ceci, mais après 25 ans et en travaillant beaucoup)
    Il serait temps de réhabiliter le chrono composante essentielle, et « historique » du cyclisme.

    Pour en revenir aux « espoirs », qu’ en est il du Franco Américain Costa, et du Hollandais Van Der Poel( petit fils de R. Poulidor). j’ espére que ces trois « espoirs » ne se « bruleront pas les ailes » si vous avez des nouvelles, faites savoir…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 10 votes)
  2. Tchmil
    Soumis le 25 avril 2017 à 3:27 | Permalien

    Merci d’avoir abordé le cas de D.Gaudu dans un de tes articles.

    Je crois aussi que la FDJ sera l’équipe qui lui permettra de progresser, dans un environnement familial et compétent (v. Pinot et d’autres).
    Avec sa morphologie il va pouvoir viser pas mal de courses et avoir un calendrier adapté.

    Pourquoi vouloir le développer au point d’en faire un vainqueur de Tour de France et un monstre en CLM ? Même si je comprends les impératifs économiques, le TDF ne devrait pas être l’obsession, même pour un coureur français et une équipe comme la FDJ qui a bâtit son histoire sur d’autres courses et d’autres types de coureurs (dont Démare est l’héritier).

    Au contraire, peut-être pourrait-il un jour gagner un Giro montagneux, des étapes du Tour en montagne et des classiques comme la flèche, Liège ou le Lombardie ? Tout en gardant ses caractéristiques et son caractère offensif.
    Bref retrouver un coureur un peu à l’ancienne, et non ces machines surhumaines et pistards transformés en grimpeurs qui ne font rêver personne.

    David Gaudu a plus de possibilités que Warren Barguil, et ce dernier a fait un choix discutable d’aller à l’étranger dans une équipe moyenne où il a plus de libertés mais un environnement pas forcément adapté. D’ailleurs il revient vivre et s’entraîner en Bretagne quand il le peut.
    Rien n’est encore perdu pour Barguil, mais d’une année à l’autre il change d’objectifs, entre viser le général du Tour, gagner seulement des étapes et viser des classiques. Alors qu’à ses débuts pros il a gagné 2 étapes de la vuelta en ayant ce côté offensif et sans trop de calculs qui devraient primer.
    Espérons que Gaudu ai des guides plus clairvoyants à la FDJ…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  3. Bernard
    Soumis le 25 avril 2017 à 7:08 | Permalien

    Très bel article, nous avons déjà échangé sur Gaudu dans un blog et nous arrivons aux mêmes conclusions: il y a du Hinault dans l’air, mais naturellement, il faudra prendre un peu de puissance, quitte à prendre 2 ou 3 kgs (il a un squelette de moineau) et travailler le chrono.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  4. Edgar Allan Poe
    Soumis le 25 avril 2017 à 8:59 | Permalien

    Au risque de dénoter avec les commentaires précédents, je suis plutôt méfiant à l’égard de l’entourage de ce jeune prodige. Car si David Gaudu est justement très longiligne, on peut aussi penser qu’il n’a pas encore la caisse pour supporter un tel programme. Meme s’il n’a pas couru LBL, ce n’est pas rien de se retrouver dès 20 ans et moins d’une semaine après la Flèche Wallonne, au départ du tour de Romandie, épreuve toujours très relevée. Des Hinault, Lemond, ou Fignon, sont des exceptions qui ont eu des résultats jeunes et ont su durer. Mais leur physique était quasiment le même à 20 ans qu’à 25 ans : leur organisme avait déjà atteint une certaine maturité et leur permettait d’encaisser les charges de travail.
    Espérons qu’ils ne le « crâment » pas…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  5. alain39
    Soumis le 25 avril 2017 à 12:27 | Permalien

    Il faut attendre car les espoirs qui n’ont jamais concrétisés sont légion.
    Il est doté d’un physique qui va le limiter dans ses objectifs.
    Le comparer à Hinault me fait doucement rigoler car celui-ci avait un physique impressionnant et il a dominé de sa puissance toute une génération.
    Il faut lui laisser le temps et surtout ne pas lui mettre une trop forte pression pour ensuite le faire douter et enfin perdre sa confiance en lui et ses qualités. Pour finir le coureur s’aigrit et perd cette flamme qui le rendait fort.
    Il est bien encadré avec Madiot qui a connu l’école Guimard qui était un dénicheur de talent et un super formateur.
    Barguil qui avait fait une entame chez les pros spectaculaire marque le pas. Je ne connais pas exactement les causes mais clairement il semble avoir perdu de sa fraîcheur et enthousiasme pour devenir un bon pro qui fait le métier.
    Gaudu est impétueux, insouciant et il doit le rester le plus longtemps possible pour se construire et ensuite s’émanciper et devenir peut être un champion.
    Car autant que le physique le mental est important et on peut cramer le mental d’un champion et le laisser végéter ensuite pendant des années.
    Je lui souhaite un beau tour de Romandie où il va côtoyer des cadors et mesurer l’écart qui le sépare des tous meilleurs. Car il ne faut pas rêver mais il lui reste encore un sacré chemin à parcourir avant de rivaliser avec Froome sur les courses par étapes.
    C’est pareil pour Pierre Latour qui doit maintenant passer un stade et notamment gagner en constance.
    Tous ces jeunes ont encore du chemin à parcourir pour atteindre le niveau de Pinot, Alaphilippe et Bardet et Demare à un degré moindre qui sont les meilleurs français dans des registres certes différents.
    Mais cette génération me plait par son hétérogénéité et son tempérament. Ils en veulent mais encore faut-il que le système ne soit pas corrompu par le dopage et la supériorité d’équipes dotées de moyens incomparables. Aujourd’hui le peloton est dominé par quelques équipes qui trustent les victoires et cadenassent les courses. C’est ce qui me chagrine le plus car ça devient handicapant pour toute une génération de coureurs. Difficile de trouver sa place sur les grandes courses lorsque l’on ne figure pas dans une équipe du top 5.
    Sagan avec la faiblesse de son équipe en a souffert en ce début de saison.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  6. Wolber
    Soumis le 26 avril 2017 à 2:37 | Permalien

    Le cas de Romain Sicard est un exemple. Vainqueur du tour de l avenir et champion du monde amateur, il passe au travers de sa carrière pro.
    Niveau physique limite, inadaptation a un milieu agressif, progression limitée, les causes de sa stagnation sont pas évidentes à cerner.
    Il avait pourtant débuté de belle manière en tenant la dragée haute eaux grimpeurs espagnols alors qu il était chez Euskel.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  7. noirvélo
    Soumis le 26 avril 2017 à 3:11 | Permalien

    @ Wolber,

    ok avec toi pour Sicard! je n’ai rien contre lui mais je ne vois pas pourquoi on lui laisse sa chance depuis (très!) longtemps… Pour moi il est has been et prend la place d’un autre . Ok, il a été champion du monde puis blessé, mais tout ça me semble très loin (2009!)
    Alors pour Gaudu, au lieu d’en faire un Hinault avant l’heure, laissant le grandir et grossir …ne pas lui mettre de pression inutile, des étoiles filantes, il y en a plein le ciel !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  8. Chouchou
    Soumis le 26 avril 2017 à 3:17 | Permalien

    David Gaudu : 1,73 m pour 53 kg
    Esteban Chaves : 1,64 m pour 54 kg
    Neiro Quintana : 1,67 m pour 58 kg
    Les 2 colombiens, eux aussi anciens vainqueurs du Tour de l’Avenir, sont toujours excellents avec un palmarès qui commence sérieusement à s’étoffer.
    Alors Laurent, est-il vraiment nécessaire de maigrir pour avoir le même rapport taille/poids que Gaudu en comparaison aux 2 autres coureurs et de leurs résultats sportifs ? Si ça peut t’éviter de faire un régime…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  9. françois
    Soumis le 27 avril 2017 à 2:16 | Permalien

    60 coureurs à l’arrivée à champery hier.
    la deuxième étape de montagne a l’air également plutôt facile.
    Tout va se jouer dans le chrono final. Pas super cette édition du tour de romandie.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!